Assemblée générale – 5 mars 2022 (provisoire)

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU 5 MARS 2022

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

Présidente : Mme Sylvia Nieto-Pelletier, présidente de la SFN.

Membres présents (28) : Mmes et MM. M. Amandry, P. Baubeau, S. Berger, M. Bidaux, M. Bompaire, X. Bourbon, Fr. Boursier, Chr. Charlet, O. Charlet, Br. Fischer, J. Françoise, C. Grandjean, P.-O. Hochard, A. Hostein, Br. Jané, Y. Jézéquel, E. Kocharov, J.-P. Le Dantec, O. Michel, M. Muszynski, R. Prot, A. Ros, L. Schmitt, A. Suspène, P. Villemur, R. Wack, Fr. Wojan.

Membres excusés : Mme et MM. P. Bourrieau, A. Clairand, Fr. Duyrat, J.-P. Garnier, J. Jambu, M.-L. Le Brazidec, Ph. Mathieu, O. Picard, Cl. Pinault, S. de Turckheim.

Les membres de la Société française de Numismatique (SFN) sont accueillis à partir de 13h30 dans la salle Vasari de l’INHA. Il est procédé à l’émargement de la liste de présence, puis à la distribution des bulletins de vote et des pouvoirs.

Mme Sylvia Nieto-Pelletier, présidente de la SFN, déclare ouverte l’Assemblée générale ordinaire de la SFN à 14h00. Elle propose que la séance ordinaire soit reportée à l’issue de l’Assemblée générale, puis demande l’accord des membres présents pour que le Conseil d’administration sortant assure le déroulement de l’Assemblée générale et des opérations de vote.

Rapport moral 2021 de la présidente de la SFN, Mme Sylvia Nieto-Pelletier

« Chères et chers membres de la SFN,

En achevant il y a tout juste 6 mois son mandat, Catherine Grandjean soulignait sa durée inédite, 42 mois, et souhaitait à son successeur un mandat fécond et plaisant.

Inédite également a donc été la durée exceptionnellement courte qui s’est écoulée entre ces deux Assemblées générales, la crise sanitaire nous ayant contraints à décaler, vous le savez, au mois de septembre notre AG 2021. Féconde, à n’en pas douter, cette courte année l’a été en particulier grâce aux actions qui avaient été engagées par le précédent Conseil d’administration. Plaisants je dois dire ont également été ces 6 mois grâce au dynamisme et à la disponibilité sans faille des membres du Bureau et du Conseil d’administration actuels.

Succéder à Catherine n’a donc pas seulement été un honneur, ce fut également un réel plaisir de présider notre Société, dont la richesse ne peut se comprendre que par la diversité de ses membres.

Je commencerai ce rapport par adresser tout naturellement mes plus vifs remerciements à celles et à ceux membres du Bureau et du Conseil d’Administration qui ont assuré le bon fonctionnement quotidien de la SFN dans un contexte sanitaire, est-il besoin de le rappeler, encore difficile, et qui ont contribué au dynamisme et au rayonnement de notre Société.

Patrice Baubeau et Antony Hostein ont rejoint le bureau respectivement comme trésorier et vice-président. Et je dois dire qu’ils n’ont pas ménagé leur peine.

L’évolution du cadre règlementaire nous a contraints à réformer notre comptabilité, réforme entreprise de main de maître par Patrice Baubeau à partir de la tenue rigoureuse des comptes de notre précédent trésorier René Wack, et dont il vous expliquera tout à l’heure les tenants et les aboutissants, non sans conséquence pour notre Société.

La tenue tardive des Journées numismatiques 2021 nous a demandé d’organiser dans un délai des plus contraints les Journées 2022 qui se tiendront à Autun comme vous le savez et à la date habituelle, le premier week-end de juin, grâce à l’engagement plein et entier d’Antony Hostein pour leur organisation.

Je n’oublie pas bien sûr Franck Wojan, secrétaire d’une efficacité redoutable, et Pierre-Olivier Hochard, dont l’investissement pour le BSFN permet une publication des plus régulière. Pierre-Olivier a également en charge le site Internet de la SFN et l’édition de la Newsletter qui informe les abonnés toutes les deux semaines. 16 Newsletter ont été envoyées depuis sa création en septembre 2020 à 219 abonnés, soit 20 abonnés de plus qu’au dernier recensement effectué en août 2021. Depuis janvier 2019, le site Internet de la SFN, sans cesse actualisé, a été consulté par 101 840 visiteurs.

Je veux également remercier ici les autres membres du Conseil d’administration qui ont beaucoup contribué à l’activité et au rayonnement de la SFN en participant notamment, d’une manière ou d’une autre, à l’organisation de la Journée thématique à Carnavalet, à celle de la séance réservée aux Jeunes chercheurs qui se tiendra en avril, ou encore à l’attribution des bourses à de jeunes chercheurs pour le prochain Congrès international de numismatique. Et cela va de soi, mais il me semble important de le rappeler, la SFN ne pourrait fonctionner sans les échanges que nous, l’ensemble du Conseil d’administration, avons le samedi matin avant chacune de nos séances.

Je souhaite également remercier Jérôme Jambu et Julien Olivier particulièrement actifs sur les réseaux sociaux afin de diffuser les informations et activités de notre Société aux 377 abonnés du compte Twitter et aux 1053 abonnés de Facebook en date du 4 mars 2022.

Enfin je tiens à remercier chaleureusement Catherine Grandjean, dont la présence au sein du Conseil d’administration au titre de la Revue numismatique m’a offert une transition des plus agréables.

Séances

La fin d’année 2021 a été l’occasion d’initier nos séances ordinaires au format hybride, offrant ainsi la possibilité à nos membres géographiquement éloignés de Paris d’assister aux séances. Le succès rencontré par cette nouvelle formule qui ouvre indéniablement nos séances à un nombre plus important de membres nous conforte dans l’idée de prolonger ce mode de fonctionnement.

Ainsi, de septembre 2021 à février 2022 nous avons tenu nos 6 séances, cinq dans les locaux de l’INHA où Antony Hostein nous permet d’être reçus, et je l’en remercie, et une au musée Carnavalet lors de la séance thématique de décembre. Le contexte sanitaire impacte encore indéniablement nos séances. Ainsi 29 membres ont participé à l’Assemblée générale de septembre 2021 contre 41 en 2020 et 44 en 2019, et 23 participants (dont 5 invités) ont pris part à la Journée thématique à Carnavalet au mois de décembre.

Nous pouvons toutefois être optimistes. Nos séances ordinaires de novembre, janvier et février ont respectivement réuni 29, 40 et 38 membres et invités, dont la moitié environ en distanciel. Je formule le vœu que cette tendance se poursuive et que nos membres géographiquement éloignés puissent se joindre aux séances en nombre plus important, mais aussi et surtout que nous continuions à préserver et à développer nos rencontres en présentiel, bien plus propices aux échanges. Pour cette raison, nous avons souhaité que les orateurs soient présents en séance pour prononcer leur communication.

Les 64e Journées numismatiques se sont tenues à Metz au musée de la Cour d’Or du 1er au 3 octobre 2021 et ont réuni 45 participants. Ces journées n’auraient pu voir le jour sans l’appui constant de Monsieur Patrick Thil, Conseiller délégué de l’Eurométropole de Metz et de Monsieur Philippe Brunella, directeur du musée de la Cour d’Or qu’il s’agisse de l’accueil à titre gracieux dans la magnifique Salle du Grenier de Chèvremont ou du cocktail offert à l’issue de la première journée. Bruno Jané, consultant en numismatique au service Études et Recherches du musée, n’a pas ménagé sa peine pour mener à bien l’organisation de ces Journées et a été notre interlocuteur privilégié. Ces Journées ont été un succès et nous le devons aussi à la qualité des 10 communications qui ont été prononcées et qui concernaient les collections du médaillier du musée de la Cour d’Or, les monnayages régionaux de différentes périodes de l’Antiquité à l’époque contemporaine et les collections du Cabinet des Médailles de Luxembourg. Les participants ont également eu la possibilité de visiter les collections permanentes du musée de la Cour d’Or le samedi matin et de profiter d’une visite guidée du Metz médiéval et de la Renaissance le dimanche matin.

Le 4 décembre s’est tenue la journée thématique au musée Carnavalet organisée par Antony Hostein en étroite collaboration avec Philippe Charnotet, attaché de conservation au département des collections numismatiques du musée. Consacrée aux collections du musée, cette riche journée était structurée autour de 7 communications sur des sujets variés et couvrant un vaste champ chronologique de l’Antiquité à la période contemporaine qui ont mis en exergue la richesse des collections de Carnavalet.

Entre septembre 2021 et février 2022, 30 communications ont été prononcées se répartissant de la façon suivante : 10 pour les périodes antiques largement dominée par les monnayages romains (1 seule communication sur un monnayage gaulois), 2 pour la période médiévale, 8 pour la période moderne, 6 pour l’époque contemporaine et 4 s’inscrivaient dans la diachronie. Les séances qui se sont tenues entre la fin de l’année 2021 et le début de l’année 2022 ont donc fait la part belle aux périodes les plus récentes. Il est à noter que seules 2 communications ont été prononcées sur des monnayages médiévaux, je ne peux qu’encourager les membres de notre Société spécialistes de cette période de proposer des communications.

Publications

La Revue numismatique nous est parvenue au début du mois de décembre grâce à l’efficacité des secrétaires de rédaction Jérôme Jambu, Vincent Drost et Julien Olivier, que je remercie chaleureusement. Ce 178e volume, composé par Fabien Tessier et imprimé par l’imprimerie Corlet, compte 573 pages, soit 91 de plus que le volume précédent. Il comprend 17 articles, dont 7 en anglais, 2 en italien et 1 en espagnol, qui contribuent à n’en pas douter au rayonnement international de la Revue que conforte et développe la mise en ligne sur Persée.

Le Bulletin de la SFN est tout à la fois le fruit du travail des communicants et des auteurs de correspondances bien sûr, mais également celui de l’investissement constant de Pierre-Olivier Hochard dont l’efficacité et la diligence permettent d’assurer cette année encore une publication rapide du BSFN. Aux 30 communications prononcées en séance et publiées s’ajoutent 9 correspondances pour un total de 39 articles publiés entre septembre 2021 et février 2022.

La mise en ligne du BSFN se poursuit, l’année 2017 est désormais disponible et contribue à diffuser et à faire connaître plus largement les travaux de notre Société.

Nous devons toutefois être vigilants. L’augmentation considérable du coût du papier en 2021 et 2022, et plus largement des frais de maquettage, d’impression et d’expédition, va entraîner un surcoût non négligeable pour notre Société que nous devrons absorber pour permettre la publication de la Revue et du BSFN dans les mêmes conditions, et c’est important, que les années précédentes.

Congrès, colloques et autres manifestations,

Il n’est pas possible de rappeler ici l’ensemble des manifestations régulièrement annoncées dans le Bulletin, qu’elles soient organisées par des membres de la SFN ou qu’ils y aient pris part, tant elles sont nombreuses en France ou à l’étranger, encore très souvent il est vrai en visioconférence, mais qui attestent bien une nouvelle fois le rayonnement de notre Société.

Je souhaiterais seulement rappeler la création du réseau des Jeunes Chercheurs en Numismatique (association loi 1901) en décembre 2021, à l’initiative de Guillaume Blanchet, doctorant à l’université de Caen et de Jérémy Artru, doctorant à l’université d’Orléans. L’association admet des doctorants et post-doctorants rattachés à une université française ou francophone et dont les thématiques de recherche portent tout ou partie sur la monnaie quelle que soit la période. Cette heureuse initiative de deux de nos membres témoigne du dynamisme des jeunes chercheurs en numismatique et nous ne pouvons que nous en réjouir.

À l’initiative de Patrick Villemur, la SFN avait décidé d’attribuer 2 bourses d’un montant de 600€ pour permettre à de jeunes chercheurs de participer au prochain Congrès international de numismatique de Varsovie en septembre 2022. Reporté une première fois en raison de la Covid, la tenue de ce Congrès ne s’envisage actuellement que dans un contexte géopolitique des plus incertains en raison de la situation extrêmement tragique que connaît actuellement l’Ukraine. Le Conseil scientifique s’est réuni et les lauréats seront informés très prochainement.

Distinctions

Le 11 novembre 2021, MM. Christian et Jean-Louis Charlet, et M. Francesco Pastrone ont été nommés membres du Comité de gestion du Musée des Timbres et Monnaies de Monaco.

Le prix Duchalais 2022 a été décerné à MM. Marc Bompaire et Bruno Foucray pour leur volume des Trésors monétaires intitulé Trésors monétaires XXVII. Monnayages de Francie, des derniers Carolingiens aux premiers Capétiens, paru en 2018.

Prix et distinctions remis par la SFN

Le prix Babut 2020 a été remis à M. Vincent Drost lors de la séance de septembre pour l’ouvrage collectif qu’il a dirigé Trésors monétaires XXIX. Le trésor de Saint-Germain-lès-Arpajon (Essonne), un dépôt géant du IIIe siècle apr. J.-C.

En raison du contexte sanitaire, le jeton de vermeil 2020 qui aurait dû être remis à Michele Asolati au cours de la séance de novembre 2021 puis de février 2022 a été reporté à la séance de mai.

Effectifs

À la date du 28 février, nous comptons 286 cotisants individuels hors institutions, ce qui correspond à peu près aux effectifs des années précédentes à la même période et avant les relances qui vont être faites. Nous constatons toutefois une érosion depuis 2019 comme en témoignent ces quelques chiffres : 375 cotisants individuels en 2019, 363 en 2020, 352 en 2021. Quelques membres ou amis de la SFN nous ont quittés depuis septembre, notamment Jacques Floquet et Monique Mainjonet-Brun.

Nous avons accueilli 20 nouveaux membres ces six derniers mois, ce dont nous devons nous réjouir et je remercie chaleureusement les membres du Conseil d’administration qui ont œuvré pour ces nouvelles adhésions.

Le processus d’effritement constaté est commun à de nombreuses associations. Mais soyons optimistes tout en restant vigilants : la situation de la SFN est correcte et nous avons enregistré un nombre important d’adhérents en quelques mois.

L’avenir

Les 65e Journées numismatiques se tiendront à Autun les 3-5 juin, leur organisation est en bonne voie grâce au travail sans relâche d’Antony Hostein, et nous serons en mesure de vous donner toutes les informations pratiques très prochainement.

Lors de la séance du 2 avril aura lieu la 4e Journée des jeunes chercheurs en numismatique au cours de laquelle nous aurons le plaisir d’écouter les 4 communicants retenus par le Conseil scientifique : Juliette Françoise, Bruno Jané, Manon Larue et Donovan Ruet.

Lors de la séance de mai, nous remettrons donc le jeton de vermeil 2020 à Michele Asolati et le jeton de vermeil 2021 sera remis à Bernard Woytek au mois d’octobre.

Tous les membres du Conseil d’administration ont souhaité renouveler leur engagement au service de la SFN après une première année bien trop courte et je les en remercie sincèrement.

J’en terminerai en vous remerciant toutes et tous de la confiance que vous nous avez manifestée pendant ces six mois à nous tous qui composons le Conseil d’administration de la SFN.

Je vous remercie de votre attention. »

Le rapport moral de la présidente est approuvé par un vote à main levée, à l’unanimité.

Rapport financier 2021 du trésorier de la SFN, M. Patrice Baubeau

« Les comptes que je vous présente cette année se distinguent par trois éléments :

  • Je vous les présente pour la première fois, puisque René Wack qui a tenu les comptes pendant 14 ans a passé la main. J’en profite pour lui rendre un hommage d’autant plus appuyé que je réalise maintenant la somme de travail et d’attention que cela représente, et qu’il y a consacré.
  • Ces comptes sont réformés en profondeur pour différents motifs que je vous exposerai ci-dessous.
  • Enfin, et c’est un point beaucoup moins heureux, nous enregistrons de sévères pertes, liées autant au contexte général de hausse des prix qu’aux coûts entraînés par la réforme comptable. Certes, nous bénéficions de ressources qui nous permettent de supporter ces pertes. Mais ces ressources, accumulées grâce à la générosité de quelques-uns et à la rigueur de gestion de René Wack, ne sauraient durablement maintenir à flot notre association.

Pourquoi réformer notre comptabilité ? D’abord parce que nos statuts nous y obligent dans leur article 16 : « Il est tenu une comptabilité faisant apparaître annuellement un compte de résultat, un bilan et une annexe. »

De plus, depuis 1924, la SFN est une association reconnue d’utilité publique (ARUP). Or la tenue d’une comptabilité conforme au plan comptable associatif et l’établissement de comptes annuels (bilan, compte de résultat, annexe) sont obligatoires pour les associations reconnues d’utilité publique ou agréées, quel que soit le seuil fiscal, de chiffre d’affaires ou de cotisations perçues.

La SFN fait donc partie des associations de petite taille qui doivent assumer les coûts d’une comptabilité en grand.

La nécessité d’une réforme de nos comptes est par ailleurs renforcée par trois phénomènes :

  • L’Autorité des Normes comptables (ANC) a adopté en 2018 le règlement n° 2018-06, « relatif aux comptes annuels des personnes morales de droit privé à but non lucratif », avec une échéance de mise en œuvre de cette réforme au 1er janvier 2020. Nous sommes donc en retard, comme la plupart des associations de notre taille, soit du fait de l’impact du Covid, soit tout simplement en raison de la complexité de cette réforme.
  • Par ailleurs, nous dépendons désormais du bureau de gestion des Associations reconnues d’utilité publique (ARUP) de la Préfecture de Région de l’Île de France. Or nous n’avons pas été informés de ce transfert et du coup nous avons été sollicités par le bureau des ARUP pour déposer au plus tôt les documents demandés. Il est dans ces conditions difficiles de déposer des documents qui ne seraient pas établis selon les normes nouvelles.
  • Enfin, notre position à l’égard du régime de TVA auquel nous sommes soumis en ressort fragilisée, même si nous bénéficions ici de l’action très énergique de René Wack en 2019-2020.

Évolution du cadre réglementaire

Le règlement n° 2018-06 de l’Autorité des Normes comptables (ANC) de 2018, qui se substitue à la réglementation de 1999, nous oblige à présenter de nouveaux états financiers :

  • Le bilan,
  • Le compte de résultat,
  • L’annexe.

Nous allons toutefois échapper à quelques complications en raison de la modicité de nos immobilisations. Ainsi, nous n’avons pas à recalculer depuis l’origine les dotations aux provisions pour amortissement et les amortissements réalisés sur ces immobilisations, comme par exemple l’ordinateur de la SFN, bien commode pour nos présentations du samedi, ni les posters et leurs supports qui nous permettent de nous identifier aisément où que nous intervenions.

Néanmoins, il faudra dans le futur que ces immobilisations soient présentes dans le bilan. Surtout, et comme vient d’en décider le Conseil d’administration dans sa séance du 5 mars, nous n’aurons pas à évaluer précisément la valeur des apports bénévoles des membres de la SFN à son fonctionnement, dans le but justement de conforter le caractère essentiellement bénévole du fonctionnement de votre association :

Motion adoptée par le CA de la SFN du 5 mars 2022 :

La Société française de Numismatique (SFN) a toujours été gérée depuis sa création, en 1865, de manière entièrement bénévole : présidence, secrétariat, trésorerie, organisation des réunions mensuelles ou des journées numismatiques, collection et correction des articles, édition et gestion des publications, jurys, gestion du site Internet, etc. Il s’agit d’un élément essentiel de son fonctionnement et de son identité et le conseil d’administration ne souhaite donc pas faire apparaître, de manière fictive ou arbitraire, une évaluation financière de cette identité bénévole, en application du règlement ANC n° 2018-06, art. 211-4.

Analyse des comptes de la SFN

L’essentiel des dépenses correspond donc :

  • à la mise en page, à l’impression et à l’expédition du Bulletin de la SFN,
  • à la mise en page, à l’impression et à l’expédition de la Revue numismatique,
  • aux frais de gestion et d’administration de nos cotisations et de notre facturation.

Rappelons ici encore qu’une grande part des frais afférents à ces deux publications sont en fait assumés de manière bénévole par les membres de la SFN responsables de ces publications.

Le compte de résultat et le bilan de la SFN ont été établis par M. Alexandre Bory, cabinet Borex, en lien constant avec votre trésorier. Ces comptes remontent, comme la loi nous y oblige aux trois exercices précédents, soit 2019, 2020 et 2021.

En raison de la complexité de ce travail, qui repose sur des échanges entre le trésorier et le comptable, les comptes détaillés définitifs pour ces trois exercices ne sont pas encore disponibles, mais il est toutefois possible de présenter les grandes masses des exercices 2020 et 2021. Les comptes détaillés seront mis à disposition dès que possible. »

Compte de résultat simplifié – exercice 2021 et comparaison avec 2020

 Exercice clos le 31/12/2021Exercice clos le 31/12/2020
Produits d’exploitation (I)33 36440 167
Charges d’exploitation (II)46 49437 519
Autres achats externes46 10537 405
Aides financières (Prix Babut)300
Autres charges89114
Résultat d’exploitation (I-II)-13 1302 648
Produits financiers (III)2 2071 766
Charges financières (IV)
Résultat financier (III-IV)2 2071 766
Résultat courant avant impôts (I-II+III-IV)-10 9234 414
Produits exceptionnels (V)2 5272 080
Charges exceptionnelles (VI)
Résultat exceptionnel (V-VI)2 5272 080
Total des produits (I+III+V)38 09844 013
Total des charges (II+IV+VI)46 49437 519
Excédent ou Déficit-8 3966 494

Bilan – exercice 2021 et comparaison avec 2020

 Exercice clos le 31/12/2021Exercice clos le 31/12/2020
 BrutAmort. & Prov.NetNet
ACTIF
Actif immobilisé    
Revue numismatique (Art. 12)1 11
Participations et créances rattachées121 798 121 798100 376
261000 titres de participation121 798 121 798100 376
Total (I)121 798 121 798100 376
Actif circulant    
Valeurs mobilières de placement20 000 20 000 
503002 CAT Octiplus 8644020 000 20 000 
Disponibilités57 410 57 410104 827
512100 Comptes en monnaie nationale12 717 12 71720 701
512200 BRED Livret A44 202 44 20283 812
530000 Caisse492 492314
Total (II)77 410 77 410104 827
Total général199 207 199 207205 203
PASSIF
Fonds propres    
Fonds propres statutaires (Art. 13)  3 0503 050
Report à nouveau  193 313186 819
110000 Report à nouveau (solde créditeur)  193 313186 819
Excédent ou déficit de l’exercice  -8 3966 494
Situation nette  187 967196 363
Total (I)  187 967196 363
Fonds reportés et dédiés  2 6002 600
191100 Legs ou donations  2 6002 600
Total (II)  2 6002 600
Provisions Total (III)    
Dettes    
Dettes fournisseurs et cptes rattachés  8 6406 240
408100 Fournisseurs  8 6406 240
Ecarts de conversion de passif (V)    
Total (IV)  8 6406 240
Total général (I+II+III+IV+V)  199 207205 203

Le rapport financier 2021 du trésorier est soumis au vote de l’assemblée, qui l’adopte à main levée à l’unanimité.

