11 Déc

Décès de John Casey (1935-2016)

john-casyJohn Casey (1935-2016) est décédé à Londres à l’âge de 80 ans. Il fut l’un des pionniers d’une numismatique tournée vers l’étude du contexte archéologique, qui inspire aujourd’hui par exemple le Journal d’archéologie numismatique. Il avait commencé par collaborer à des fouilles de sauvetage à Londres alors qu’il était assistant bibliothécaire à l’Institute of Bankers. Il suivit alors quatre ans de cours du soir en vue du diplôme de l’Institute of Archaeology, puis obtint un master de l’Université de Cardiff et fit ensuite toute sa carrière comme Lecturer d’archéologie à l’université de Durham. Il publia avec R. Reece les actes du colloque Coins and the Archaeologist (1974) qui devint vite une sorte de classique en la matière au point de connaître une seconde édition en 1988. Il en avait incorporé la matière dans son excellent manuel Understanding Ancient Coins (1986). Il consacra une grande partie de son activité aux trouvailles romaines des sites britanniques (cf. son édition des études consacrées à The End of Roman Britain, BAR BS 71, 1979, v. c.-r. de M. Amandry, RN 1981, 159-160), et plus tard à des collections de musées turcs révélatrices de la circulation locale comme celles de Sinope  (A Catalogue of the Greek, Roman and Byzantine Coins in Sinop Museum (Turkey) and Related Historical and Numismatic Studies, London, 2010 ; v. c.-r. de M. Amandry, RN 2011, p. 552-555). Il est connu des numismates français surtout sans doute pour son livre méticuleux sur Carausius and Allectus: The British Usurpers (1994), même si sa localisation du troisième atelier de Carausius en Bretagne a été contestée en faveur de Rouen par B. Beaujard et H. Huvelin sur la base des trouvailles continentales (RN 1985 avec réf.). Il avait constitué à des fins pédagogiques une petite collection de monnaies grecques, romaines provinciales et byzantines qui a été mise en vente récemment (2 décembre 2016) par Morton and Eden – dont le catalogue est introduit par une nécrologie due à S. Bendall, son ami depuis plus de quarante ans. Le produit de la vente sera versé selon sa volonté à différentes sociétés savantes dont la Royal et la British Numismatic Society. Sa nécrologie a été publiée dans le Bulletin en ligne de la Society of Antiquaries qui lui consacrera une journée au printemps 2017.

Cécile Morrisson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *