Séance ordinaire du 7 novembre

La prochaine séance ordinaire de la SFN se tiendra normalement le samedi 7 novembre prochain.

Il s’agit de la séance consacrée aux doctorants en numismatique, initialement prévue en avril dernier et qui avait due être déprogrammée en raison des conditions sanitaires et du confinement.

Le programme de cette séance est disponible dans la pièce jointe.

63èmes Journées numismatiques de Monaco

Les prochaines Journées numismatiques (JN) de la SFN se tiendront dans la principauté de Monaco, les vendredi 23, samedi 24 et dimanche 25 octobre prochains.

Comme vous le savez, le contexte sanitaire particulier du printemps dernier a obligé le Conseil d’administration de la SFN à décaler la date de nos traditionnelles JN de juin.

Vous trouverez en pièces jointes le bulletin d’inscription (à renvoyer dès que possible au secrétariat de la SFN avec son règlement) ainsi que les informations pratiques et le programme provisoire (mais pratiquement définitif !) de ces Journées.

Nous espérons vous retrouver nombreux dans la Principauté de Monaco !

Cours de Numismatique (2020-2021)

École Pratique des Hautes Études

  • « Numismatique, archéologie et histoire monétaires de l’Europe celtique »

Horaires et lieu : les mercredis à partir du 17 février 2021, de 11 à 13h, à l’INHA (salle de l’EPHE), 2 rue Vivienne, Paris

Contact : Sylvia Nieto-Pelletier (nieto@cnrs-orleans.fr)

  • « Histoire monétaire et financière du monde grec »

Les cours-conférences porteront cette année sur une série de recherches en cours abordant le large panorama des monnayages émis dans le monde grec de l’Espagne à l’Indus et des frappes archaïques jusqu’à la fin de la période hellénistique. Une partie d’entre eux traiteront des questions de méthode dans la perspective de la publication annoncée d’un manuel méthodologique de numismatique grecque.

Horaires et lieux : les jeudis, à partir du 22 octobre 2020, de 14 à 16h, à l’INHA (salle de l’EPHE), 2 rue Vivienne, Paris

Contact : François de Callataÿ (francois.de.callatay@kbr.be)

  • « Histoire monétaire du monde romain »

1/ La province d’Asie sous les Antonins et les Sévères, II. Les monnayages de Mysie et d’Éolide.

2/ Le thème de la Fides sur les monnayages romaines d’époque impériale.

3/ Actualité de la recherche : la monnaie en contexte archéologique (Gaule, Afrique, Balkans).

Horaires et lieux : les jeudis, à partir du 15 octobre 2020, de 12h à 14h à l’INHA (salle de l’EPHE), rue Vivienne.

Contact: Antony Hostein (antony.hostein@ephe.psl.eu)

  • « Numismatique et économie monétaire de l’Occident médiéval et moderne »

1/ Production et usages des monnaies au XIVe siècle.

2/ Métaux, mines et monnaies dans le monde franc.

Horaires et lieux : les vendredis, à partir du 23 octobre 2020, de 14h à 16h en Sorbonne, Escalier E, 1er étage, salle d’Égyptologie D054

Contact: Marc Bompaire (marc.bompaire@ephe.psl.eu)

École du Louvre

« Histoire de l’art monétaire et de la médaille : la monnaie romaine au Haut-Empire »

Horaires et lieu : les lundis (par quinzaine) à partir du 12 octobre 2020, de 15h45 à 17h45 – salle Imhotep (10 séances, voir (http://www.ecoledulouvre.fr/).

Contacts : Vincent Drost (vincent.drost@bnf.fr) et Dominique Hollard (dominique.hollard@bnf.fr)

ATTENTION, ces cours sont payants et sur inscription

Université de Bourgogne

« Numismatique antique »

(L3 Histoire de l’art et d’Archéologie)

1re semestre : les monnayages grecs et gaulois ; 2e semestre : les monnayages romains

Horaires et lieu : les mercredis, à partir du 16 septembre 2020, de 15h à 16h (voir https://sciences-humaines.u-bourgogne.fr/les-etudes-en-histoire-de-lart-et-archeologie).

Contact : Laurent Popovitch (laurent.popovitch@u-bourgogne.fr)

Université de Caen-Normandie

  • « Introduction à la numismatique »

(Licence 3 et Master Histoire parcours Archéologie)

Horaires : 1er et 2e semestre 2020-2021.

Contact : Pierre-Marie Guihard (pierre-marie.guihard@unicaen.fr)

  • « De l’Antiquité au Moyen Âge, actualités des recherches en numismatique : nouveaux thèmes, nouvelles méthodes »

(G. Blanchet, T. Cardon, J. Chameroy, P.-M. Guihard)

Lieux et horaires : Séminaire d’Archéologie du CRAHAM. Université de Caen Normandie, 18 décembre 2020.

Contact : Pierre-Marie Guihard (pierre-marie.guihard@unicaen.fr)

Université de Lille

« Séminaire d’épigraphie et de numismatique romaines »

1/ Séminaire (salle de séminaire Halma)

  • Jean-Marc Doyen, ANTHROPOLOGIE DE LA MONNAIE (séances le 2e jeudi du mois, de 16 à18h, les 8/10, 12/11, 10/12/2020 et les 14/1, 11/2 et 11/3/2021)
  • Christine Hoët-van Cauwenberghe, ÉPIGRAPHIE ROMAINE (séminaire : 8h-10h au second semestre 2020-2021)

2/ Cycle de conférences

Invités en 2020 :

  • Clara Millot, « Quelle valeur économique pour les matières premières au cours des âges du Fer ? », jeudi 15 octobre 2020, 16h30-18h30.
  • Françoise Van Haeperen (Université catholique de Louvain, Belgique), « Honorer Mithra en contexte domestique ou associatif. Réflexions à partir des cas de Rome et d’Ostie », mardi 3 novembre 2020 de 17h à 19h.
  • Nicole Belayche (EPHE, Paris, Laboratoire Anhima, UMR 8210), « Les divinités romaines dans le ‘panthéon’ de l’Éphèse impériale, caput provinciae », mardi 3 novembre 2020, 17-19h.

En 2021 :

  • Sabine Lefebvre (université de Bourgogne, Dijon, Laboratoire Artehis, UMR 6298), « Comment manifester sa fidélité à Auguste entre 27 et 22 a.C. ? Le rôle de Vehilius, patron de la province de Chypre », jeudi 21 janvier 2021, 16h30-18h30.

3/ Atelier d’épigraphie et de numismatique

  • Méthodes et pratiques animé par Jean-Marc Doyen et Christine Hoët-van Cauwenberghe, avec la participation de Thomas NICQ (photographe) janvier ou février 2021 (date à préciser)
  • VISITE AU MUSÉE SITE ARCHÉOLOGIQUE DE BAVAY prévue en avril ou mai 2021 (sur inscription) avec ATELIER PRATIQUE D’ÉPIGRAPHIE et de NUMISMATIQUE SUR PLACE

Avec la participation de la faculté des Humanités, Département d’Histoire de l’Université de Lille

  • « Numismatique et histoire monétaire de l’époque moderne »

(Licence Histoire 3e année)

Horaires et lieux : tous les mardis, à partir du 21 septembre, de 13h à 15h (1er semestre)

Contact : Jérôme Jambu (jerome.jambu@univ-lille.fr)

Université de Nantes

« Numismatique et archéologie »

(Master Archéologie, Sciences pour l’Archéologie)

Horaires : 1er semestre 2020.

Contact : Pierre-Marie Guihard (pierre-marie.guihard@unicaen.fr)

Université d’Orléans

  • « Initiation à la numismatique antique »

(Licence Histoire 2e année)

Horaires et lieux : sites Orléans et Châteauroux (2e semestre, cours hebdomadaire)

Contact : Amélie Perrier (amelie.perrier@univ-orleans.fr)

  • « Numismatique romaine »

(Licence Histoire 3e année)

Horaires et lieux : sites Orléans (Ch. Parisot-Sillon) et Châteauroux (Th. Bauzou) (2e semestre, cours hebdomadaire)

Contact : Charles Parisot-Sillon (charles.parisot-sillon@univ-orleans.fr)

  • « Monnaie, finance et politique dans l’Antiquité »

Master 2 Recherche « Pouvoirs, Cultures, Sociétés »

Horaires et lieux : les lundis, à partir du 07/09/2020, de 10h à 12h, à l’université d’Orléans (1er semestre)

Contact : Thomas Bauzou (thomas.bauzou@univ-orleans.fr)

Université Paris-Sorbonne (Paris IV)

« Numismatique grecque »

• Cours d’initiation à la numismatique grecque.

Horaires et lieux : les lundis, à partir du 14 septembre 2019, de 14h à 15h, Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, 75006 Paris, salle D 224.

• Séminaire : Monnaie, politique et économie dans le monde grec antique.

Horaires et lieux : les lundis, à partir du 14 septembre 2019, de 15h à 17h, Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, 75006 Paris, salle D 224.

Contact : Marie-Christine Marcellesi (marie-christine.marcellesi@sorbonne-universite.fr)

Université de Paris

« Monnaie, monnayage et circulation monétaire à l’âge classique en Chine et au Viêt Nam »

Ce séminaire vise à introduire l’histoire monétaire en Chine et au Viêt Nam par l’étude des textes et des objets monétaires. Les séances sont regroupées sur 4 jours en novembre.

Horaires et lieux : les 6-7 et 20-21 novembre 2020, de 9h à 12h et de 14h à 17h, Maison de la recherche de l’Inalco (salle L2.05), 7 rue de Lille, 75007 Paris.

Contact : Prof. Emmanuel Poisson (e.poisson@u-paris.fr) avec la participation du Dr. Lyce Jankowski

Université de Toulouse

  • « Iconographie et numismatique »

(Licence 3e année)

Horaires et dates : 1er semestre : les mardis, de 14h à 16 h (E. Dubreucq et S. Péré-Noguès) / 2e semestre : les vendredis, de 8h15 à 10h15 (L. Bricault)

  • « Numismatique et histoire économique »

(Master Mondes anciens)

Horaires et dates : 1er semestre, les lundis de 14h à 16h (Bricault et S. Péré-Noguès)

Contact : Sandra Péré-Noguès (sandra.pere-nogues@univ-tlse2.fr)

Université de Tours

« Numismatique du monde grec »

(Licence Histoire 3e année)

Horaires et lieux : les mercredis à partir du 21/10/2020 (6 séances), de 15h à 17h (6 séances), site des Tanneurs, 3 rue des Tanneurs, Tours

Contact : Pierre-Olivier Hochard (pierre-olivier.hochard@univ-tours.fr)

Compte rendu du 5 septembre 2020 (provisoire)

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU 5 SEPTEMBRE 2020

Présidente : Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN.

Membres présents : Mmes et MM. M. Amandry, P. Baubeau, J.-Chr. Bertrand, M. Bompaire, Fr. Boursier, Chr. Charlet, J. Dharmadhikari, J.-P. Garnier, G. Gautier, P.-O. Hochard, M. Hourlier, J. Jambu, Ph. Lafolie, S. Nieto-Pelletier, M. Phéline, G. Salaün, L. Schmitt, A. Suspène, P. Villemur, R. Wack, Fr. Wojan.

Membres excusés : Mmes et MM. O. Charlet, V. Drost, A. Hostein, M.-L. Le Brazidec, Ph. Mathieu, C. Morrisson.

            La présidente, au nom du comité d’administration de la SFN, souhaite la bienvenue aux membres masqués et hydro-alcoolisés qui ont fait le déplacement jusqu’à l’INHA, et rappelle le contexte particulier dans lequel cette séance de rentrée se déroule.

BSFN

            Les procès-verbaux des séances de janvier (75-1), février (75-2) et de mars (75-3), sont soumis au vote de l’assemblée. Ils sont adoptés à l’unanimité. Les BSFN d’avril (75-4) et de mai (75-5) ne comportant aucun procès-verbal, ils ne sont donc pas soumis au vote.

Élections

Les candidatures de M. Jean-Christophe Bertrand et de M. David Fanning, présentées lors de notre séance de mars, sont soumises au vote de l’assemblée. MM. Bertrand et Fanning sont élus respectivement membre correspondant et membre correspondant étranger à l’unanimité.

Candidatures

            Deux nouvelles candidatures sont présentées à l’assemblée :

  • celle de M. Borys Zaidman, d’Odessa (Ukraine), parrainée par le Bureau et M. Patrice Baubeau
  • celle de M. Jean-Pierre Hermant, de Vern d’Anjou (Maine-et-Loire), parrainée par le Bureau et par M. Arnaud Suspène.

Annonces

            La présidente donne la parole à M. Pierre-Olivier Hochard, qui présente le projet d’une Newsletter afin d’informer plus facilement les membres de la SFN des événements et de la vie de notre Société, bref d’améliorer les liens entre la SFN et ses membres. M. Hochard propose de mettre en ligne autant de Newsletters que de numéros du BSFN (10 par an). Pour s’inscrire à la Newsletter, il suffit d’entrer son adresse électronique sur la page d’accueil du site Internet de la SFN (tout en bas de la dite page) et de confirmer son inscription dès réception du courriel prenant en compte l’inscription.

Emplacement où saisir son adresse mail pour s’inscrire

Il est possible de se désinscrire facilement si on le souhaite par la suite.

            Elle donne ensuite la parole à MM. Jérôme Jambu et Patrice Baubeau, organisateurs de la journée thématique intitulée « Du papier à la monnaie », qui se tiendra le samedi 10 octobre prochain à la Monnaie de Paris. Organisée en partenariat avec la Banque de France et la Monnaie de Paris, cette journée a vu récemment ses conditions d’accès modifiées en raison de la situation sanitaire. Un courrier va être prochainement adressé aux membres de la SFN afin d’exposer la solution retenue par le Conseil d’administration de la SfN qui s’est tenu le 5 septembre : comme le nombre de places a été réduit de 50 à 25 personnes (en fait, 10 personnes en tenant compte des orateurs et des organisateurs), les organisateurs proposent de suivre les communications et les échanges via une visioconférence. Les propositions d’intervention à cette journée ont été si nombreuses que toutes n’ont pu être retenues. Le CA réfléchit à une solution de publication de ces textes, qui pourraient trouver leur place dans une revue d’économie.

            La présidente indique que, en dépit du contexte sanitaire actuel, les Journées numismatiques de Monaco sont pour l’heure maintenues les vendredi 23, samedi 24 et dimanche 25 octobre prochains. M. René Wack attire l’attention des membres sur le fait que compte tenu de la situation sanitaire et des aléas qu’elle implique, le trésorier laisse chaque membre libre de choisir son hébergement et de s’assurer qu’il est en règle avec les décisions des autorités monégasques. Ces décisions sont par ailleurs susceptibles d’évoluer d’ici le mois prochain.

La présidente annonce que M. Dominique Antérion, hôte de la Journée du 10 octobre à la Monnaie de Paris, invite les membres de la SFN à l’exposition « Akan, les valeurs de l’échange. L’or pour monnaie, le poids pour prix », qui se tiendra à la Monnaie de Paris jusqu’en février 2021.

MM. Marc Bompaire et Jérôme Jambu ont le plaisir d’annoncer que M. Thomas Cocano a été fait docteur de l’EPHE après la soutenance de sa thèse de doctorat dirigée par M. Bompaire sur l’utilisation de la médaille dans la pratique du pouvoir politique en Angleterre entre 1688 et 1760.

M. Arnaud Suspène annonce le décès de M. Jean-Louis Ferrary. Avec M. Michel Amandry, tous deux évoquent la carrière du disparu.

Jean-Louis Ferrary, né à Orléans le 5 mai 1948, s’est éteint le 9 août 2020, à l’hôpital Cochin (Paris) des suites d’une longue maladie qu’il a affrontée avec un grand courage. Spécialiste de l’histoire de Rome, Jean-Louis Ferrary était un savant hors normes, respecté et admiré bien au-delà des frontières de la France. C’était aussi un grand ami de la numismatique et de notre Société. Bien qu’il n’ait pas été numismate lui-même, il avait appris de Louis Robert, qui le tenait en haute estime, l’importance des monnaies comme sources de l’histoire ancienne. L’enseignement d’un autre de ses maîtres, Claude Nicolet, n’était pas non plus étranger à son intérêt pour la numismatique. Dans les diverses fonctions qu’il a occupées, Jean-Louis Ferrary a toujours apporté un soutien indéfectible à notre discipline, en particulier à l’École Pratique des Hautes Études, tout d’abord en faisant conférer à Michel Amandry, ancien président de notre Société et directeur honoraire du Cabinet des Médailles, une charge de conférence dépendant de sa propre direction d’études, puis une charge de directeur d’études cumulant. À son départ en retraite, Jean-Louis Ferrary a fait en sorte que sa direction d’étude, intitulée « Histoire des institutions et des idées politiques du monde romain », devienne une chaire d’« Histoire monétaire du monde romain », aujourd’hui occupée par notre sociétaire et Conseiller Antony Hostein. Au sein de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, enfin, où il fut élu en 2005 et qu’il présida en 2018, Jean-Louis Ferrary a constamment œuvré en faveur des projets de recherche en numismatique (tel le Roman Provincial Coinage), en les recommandant pour des prix ou en leur faisant attribuer des financements (il s’employa ainsi à faire obtenir en 2012 le prix Jeanine et Roland Plottel à S. Estiot et M. Amandry pour leur travail mené dans le cadre de l’ANR MONetA). Lors de la cérémonie qui s’est déroulée en son honneur au Père Lachaise le 1er septembre dernier, son ami Michael H. Crawford, l’auteur du Roman Republican Coinage, a tenu à lui rendre un hommage appuyé. C’est une énorme perte pour la communauté des antiquisants, et pour notre Société également. A. Suspène Pour des informations plus détaillées sur la carrière et l’œuvre de Jean-Louis Ferrary : https://www.ephe.psl.eu/actualites/hommage-a-jean-louis-ferrary  

Publications :

            La présidente fait circuler les périodiques, ouvrages et tirages-à-part reçus récemment :

Périodiques :

  • ANS Magazine, 2020/2
  • Bulletin du Cercle d’Études numismatiques, 57/1, janvier-avril 2020
  • Cahiers de Civilisation médiévale, 63, janvier-mars 2020
  • Cahiers numismatiques, 223, mars 2020
  • Carnets numismatiques du Comté de Nice et du Sud-Est, VI, 2020
  • L’Écho des Calètes, 193, mars 2020
  • Numismatische Zeitschrift, 125, 2019
  • Numismatisches NachrichtenBlatt, 2020/8 et 2020/9
  • Svensk Numismatisk Tidskrift, 2020/3 et 2020/5

Ouvrages :

Jean-Baptiste GIARD (avec des compléments par Marie-Noëlle GOFFIN et Hadrien RAMBACH), L’illusion du portrait, coll. Polymnia. Numismatica antica e medievale. Studi 14, Trieste, 2020.

C. GRANDJEAN (dir.), De la drachme au bitcoin. La monnaie, une invention en perpétuel renouvellement, Dialogues d’Histoire ancienne (DHA) – supplément 20, Besançon, 2020.

Tirage-à-part :

Christophe ADAM, Le trésor monétaire de la crypte Saint-Nicaise (Reims, Marne), Études marnaises, CXXXIV, 2019, p. 79-110.

 Communications

            MM. Georges Gautier, Gildas Salaün, Michel Hourlier et Christian Charlet prononcent tour à tour leur communication. À l’issue de celles-ci, la présidente remercie les orateurs et l’assemblée, puis déclare la séance close. Elle donne rendez-vous à l’assemblée pour la séance thématique à la Monnaie de Paris le 10 octobre prochain.

Décès de Jean-Louis Ferrary (1948-2020)

Jean-Louis Ferrary, né à Orléans le 5 mai 1948, s’est éteint le 9 août 2020, à l’hôpital Cochin (Paris) des suites d’une longue maladie qu’il a affrontée avec un grand courage. Spécialiste de l’histoire de Rome, Jean-Louis Ferrary était un savant hors normes, respecté et admiré bien au-delà des frontières de la France. C’était aussi un grand ami de la numismatique et de notre Société. Bien qu’il n’ait pas été numismate lui-même, il avait appris de Louis Robert, qui le tenait en haute estime, l’importance des monnaies comme sources de l’histoire ancienne. L’enseignement d’un autre de ses maîtres, Claude Nicolet, n’était pas non plus étranger à son intérêt pour la numismatique. Dans les diverses fonctions qu’il a occupées, Jean-Louis Ferrary a toujours apporté un soutien indéfectible à notre discipline, en particulier à l’École Pratique des Hautes Études, tout d’abord en faisant conférer à Michel Amandry, ancien président de notre Société et directeur honoraire du Cabinet des Médailles, une charge de conférence dépendant de sa propre direction d’études, puis une charge de directeur d’études cumulant. À son départ en retraite, Jean-Louis Ferrary a fait en sorte que sa direction d’étude, intitulée « Histoire des institutions et des idées politiques du monde romain », devienne une chaire d’« Histoire monétaire du monde romain », aujourd’hui occupée par notre sociétaire et Conseiller Antony Hostein. Au sein de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, enfin, où il fut élu en 2005 et qu’il présida en 2018, Jean-Louis Ferrary a constamment œuvré en faveur des projets de recherche en numismatique (tel le Roman Provincial Coinage), en les recommandant pour des prix ou en leur faisant attribuer des financements (il s’employa ainsi à faire obtenir en 2012 le prix Jeanine et Roland Plottel à S. Estiot et M. Amandry pour leur travail mené dans le cadre de l’ANR MONetA). Lors de la cérémonie qui s’est déroulée en son honneur au Père Lachaise le 1er septembre dernier, son ami Michael H. Crawford, l’auteur du Roman Republican Coinage, a tenu à lui rendre un hommage appuyé. C’est une énorme perte pour la communauté des antiquisants, et pour notre Société également.

A. Suspène

Pour des informations plus détaillées sur la carrière et l’œuvre de Jean-Louis Ferrary : https://www.ephe.psl.eu/actualites/hommage-a-jean-louis-ferrary

Séance du 10 octobre 2020 – « Du papier à la monnaie » – programme et procédure pour visioconférence

La prochaine séance ordinaire de la SfN aura lieu le samedi 10 octobre prochain. Il s’agit d’une journée d’études, organisée par MM. Patrice Baubeau et Jérôme Jambu, qui porte sur l’histoire et la numismatique du billet, et qui se tiendra exceptionnellement à la Monnaie de Paris.

Le programme de cette journée est disponible en pièce jointe.

Les conditions sanitaires d’accès à la Monnaie de Paris étant restreintes, les membres de la SFN vont recevoir prochainement un courrier (voir document joint) qui explique comment assister à cette séance à distance.

Présentation et résumés des communications

Séance du 5 septembre 2020

La prochaine séance ordinaire de la SFN se tiendra normalement le samedi 5 septembre prochain. Vous trouverez en pièce jointe le programme de cette séance de rentrée ainsi que le calendrier de nos prochaines séances (sous réserve, bien entendu, de l’évolution de la situation sanitaire).

Lettre de la Présidente de la SfN

Paris, ce 10 juin 2020,

Chères et chers membres de la Société française de Numismatique,

Nous avons été heureusement en mesure de tenir notre Assemblée Générale annuelle peu avant le confinement, mais la première vague de l’épidémie de Covid-19 en France nous a privés de deux séances ordinaires, celles d’avril et de mai ; elle a contraint aussi le Conseil d’administration à repousser les Journées annuelles organisées à Monaco au mois d’octobre 2020 (du vendredi 23 au dimanche 25 octobre) avec un programme inchangé.

Le Conseil d’administration, sans se réunir, a été très actif pendant ces deux mois. René Wack a dû régler dans des conditions très difficiles (ralentissement de La Poste, manque de correspondants joignables, fermeture de la BnF) plusieurs dossiers financiers sensibles, assisté heureusement par Patrice Baubeau, Jérôme Jambu et Franck Wojan. Pierre-Olivier Hochard et René Wack ont réussi à mener à bien la publication et l’expédition des BSFN dans des conditions très difficiles. Il en va de même de la RN, grâce aux efforts des trois secrétaires de rédaction. Enfin, Pierre-Olivier Hochard, Jérôme Jambu et Julien Olivier n’ont pas ménagé leur temps pour maintenir le lien entre la Société et ses membres via le site Internet et les comptes Facebook et Twitter, diffusant les informations relatives à l’annulation des deux séances. Ils ont diffusé aussi deux énigmes numismatiques qui, à l’heure où j’écris, n’ont pas encore été résolues…

La séance d’avril, qui devait être consacrée à la présentation de travaux en cours de doctorants en numismatique, est reprogrammée en novembre. Le BSFN d’avril est donc nourri de correspondances, dont le nombre en attente de publication a beaucoup diminué.

Le Conseil d’administration a longtemps espéré être en mesure d’organiser la séance de mai… en juin, mais les conditions d’accès actuelles à la BnF Richelieu et à l’INHA ne l’ont pas permis. La plupart des communications prévues lors de la séance de mai seront publiées dans le BSFN de mai, le reliquat le sera dès que possible sous forme de correspondances dans des livraisons ultérieures du BSFN.

Les circonstances et les exigences de sécurité ne nous permettent donc pas d’envisager une séance avant celle du mois de septembre dont nous espérons tous qu’elle se tiendra comme prévu le 5.

Celle d’octobre sera consacrée au Papier-monnaie et se tiendra à la Monnaie de Paris ; son organisation est assurée avec diligence et efficacité par P. Baubeau et J. Jambu avec la complicité très active de A. Manas (Banque de France). 

Le mois d’octobre sera assez chargé, puisque nous nous retrouverons ensuite à Monaco pour les journées annuelles de notre Société les 23-25 octobre, avec un programme identique à celui initialement défini.

La séance de novembre sera consacrée aux communications des doctorants et celle de décembre verra la remise du Jeton de vermeil par les trois anciens présidents.

Il me reste à vous souhaiter une bonne lecture du BSFN et un bon été aussi « déconfiné » et numismatique que possible !

Au plaisir de vous retrouver en septembre !
Et en attendant, prenez soin de vous !

Pour le Conseil d’administration
Catherine Grandjean
Présidente de la Société française de Numismatique
catherine.grandjean@univ-tours.fr

Mai 2020 – Une nouvelle énigme !

Les médailles d’Aaron, David et Moïse gravées par Barre en 1827

Pour une recherche en cours relative à une série de médailles hébraïques gravées par Jean-Jacques Barre en 1827, nous souhaitons faire appel à vous tous afin de rassembler des éléments nous permettant de comprendre :

– pourquoi la série qui devait comprendre à l’origine les douze principaux personnages de l’histoire sainte n’a pas été poursuivie après l’édition des trois premiers que furent Aaron, David et Moïse ?

– qui étaient les commanditaires de cette série, désignés comme des « antiquaires instruits », qui souhaitaient compléter les collections des amateurs de médailles avec les portraits des « héros de l’histoire sacrée » ?

Vous trouverez ici et les premiers éléments de cette enquête.

Si vous avez des informations ou des nouveaux exemplaires à nous signaler, vous pouvez envoyer un mail à l’adresse suivante : mlaurelebrazidec@gmail.com

Merci !

Illustration : exemplaires de la collection Bruno Kirschner, Kedem Auction, 55b, 9 mai 2017, lot 123.

Marie-Laure Le Brazidec

Du papier à la monnaie (10/10/20) – Appel à communication

Dans le cadre de ses séances ordinaires, la SFN organise une journée d’études « Du papier à la monnaie. Histoire et numismatique du billet », qui se déroulera le samedi 10 octobre 2020.

Les modalités de dépôt de proposition de communication sont stipulés dans le document ci-dessous, téléchargeable. La date limite de soumission de vos propositions est fixée au 30 juin 2020, délai de rigueur.

Du papier à la monnaie – Appel à communication

Mise en ligne du BSFN

Toutes les tables périodiques et tous les numéros du BSFN jusqu’en décembre 2015 sont maintenant accessibles en ligne :

  • dans le menu « Publications-Le Bulletin de la SFN-BSFN en ligne »
  • ou en cliquant ici

IMPORTANT – Report des Journées numismatiques 2020

Les conditions sanitaires actuelles ainsi que l’incertitude dans laquelle nous sommes plongés depuis quelques semaines ont contraint le Conseil d’administration de la SFN à reporter les Journées numismatiques de Monaco.

Ces Journées se tiendront les vendredi 23, samedi 24 et dimanche 25 octobre 2020.

Davantage de détails, ainsi que le programme, vous seront communiqués ultérieurement.

Avril 2020 – Une énigme à résoudre…

Il a été porté à l’attention de certains membres de notre société le cas, fort curieux, de cette imitation « padouane » d’un tremissis d’Anastase II Artemios, qui défie tous les critères numismatiques connus.

Probablement l’œuvre d’un faussaire moderne, sa date de fabrication reste mystérieuse. Le style permet-il d’apporter une précision ?

Si certaines et certains d’entre vous ont quelques lumières sur ce cas bien mystérieux, merci d’en faire part au Secrétaire du BSFN (pierre-olivier.hochard@univ-tours.fr)

Décès de Bernard Rémy (1942-2020)

Né en 1942, Bernard Rémy a suivi des études d’Histoire à la faculté de Lyon et obtenu l’agrégation d’Histoire en 1966. Il a ensuite soutenu un doctorat de troisième cycle sous la direction de Marcel Le Glay en 1971, avant d’être l’élève d’Hans-Georg Pflaum et de Paul-Marie Duval dans leurs séminaires de l’École Pratique des Hautes Études, de 1972 à 1976. C’est en 1984 qu’il a présenté son doctorat d’État, réalisé sous la direction d’André Chastagnol.

Sa carrière universitaire l’a mené de Saint-Étienne (1968-1987) à Chambéry (1989-1993) puis Grenoble (1993-2007). Il a donc toujours consacré une grande partie de son temps à l’enseignement, à l’exception des années 1987 à 1989, où il a été détaché comme directeur des études pour l’Antiquité à l’Institut français d’Études anatoliennes d’Istanbul.

Chercheur infatigable, Bernard Rémy s’est intéressé à des domaines aussi variés que les institutions et l’administration romaines (ainsi ses livres sur le gouvernement des provinces d’Anatolie), la société (avec des ouvrages sur les femmes ou les “vieux” en Gaule romaine), les figures du pouvoir (biographies d’Antonin le Pieux et de Dioclétien), l’épigraphie (plusieurs volumes des Inscriptions latines de Narbonnaise et des Inscriptions latines d’Aquitaine), et bien entendu la numismatique.

Il avait rejoint notre Société en février 1973, parrainé par son maître H.-G. Pflaum et H. Huvelin. De 1976 à 2013, il a donné 28 communications ou correspondances au BSFN et contribué à la RN par des comptes rendus d’ouvrages. Les problèmes de circulation monétaire étaient au cœur de ses préoccupations : outre des publications comme Les monnaies romaines découvertes à Rodumna (Roanne, Loire). Essai de circulation monétaire (Lyon, 1985) ou Les monnaies de fouilles du sanctuaire de Viuz-Faverges (Haute-Savoie) (Annecy, 1997), il avait profité de son séjour à Istanbul pour organiser les premières Journées Numismatiques Anatoliennes dont le thème était la publication des monnaies de fouilles. C’est également durant ce séjour qu’est né son projet de corpora d’ateliers du nord de l’Anatolie. Sont ainsi parus Sébastopolis du Pont (Istanbul, 1998), Comana du Pont (Milan, 1999) et Zéla (Bordeaux, 2009), tous trois volumes co-écrits avec M. Amandry, et avec J. Dalaison pour le dernier. B. Rémy avait une force d’entraînement et d’autres études d’ateliers provinciaux de cette partie de l’Anatolie ont vu le jour sous la plume de ses collègues ou anciens étudiants : L Bricault, J. Dalaison, F. Delrieux ou F. Wojan.

Tous ses travaux ont largement contribué à l’enrichissement de la recherche et à la connaissance de l’ensemble du monde romain, et B. Rémy nous aurait donné plus encore si la maladie n’avait fini par prendre le dessus. Il repose désormais à Saint-Agrève, en Ardèche, dans le caveau familial.

Michel Amandry, Julie Dalaison et Patrice Faure

Compte rendu du 7 mars 2020

SÉANCE ORDINAIRE DU 7 MARS 2020

Présidence : Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN

Membres présents et excusés : cf. liste donnée pour l’assemblée générale ordinaire.

BSFN

            Pas de procès-verbal à adopter ce mois-ci.

Élection

Les candidatures de MM. Vincent Hérail et Bernard Seguin, présentées à l’assemblée lors de notre séance de février, sont soumises au vote de l’assemblée. MM. Hérail et Seguin sont élus respectivement membre correspondant à l’unanimité.

Candidatures

            Deux nouvelles candidatures sont présentées à l’assemblée :

  • celle de M. Jean-Christophe Bertrand, de Marcoussis (Essonne), parrainée par MM. Christian Charlet et Laurent Schmitt ;
  • celle de M. David F. Fanning, de Gahanna (Ohio, États-Unis), parrainée par MM. Hadrien Rambach et Michel Amandry.

Annonces

            La présidente rappelle que les Journées numismatiques de Monaco approchent ; elles se dérouleront les 29-31 mai prochains. Les personnes intéressées, soit par des chambres d’hôtel, soit par des chambres au Centre méditerranée du Cap d’Ail, sont priées de se rapprocher du trésorier de la SFN, M. René Wack. Le programme ainsi que le formulaire d’inscription seront disponibles prochainement sur le site Internet de la SFN.

            Elle signale ensuite que le samedi 14 mars, à l’université de Tours, se tiendra la « Journée des numismates hellénistes du CeTHiS » au cours de laquelle Soline Berger, Pierre Bourrieau, Catherine Grandjean, Pierre-Olivier Hochard, Eleni Papaefthymiou, Clément Pinault et Franck Wojan interviendront.

            Mme Sylvia Nieto-Pelletier prend la parole pour annoncer d’une part que, le 11 mars prochain, à l’Institut Michelet, se tiendra un séminaire animé par Patrice Brun et Eneko Hiriart et qui portera sur les « Économies de la protohistoire récente ». D’autre part, MM. Jérémy Artru et Guillaume Blanchet organisent les vendredi 5 et samedi 6 juin 2020 un atelier thématique intitulé « Monnaies et méthodes. Actualité de la recherche doctorale en numismatique ». Il se tiendra à Orléans, à l’hôtel Dupanloup.

            M. Jérôme Jambu annonce que la séance ordinaire de la SFN du samedi 10 octobre 2020 sera une journée thématique organisée par MM. Patrice Baubeau et Jérôme Jambu, intitulée « Du papier à la monnaie. Histoire et numismatique du billet ». Les propositions de communications sont à envoyer aux organisateurs entre la fin mars et la fin mai 2020. Le comité scientifique chargé d’examiner les projets de communications rendra son verdict dans la seconde quinzaine du mois de juin 2020.

            M. Patrice Baubeau mentionne la tenue d’un colloque organisé par la Banque de France les 19 et 20 mars prochains, dans le cadre des Séminaires de la Mission historique, à propos de « La crédibilité des monnaies, de John Law au bitcoin », avec les interventions de MM. Patrice Baubeau et Jérôme Jambu.

            Mme Lyce Jankowski a demandé à faire circuler l’information suivante : l’université de Tübingen (Allemagne) propose du 15 au 17 avril prochains une conférence internationale intitulée « Collectors and Scholars. The Numismatic World in the Long 19th Century », avec les interventions de nombreux membres de la SFN (Bruno Callegher, Vincent Drost, Lyce Jankowski et Arianna d’Ottone-Rambach).

            M. Antony Hostein a le plaisir d’annoncer que la version numérique du volume VIII du Roman Provincial Coinage est disponible sur le site http://rpc.ashmus.ox.ac.uk. Il est consacré au règne de Philippe l’Arabe (244-249) et contient plus de 22 000 descriptions de monnaies frappées par 173 cités. Il a été rédigé par M. Jérôme Mairat et Mme Marguerite Spoerri, avec les contributions de MM. Michel Amandry, Kevin Butcher, Jack Nurpetlian et Mme Ulrike Peter.

            M. Michel Amandry signale que Mme Marie-Laure Le Brazidec a obtenu le premier prix du Prix quinquennal du Bulletin du Cercle numismatique du Val de Salm 2019-2020 pour son travail intitulé « Proposition d’identification d’une divinité féminine sur une série de jetons en plomb de Gaule romaine ».

            M. Pierre-Olivier Hochard évoque ensuite de nouveaux correctifs apportés aux « Instructions aux auteurs ».

            Mme Frédérique Duyrat donne des nouvelles de l’avancées des travaux de rénovation du site Richelieu de la BnF : elle précise que le retour du “Cabinet des Médailles” sur son site historique est prévu pour le premier semestre 2021 ainsi que le retour des collections archéologiques. La salle de lecture risque d’être fermée à certaines périodes. Elle évoque enfin la situation inquiétante du “Cabinet des Médailles” du British Museum à Londres.

            M. Michel Amandry reprend la parole pour prononcer la nécrologie de M. Bernard Rémy, ancien membre de la SFN, texte co-écrit par Michel Amandry, Julie Dalaison et Patrice Faure.

« Bernard Rémy (1942-2020)

Né en 1942, Bernard Rémy a suivi des études d’Histoire à la faculté de Lyon et obtenu l’agrégation d’Histoire en 1966. Il a ensuite soutenu un doctorat de troisième cycle sous la direction de Marcel Le Glay en 1971, avant d’être l’élève d’Hans-Georg Pflaum et de Paul-Marie Duval dans leurs séminaires de l’École Pratique des Hautes Études, de 1972 à 1976. C’est en 1984 qu’il a présenté son doctorat d’État, réalisé sous la direction d’André Chastagnol.

Sa carrière universitaire l’a mené de Saint-Étienne (1968-1987) à Chambéry (1989-1993) puis Grenoble (1993-2007). Il a donc toujours consacré une grande partie de son temps à l’enseignement, à l’exception des années 1987 à 1989, où il a été détaché comme directeur des études pour l’Antiquité à l’Institut français d’Études anatoliennes d’Istanbul.

Chercheur infatigable, Bernard Rémy s’est intéressé à des domaines aussi variés que les institutions et l’administration romaines (ainsi ses livres sur le gouvernement des provinces d’Anatolie), la société (avec des ouvrages sur les femmes ou les “vieux” en Gaule romaine), les figures du pouvoir (biographies d’Antonin le Pieux et de Dioclétien), l’épigraphie (plusieurs volumes des Inscriptions latines de Narbonnaise et des Inscriptions latines d’Aquitaine), et bien entendu la numismatique.

Il avait rejoint notre Société en février 1973, parrainé par son maître H.-G. Pflaum et H. Huvelin. De 1976 à 2013, il a donné 28 communications ou correspondances au BSFN et contribué à la RN par des comptes rendus d’ouvrages. Les problèmes de circulation monétaire étaient au cœur de ses préoccupations : outre des publications comme Les monnaies romaines découvertes à Rodumna (Roanne, Loire). Essai de circulation monétaire (Lyon, 1985) ou Les monnaies de fouilles du sanctuaire de Viuz-Faverges (Haute-Savoie) (Annecy, 1997), il avait profité de son séjour à Istanbul pour organiser les premières Journées Numismatiques Anatoliennes dont le thème était la publication des monnaies de fouilles. C’est également durant ce séjour qu’est né son projet de corpora d’ateliers du nord de l’Anatolie. Sont ainsi parus Sébastopolis du Pont (Istanbul, 1998), Comana du Pont (Milan, 1999) et Zéla (Bordeaux, 2009), tous trois volumes co-écrits avec M. Amandry, et avec J. Dalaison pour le dernier. B. Rémy avait une force d’entraînement et d’autres études d’ateliers provinciaux de cette partie de l’Anatolie ont vu le jour sous la plume de ses collègues ou anciens étudiants : L Bricault, J. Dalaison, F. Delrieux ou F. Wojan.

Tous ses travaux ont largement contribué à l’enrichissement de la recherche et à la connaissance de l’ensemble du monde romain, et B. Rémy nous aurait donné plus encore si la maladie n’avait fini par prendre le dessus. Il repose désormais à Saint-Agrève, en Ardèche, dans le caveau familial. »

Publication 

            M. Joël Françoise fait circuler l’ouvrage suivant : Xavier Delestre, Numismatique. Le pillage et le commerce des oboles de Marseille, ouvrage diffusé à titre gratuit par le ministère de la Culture et la Direction régionale des affaires culturelles de Provence-Alpes-Côte d’Azur / service régionale de l’archéologie, et paru en 2019.

 Communications

            MM. Olivier Michel et Jérôme Jambu prononcent tour à tour leur communication. À l’issue de celles-ci, la présidente remercie les orateurs et l’assemblée, puis déclare la séance close et donne rendez-vous à nos membres le samedi 4 avril prochain (salle Richelieu 1) pour une séance spéciale au cours de laquelle de jeunes doctorants en numismatique prendront la parole.

Assemblée Générale – 7 mars 2020

Présidente : Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN.

Membres présents (41) : Mmes et MM. M. Amandry, P. Baubeau, S. Berger, J.-Chr. Bertrand, M. Bompaire, P. Bourrieau, Fr. Boursier, Cl. Brenot, L. Calmels, C. Carrier, Chr. Charlet, O. Charlet, J. Dharmadhikari,  Fr. Duyrat, J. Françoise, J.-P. Garnier, G. Gautier, C. Grandjean, St. Gustave, P.-O. Hochard, A. Hostein, J. Jambu, Y. Jézéquel, Ph. Lafolie, Ch. Leconte, J.-Fr. Letho-Duclos, O. Michel, C. Morrisson, S. Nieto-Pelletier, J. Olivier, E. Papaefthymiou, R. Prot, A. Ronde, Ph. Schiesser, L. Schmitt, A. Suspène, S. de Turckheim-Pey, N. Verzéa, P. Villemur, R. Wack, Fr. Wojan.

Membres excusés : Mmes et MM. A. Clairand, V. Drost, M. Hourlier, Br. Jané, N. Joniaux, Fr. Joyaux, M.-L. Le Brazidec, J.-P. Le Dantec, Ph. Mathieu, J. Meissonnier, B. Mikolajczak, A. d’Ottone, M. Phéline, O. Picard, Cl. Pinault, H. Rambach, St. Sombart, L. Stéfanini, L. Trommenschlager.

Les membres de la Société française de Numismatique (SFN) sont accueillis dans la salle Walter Benjamin de l’Institut national d’Histoire de l’Art (INHA) à partir de 13h30. Il est procédé à l’émargement de la liste de présence, puis à la distribution des pouvoirs.

            Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN, déclare ouverte l’Assemblée générale ordinaire de la SFN à 14h10. Elle propose que la séance ordinaire soit reportée à l’issue de l’Assemblée générale, puis demande l’accord des membres présents pour que le Conseil d’administration sortant assure le déroulement de l’Assemblée générale et des opérations de vote.

Rapport moral 2019 de la présidente de la SFN, Mme Catherine Grandjean

« Chers membres de la SfN,

Je commencerai ce rapport d’activité en remerciant ceux qui, cette année encore, ont assuré au quotidien le fonctionnement de notre Société, notre trésorier René Wack, dont la compétence n’a d’égal que la pugnacité pour défendre nos intérêts auprès de nos partenaires et des autorités, notamment fiscales. Alors que la date du XVIe Congrès international de Numismatique, organisé par le CIN se rapproche, puisqu’il se tiendra  à Varsovie du 19 au 24 septembre 2021, sa bonne gestion financière va nous permettre de créer une bourse SfN finançant le déplacement d’un jeune numismate en Pologne, idée de Patrick Villemur qui a fait l’unanimité au Conseil d’administration. Je remercie aussi particulièrement Franck Wojan, secrétaire discret mais parfaitement efficace, toujours présent aussi quand il faut défendre et promouvoir les intérêts de notre Société. Je leur associerai Sylvia Nieto-Pelletier, vice-présidente active et engagée à mes côtés, et Pierre-Olivier Hochard, qui édite avec autorité le BSFN, tout en assurant une fonction de webmaster, pour le site et sur Wikipedia. Depuis janvier 2019, le site de la SfN a recensé 120 000 pages visitées en France, et 30 000 au Royaume-Uni. Le bilan est moins impressionnant du côté de l’Allemagne et de l’Italie, avec un millier de visites pour chacun de ces deux pays. Je remercie aussi Jérôme Jambu, qui tient notre compte Facebook, créé en juillet 2017, compte qui fonctionne bien avec à ce jour 847 abonnés ; on y publie les annonces SfN (journées spéciales, parutions) et les nouvelles des membres (organisations de colloques, distinctions, cours de numismatique, etc.). 

Les autres membres du Conseil d’administration n’ont pas ménagé non plus leur énergie pour contribuer à l’activité et au rayonnement de la SfN, notamment pour l’organisation des Journées de Nîmes et maintenant de Monaco. La complémentarité au sein du Conseil d’administration entre des numismates professionnels, des collectionneurs, des amateurs, des conservateurs du DMMA et des enseignants et chercheurs, est indispensable. Elle est la clé de notre succès collectif, car elle garantit à la fois l’équilibre entre les sensibilités aux divers aspects de la numismatique et la capacité de projection de la SfN dans la société française et à l’international. Cette diversité est aussi à l’origine du caractère éminemment convivial de la SfN, auquel nous sommes très attachés et qu’il convient de toujours cultiver.

Je terminerai ces propos liminaires en remerciant en notre nom à tous Jean-Pierre Garnier de continuer à préparer nos jetons à la Monnaie de Paris, contribuant ainsi par ce biais aussi au rayonnement international de la SfN.

Séances

De mars 2019 à février 2020, nous avons tenu nos dix séances, malgré les divers mouvements sociaux. Elles ont réuni au total 290 membres et invités. Le total est inférieur de 14 personnes à celui de l’an dernier, mais il est honorable si l’on prend en compte la situation sociale. De fait, la séance de janvier, en pleine grève des transports, a été la moins fréquentée, avec 19 membres présents.

Nous nous sommes réunis sept fois dans le Quadrilatère Richelieu grâce à Frédérique Duyrat et à Jérôme Jambu ; les autres séances, hormis celles de Nîmes, ont eu lieu à l’INHA où Antony Hostein nous a permis d’être reçus. Je les remercie tous trois au nom de la SfN de leur accueil dans ces divers locaux.

La séance d’avril a été consacrée à trois communications faites par des doctorants en numismatique antique. La SfN, en organisant cette journée, faisait coup double : participer à la formation des jeunes, en soumettant leurs travaux à l’avis de numismates confirmés, et opérer de nouvelles adhésions. Pour les doctorants, les prestations orales devant un public averti et la publication rapide de leurs recherches dans un périodique de qualité rapidement édité constituent des atouts considérables.

Les 62e Journées numismatiques de la SfN se sont tenues à Nîmes du 31 mai au 2 juin 2019, en partenariat avec le Cercle Numismatique cévenol et le Club numismatique nîmois. Elles ont réuni 55 membres de la SfN, sans compter les membres des deux Sociétés partenaires et d’autres Sociétés numismatiques locales et régionales venus en nombre depuis Aix, Nice ou Avignon, et que nous avons été heureux d’accueillir. Ces journées ont été un grand succès, avec dix communications réparties en quatre sessions dans le confortable auditorium du nouveau Musée de la Romanité mis gracieusement à notre disposition par la direction du Musée et par la Mairie. À l’issue des deux premières séances de communications, les congressistes ont été accueillis à la Mairie par Daniel Jean Valade, maire adjoint à la culture et à la tauromachie, qui a souhaité la bienvenue à notre Société au nom de Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes, alors en déplacement aux États-Unis, et qui m’a remis la médaille de la ville.

Le samedi matin a été consacré à une visite guidée du Musée de la Romanité, par Madame Dominique Darde, conservatrice en chef du Musée, et par Monsieur Joël Françoise, membre de la SfN, et architecte de ces journées aux côtés de plusieurs membres du CA, d’anciens présidents de la SfN et de Monsieur Laurent Stéfanini, alors ambassadeur délégué permanent à l’Unesco. Les deux dernières séances de communications ont eu lieu samedi après-midi, avant le rituel dîner de clôture où nous a rejoint Mme Darde et les présidents des deux Sociétés numismatiques locales. Le dimanche matin a eu lieu l’habituelle visite touristique guidée de la ville.

Les liens tissés à l’occasion des Journées se sont maintenus avec les deux sociétés gardoises. Le jeune Club numismatique nîmois a obtenu de la municipalité à l’issue de nos Journées le local et l’adresse postale qui lui manquait ; et un colloque sur les monnayages protestants organisé par le Club Numismatique cévenol, prévu à l’automne prochain, devrait accueillir plusieurs intervenants de notre Société, je pense notamment à Marc Bompaire et à Sylvie de Turckheim-Pey.

Au total, depuis mars 2019, nous avons entendu en séance 43 communications. L’Antiquité, surtout romaine, s’est taillée la part du lion avec 20 communications, dont bon nombre ont été présentées lors des journées de Nîmes. La numismatique moderne et contemporaine, principalement française, la suit avec 12 communications ; 4 communications ont été présentées sur les monnaies médiévales à égalité avec celles sur les monnayages asiatiques. Le faible nombre de communications sur les monnayages médiévaux est heureusement compensé par la publication de 6 correspondances dans le BSFN.

Publications

            La Revue Numismatique, protégée par un nouvel emballage moins dispendieux, nous est parvenue dès cet automne, grâce à l’efficacité des secrétaires de rédaction, Jérôme Jambu, Vincent Drost et Julien Olivier, que je remercie chaleureusement de leur efficacité et de leur diligence. Ce 176e volume de la RN, composé par Fabien Tessier et imprimé par l’imprimerie Corlet, compte 474 pages, soit 200 de moins que le volume précédent. Il comprend 12 articles dont 2 en anglais et 1 en espagnol. Cette ouverture aux langues étrangères favorise le rayonnement international de la Revue, via notamment sa versionnumérisée sur Persée, et lui permet de conserver son excellent rang dans les classements internationaux. Cette année encore, les articles sélectionnés par le Comité de lecture de la RN portaient sur des sujets divers répartis sur un arc chronologique très large, de la numismatique grecque au XVIIIe s. ottoman. Le coût de la RN a beaucoup réduit, grâce aux efforts conjoints des éditeurs de la Revue et du comité de gestion, auquel participent à mes côtés, du côté de la SfN, Laurent Schmitt, René Wack et Franck Wojan avec deux directeurs et les trois secrétaires de rédaction de la Revue.

Le Bulletin de la SfN est le fruit du travail des communicants et des auteurs de correspondances. Je remercie en notre nom à tous Pierre-Olivier Hochard qui a assuré cette année encore une publication rapide du BSFN, malheureusement ralentie pour les deux derniers numéros de l’année par des problèmes de routage. Le volume 74 du Bulletin, qui correspond au cru 2019, compte 383 pages au total : 58 articles, dont 16 correspondances, y ont été publiés depuis janvier 2019.

La numérisation du BSFN jusqu’en 2015 a été amorcée grâce à un projet de la BnF piloté par Julien Olivier. Comme vous l’avez probablement noté, malgré la diligence de Julien Olivier, le projet n’a pas été entièrement réalisé, par suite d’une mauvaise manipulation de l’opérateur : les recueils envoyés n’ont pas tous été découpés numériquement au fascicule. Cela devrait être rectifié dès que possible, avec une nouvelle numérisation. Par ailleurs, l’ensemble a été océrisé, c’est-à-dire que le BSFN peut faire l’objet d’une recherche plein texte à partir du site Gallica. Tous les numéros sont déjà téléchargeables en pdf, cela marche bien.

Congrès, colloques et autres manifestations

Il n’est guère envisageable de rappeler ici l’ensemble des manifestations annoncées chemin faisant dans le Bulletin, qu’elles soient organisées par des membres de notre Société  ou qu’ils y aient pris part, tant elles sont nombreuses — ce qui atteste le rayonnement de la SfN, tant en province qu’à l’étranger.

Je me contenterai de rappeler que la SfN a bénéficié cette année encore d’un stand gratuit lors des 69e et 70e Salons du Syndicat national des Experts numismates et Numismates Professionnels, que je remercie au nom de notre Société, au Palais Brongniart tenus les 6 avril et 19 octobre derniers. Le stand de la SfN y a été tenu principalement par Christian Charlet, Laurent Schmitt, René Wack et Franck Wojan.

Jeton de vermeil

À l’occasion de la séance de décembre, Michel Amandry a remis, au nom des trois anciens présidents de la SfN, le jeton de vermeil 2019 à Madame Helen Wang, conservatrice au British Museum, qui a donné à cette occasion une belle communication intitulée « La numismatique chinoise des origines à nos jours » publiée dans le BSFN de décembre.

Effectifs

Nous comptons actuellement 420 membres honoraires, titulaires, correspondants et institutionnels. Plusieurs membres français et étrangers nous ont quitté cette année dont Denyse Berend, Simon Bendall, Philip Gysen, Bernard Rémy et Ulla Westermark.

Nous avons accueilli depuis mars dernier 15 nouveaux membres, comme l’an dernier, soit deux fois plus qu’en 2018. Il faut s’en féliciter et remercier ceux qui, tant au sein du CA qu’en-dehors, font rayonner notre Société et la rendent attractive, tout en leur demandant de ne pas relâcher leurs efforts pour amener de nouveaux membres.

C’est indispensable, pour perpétuer nos études, transmettre notre expertise aux plus jeunes et pour lutter contre l’érosion inévitable du nombre des cotisants.

L’avenir

La séance d’avril 2019 consacrée aux doctorants ayant été un succès, elle a été reconduite cette année par le Conseil d’administration, avec un appel à candidatures national et international. Un comité de sélection, formé de Michel Amandry, Jérôme Jambu et Cécile Morrisson, a dû, faute de place lors de la séance, éliminer deux propositions qui feront l’objet soit de correspondance dans le BSFN soit de propositions d’articles dans la RN. La séance d’avril devait être consacrée aux doctorants. Cette séance étant supprimée pour cause de confinement de la population en raison du coronavirus, le CA a décidé de repousser cette séance en novembre 2020. Nous entendrons à cette occasion 4 communications dont l’une donnée par une doctorante allemande, en français.

Les Journées prévues à Monaco du 29 au 31 mai sont en bonne voie d’organisation. René Wack, Franck Wojan et moi-même avons séjourné deux jours à Monaco la semaine dernière. Nous avons pu mesurer que l’affaire était quasiment réglée, grâce au travail préparatoire très efficace de Christian Charlet, mené avec le soutien discret, mais très actif, de Laurent Stéfanini désormais ambassadeur de France en principauté. Nous avons rencontré successivement les responsables des deux musées où nous visiterons les deux expositions à fort contenu numismatique qui débuteront à l’occasion de notre venue au Musée des Timbres et Monnaies, et au Musée d’Anthropologie préhistorique. Un cocktail nous sera offert  sur la terrasse du second, face au Rocher, le dimanche 31 mai, en conclusion des Journées. Lors d’un dîner offert par Laurent Stéfanini à la résidence de France, nous avons rencontré également M. Michel Granero, directeur de la commission consultative des collections philatélique et numismatique, et M. Thomas Fouilleron, directeur des archives et de la bibliothèque du palais, membre de cette commission à laquelle appartiennent aussi Christian et Jean-Louis Charlet. Cette rencontre a permis notamment de demander le privilège d’être accueillis dans la salle des colloques du Musée océanographique pour les séances de communications, qui se tiendront le vendredi 29 mai à partir de 14h et le samedi matin 30 mai. Les visites des deux expositions nouvelles sont prévues respectivement le samedi après-midi, pour celle au Musée des Timbres et Monnaies, et le dimanche matin pour celle au Musée d’Anthropologie préhistorique.  Le dîner de clôture rituel aura lieu le samedi soir. Cette année, nous devrions accueillir des représentants de la Société italienne de Numismatique, dont 4 présenteront des communications, en français. Comme le Conseil d’administration de la SfN, nos collègues italiens forment des vœux pour que les Journées de Monaco marquent le début d’une collaboration plus étroite entre nos deux Sociétés, avec éventuellement l’organisation d’événements communs, et dans un premier temps plus simplement par des échanges d’informations qui pourraient trouver place sur nos sites respectifs.

Par ailleurs, nous prévoyons de consacrer la séance du 10 octobre, qui se tiendra pendant toute la journée à la Monnaie de Paris, au papier-monnaie, idée proposée par Jérôme Jambu, qui a bien voulu se charger de sa mise en œuvre avec Patrice Baubeau.

Enfin, j’ai déjà répondu favorablement à l’invitation du Musée de la Cour d’Or-Metz Métropole d’y tenir nos Journées en juin 2021.

J’en terminerai en vous remerciant tous de la confiance que vous nous avez manifestée pendant toute l’année au Conseil d’administration de la SfN.

Je salue le départ de Christian Charlet du Conseil d’administration, où il a été assidu, y militant notamment pour la recréation du prix Babut. Je le remercie aussi de son action très efficace dans la préparation des Journées de Monaco. »

            Le rapport moral de la présidente de la SfN est adopté à l’unanimité (moins une abstention), à main levée.

Rapport financier 2019 du trésorier de la SFN, M. René Wack

Bilan 2019

« Dès le début de ce rapport, je souhaite remercier tous les membres du Bureau qui, au cours de l’année écoulée, ont aidé le trésorier à redresser les comptes de l’exercice 2019. En effet, après un exercice financier 2018 très alarmant, avec des pertes avoisinant 7 300 € pour un chiffre d’affaire de 44 000 €, la priorité était non seulement d’équilibrer les comptes mais aussi de réduire, voire de supprimer, les causes de ce déficit. Le résultat obtenu est largement supérieur à nos attentes, vu qu’en un seul exercice nous avons pu dégager un bénéfice permettant d’effacer les pertes de l’exercice 2018. Ce résultat a pu être obtenu grâce à une double action, la première consistant à limiter le nombre d’articles et de pages de la Revue Numismatique et du BSFN, la seconde à faire un état des lieux de revoir tous nos relations et contrats avec nos prestataires externes dans le domaine bancaire, l’assurance et surtout les nouvelles contraintes postales. Cette entrée en matière un peu longue vous permettra de mieux resituer les chiffres que je vais vous présenter.

           Au chapitre des recettes, nous constatons une érosion des cotisations qui s’élèvent à 21 000 €, à comparer avec les cotisations des exercices précédents qui étaient supérieure 22 000 €. Je précise que la base de cotisations de 2019 est identique à celle des deux exercices précédents, l’augmentation décidée lors de notre dernière Assemblée générale n’étant entrée en vigueur qu’au 1er janvier 2020. Les recettes de la Revue Numismatique sont globalement stables avec un montant de 7 708 € alors qu’elles étaient de 7 427 € en 2018, ce qui, en rajoutant la redevance des Belles-Lettres de 2 311 €, abouti à un total de 10 000 €. Il faut noter que ce chiffre comprend l’achat en fin d’année par la BnF des exemplaires de la Revue Numismatique de 2018 destinés aux échanges internationaux (3 132 €). Les recettes sont en augmentation pour les Journées numismatiques de Nîmes (3 904 €), dont l’explication réside dans le repas pris en commun le samedi midi au restaurant du musée. Les autres recettes sont soit en diminution pour les dons de nos membres et sponsors (770 €) comparés à 894 € en 2018, et 1 550 € en 2017, soit en augmentation pour  les abandons de créances de certains membres du Bureau (844 €), nos produits financiers de 2 033 € comparés à 1 407 € en 2018, et par une forte augmentation du crédit de TVA s’élevant à 4 270 €. Nous signalons que, pour obtenir le remboursement de ce crédit, nous avons dû introduire un recours devant le Tribunal administratif de Paris et le Conciliateur fiscal de Paris à la suite duquel nous avons pu obtenir gain de cause.

           L’ensemble des recettes, en conformité avec notre chiffre d’affaire annuel, s’élève ainsi à 44 280 €.

Au chapitre des dépenses, il faut souligner la spectaculaire diminution des coûts. Ceux du Bulletin sont passés de 17 877 € en 2018 à 14 225 €  en 2019, soit une économie de 3 650 € s’expliquant par la diminution des pages avec un total de 384 pages comparés aux 480 pages de 2018. Cette diminution est due principalement à la limitation à quatre communications par séance ordinaire. La réduction des coûts de la Revue numismatique est encore plus spectaculaire. Les coûts inflationnistes de 23 212 € pour la RN 2018 ayant été ramenés à 13 038 € en 2019, soit une économie de 10 000€. Cette économie s’explique par la limitation des articles qui a entrainé une diminution des pages, mais également de l’épaisseur du volume 176 de 2019 et surtout par la recherche de contrats plus adaptés à notre diffusion nationale et internationale, qui a permis de réduire les frais postaux de 5 000 €, limitant ceux de 2019 à 3 000 €, alors que ceux de 2018 se sont élevés à 8 000 €. Les autres dépenses de fonctionnement, conformes à nos prévisions, n’appellent pas d’observations particulières. Il faut souligner que le travail collectif de mise en conformité de notre politique éditoriale avec notre chiffre d’affaire et notre évaluation et révision des contrats et relations commerciales avec nos prestataires externes a permis de reconstituer nos réserves en un seul exercice et d’entrevoir l’avenir de notre association de façon plus sereine.

            L’ensemble des dépenses s’élève à 44 069 €, ce qui, rapproché des recettes de 44 280 €, dégage un résultat de 211 €.

Projet de budget 2020

Ce projet est établi sur la base d’un chiffre d’affaire stable et sur une base de 44 500 € à 45 000 €.

Au chapitre des recettes, nous prévoyons des cotisations en augmentation en tenant compte des nouveaux tarifs soit 22 500 €. À ce chiffre s’ajoutent principalement les recettes de la Revue Numismatique de 7 500 € et celles de la redevance des Belles-Lettres, prévue en très forte augmentation à 5 484 €, soit un montant global avoisinant 13 000 €. Bien que n’ayant pas le détail des Revues vendues par année de parution, il est évident que ce chiffre représente un pourcentage important des ventes de la Revue 175 de 2018 qui, vu les difficultés avec l’administration des postes, était parue tardivement et les ventes de la Revue 176 de 2019 parue et diffusée à l’automne 2019. Nous signalons un crédit de TVA d’un montant de 2 080 €, en diminution, mais proche des crédits annuels précédents, le crédit exceptionnellement élevé de 2019 étant lié à l’explosion de nos coûts postaux supportant une TVA de 20 %.

Alors que les comptes prévisionnels étaient déjà établis, nous avons eu l’heureuse surprise de recevoir deux dons exceptionnels de 1 300 € chacun, en provenance des époux Rambach-d’Ottone, représentant chacun vingt années de cotisation de membres étrangers (nouveau tarif) et les rendant éligibles au titre de membre bienfaiteur selon nos Statuts.

            Les recettes prévues hors donations s’élèvent à 44 514 €.

Au chapitre des dépenses, nous prévoyons une stabilité des coûts tant du Bulletin que de la Revue, en tenant compte des économies réalisées permettant une plus grande souplesse de gestion soit respectivement 16 000 € pour la RN et 16 000 € pour le BSFN. Les autres dépenses récurrentes restant peu ou prou à l’identique, avec des frais de réception et de subventions de 2 000 €, et des frais de fonctionnement à 3 500 €. Le prix Babut d’un montant de 300 € sera à nouveau attribué en 2020.

La bonne tenue de nos comptes nous permettra d’acquérir un nouvel ordinateur compte tenu de l’obsolescence de l’actuel. De même, il nous sera possible d’accorder une bourse de contribution aux frais de déplacement à un ou plusieurs étudiants (doctorants) pour participer au prochain congrès du Conseil international de Numismatique qui se tiendra en Pologne.

Les dépenses prévues s’élèvent à 44 514 €, permettant un budget équilibré avec un résultat positif de 214 €. »

            Le rapport financier 2019 du trésorier de la SfN est adopté à l’unanimité, à main levée.

Renouvellement du Conseil d’Administration de la SFN

            Les bulletins de vote concernant l’élection du nouveau Conseil d’Administration de la Société française de Numismatique sont distribués. À l’issue des opérations de vote et du dépouillement du scrutin réalisé par Mme Eleni Papaefthymiou et M. Joël Françoise, M. Françoise proclame les résultats du vote :

Membres présents : 41

Votes par procuration (pouvoirs) et par correspondance : 73 (73 + 0)

Nombre total de votants : 114

Suffrages exprimés : 114

Bulletins blancs ou nuls : 0

            Les candidats au Conseil d’administration de la SFN ont respectivement obtenu :

M. Patrice Baubeau : 111 voix

Mme Catherine Grandjean : 114 voix

M. Pierre-Olivier Hochard : 114 voix

M. Antony Hostein : 114 voix

M. Jérôme Jambu : 97 voix

Mme Sylvia Nieto-Pelletier : 109 voix

M. Laurent Schmitt : 100 voix

M. Arnaud Suspène : 114 voix

M. Patrick Villemur : 107 voix

M. René Wack : 114 voix

M. Franck Wojan : 114 voix

            Tous les candidats sont élus à la majorité absolue. Mme Frédérique Duyrat, directeur du département des Monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France, est membre de droit du Conseil d’administration.

Le nouveau Conseil d’administration se retire ensuite à huis clos pour élire en son sein les membres du « Bureau » de la SFN et procéder à la répartition des fonctions, dont la liste est ensuite communiquée à l’assemblée :

Mme Catherine Grandjean : présidente ;

Mme Sylvia Nieto-Pelletier : vice-présidente ;

M. Franck Wojan : secrétaire général ;

M. René Wack : trésorier ;

M. Jérôme Jambu : secrétaire de rédaction de la Revue numismatique ;

M. Pierre-Olivier Hochard, secrétaire de rédaction du Bulletin de la Société française de Numismatique ;

Mmes Frédérique Duyrat, Catherine Grandjean et M. Arnaud Suspène : directeurs de la Revue numismatique ;

MM. Patrice Baubeau, Antony Hostein et Patrick Villemur : conseillers.

Élection d’un membre d’honneur

            Un membre d’honneur est proposé à l’élection. Il s’agit cette année de M. Christian Charlet dont la candidature est présentée par M. René Wack, qui retrace sa carrière et son parcours au sein de notre Société.

            Le vote à bulletin secret a donné les résultats suivants :

Membres présents : 41

Nombre de pouvoirs distribués : 73

Nombre de votants : 112

Suffrages exprimés : 111

Bulletins blancs ou nuls : 1

            M. Charlet a obtenu 78 voix pour et 33 contre. Il est élu membre d’honneur de la SFN à la majorité absolue.

Élection d’un membre titulaire

            Un membre titulaire est ensuite proposé à l’élection. Il s’agit de M. Laurent Stéfanini, ambassadeur de France en principauté de Monaco.

Le vote à bulletin secret  a donné les résultats suivants :

Membres présents : 41

Nombre de votants : 41

Suffrages exprimés : 41

Bulletins blancs ou nuls : 0

M. Stéfanini obtient 41 voix sur 41. Il est élu membre titulaire de la SFN à l’unanimité.

Nomination de deux membres bienfaiteurs

            M. René Wack, trésorier de la SFN, a le plaisir de proposer à la qualité de membre bienfaiteur Mme Arianna d’Ottone-Rambach et M. Hadrien Rambach à la suite de leur versement respectif d’une « somme au moins égale à vingt fois le montant de la cotisation annuelle » (article 3-a des Statuts de la SFN).

            La SFN et l’assemblée se joignent au trésorier pour remercier Mme d’Ottone-Rambach et M. Rambach de leur geste.

Rapport du Comité de publication de la Revue numismatique 2014-2020,

par Mme Cécile Morrisson

            « Le dernier rapport de synthèse du comité de publication de la Revue numismatique, établi et lu par Olivier Picard à l’Assemblée générale ordinaire du 1er mars 2014 couvrait les cinq années 2009 à 2013. Il me revient donc ici de faire le point sur les six années 2014-2019 pendant lesquelles le comité de direction ratifié en 2014 est composé de Frédérique Duyrat ex officio, Cécile Morrisson, Marc Bompaire, Catherine Grandjean, Arnaud Suspène, et le secrétariat de Jérôme Jambu, Vincent Drost et Anthony Hostein, ce dernier remplacé par Julien Olivier en 2015. Ce triumvirat se répartit la tâche de façon équilibrée, Vincent Drost se consacrant aux articles de numismatique antique, Julien Olivier aux comptes rendus et, depuis 2017, aux acquisitions et le “chef d’orchestre”, Jérôme Jambu, aux autres rubriques et à la gestion de l’ensemble.

            En 2011, la section 32 du CNRS dans son évaluation félicitait déjà la Revue pour sa ponctualité, chaque volume paraissant en temps et heure dans l’année. On ne peut que reprendre ici la formule qui revient dans tous les rapports présidentiels de Michel Amandry : « la Revue sort désormais à l’automne et cela est dû à l’efficacité de son secrétariat, Jérôme Jambu en tête » ; j’ajouterais aux règles qu’il a fixées et fait appliquer. Il faut l’en remercier de même que pour la réactivité qui a permis de sortir la Revue 2018 à temps grâce au recours à l’imprimerie Corlet alors que France Quercy était mis en faillite. Depuis 2016 le volume est mis en page, comme l’est maintenant le Bulletin, par Fabien Tessier qui apporte un grand soin à la mise en page et à la qualité des illustrations toutes intégrées au corps des articles et imprimées sur le même papier couché, source d’économies et très pratique pour la consultation en ligne.

            Chaque année le “volume des volumes”, si j’ose dire, est resté imposant, dépassant en moyenne les 600 (614) pages sur la période, quand les cinq volumes précédents frôlaient seulement cette moyenne (594). Mais ces dimensions ne sont pas sans poser problème, quand la tranche du volume emballé dépassait comme en 2018 les 3 cm et faisait exploser le coût d’expédition. En accord avec le comité de gestion et la SFN, le volume 2019 a été ramené à des proportions plus raisonnables, légèrement en dessous des 500 pages, comme le sera d’ailleurs le volume 2020 (cf. rapport financier).

            L’essentiel demeure la qualité unanimement reconnue au plan international. Elle repose sur une sélection opérée sur des manuscrits anonymes par deux voire trois rapporteurs appartenant la plupart du temps au comité de lecture – ce qui n’exclut pas, au besoin, le recours à des experts extérieurs. Le comité de lecture avait été élargi en 2011 et inclut désormais, outre un historien de la monnaie contemporaine, neuf collègues étrangers sur un total de 22 membres (un allemand, un autrichien, un belge, un britannique, un danois, une grecque, deux italiens et un suisse). Selon les lignes déjà évoquées par Olivier Picard, nous nous efforçons toujours de maintenir l’équilibre d’une part entre cahiers thématiques (présents dans cinq de ces six volumes, mais non dans le dernier) et articles proposés, ainsi qu’entre auteurs français et étrangers, entre articles en français et dans une autre langue, entre auteurs confirmés(universitaires et chercheurs aussi bien qu’érudits membres de la SFN ou non) et jeunes auteurs car nous sommes soucieux de soutenir ainsi le renouvellement du vivier de notre discipline.

Quelques chiffres illustreront l’équilibre que nous recherchons implicitement et avons, me semble-t-il, atteint. En ce qui concerne les langues, le français reste dominant, les articles en langue étrangère variant entre un maximum de 42 % et un minimum de 13 % pour une moyenne de 25 % raisonnable pour une revue de rang international dont 31 % des auteurs sont étrangers (10 italiens, 7 britanniques, 6 espagnols, 5 grecs, 3 pour chacun des pays suivants, États-Unis, Belgique, Autriche, une albanaise et un afghan) et dont une partie fait encore l’effort d’écrire dans notre langue. Des quatre langues étrangères admises par la Revue, toutes, sauf l’allemand, ont été représentées : l’espagnol et l’italien dans trois articles chacune, l’anglais venant largement en tête avec 19 des 25 articles, ce qui ne surprendra pas, mais pose des problèmes  dans la mesure où il n’est pas maîtrisé par les auteurs non anglophones qui l’emploient et que ceux-ci ne sont pas plus en mesure que le secrétariat ou les relecteurs de le toiletter aussi bien qu’il serait souhaitable.

Le rééquilibrage vers la numismatique moderne que nous appelions de nos vœux a été réalisé puisqu’elle a légèrement dépassé le médiéval avec 17 articles – et même 18 si on y annexe un article sur la pièce de 100 francs-or de 1928 – contre 15 sur un total de 109 et vient donc en deuxième place. Le romain se taille évidemment la part du lion (41) en raison en partie du cahier Bastien de 2014, mais aussi parce que je lui ai attribué les 4 études des monnaies provinciales que M. Picard donnait à la rubrique « grecque » qui n’est plus dans ces conditions qu’à la quatrième place (13) suivie par les byzantines (7), les celtiques et les orientales à égalité (4), les celtiques souffrant ici du fait que j’ai considéré comme grecques les monnaies de Marseille sans les annexer à la Gaule par réflexe nationaliste. Une répartition qui reflète l’activité respective de ces secteurs. Il en va de même pour la proportion de chercheurs “statutaires” (enseignants-chercheurs, archéologues, conservateurs de musée, etc.) (68 %), de non-statutaires (numismates professionnels, collectionneurs, érudits) (18 %), et de doctorants ou post-doctorants (25 soit ± 17 %). L’absence des médailles, jetons et autres objets paramonétaires reste à déplorer comme en 2014, mais on peut se féliciter de l’équilibre entre études classiques, enquêtes interdisciplinaires fondées sur l’archéologie ou l’archéométrie, et synthèses sur l’usage de la monnaie ou des billets, équilibre et qualité qui font la réputation de la Revue.

De cette réputation témoigne le classement de la RN par l’ERIH (European Reference Index for the Humanities) en rang international 1A, élément d’attractivité auprès des auteurs. Le seul autre périodique numismatique ainsi classé est la Numismatic Chronicle. La mesure de notre rayonnement est donné par le nombre croissant de consultations des volumes 1958-2017 actuellement en ligne sur Persée. Rappelons que le mur mobile est de deux ans et que le secrétariat veille à la fois à la transmission des fichiers pdf à Persée et à rappeler aux auteurs qu’il n’est pas permis d’afficher leurs tirés-à-part électroniques sur un site public avant ce délai. En 2014 le nombre de visites mensuelles était en moyenne de 10 627 ; il n’a cessé d’augmenter pour s’établir à 15 640 en 2019, sans pour autant nuire trop à la diffusion papier. La RN est référencée (résumé et indexation de chaque article) dans Scopus, l’Année philologique, la iBZ Online(Internationale Bibliographie der geistes- und sozialwissenschaftlichen Zeitschriftenliteratur / International Bibliography of Periodical Literature on the Humanities and Social Sciences) et la Byzantinische Zeitschrift pour les articles byzantins au sens large.

En 2014, Olivier Picard voyait dans la composition du nouveau comité de publication “une équipe harmonieuse, capable de travailler en bonne entente afin de maintenir le niveau de la Revue, en accord avec le Cabinet des Médailles et la Société”. Nous nous y sommes efforcés et vous laissons le soin de nous juger dignes de poursuivre. »

Jeton de vermeil 2020

            M. Michel Amandry, ancien président de la SFN, a la plaisir d’annoncer que le jeton de vermeil de la Société française de Numismatique, qui est décerné chaque année à un savant étranger par le collège des trois anciens présidents de la SFN (Jean-Pierre Garnier, Ariane Bourgeois et Michel Amandry), a été attribué au titre de l’année 2020 à Monsieur Michele Asolati, professeur titulaire de la chaire de Numismatique grecque et romaine et de Numismatique médiévale et moderne à l’université de Padoue.

            La présidente de la SFN déclare close l’Assemblée générale ordinaire et ouvre la séance ordinaire.

Séance spéciale Doctorants – 4 avril 2020 (annulation et report pour cause de CoVid-19)

En raison des restrictions et mesures de confinement prises dans le cadre de l’épidémie de CoVid-19, les locaux de la BnF seront fermés jusqu’au 1er week-end d’avril inclus. Pour cette raison, la séance de la SFN du mois d’avril est annulée.

La séance spéciale Doctorants, initialement prévue, à cette date est donc reportée au samedi 7 novembre 2020.

Journées numismatiques de Monaco 29-31 mai 2020 / Hébergement

Les prochaines Journées numismatiques de la SFN se tiendront dans la principauté de Monaco du 29 au 31 mai prochains.

Le programme définitif ainsi que le bulletin d’inscription sont en cours de finalisation. Ils seront disponibles prochainement sur ce site.

*** INFORMATION RELATIVE À L’HÉBERGEMENT ***

Le trésorier de la SFN a fait une préservation à l’hôtel de France pour tous les membres qui se sont manifestés auprès de lui, au tarif de 135 € (pour une chambre seule avec petit déjeuner) et de 145 € (pour 2 personnes avec petit déjeuner). Il a communiqué à cet hôtel les noms des membres ainsi que le nombre de nuitées souhaitées. IL APPARTIENT À CHACUN DE CES MEMBRES DE CONFIRMER PAR TÉLÉPHONE OU PAR COURRIEL CETTE RÉSERVATION DIRECTEMENT AUPRÈS DE L’HÔTEL AU PLUS TARD FIN AVRIL en se référant à la liste communiquée par la SFN. Pour contacter l’hôtel de France (6, rue de la Turbie, Monaco) : tél +377 93 30 24 64 ; courriel : hoteldefrance@monaco.mc

Attention : à la date du 11 mars, il ne reste que quatre chambres disponibles.

Il existe également – outre les autres hôtels de la Principauté – une possibilité d’hébergement pour les nuits des vendredi 28 et samedi 29 mai au Centre méditerranéen d’Études françaises, avenue Prince Rainier III, chemin des Oliviers, au Cap d’Ail. Ce Centre peut héberger de 10 à 15 personnes dans des chambres à deux lits au tarif de 42 € / nuit, petit déjeuner inclus. Ce Centre est situé à une vingtaine de minutes à pied de la Principauté par la route littorale. Il y a des bus qui passent à proximité du Centre (soit par le haut du Cap d’Ail, mais ils sont peu fréquents), soit par la route littorale (plus nombreux). Cette possibilité est réservée de préférence à nos jeunes membres, étudiants ou chercheurs. Les membres intéressés doivent se manifester impérativement AVANT LE 31 MARS auprès du trésorier de la SFN afin de faire la réservation et de régler les modalités de paiement.

Pour toute question relative à l’hébergement, merci de contacter M. René Wack ou M. Franck Wojan.

Assemblée générale et séance ordinaires – 7 mars

L’Assemblée générale ordinaire de la Société française de Numismatique se tiendra le samedi 7 mars prochain, à l’INHA – salle Walter Benjamin, à partir de 13h30.

L’ordre du jour de l’Assemblée générale a été modifié par rapport au document qui a été envoyé dans la première quinzaine de février. Vous trouverez dans les pièces jointes l’ensemble des documents relatifs à cette assemblée générale ordinaire.

Nous espérons vous retrouver nombreux samedi 7 mars.

Compte rendu du 1er février 2020

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU 1er FÉVRIER 2020

Présidente : Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN.

Membres présents : Mmes et MM. M. Amandry, S. Berger, M. Bompaire, P. Bourrieau, Fr. Boursier, Chr. Charlet, O. Charlet, A. Clairand, Br. Fischer, J.-P. Garnier, G. Gautier, P.-O. Hochard, A. Hostein, J. Jambu, Br. Jané, S. Nieto-Pelletier, E. Papaefthymiou, M. Phéline, O. Picard, G. Rambert-Rat, Ph. Regouby, A. Ronde, L. Schmitt, S. de Turckheim-Pey, N. Verzéa, P. Villemur, R. Wack, Fr. Wojan.

Invité : M. J.-Chr. Bertrand.

Membres excusés : Mmes et MM. Ph. Mathieu, Cl. Pinault, A. Suspène.

BSFN

            Les procès-verbaux des séances de novembre (74-09) et de décembre (74-10) sont soumis au vote de l’assemblée. Chaque procès-verbal est adopté à l’unanimité.

Élection

            La candidature de M. Dimitrios Gerothanasis, présentée lors de la séance de janvier, est soumise au vote de l’assemblée. M. Gerothanasis est élu membre correspondant à l’unanimité.

Candidatures

            Deux nouvelles candidatures sont présentées à l’assemblée : celle de M. Vincent Hérail, d’Annecy (Haute-Savoie), parrainée par Mme Catherine Grandjean et M. Pierre-Olivier Hochard ; celle de M. Bernard Seguin, de Queyrac (Gironde), parrainée par MM. Laurent Schmitt et Philippe Schiesser. 

Annonces

            La présidente rappelle au préalable quelques dates importantes :

  • l’Assemblée générale ordinaire de la SFN se tiendra le samedi 7 mars dans la salle Walter Benjamin de l’INHA ;
  • la séance ordinaire du samedi 4 avril est réservée aux doctorants en numismatique ;
  • la séance ordinaire de mai aura lieu exceptionnellement et en raison des jours fériés du début de ce mois, le samedi 16 ;
  • les 63èmes Journées numismatiques se dérouleront cette année dans la principauté de Monaco, les 29, 30 et 31 mai prochains. La présidente renouvelle son appel à communications.

Elle a le plaisir d’annoncer, d’une part, que M. Pierre-Olivier Hochard a obtenu un fellowship à Oxford pour le mois de juillet prochain et, d’autre part, que M. Jérôme Jambu a reçu : 1) le prix Javier Conde Garriga 2019 attribué par l’Asociación Numismática Española pour l’ouvrage Trésors monétaires XXVIII. Trésors de monnaies espagnoles dans la France des XVIIe-XVIIIe siècles ; 2) le prix « Eric P. Newman Research Fellowship » 2020 délivré par nos collègues de l’American Numismatic Society dans le cadre de son mémoire inédit d’HDR : « Monnaies et moyens de paiement dans les îles de l’Amérique française (Petites Antilles, 1627-1848) ».

            La présidente cède la parole à M. Antony Hostein qui évoque deux manifestations concernant l’histoire et les langues anciennes, à Autun (Saône-et-Loire), dans le théâtre municipal : le 13 mars se tiendra la « Journée d’Actualité archéologique en territoire éduen » et, les 14-15 mars, le « Troisième rendez-vous des langues anciennes ».

            M. Patrick Villemur signale à ce propos que, à Versailles, les 31 janvier et 1er février se tient la deuxième édition du « Festival des langues classiques – chinois, grec, latin ». Parmi les intervenants, M. Villemur, accompagné de M. Vincent Haegele, a fait une communication intitulée « Ce que nous disent les Romains à travers leurs monnaies ».

Publications :

            La présidente fait circuler les périodiques reçus récemment :

  • Bulletin du Centre d’Études numismatiques, 56/3, septembre-décembre 2019
  • Cahiers de civilisation médiévale, 62, octobre-décembre 2019
  • Cahiers de civilisation médiévale – Comptes rendus, 60 (supplément), 2017.

Communications

            MM. Pierre Bourrieau, Bruno Jané (avec Marion Stef), René Wack et Christian Charlet prononcent tour à tour leur communication.

À l’issue de celles-ci, la présidente remercie les orateurs et les auditeurs. Elle donne rendez-vous à l’assemblée pour la prochaine séance ordinaire et l’assemblée générale de la SFN, le samedi 7 mars. Elle déclare la séance close.

Compte rendu du 11 janvier 2020

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU 11 JANVIER 2020

Présidente : Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN.

Membres présents : Mmes et MM. M. Amandry, S. Berger, M. Bompaire, L. Calmels, Chr. Charlet, K. Charrier, J. Dharmadhikari, J.-P. Garnier, G. Gautier, D. Hollard, A. Hostein, Y. Jézéquel, M. Meguelati, A. Ronde, S. de Turckheim-Pey, P. Villemur, R. Wack, Fr. Wojan.

Membres excusés : Mmes et MM. Fr. Duyrat, O. Charlet, P.-O. Hochard, Br. Jané, J. Jambu, Ph. Mathieu, C. Morrisson, S. Nieto-Pelletier, L. Schmitt, A. Suspène.

            La présidente ouvre la séance en souhaitant une bonne et heureuse année 2020.

BSFN

            Pas de procès-verbal à adopter ce mois-ci.

Élection

            Pas d’élection ce mois-ci.

Candidature

            Une nouvelle candidature est présentée à l’assemblée, celle de M. Dimitri Gérothanasis, parrainée par Mme Catherine Grandjean et M. Michel Amandry.

Annonces

            La présidente rappelle au préalable quelques dates importantes :

  • Les Journées numismatiques 2020 se tiendront dans la principauté de Monaco du 29 au 31 mai, en association avec la Société italienne de Numismatique. Sur les dix communications, trois sont réservées à nos collègues italiens. Pour les sept communications restantes, un comité scientifique a été mis en place. Les projets de communication doivent être adressés au secrétariat de la SFN avant le 31 janvier, délai de rigueur.
  • L’assemblée générale ordinaire de la Société française de Numismatique aura lieu le samedi 7 mars prochain, en salle W. Benjamin, à l’INHA.
  • La séance ordinaire du samedi 4 avril est réservée aux doctorants en numismatique.

Publications :

La présidente donne la parole à M. Christian Charlet qui présente (en l’absence de l’un des auteurs, M. Bruno Jané) la publication suivante : Bruno JANÉ, Marion STEF (avec la collaboration de MM. Christian CHARLET et Jean-Christophe BLANCHARD), Le monnayage des princes-évêques de Verdun (XeXVIIe siècles) : une prestigieuse collection du Musée de la Princerie, Metz, 2019.

            La présidente fait circuler les périodiques reçus récemment :

  • L’Écho des Calètes, 192, novembre 2019
  • Numismatisches Nachrichtenblatt, 12, 2019 et 1, 2020
  • Svensk Numismatisk Tidskrift, 7, 2019

Communications

            MM. Dominique Hollard, Kévin Charrier, Jean-Pierre Garnier et Christian Charlet prononcent tour à tour leur communication.

À l’issue de celles-ci, la présidente remercie les orateurs et les auditeurs qui ont pu participer à cette séance de reprise en dépit des grèves de transport. Elle donne rendez-vous à l’assemblée pour la prochaine séance ordinaire (samedi 1er février) en renouvelant ses vœux de bonne année. Elle déclare la séance close.

Annexe au procès-verbal de séance

Suite à la publication de deux articles, le Conseil d’administration de la Société française de Numismatique, réuni le samedi 11 janvier, a souhaité apporter la mise au point suivante, suivie d’un droit de réponse par M. Christian Charlet :

Communiqué du Conseil d’administration de la SFN

« Suite à la récente mise en cause, dans une publication extérieure, de l’auteur d’un article paru dans la RN 2019, le Conseil d’administration de la Société française de Numismatique (SFN), qui déplore un tel procédé, tient à réaffirmer son total soutien aux directeurs de la Revue numismatique et son entière confiance à son comité de lecture dans les choix qu’il effectue afin de continuer à assurer le niveau d’excellence qui est celui de cette revue – publication internationale de rang A –, tout en ouvrant celle-ci, comme le fait la SFN elle-même pour ses séances de présentations, aux jeunes auteurs et chercheurs. Il rappelle à cet égard que le comité de lecture de la Revue numismatique, composé d’experts reconnus, s’impose, dans la sélection des projets d’articles qui lui sont soumis, une déontologie très stricte et des règles de bonne pratique clairement établies, connues et reconnues pour l’évaluation par les pairs, indépendamment du cursus de l’auteur.

La SFN soutiendra, le cas échéant, l’auteur ainsi mis en cause ad nominem et sans argumentation scientifique, M. Nicolas Joniaux, dans ses démarches pour obtenir un droit de réponse dans la publication concernée. »

Droit de réponse de M. Christian Charlet

« Le Conseil d’Administration de la SFN m’a exposé, le 11 janvier 2020, qu’il avait reçu des critiques à mon encontre, suite à deux remarques de ma part figurant dans deux publications récentes. Particulièrement désireux de donner satisfaction au Conseil d’Administration et d’éviter toute équivoque dans l’esprit des lecteurs, je tiens à rappeler mon attachement inconditionnel à la SFN, dont je suis membre depuis 42 ans sans interruption, ainsi qu’à apporter les explications et précisions suivantes.

  1. S’agissant de ma remarques relative à la Revue numismatique 2019 (Cahiers numismatiques no 222 de décembre 2019, p. 43), l’étonnement exprimé de ma part ne concerne évidemment ni les Directeurs, ni le Comité de lecture de la Revue numismatique, publication à laquelle je suis particulièrement attaché puisque je lui ai donné 10 articles depuis 1990. Je connais ainsi, depuis plusieurs décennies, la qualité de la Revue numismatique, ce qui m’a permis de le faire savoir à de nombreux lecteurs depuis plus de 40 ans. Je n’ai pas à juger du choix des articles qui relève du Comité de lecture de la Revue, gardant simplement, comme tout lecteur, le droit d’en apprécier le contenu après lecture. Au cas particulier de l’article en cause, j’ai bien précisé que le découvrant après rédaction de ma propre étude sur le même sujet, et début de publication, je ne pouvais matériellement pas le prendre en considération sur le fond qu’après entière publication de mon propre travail prévue en 2021. J’ai adopté la même démarche vis-à-vis d’une publication belge ayant traité du même sujet. Je renouvelle donc, solennellement, à la SFN et à la Revue numismatique toute ma confiance qui n’a jamais été mise en défaut depuis 42 ans.
  2. S’agissant de la publication, dans le Bulletin numismatique de janvier 2020, de la relation de la vente aux enchères organisées à Monaco en novembre dernier, ma comparaison avec la France ne concernait que le regret de la raréfaction de ventes françaises comparables, notamment à Paris. Elle n’avait strictement rien à voir avec l’intérêt porté en France, d’une manière générale, à la numismatique, lequel ne se limite pas, heureusement, aux seules ventes et enchères, objet de mon propos. »

Jeton de vermeil 2019 – Mme Helen Wang

M. Michel Amandry annonce que, au nom du conseil des trois anciens présidents de la SFN, Mme Helen Wang du British Museum, a été désignée comme récipiendaire du jeton de vermeil 2019 de la Société française de Numismatique. M. François Thierry prononce l’éloge de la récipiendaire.

Mme Catherine Grandjean, Présidente de la SFN, remetttant le jeton de vermeil à Mme Helen Wang

Quand Michel Amandry m’a demandé de présenter Helen Wang lors de la séance de la SFN au cours de laquelle lui serait remis le jeton de vermeil, j’ai été doublement heureux, d’abord que soit honoré quelqu’un qui a consacré sa vie professionnelle à la numismatique d’Extrême-Orient et ensuite que cette personne soit Helen Wang.

Helen Wang commence en 1983 des études de chinois à la prestigieuse School of Oriental and African Studies (SOAS) de Londres et – dans le cadre de ce cursus – elle part un an en Chine à l’Université des Langues et des Cultures de Pékin (Beijing Yuyan Xueyuan) en 1984-1985. Durant son séjour en Chine, elle parcourt le pays de long en large, selon les libertés que lui laissent ses études. Elle visite alors un très grand nombre de sites et de musées, dans les grandes villes comme dans les provinces, car, elle ignorait si l’occasion se représenterait… C’est à Taiwan, lors des fêtes du Nouvel An, qu’elle tombe sur une édition pirate taiwanaise (c’était alors une spécialité de Taiwan) d’un ouvrage d’Aurel Stein, le savant britannique qui, au début du XXe siècle, en concurrence avec Pelliot et Von Lecocq, découvre les sites et les civilisations anciennes du Turkestan chinois. Cette lecture la marque profondément et elle est atteinte du virus de la Route de la Soie. Revenue à Pékin, elle part seule vers l’ouest, en train et en bus, et s’en va jusqu’à Kachgar, au fin fond du Xinjiang. À cette époque, aller à Kachgar, c’était une véritable expédition, il n’y avait pas les lignes de chemins de fer, les routes et les autoroutes dont la Chine a couvert son territoire depuis vingt ans, pas de TGV ni de bus climatisés, pas d’infrastructures touristiques. Aller à Kachgar, c’était manger de la poussière des jours entiers, dormir où on le pouvait et avaler la nourriture rustique de régions encore très pauvres. Elle visite Jiayuguan, Dunhuang, Tourfan, Koutcha, Kashghar et bien d’autres sites sur la Route de la Soie, avec un goût de trop peu, car, à cette époque encore, de nombreux sites sont oubliés, fermés ou interdits aux étrangers. Mais c’est un voyage éblouissant, à une époque particulière dont ceux qui ont connu la Chine des années 1980 ont la nostalgie. L’Asie centrale allait devenir son champ d’études.

De retour à Londres, elle obtient en 1988 sa licence de chinois à la School of Oriental and African Studies (SOAS). En 1991, Joe Cribb, alors conservateur des monnaies orientales au Coins & Medals Department du British Museum, est en quête d’un assistant alors qu’elle-même cherche un travail ; et justement, Helen espère travailler dans un musée. On lui confie la responsabilité des monnaies d’Extrême-Orient, Joe Cribb orientant plutôt ses recherches et ses travaux sur l’Asie centrale kouchane et sur l’Inde du Nord. Au départ, ce poste était prévu pour trois ans, et Helen y est toujours. En 1993, elle devient officiellement Conservateur (Curator) pour les monnaies de l’Asie orientale.

Helen a travaillé, étudié et augmenté les collections dont elle avait la charge : deux travaux majeurs doivent être mentionnés, le Metallurgical Analysis of Chinese Coins in the British Museum en 2005[1], et le catalogue des monnaies japonaises Catalogue of the Japanese Coin Collection (pre-Meiji) at the British Museum with special reference to Kutsuki Masatsuna en 2010[2]. On lui doit – entre autres – plusieurs études importantes, sur les monnaies et signes de reconnaissance des sociétés secrètes chinoises au XIXe siècle[3], sur les billets de la fin des Qing de la région de Shanghaï[4], sur les jetons monétaires de la région de Changzhou au Jiangsu dans les années 30[5]. Elle participe également intensivement à la rédaction des Survey bibliographiques publiés par la Commission Internationale à chaque congrès international de numismatique. Aux frontières de la numismatique, elle a également publié en 2008, un ouvrage de référence sur les badges maoïstes de la Révolution culturelle à partir des collections du British Museum, Chairman Mao Badges, Symbols and Slogans of the Cultural Revolution[6]. Helen anime également un blog consacré à la monnaie chinoise : China Money Maters.

À côté de son travail de conservatrice, elle mène une féconde carrière de chercheuse et de savante, dans le domaine qui l’avait fascinée dans les années 80. Elle passe sa thèse en 2002 sur le thème « Money on the Silk Road: the evidence from Eastern Central Asia to c. AD 800 », qui fut publiée, avec le catalogue des monnaies de la collection d’Aurel Stein, sous le même titre à la British Museum Press[7]. Ce travail est l’aboutissement d’une longue et patiente recherche sur la collection du British Museum, dans les archives de Stein, sur ses publications, et une minutieuse et systématique étude des documents chinois, khotanais, karoshthi ou tokhariens rapportés par ce savant et par certains de ses contemporains, ainsi que sur les rappports de fouilles chinois. Elle nous a ainsi fourni des éléments souvent méconnus, voire inconnus, concernant l’histoire monétaire et économique de l’Asie centrale chinoise. J’ai, pour ma part, abondamment puisé dans cette somme… Dans la continuité de ce travail, Helen a édité en 2003, avec Valérie Hansen, un numéro spécial du Journal of the Royal Asiatic Society, consacré aux Textiles as Money on the Silk Road[8]. Dans cette publication indispensable pour qui s’intéresse à la monnaie, outre la rédaction de l’introduction et d’un savant papier, elle a traduit plusieurs travaux de savants chinois du plus haut intérêt.

Car c’est là une autre des facettes d’Helen, celui de traductrice. Je ne veux pas parler ici des traductions de français en anglais qu’elle a faites de plusieurs de mes travaux, car Helen est parfaitement francophone, comme vous allez le constater avec la communication qu’elle va vous présenter, mais d’un important travail de traduction de chinois en anglais. Helen est une traductrice de littérature pour la jeunesse très appréciée, je citerai simplement les traductions de deux livres bien connus en Chine, Bronze et Tournesol de Cao Wenxuan et Chacal et Loup de Shen Shixi, des traductions qui lui ont valu des prix aussi bien au Royaume Uni qu’en Chine populaire.

Pour finir, je dois dire qu’Helen et moi avons été, dans nos fonctions, des contemporains, puisque je suis entré comme conservateur au Cabinet des Médailles en 1989 et elle au Department of Coins and Medals en 1991. C’était une époque que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, où l’on se rencontrait, où l’on se téléphonait en cas d’urgence, où l’on s’écrivait des lettres sur du papier, où l’on demandait des photos, qui entre la prise de vue, le tirage et l’expédition, nous parvenaient des semaines après, une époque de vraies relations humaines, sans like et sans followers. Ce fut toujours, jusqu’à mon départ, un réel plaisir de travailler avec Helen, je n’insisterai pas sur ce que je lui dois, sur ce que le Cabinet des Médailles lui doit, sur sa disponibilité, sur ses conseils toujours avisés, ses corrections toujours pertinentes et justifiées, son aide et aussi sur sa gentillesse qui en faisait une collègue bien agréable dans les colloques et congrès.

Helen Wang (汪海嵐)  est Curator of East Asian Money, elle est membre de la Royal Numismatic Society depuis 1990, en devient secrétaire en 2011 et vice-présidente depuis 2018, membre honoraire du comité éditorial de la revue Zhongguo qianbi 中國錢幣. J’ajouterai qu’Helen est également la dernière spécialiste d’Extrême-Orient encore en poste dans une institution numismatique en Occident… Prenez soin d’elle.

François Thierry

            Mme Wang remercie la SFN et prononce (en français) une communication intitulée « Chinese Numismatics in the West ».

Remise du jeton de vermeil 2019 à Mme Helen Wang.

De g. à dr., Mmes et MM. François Thierry, Helen Wang, Catherine Grandjean, Michel Amandry et Jean-Pierre Garnier.


[1] Wang Helen, Cowell Michael, Cribb Joe et Bowman Sheridan, Metallurgical Analysis of Chinese Coins in the British Museum, Reasearch Publication n152, Londres, British Museum Press, 2005.

[2] Sakuraki Shin’ichi, Wang Helen et Kornicki Peter, Catalogue of the Japanese Coin Collection (pre-Meiji) at the British Museum with special reference to Kutsuki Masatsuna, Londres, British Museum Press,  2010.

[3] Wang Helen, « Coins and Membership Token of the Heaven and Earth Society », NC, 154, 1994, 167-190.

[4] Wang Helen, « Late Qing paper money from Dianshizhai and other printing houses in Shanghai, 1905-1912 », dans Hewitt Virginia (éd.), The Banker’s Art, Studies in paper money, Londres, British Museum Press 1995, 94-117

[5] Wang Helen, « Local bronze tokens issued in Jiangsu, China, in the 1930s », NC 1997, 157-177, pl. XXX-XXXIV

[6] Wang Helen, Chairman Mao Badges, Symbols and Slogans of the Cultural Revolution, Londres, British Museum Press, 2008

[7] Wang Helen, Money on the Silk Road, The Evidence from Eastern Central Asia to c. AD 800, including a catalogue of the coins collected by Sir Aurel Stein, Londres, British Museum Press, 2004.

[8] Hansen Valerie et Wang Helen, Textiles as Money on the Silk Road, Special Issue of the Journal of the Royal Asiatic Society, Third Series, vol. 23, issue 2 (Avril 2013).

Compte rendu du 7 décembre 2019

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU 7 DÉCEMBRE 2019

Présidente : Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN.

Membres présents : Mmes et MM. M. Amandry, S. Berger, Chr. Charlet, O. Charlet, J.-P. Garnier, G. Gautier, P.-O. Hochard, L. Jankowski, Ph. Lafolie, M.-L. Le Brazidec, Ph. Regouby, Ph. Schiesser, P. Villemur, R. Wack.

Invités : MM. R. Lefebvre, Fr. Thierry et Mme H. Wang.

Membres excusés : Mmes et MM. M. Bompaire, A. Bourgeois, P. Bourrieau, A. Hostein,  J. Jambu, Ph. Mathieu, J. Meissonnier, S. Nieto-Pelletier, Cl. Pinault, A. Ronde, L. Schmidt, A. Suspène, N. Verzéa, Fr. Wojan.

BSFN

            Le procès-verbal de la séance d’octobre (74-8) est soumis au vote de l’assemblée. Il est adopté à l’unanimité.

Élections

            Les trois candidatures présentées à la séance de novembre sont soumises au vote de l’assemblée : MM. Jean-Christophe Bertrand, Laurent Barnaud et Raphaël Wedam sont chacun leur tour élus membre correspondant à l’unanimité.

Candidature

            Pas de nouvelle candidature ce mois-ci.

Annonces

            La présidente rappelle à nouveau que les nouveaux tarifs de la SFN, votés lors de l’Assemblée générale ordinaire de mars 2019, entreront en vigueur le 1er janvier 2020. L’appel à cotisation devrait parvenir dans les prochains jours.

            Elle précise ensuite que la séance ordinaire du samedi 4 avril 2020 sera réservée aux doctorants en numismatique. Elle lance un appel à communications, en précisant qu’un comité scientifique (composé de MM. Michel Amandry, Jérôme Jambu et de Mme Cécile Morrisson) est chargé de coordonner cette séance thématique.

Elle annonce enfin que les 63èmes Journées numismatiques de la SFN se tiendront dans la principauté de Monaco, du vendredi 29 au dimanche 31 mai 2020. Elle lance également un appel à communications, en précisant que, cette année, la liste des communications sera soumise à un comité scientifique qui en établira le programme définitif. Ce comité est composé de MM. Patrice Baubeau, Marc Bompaire et Pierre-Olivier Hochard. Les propositions de communications doivent parvenir au plus tard le 1er février 2020 au secrétariat de la SFN.

M. Christian Charlet demande la parole pour signaler l’exposition consacrée à l’artiste-graveur Edmond-Émilde Lindauer et intitulée « Émile Lindauer (1869-1942) – 150 ans ». Elle se tient du 6 au 13 décembre, à la Galerie Guillet (Paris, 9ème). Il indique également la parution de deux ouvrages :

  • Fr. Pastrone, Chr. Charlet, V. Gadoury (éd.), Monnaies françaises 1789-2019, éditions Victor Gadoury, Monaco, 2019.
  • D. Hollard D, K. Meziane K. (éd.), Le monnayage à Metz et en pays lorrain de l’Antiquité à nos jours. Actes du colloque des 27-30 septembre 2018 au Musée de la Cour d’Or – Metz Métropole, Recherches et travaux de la SÉNA , n° 9, Paris, 2019.

M. Pierre-Olivier Hochard annonce l’existence sur le site Internet de la SFN, dans la rubrique « Publications », du référencement de tous les articles publiés dans le BSFN depuis 2018 par sommaires, auteurs et thématiques.  

Mme Marie-Laure Le Brazidec indique qu’elle met en ligne les sommaires sur le site du Musée Calvet www.medailler.org.

            M. Michel Amandry prend la parole et annonce que, au nom du conseil des trois anciens présidents de la SFN, Mme Helen Wang du British Museum, a été désignée comme récipiendaire du jeton de vermeil 2019 de la Société française de Numismatique. M. François Thierry prononce l’éloge de la récipiendaire.

Quand Michel Amandry m’a demandé de présenter Helen Wang lors de la séance de la SFN au cours de laquelle lui serait remis le jeton de vermeil, j’ai été doublement heureux, d’abord que soit honoré quelqu’un qui a consacré sa vie professionnelle à la numismatique d’Extrême-Orient et ensuite que cette personne soit Helen Wang.

Helen Wang commence en 1983 des études de chinois à la prestigieuse School of Oriental and African Studies (SOAS) de Londres et – dans le cadre de ce cursus – elle part un an en Chine à l’Université des Langues et des Cultures de Pékin (Beijing Yuyan Xueyuan) en 1984-1985. Durant son séjour en Chine, elle parcourt le pays de long en large, selon les libertés que lui laissent ses études. Elle visite alors un très grand nombre de sites et de musées, dans les grandes villes comme dans les provinces, car, elle ignorait si l’occasion se représenterait… C’est à Taiwan, lors des fêtes du Nouvel An, qu’elle tombe sur une édition pirate taiwanaise (c’était alors une spécialité de Taiwan) d’un ouvrage d’Aurel Stein, le savant britannique qui, au début du XXe siècle, en concurrence avec Pelliot et Von Lecocq, découvre les sites et les civilisations anciennes du Turkestan chinois. Cette lecture la marque profondément et elle est atteinte du virus de la Route de la Soie. Revenue à Pékin, elle part seule vers l’ouest, en train et en bus, et s’en va jusqu’à Kachgar, au fin fond du Xinjiang. À cette époque, aller à Kachgar, c’était une véritable expédition, il n’y avait pas les lignes de chemins de fer, les routes et les autoroutes dont la Chine a couvert son territoire depuis vingt ans, pas de TGV ni de bus climatisés, pas d’infrastructures touristiques. Aller à Kachgar, c’était manger de la poussière des jours entiers, dormir où on le pouvait et avaler la nourriture rustique de régions encore très pauvres. Elle visite Jiayuguan, Dunhuang, Tourfan, Koutcha, Kashghar et bien d’autres sites sur la Route de la Soie, avec un goût de trop peu, car, à cette époque encore, de nombreux sites sont oubliés, fermés ou interdits aux étrangers. Mais c’est un voyage éblouissant, à une époque particulière dont ceux qui ont connu la Chine des années 1980 ont la nostalgie. L’Asie centrale allait devenir son champ d’études.

De retour à Londres, elle obtient en 1988 sa licence de chinois à la School of Oriental and African Studies (SOAS). En 1991, Joe Cribb, alors conservateur des monnaies orientales au Coins & Medals Department du British Museum, est en quête d’un assistant alors qu’elle-même cherche un travail ; et justement, Helen espère travailler dans un musée. On lui confie la responsabilité des monnaies d’Extrême-Orient, Joe Cribb orientant plutôt ses recherches et ses travaux sur l’Asie centrale kouchane et sur l’Inde du Nord. Au départ, ce poste était prévu pour trois ans, et Helen y est toujours. En 1993, elle devient officiellement Conservateur (Curator) pour les monnaies de l’Asie orientale.

Helen a travaillé, étudié et augmenté les collections dont elle avait la charge : deux travaux majeurs doivent être mentionnés, le Metallurgical Analysis of Chinese Coins in the British Museum en 2005[1], et le catalogue des monnaies japonaises Catalogue of the Japanese Coin Collection (pre-Meiji) at the British Museum with special reference to Kutsuki Masatsuna en 2010[2]. On lui doit – entre autres – plusieurs études importantes, sur les monnaies et signes de reconnaissance des sociétés secrètes chinoises au XIXe siècle[3], sur les billets de la fin des Qing de la région de Shanghaï[4], sur les jetons monétaires de la région de Changzhou au Jiangsu dans les années 30[5]. Elle participe également intensivement à la rédaction des Survey bibliographiques publiés par la Commission Internationale à chaque congrès international de numismatique. Aux frontières de la numismatique, elle a également publié en 2008, un ouvrage de référence sur les badges maoïstes de la Révolution culturelle à partir des collections du British Museum, Chairman Mao Badges, Symbols and Slogans of the Cultural Revolution[6]. Helen anime également un blog consacré à la monnaie chinoise : China Money Maters.

À côté de son travail de conservatrice, elle mène une féconde carrière de chercheuse et de savante, dans le domaine qui l’avait fascinée dans les années 80. Elle passe sa thèse en 2002 sur le thème « Money on the Silk Road: the evidence from Eastern Central Asia to c. AD 800 », qui fut publiée, avec le catalogue des monnaies de la collection d’Aurel Stein, sous le même titre à la British Museum Press[7]. Ce travail est l’aboutissement d’une longue et patiente recherche sur la collection du British Museum, dans les archives de Stein, sur ses publications, et une minutieuse et systématique étude des documents chinois, khotanais, karoshthi ou tokhariens rapportés par ce savant et par certains de ses contemporains, ainsi que sur les rappports de fouilles chinois. Elle nous a ainsi fourni des éléments souvent méconnus, voire inconnus, concernant l’histoire monétaire et économique de l’Asie centrale chinoise. J’ai, pour ma part, abondamment puisé dans cette somme… Dans la continuité de ce travail, Helen a édité en 2003, avec Valérie Hansen, un numéro spécial du Journal of the Royal Asiatic Society, consacré aux Textiles as Money on the Silk Road[8]. Dans cette publication indispensable pour qui s’intéresse à la monnaie, outre la rédaction de l’introduction et d’un savant papier, elle a traduit plusieurs travaux de savants chinois du plus haut intérêt.