Présentation du projet de budget 2022 par le trésorier de la SFN, M. Patrice Baubeau

“Entre 2020 et début 2022, les frais de maquettage, d’impression et d’expédition, auxquels s’ajoutent les frais de comptabilité, ont explosé, augmentant d’environ 25 % (23,28 % sur le compte de résultat).

Le budget pour 2022 doit évidemment tenir compte de cette dérive. Mais il conviendra aussi de surveiller tous nos coûts et d’améliorer la rentrée des cotisations.

Le budget 2022 tient donc compte de la dérive des coûts très sensible depuis l’été 2021 et du surcoût lié à la mise à jour de la comptabilité de la SFN. Il ne tient pas compte en revanche de la réintégration des gains de TVA, d’une part, du décalage d’encaissement des cotisations et des facturations, qui devraient avoir un impact positif sur les comptes mais qu’il n’est pas possible de mesurer pour l’instant.

Exercice clos le 31/12/2021Budget 2022
Produits d’exploitation (I)33 364,0034 000,00
Charges d’exploitation (II)46 49453 120
Autres achats externes46 105,0053 021
Aides financières (Prix Babut)300,00 –
Autres charges89,00100,00
Résultat d’exploitation (I-II)– 13 130,00– 19 120,75
Produits financiers (III)2 207,002 400,00
Charges financières (IV
Résultat financier (III-IV)2 207,002 400,00
Résultat courant avant impôts (I-II+III-IV)– 10 923,00– 16 720,75
Produits exceptionnels (V)2 527,002 600,00
Charges exceptionnelles (VI)
Résultat exceptionnel (V-VI)2 527,002 600,00
Total des produits (I+III+V)38 098,0039 000,00
Total des charges (II+IV+VI)46 494,0053 120,75
Excédent ou Déficit– 8 396,00– 14 120,75

Le projet de budget 2022 du trésorier est soumis au vote de l’assemblée, qui l’adopte à main levée à l’unanimité.

Renouvellement du Conseil d’Administration de la SFN

Les bulletins de vote concernant l’élection du nouveau Conseil d’administration de la Société française de Numismatique ont été distribués. À l’issue des opérations de vote et du dépouillement du scrutin réalisé par MM. Xavier Bourbon et Eduard Kocharov, les résultats du vote sont proclamés :

Membres présents : 28

Votes par procuration (pouvoirs) et par correspondance : 81

Vote par correspondance : 4

Nombre total de votants : 113

Suffrages exprimés : 111

Bulletins blancs ou nuls : 2

Les candidats au Conseil d’administration de la SFN ont respectivement obtenu :

M. Michel Amandry : 111 voix

M. Patrice Baubeau :  108 voix

Mme Catherine Grandjean : 111 voix

M. Pierre-Olivier Hochard : 106 voix

M. Antony Hostein : 110 voix

M. Jérôme Jambu : 97 voix

Mme Sylvia Nieto-Pelletier : 110 voix

M. Laurent Schmitt : 109 voix

M. Arnaud Suspène : 111 voix

M. Patrick Villemur :  100 voix

M. Franck Wojan : 111 voix

Tous les candidats sont élus à l’unanimité ou à la majorité absolue. Mme Frédérique Duyrat, directeur du département des Monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France, est membre de droit du Conseil d’administration.

Le nouveau Conseil d’administration se retire ensuite à huis clos pour élire en son sein les membres du Bureau de la SFN et procéder à la répartition des fonctions, dont la liste est ensuite communiquée à l’assemblée par le secrétaire :

Mme Sylvia Nieto-Pelletier : présidente ;

M. Antony Hostein : vice-président ;

M. Franck Wojan : secrétaire général ;

M. Patrice Baubeau : trésorier ;

M. Jérôme Jambu : secrétaire de rédaction de la Revue numismatique ;

M. Pierre-Olivier Hochard, secrétaire de rédaction du Bulletin de la Société française de Numismatique ;

Mmes Frédérique Duyrat, Catherine Grandjean et M. Arnaud Suspène : directeurs de la Revue numismatique ;

MM. Michel Amandry, Laurent Schmitt et Patrick Villemur : conseillers.

Élection d’une membre d’honneur

Une membre d’honneur est proposée à l’élection. Il s’agit de Mme Brigitte Fischer, dont l’éloge est prononcé par Mme Sylvia Nieto-Pelletier.

Mme Brigitte Fischer est élue membre d’honneur de la SFN à l’unanimité, par un vote à main levée.

Élection de cinq membres titulaires

Cinq membres titulaires sont ensuite proposés à l’élection. Il s’agit de MM. Joël Françoise, Bruno Jané, Pierre Requier, Ludovic Trommenschlager et de Mme Muriel Troubady, dont les rapporteurs sont respectivement MM. Patrick Villemur, Marc Bompaire, Michel Amandry, Mmes Frédérique Duyrat (éloge lu par M. Antony Hostein) et Sylvia Nieto-Pelletier.

Le vote a donné les résultats suivants :

Membres présents : 26

Nombre de votants : 26

Suffrages exprimés : 26

Bulletins blancs ou nuls : 0

MM. Joël Françoise, Bruno Jané, Pierre Requier et Ludovic Trommenschlager ont obtenu 26 voix ; Mme Muriel Troubady a obtenu 25 voix.

Tous sont élus membres titulaires de la SFN à l’unanimité ou à la majorité absolue.

Jeton de vermeil 2022

M. Michel Amandry et Mme Catherine Grandjean, anciens présidents de la SFN, ont le plaisir d’annoncer que le jeton de vermeil de la Société française de Numismatique, qui est décerné chaque année à un savant étranger par le collège des trois anciens présidents de la SFN (Mme Ariane Bourgeois, M. Michel Amandry et Mme Catherine Grandjean), a été attribué au titre de l’année 2022 à M. Christof Boehringer.

Mme Catherine Grandjean présente M. Boehringer :

« Christof Boehringer est un des plus éminents spécialistes de numismatique grecque de notre époque. Il fut, jusqu’à son départ à la retraite, conservateur du médailler de l’université de Göttingen, dispensant des cours de numismatique et d’archéologie classique dans cette université. Son ouvrage le plus connu est sa thèse intitulée Zur Chronologie Mittelhellenisticher Münzserien 220-160, publiée en 1972, mais son oeuvre comprend aussi la publication de la collection Eric von Post et celle des monnaies de Sicile de la collection Dewing. Il est également l’auteur de nombreux articles consacrés à la numismatique de Grèce continentale et insulaire et, aussi, à celle du monde colonial occidental. Car, comme son père, Erich Boehringer, auteur en 1929 du corpus par coins du monnayage de Syracuse, ouvrage pionnier en la matière, Christof Boehringer s’intéresse plus particulièrement aux monnayages de Grande Grèce et de Sicile . Il présida l’important centre de numismatique de Naples de 1986 à 2002, organisant dans ce cadre de nombreuses manifestations consacrées aux monnayages de Grande-Grèce et de Sicile. Il vient de donner à notre Revue un bel article sur le monnayage de Rhégion.

Membre honoraire de la Royal Numismatic Society et titulaire de la médaille Huntington de l’ANS, Christof Boehringer était un ami de Georges Le Rider, et participa notamment à la cérémonie de remise de son épée d’académicien. Francophile passionné – il  dit que c’est parce qu’il est né un 14 juillet – Christof Boehringer a accepté avec enthousiasme et gratitude de recevoir le jeton de vermeil de la SFN. Il se réjouit d’être distingué par notre Société et espère venir à Paris prochainement. »

La présidente de la SFN déclare close l’Assemblée générale ordinaire et ouvre la séance ordinaire.