Car c’est là une autre des facettes d’Helen, celui de traductrice. Je ne veux pas parler ici des traductions de français en anglais qu’elle a faites de plusieurs de mes travaux, car Helen est parfaitement francophone, comme vous allez le constater avec la communication qu’elle va vous présenter, mais d’un important travail de traduction de chinois en anglais. Helen est une traductrice de littérature pour la jeunesse très appréciée, je citerai simplement les traductions de deux livres bien connus en Chine, Bronze et Tournesol de Cao Wenxuan et Chacal et Loup de Shen Shixi, des traductions qui lui ont valu des prix aussi bien au Royaume Uni qu’en Chine populaire.

Pour finir, je dois dire qu’Helen et moi avons été, dans nos fonctions, des contemporains, puisque je suis entré comme conservateur au Cabinet des Médailles en 1989 et elle au Department of Coins and Medals en 1991. C’était une époque que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, où l’on se rencontrait, où l’on se téléphonait en cas d’urgence, où l’on s’écrivait des lettres sur du papier, où l’on demandait des photos, qui entre la prise de vue, le tirage et l’expédition, nous parvenaient des semaines après, une époque de vraies relations humaines, sans like et sans followers. Ce fut toujours, jusqu’à mon départ, un réel plaisir de travailler avec Helen, je n’insisterai pas sur ce que je lui dois, sur ce que le Cabinet des Médailles lui doit, sur sa disponibilité, sur ses conseils toujours avisés, ses corrections toujours pertinentes et justifiées, son aide et aussi sur sa gentillesse qui en faisait une collègue bien agréable dans les colloques et congrès.

Helen Wang (汪海嵐)  est Curator of East Asian Money, elle est membre de la Royal Numismatic Society depuis 1990, en devient secrétaire en 2011 et vice-présidente depuis 2018, membre honoraire du comité éditorial de la revue Zhongguo qianbi 中國錢幣. J’ajouterai qu’Helen est également la dernière spécialiste d’Extrême-Orient encore en poste dans une institution numismatique en Occident… Prenez soin d’elle.

François Thierry

            Mme Wang remercie la SFN et prononce (en français) une communication intitulée « Chinese Numismatics in the West ».

Remise du jeton de vermeil 2019 à Mme Helen Wang.

De g. à dr., Mmes et MM. François Thierry, Helen Wang, Catherine Grandjean, Michel Amandry et Jean-Pierre Garnier.

Communications

            Mme Marie-Laure Le Brazidec, M. Philippe Schiesser, et Mme Lyce Jankowski (avec M. Romain Lefebvre) prononcent tour à tour leur communication.

À l’issue de celles-ci, la présidente félicite à nouveau Mme Wang au nom de la SFN, remercie les orateurs et les auditeurs qui ont pu participer à la séance en dépit des grèves de transport. Elle donne rendez-vous à l’assemblée pour la prochaine séance ordinaire (samedi 11 janvier 2020) en souhaitant à tous nos membres d’agréables fêtes de Noël et de fin d’année. Elle déclare alors la séance close.


[1] Wang Helen, Cowell Michael, Cribb Joe et Bowman Sheridan, Metallurgical Analysis of Chinese Coins in the British Museum, Reasearch Publication n152, Londres, British Museum Press, 2005.

[2] Sakuraki Shin’ichi, Wang Helen et Kornicki Peter, Catalogue of the Japanese Coin Collection (pre-Meiji) at the British Museum with special reference to Kutsuki Masatsuna, Londres, British Museum Press,  2010.

[3] Wang Helen, « Coins and Membership Token of the Heaven and Earth Society », NC, 154, 1994, 167-190.

[4] Wang Helen, « Late Qing paper money from Dianshizhai and other printing houses in Shanghai, 1905-1912 », dans Hewitt Virginia (éd.), The Banker’s Art, Studies in paper money, Londres, British Museum Press 1995, 94-117

[5] Wang Helen, « Local bronze tokens issued in Jiangsu, China, in the 1930s », NC 1997, 157-177, pl. XXX-XXXIV

[6] Wang Helen, Chairman Mao Badges, Symbols and Slogans of the Cultural Revolution, Londres, British Museum Press, 2008

[7] Wang Helen, Money on the Silk Road, The Evidence from Eastern Central Asia to c. AD 800, including a catalogue of the coins collected by Sir Aurel Stein, Londres, British Museum Press, 2004.

[8] Hansen Valerie et Wang Helen, Textiles as Money on the Silk Road, Special Issue of the Journal of the Royal Asiatic Society, Third Series, vol. 23, issue 2 (Avril 2013).

Séance ordinaire 11 janvier

La prochaine séance ordinaire de la Société française de Numismatique se tiendra le 11 janvier prochain. Vous trouverez ci-dessous le programme de cette séance.

L’ensemble du Conseil d’administration de la SFN souhaite à tous ses membres d’agréables fêtes de Noël et de fin d’année.

Compte rendu du 9 novembre 2019

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU 9 NOVEMBRE 2019

Présidente : Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN.

Membres présents : Mmes et MM. M. Amandry, J. Artru, S. Berger, M. Bompaire, Fr. Boursier, L. Calmels, Chr. Charlet, O. Charlet, J. Dharmadhikari, J. Françoise, J.-P. Garnier, G. Gautier, Fl. Grimaldi, P.-O. Hochard, D. Hollard, A. Hostein, Y. Jézéquel, Ph. Lafolie, C. Morrisson, S. Nieto-Pelletier, Ph. Regouby, A. Ronde, L. Schmitt, B. Turmel, P. Villemur, R. Wack, Fr. Wojan.

Membres excusés : Mmes et MM. P. Bourrieau, J. Jambu, M.-L. Le Brazidec, Ph. Mathieu, J. Meissonnier, Cl. Pinault, Ph. Schiesser, A. Suspène.

BSFN

            Le procès-verbal de la séance de septembre (74-7) est soumis au vote de l’assemblée. Il est adopté à l’unanimité.

Élections

            Les deux candidatures présentées à la séance d’octobre sont soumises au vote de l’assemblée : MM. Charles Leconte et Georges Sion sont chacun leur tour élus membre correspondant à l’unanimité.

Candidatures

            Trois nouvelles candidatures sont présentées à l’assemblée :

  • celle de M. Jean-Christophe Bertrand, de Marcoussis (Essonne), parrainée par MM. Laurent Schmitt et Olivier Charlet ;
  • celle de M. Laurent Barnaud, de Paris (Seine), parrainée par MM. Christian Charlet et Arnaud Clairand ;
  • celle de M. Raphaël Wedam, de Velden am Wörthersee (Autriche), parrainée par Jérôme Jambu et Frédérique Duyrat.

Annonces

            La présidente annonce au préalable que lors de  la prochaine séance ordinaire de la SFN qui se tiendra le samedi 7 décembre, à la BnF – site Richelieu, sera remis le jeton de vermeil 2019 de la SFN à Mme Helen Wang, du British Museum.

Elle rappelle ensuite que les nouveaux tarifs de la SFN, votés lors de l’Assemblée générale ordinaire de mars 2019, entreront en vigueur le 1er janvier 2020. Ils sont disponibles sur la page d’accueil du site Internet de notre Société.

M. Christian Charlet évoque le programme des Cinquièmes Rencontres de numismatique asiatique (Thème : « Les monnaies asiatiques dans les collections publiques françaises »), à la Monnaie de Paris.

Il fait circuler un exemplaire de la monnaie de collection offerte par S.A.S le prince Albert II de Monaco au département des Monnaies, médailles et antiques de la BnF ; un autre exemplaire a été remis en mains propres à Mme Frédérique Duyrat, son directeur. Il s’agit d’une pièce de 2 euros commémorative, frappée en qualité “belle épreuve”, évoquant le bicentenaire de l’avènement du prince Honoré V de Monaco en 1819. Depuis 2008, à la suite de la participation du Cabinet des Médailles aux expositions numismatiques internationales organisées au Musée des Timbres et des Monnaies de Monaco (2008, 2012, 2015), un don similaire du prince souverain de Monaco est effectué chaque année au profit du Cabinet des Médailles.

M. René Wack dresse enfin le bilan du 70e Salon numismatique qui s’est tenu au palais Brongniart le 19 octobre dernier et où la SFN disposait d’une table.

Publications

            La présidente fait circuler les périodiques reçus dernièrement :

  • Numismatisches NachrichtenBlatt, 11/2019
  • Svensk Numismatisk Tidskrift, 6 (octobre 2019)

Elle fait circuler les publications suivantes :

  • J. Labrot, Les jetons médiévaux de Nuremberg, Moyen Âge, 118, août-septembre-octobre 2019, p. 82-89.
  • J.-Cl. Richard Ralite & Gisèle Gentric, Les monnaies de l’oppidum d’Ensérune. Catalogue des monnaies d’Ensérune, Cahier n° XXXV de la Société archéologique, scientifique et littéraire – ancienne Académie des Belles-Lettres et sciences de Béziers, Béziers, 2019.

Communications

            MM. Pierre-Olivier Hochard avec Jérémy Artru, Dominique Hollard, Florian Grimaldi et Christian Charlet avec René Wack présentent respectivement leur communication. À l’issue de celles-ci, la présidente remercie les orateurs, donne rendez-vous à l’assemblée pour la prochaine séance ordinaire (samedi 7 décembre 2019), puis déclare la séance close.

Séance ordinaire 7 décembre

La prochaine séance ordinaire de la S.F.N aura lieu le samedi 7 décembre prochain, à partir de 14h.

Nous remettrons à cette occasion le jeton de vermeil de la S.F.N.

Le programme est disponible dans le lien ci-dessous.

Séance ordinaire 9 novembre

La prochaine séance ordinaire de la Société française de Numismatique aura lieu le samedi 9 novembre à la Bibliothèque nationale de France – site Richelieu, à partir de 14h.

Le programme de cette séance figure dans le document joint.

Compte rendu du 5 octobre 2019

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU 5 OCTOBRE 2019

Présidente : Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN.

Membres présents : Mmes et MM. M. Amandry, S. Berger, O. Bordeaux, Fr. Boursier, L. Calmels, Chr. Charlet, O. Charlet, J.-L. Cougnard, J.-P. Garnier, G. Gautier, P.-O. Hochard, A. Hostein, J. Jambu, Ph. Mathieu, Fr. Mayeras, C. Morrisson, O. Picard, Cl. Pinault, Ph. Regouby, A. Ronde, L. Schmitt, N. Verzéa, P. Villemur, R. Wack, Fr. Wojan.

Membres excusés : Mmes et MM. P. Bourrieau, J. Françoise, Fr. Duyrat, M. Hourlier, J. Meissonnier, S. Nieto-Pelletier, A. Suspène, S. de Turckheim.

BSFN

            Pas de procès-verbal à adopter ce mois-ci.

Élections

            Les trois candidatures présentées à la séance de septembre sont soumises au vote de l’assemblée : Mme Anne-Charlotte Errard, M. Bastien Mikolajczak et Mme Myriam Phéline sont tour à tour élus membres correspondants à l’unanimité.

Candidatures

            Deux nouvelles candidatures sont présentées à l’assemblée : celle de M. Charles Leconte, de Villeneuve d’Ascq (59), parrainée par M. Jérôme Jambu et Mme Catherine Grandjean ; celle de M. Georges Sion, de Mancey (71), parrainée par MM. Laurent Schmitt et Thibault Cardon.

Annonces

            La présidente rappelle au préalable que la prochaine séance ordinaire de la SFN se tiendra le samedi 9 novembre (et non le 2 novembre), à la BnF – site Richelieu.

Elle signale ensuite que les nouveaux tarifs de la SFN, votés lors de l’Assemblée générale ordinaire de mars 2019, entreront en vigueur le 1er janvier 2020.

Elle précise enfin que les 63èmes Journées numismatiques, qui se dérouleront dans la principauté de Monaco, auront lieu du vendredi 29 au dimanche 31 mai 2020 (et non le premier week-end de juin comme à l’accoutumée).

M. Pierre-Olivier Hochard prend la parole pour préciser que le BSFN de septembre comportera exceptionnellement une rubrique supplémentaire intitulée « Correspondance Journées numismatiques Nîmes ».

Les annonces suivantes sont ensuite faites :

  • La première séance du séminaire « Monnaie, monnayage et circulation monétaire à l’âge classique en Chine et au Vietnam » aura lieu le 8 octobre à l’université Paris-Diderot.
  • Mme Marie-Christine Marcellesi, avec M. Yackolley Amoussou-Guenou, animeront un espace de discussion le samedi 12 octobre au Village des Sciences de Sorbonne Université – Campus Pierre et Marie Curie, dans le cadre de la fête de la science 2019 sur le thème : « De la drachme antique au Bitcoin : comment notre rapport à l’argent et à la monnaie a-t-il évolué depuis l’Antiquité ? »
  • Lundi 14 octobre, à 18h30, M. Jens-Christian Moesgaard, chercheur invité à l’université d’Orléans, fera à l’Hôtel Dupanloup une conférence intitulée « Les Vikings en France : les monnaies racontent ».
  • Le 70ème Salon numismatique, organisé par le Syndicat national des Experts numismates et Numismates professionnels (SNENNP) se tiendra le samedi 19 octobre, au palais Brongniart – place de la Bourse, entre 9h15 et 16h. La SFN disposera à nouveau d’une table mise gracieusement à sa disposition par les organisateurs.
  • À Gueux, près de Reims, le vendredi 1er novembre, se déroulera une Bourse numismatique organisée par l’Amicale numismatique rémoise (ANR).
  • M. Antony Hostein organise le lundi 18 novembre à l’INHA une journée d’étude sur les détroits à l’époque romaine.
  • Le samedi 23 novembre, à la Monnaie de Paris, se tiendront les Cinquièmes Rencontres de Numismatique asiatique. Cette année, le thème est : « Les monnaies asiatiques dans les collections publiques françaises ».
  • M. Antony Hostein recevra dans son séminaire de numismatique, le 5 décembre prochain, le professeur Aleksander Bursche, de l’université de Varsovie.

La présidente donne la parole à M. Michel Amandry, qui annonce le décès, survenu cet été, de Mme Denyse Bérend, spécialiste des monnaies grecques, puis à Mme Cécile Morrisson qui prononce la nécrologie de Simon Bendall, décédé récemment.

Simon Bendall (8 novembre 1937 – 26 juin 2019)   « Le monde de la numismatique a perdu à la fois un grand professionnel et un savant. Un intérêt précoce pour l’archéologie et d’abord pour la monnaie romaine, l’amena à travailler  chez Spink comme assistant de Georges Müller, puis pendant vingt ans chez Baldwin’s (1967-1987), deux ans à Los Angeles chez Numismatic Fine Arts (1988-1989). De retour à Londres et d’abord à son compte, il revint chez Spink et prit sa retraite en 2010, libre de se consacrer désormais entièrement à la recherche et à ses publications. Son contact avec le marché fut ce qui l’orienta vers la numismatique byzantine : son premier article lui fit classer avec clarté l’ingrat monnayage de cuivre de Constant II (NCir. 1967), et il ne cessa pas ensuite de communiquer pièces inédites ou nouvelles trouvailles entières qui passaient entre ses mains ou qu’il reconstituait à partir de lots épars tel le « Early Fourteenth-Century Hoard of Thessalonican Trachea » (NC 2001). Son insatiable curiosité l’amena peu à peu à défricher le monnayage tardif byzantin, dont il devint le meilleur connaisseur : avant 1999 et la parution des deux derniers tomes du DOC, son Michael VIII (1974) et son Late Palaeologan Coinage (1979), illustrés des dessins de Peter Donald servirent longtemps de référence. Il y a deux ans son introduction au monnayage de Trébizonde (2015, 2e  éd. 2016) faisait aussi le point sur un champ délaissé depuis longtemps. De même, son livret sur les Byzantine Weights (1996) constituait aussi un guide bien informé et le seul disponible sur ces poids, monétaires ou commerciaux, qui ne connaissaient pas encore la vogue relative d’aujourd’hui. Ces quelques lignes ne peuvent rendre compte d’une œuvre foisonnante et très dispersée, qui touchait à d’autres domaines que la numismatique ; une nécrologie plus détaillée paraîtra dans la prochaine Revue numismatique. Italo Vecchi et William Veres préparent avec Eleni Lianta, un volume de réimpression de ses articles du  Numismatic Circular et d’autres publications, accompagnés des souvenirs qu’il avait commencé de rédiger mais que la maladie l’empêcha de mener au-delà de 1991. Il avait donné plusieurs articles importants à la Revue numismatique et quelques autres au Bulletin. La SFN avait la première, reconnu ses mérites en l’élisant membre honoraire en 1996, quatorze ans avant la Royal Numismatic Society en 2010. De nombreux amis britanniques ou étrangers ont assisté le 6 août au service funèbre en l’église St. Stephen à Londres, et entendu les témoignages de ses nièces sur « l’oncle Sim » «awesome, handsome, glamorous, raconteur, charmer, stalwart, youthful, rebel » et celui de Peter Clayton sur “le numismate”. Réunis ensuite selon sa volonté dans le pub des Queen’s Arms à Pimlico, où il avait ses habitudes, ils ont pu évoquer les bons souvenirs d’une vie bien remplie et rayonnante. La SFN partage le deuil de sa famille qui est aussi celui de la grande tribu des numismates. »

Publications

            La présidente fait circuler les périodiques reçus dernièrement :

  • Acta Numismàtica, 49, 2019
  • ANS, 2019/3
  • Archivo español de Arqueología, 92, 2019
  • Bulletin du Cercle d’Études numismatiques, 56/1 (janvier-avril 2019) et 56/2 (mai-août 2019)
  • Cahiers d’Archéologie & d’Histoire du Berry, 219 (décembre 2018) et 220 (mars 2019)
  • Cahiers numismatiques, 219 (mars 2019) et 220 (juin 2019)
  • Numismatisches NachrichtenBlatt, 5-10/2019
  • Svensk Numismatisk Tidskrift, 4 (mai 2019) et 5 (septembre 2019)

Communications

            MM. Patrick Villemur, Pierre-Olivier Hochard, Jérôme Jambu et Christian Charlet présentent respectivement leur communication. À l’issue de celles-ci, la présidente remercie les orateurs, donne rendez-vous à l’assemblée pour la prochaine séance ordinaire (samedi 9 novembre 2019), puis déclare la séance close.

Décès de Simon Bendall (1937-2019)

Le monde de la numismatique a perdu à la fois un grand professionnel et un savant. Un intérêt précoce pour l’archéologie et d’abord pour la monnaie romaine, l’amena à travailler  chez Spink comme assistant de Georges Müller, puis pendant vingt ans chez Baldwin’s (1967-1987), deux ans à Los Angeles chez Numismatic Fine Arts (1988-1989). De retour à Londres et d’abord à son compte, il revint chez Spink et prit sa retraite en 2010, libre de se consacrer désormais entièrement à la recherche et à ses publications.

Son contact avec le marché fut ce qui l’orienta vers la numismatique byzantine : son premier article lui fit classer avec clarté l’ingrat monnayage de cuivre de Constant II (NCirc 1967), et il ne cessa pas ensuite de communiquer pièces inédites, ou nouvelles trouvailles entières qui passaient entre ses mains ou qu’il reconstituait à partir de lots épars tel le « Early Fourteenth-Century Hoard of Thessalonican Trachea » (NC 2001). Son insatiable curiosité l’amena peu à peu à défricher le monnayage tardif byzantin dont il devint le meilleur connaisseur : avant 1999 et la parution des deux derniers tomes du DOC, son Michael VIII (1974) et son Late Palaeologan Coinage (1979), illustrés des dessins de Peter Donald servirent longtemps de référence. Il y a deux ans son introduction au monnayage de Trébizonde (2015, 2e éd. 2016) faisait aussi le point sur un champ délaissé depuis longtemps. De même son livret sur les Byzantine weights (1996) constituait aussi un guide bien informé ) et le seul disponible sur ces poids, monétaires ou commerciaux, qui ne connaissaient pas encore la vogue relative d’aujourd’hui.

Ces quelques lignes ne peuvent rendre compte d’une œuvre foisonnante et très dispersée, qui touchait à d’autres domaines que la numismatique ; une nécrologie plus détaillée paraîtra dans la prochaine Revue numismatique. Italo Vecchi et William Veres préparent avec Eleni Lianta, un volume de réimpression de ses articles du  Numismatic Circular et d’autres publications, accompagnés des souvenirs qu’il avait commencé de rédiger mais que la maladie l’empêcha de mener au-delà de 1991. Il avait donné plusieurs articles importants à la Revue numismatique et quelques autres au Bulletin. La SFN avait la première, reconnu ses mérites en l’élisant membre honoraire en 1996, quatorze ans avant la Royal Numismatic Society en 2010.

De nombreux amis britanniques ou étrangers ont assisté le 6 août au service funèbre en l’église St. Stephen à Londres, et entendu les témoignages de ses nièces sur « l’oncle Sim » «awesome, handsome, glamorous, raconteur, charmer, stalwart, youthful, rebel » et celui de Peter Clayton sur « le numismate ». Réunis ensuite selon sa volonté dans le pub des Queen’s Arms à Pimlico où il avait ses habitudes, ils ont pu évoquer les bons souvenirs d’une vie bien remplie et rayonnante. La SFN partage le deuil de sa famille qui est aussi celui de la grande tribu des numismates.

Cécile Morrisson

Cours de Numismatique (2019-2020)

École Pratique des Hautes Études

  • « Numismatique, archéologie et histoire monétaires de l’Europe celtique »

Horaires et lieu : Les mercredis (par quinzaine) à partir du 23 octobre 2019, de 11 à 13h, à l’INHA (salle de l’EPHE), 2 rue Vivienne.

Contact : Sylvia Nieto-Pelletier (nieto@cnrs-orleans.fr)

  • « Histoire monétaire et financière du monde grec »

Les cours-conférences porteront cette année sur les questions de méthode dans la perspective de la publication annoncée d’un manuel méthodologique de numismatique grecque.

Horaires et lieu : les jeudis, à partir du 21 novembre 2019, de 14 à 16h, à l’INHA (salle de l’EPHE), rue Vivienne.

Contact : François de Callataÿ (francois.de.callatay@kbr.be)

  • « Histoire monétaire du monde romain »

1/ La province d’Asie sous les Antonins et les Sévères : approche numismatique.

2/ Le règne de l’empereur Trajan Dèce (249-251) : numismatique et histoire (2).

3/ Actualité de la recherche : la monnaie en contexte archéologique (Gaule, Afrique, Balkans).

Professeur invité : Aleksander Bursche, Professeur à l’Université de Varsovie – « Roman Coinage in Barbaricum » (conférence le jeudi 5 et le samedi 7 décembre 2019 à l’INHA)

Horaires et lieu : les jeudis, à partir du 24 octobre, de 12h à 14h à l’INHA (salle de l’EPHE), rue Vivienne.

Contact: Antony Hostein (antony.hostein@ephe.sorbonne.fr) et www.ephe.fr/formations/conferences/histoire-monetaire-du-monde-romain

  • « Numismatique et économie monétaire de l’occident médiéval et moderne »

1/ La production monétaire et ses sources au XIVe siècle.

2/ Quantification et place de la monnaie au XIe siècle.

Horaires et lieu : Les vendredis, à partir du 8 novembre 2019, de 14h à 16h en Sorbonne, Escalier E, 1er étage, salle d’Égyptologie D054

Contact: Marc Bompaire (marc.bompaire@ephe.psl.eu)

École du Louvre

« La monnaie romaine à l’époque républicaine »

Horaires et lieu : les lundis (par quinzaine) à partir du 28 octobre 2019, de 15h45 à 17h45 – salle Nara (10 séances)

Contacts : Dominique Hollard (dominique.hollard@bnf.fr) et Vincent Drost (vincent.drost@bnf.fr)

ATTENTION, ces cours sont payants et sur inscription

Université de Bourgogne

« Numismatique antique »

(L3 Histoire de l’art et d’Archéologie)

Horaires et lieu : les mercredis, à partir du 18 septembre 2018, de 15h à 16h, salle 153 du bâtiment Lettres, 2 bd Gabriel, Dijon.

Contact : Laurent Popovitch (laurent.popovitch@u-bourgogne.fr)

Université de Caen-Normandie

« Introduction à la numismatique »

(Licence 3 et Master Histoire parcours Archéologie)

Horaires : 1er et 2e semestre 2019-2020.

Contact : Pierre-Marie Guihard (pierre-marie.guihard@unicaen.fr)

Université de Nantes

« Numismatique et archéologie »

(Master Archéologie, Sciences pour l’Archéologie)

Horaires : 1er semestre 2019.

Contact : Pierre-Marie Guihard (pierre-marie.guihard@unicaen.fr)

Université Paris-Diderot

« Monnaie, monnayage et circulation monétaire à l’âge classique en Chine et au Vietnam »

Horaires et lieu : Les mardi 8 octobre, 12 novembre, 10 décembre 2019 (de 13h30 à 15h30, exceptionnellement), 21 janvier, 11 février, 10 mars, 24 mars, 14 avril 2020, de 9h à 11h, en salle 475 C, Université Paris-Diderot, Grands moulins, 5 rue Thomas Mann, 75013 Paris

Contacts : Emmanuel Poisson (emmanuel.poisson@univ-paris-diderot.fr) et Lyce Jankowski (lyce.jankowski@univ-paris-diderot.fr).

Université Paris-Sorbonne (Paris IV)

« Numismatique grecque »

• Cours d’initiation à la numismatique grecque.

Horaires et lieu : les lundis, à partir du 16 septembre 2019, de 14h à 15h, Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, 75006 Paris, salle D 224.

• Séminaire : Monnaie, politique et économie dans le monde grec antique.

Horaires et lieu : les lundis, à partir du 16 septembre 2019, de 15h à 17h, Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, 75006 Paris, salle D 224.

Contact : Marie-Christine Marcellesi (Marie-Christine.Marcellesi@sorbonne-universite.fr)

Université d’Orléans

  • « Initiation à la numismatique antique »

(Licence Histoire 2e année)

Horaires et lieux : sites Orléans et Châteauroux (2e semestre, cours hebdomadaire)

Contact : A. Suspène (arnaud.suspene@univ-orleans.fr)

  • « Numismatique romaine »

(Licence Histoire 3e année)

Horaires et lieux : sites Orléans (Ch. Parisot-Sillon) et Châteauroux (Th. Bauzou) (2e semestre, cours hebdomadaire)

Contact : Charles Parisot-Sillon (charles.parisot-sillon@univ-orleans.fr)

  • « Monnaie, finance et politique dans l’Antiquité »

Master 2 Recherche « Pouvoirs, Cultures, Sociétés »

Horaires et lieux : les lundis, à partir du 9 septembre 2019, de 10h à 12h, à L’université d’Orléans (1er semestre)

Contact : Arnaud Suspène (arnaud.suspene@univ-orleans.fr)

Compte rendu du 7 septembre 2019

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU 7 SEPTEMBRE 2019

Présidente : Mme Sylvia Nieto-Pelletier, vice-présidente de la SFN.

Membres présents : Mmes et MM. M. Amandry, M. Bompaire, Chr. Charlet, O. Charlet, J.-A. Chevillon, A. Clairand, J. Dharmadhikari, Br. Fischer, Ch. Froidevaux, J.-P. Garnier, G. Gautier, P.-O. Hochard, J. Jambu, L. Jankowski, Fr. Joyaux, J.-P. Le Dantec, R. Prot, A. Ronde, L. Schmitt, A. Suspène, P. Villemur, R. Wack, Fr. Wojan.

Invitée : Mmes A. Chevillon, M. Phéline.

Membres excusés : Mmes et MM. S. Berger, P. Bourrieau, J. Françoise, C. Grandjean, Fr. Duyrat, A. Hostein, M. Hourlier, P.-Fr. Jacquier, Ph. Mathieu, S. de Turckheim.

BSFN

            Les procès-verbaux des séances d’avril (74-4), de mai (74-5) et de juin (74-6) sont soumis au vote de l’assemblée. Chacun d’eux est adopté à l’unanimité.

Élections

            Les trois candidatures présentées à la séance de juin sont soumises au vote de l’assemblée : MM. Stéphane Blanchard et Christophe Cheminade ainsi que Mme Manon Larue, sont tour à tour élus membres correspondants à l’unanimité.

Candidatures

            Trois nouvelles candidatures sont présentées à l’assemblée : celle de Mme Anne-Charlotte Errard, d’Orléans, parrainée par M. Arnaud Suspène et le Bureau ; celle de M. Bastien Mikolajczak, de Rouvroy, parrainée par M. Jérôme Jambu et Mme Catherine Grandjean ; celle de Mme Myriam Phéline, de La Chapelle Saint-Mesmin, parrainée par MM. Arnaud Suspène et Patrick Villemur.

Annonces

            La présidente cède la parole à M. Jérôme Jambu qui présente puis fait circuler le volume XXVIII des Trésors monétaires de la France qui vient de paraître et qui s’intitule Trésors de monnaies espagnoles dans la France des XVIIe et XVIIIe siècles. M. Jambu annonce par ailleurs que le trésor de la Jeanne-Élisabeth est visible, à partir du mois prochain (et jusqu’en septembre 2020) au musée de l’Éphèbe, à Agde (Hérault). Il signale également sa présence à l’université des Antilles, pôle Guadeloupe, le 6 novembre prochain, dans le cadre d’un séminaire organisé avec la Société d’Histoire de la Guadeloupe (« Histoire et archéologie – apports croisés »), où il parlera du thème suivant : « Connaître la circulation monétaire en Guadeloupe (XVIIe-XVIIIe siècles) ».

            M. Laurent Schmitt prend la parole pour indiquer que l’Association numismatique du Centre fête cette année, les 26-27 octobre prochains, son demi-siècle d’existence.

            La présidente annonce que M. Antony Hostein (EPHE, UMR 8210-ANHIMA) animera le troisième atelier de formation en numismatique des mondes celtique et romain à destination des étudiants et des personnes intéressées, en partenariat avec le département des Monnaies, médailles et antiques, le musée Carnavalet-Histoire de Paris et l’IRAMAT. Il se déroulera du 1er au 3 octobre prochain à Paris (INHA salle de l’EPHE).

            Elle cède enfin la parole à M. Charles Froidevaux, membre correspondant étranger de la SFN, qui présente longuement son dernier ouvrage en trois volumes et intitulé Histoire économique et monétaire de la Suisse occidentale (1589-1818).

La présidente fait circuler, à la demande de M. Jean-Albert Chevillon, le volume 2018 des Annales du Groupe numismatique du Comtat et de Provence.

Communications

            MM. Jay Dharmadhikari, Arnaud Clairand, François Joyaux et Christian Charlet présentent respectivement leur communication. À l’issue de celles-ci, la présidente remercie les orateurs, donne rendez-vous à l’assemblée pour la prochaine séance ordinaire (samedi 5 octobre 2019), puis déclare la séance close.

Tarifs applicables à partir de 2020

Tarifs votés par l’Assemblée Générale du 2 mars 2019 pour les cotisations et abonnements à compter de l’année 2020

  TARIFS
 
COTISATIONS 2020
Membres titulaires 65 €
Membres correspondants 56 €
Membres étudiants 30 €
Membres résidents étrangers 65 €
Institutionnels membres assimilés 65 €
 
ABONNEMENTS RN 2020
Abonnés France 60 € + 10 € de frais de port
Abonnés résidents étrangers 60 € + 20 € de frais de port
Ventes Belles-Lettres 60 €
 
ABONNEMENTS BSFN 2020
Abonnés France 40 €
Abonnés résidents étrangers 45 €

Séance ordinaire 7 septembre 2019

La prochaine séance ordinaire de la Société française de Numismatique se tiendra le samedi 7 septembre. En raison de la fermeture annuelle de la Bibliothèque nationale de France, nous nous retrouverons dans la salle W. Benjamin de l’Institut national d’Histoire de l’Art (INHA), à partir de 14 h.

En espérant vous retrouver nombreux à l’occasion de cette séance de rentrée.

62e Journées numismatiques – Nîmes, juin 2019

COMPTE RENDU

62èmes JOURNÉES NUMISMATIQUES

Nîmes (31 mai-2 juin 2019)

            Les 62èmes Journées numismatiques (JN) de la Société française de Numismatique (SFN) se sont déroulées à Nîmes (Gard) les 31 mai, 1er et 2 juin 2019. Elles ont été organisées en partenariat avec le musée de la Romanité, la mairie de Nîmes, le Club numismatique nîmoiset le Club numismatique cévenol.

            Ont participé à ces Journées : Mmes et MM. Gilbert Acchiardi, Michel Amandry, Claudette Andurand, Robert Andurand, François Beau, Soline Berger, Muriel Beuve, Stéphane Blanchard, Yves Brugière, Laurence Calmels, Monique Chaneac, Christian Charlet, Olivier Charlet, Christophe Cheminade, Jean-Albert Chevillon, Jean-Luc Cougnard, Jean-Claude Desfretier, Thérèse Desfretier, Jean-Marie Diaz, Yann Fernandez, Joël Françoise, Philippe Ganne, Georges Gautier, Catherine Grandjean, Florian Grimaldi, Stéphane Gustave, Paul-Francis Jacquier, Hugo Jézéquel, Laïla Jézéquel, Yannick Jézéquel, Yvette Jézéquel, Gérard Krebs, Michèle Mathieu, Philippe Mathieu, Jacques Meissonnier, Sylvia Nieto-Pelletier, Raymond Novelli, Richard Pellé, Pierre Requier, Pascal Schlegel, Laurent Schmitt, Clive Stannard,Laurent Stéfanini, Michel Taillard, Huguette Taymans, Fabien Teissier, Daniel Travier, Sylvie de Turckheim-Pey, Brent Upchurch, Bruno Visentini, Patrick Villemur, René Wack, René Waerzeggers,Franck Wojan.

Vendredi 31 mai

            Les participants sont accueillis à partir de 14 h à l’Auditorium du Musée de la Romanité. C’est dans cette salle moderne et confortable, située au rez-de-chaussée inférieur,que se dérouleront les séances de communications.

            Les 62èmes Journées numismatiques sont ouvertes à 14h30 par trois discours de bienvenue : le premier est prononcé par M. Daniel Jean Valade, maire-adjoint délégué à la culture à la mairie de Nîmes, le deuxième par Mme Dominique Darde, conservatrice-en-chef du Musée de la Romanité, et le troisième par Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN.

            La première séance de communications débute à 15h00. Elle est présidée par M. Pascal Schlegel, président du Club numismatique nîmois, et nous entraîne dans les méandres des collections de monnaies celtiques (Sylvia Nieto-Pelletier) et grecques (Soline Berger et Franck Wojan) conservées au Musée de la Romanité.

Après une courte pause, la deuxième séance, présidée par M. Michel Christol, professeur émérite d’Histoire romaine à l’université Paris 1-Panthéon Sorbonne. Michel Amandry et Jean-Albert Chevillon s’intéressent aux monnayages de la Gaule du Sud-Est, puis Joël Françoise dresse un état des lieux historique du médaillier du Musée de la Romanité.

À l’issue de cette après-midi, les participants cheminent à travers les rues piétonnières du Vieux-Nîmes pour se rendre à l’hôtel de ville, où un cocktail est offert par la mairie. C’est dans le cadre de la salle des réceptionsque M. Daniel Jean Valade, maire-adjointdélégué à la culture,souhaite la bienvenue aux participants au nom de M. Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes. La parole est ensuite donnée à M. Laurent Stéfanini, ambassadeur,délégué permanent de la France auprès de l’UNESCO et membre de la SFN, à propos de la candidature de la ville de Nîmes pour intégrer la liste du patrimoine mondial (sachant que le Pont du Gard en fait déjà partie depuis 1985). Mme Catherine Grandjean remercie ensuite la mairie pour son accueil. M. Valade remet alors à Mme Grandjean la médaille de la ville.

Samedi 1erjuin

            La matinée est entièrement consacrée à la visite des collections permanentes du musée de la Romanité, sous la conduite de Mme Dominique Darde et de M. Joël Françoise.

            Après un déjeuner au restaurant installé sur le toit-terrasse du Musée,La Table du 2, les participants se retrouvent à 14 h 00 à l’Auditorium pour la séance ordinaire de la SFN.

Présidente : Mme Catherine Grandjean.

Membres présents : cf. la liste des participants.

Membres excusés : Mmes etMM. M. Christol, A. Clairand, Fr. Duyrat, A. Hostein, J.-P. Garnier, P.-O. Hochard, J. Jambu, C. Morrisson, S. Nieto-Pelletier.

BSFN

            Pas de procès-verbal à adopter ce mois-ci.

Élections

Les trois candidatures présentées lors de la séance de mai sont soumises à l’assemblée : MM. Julien Cougnard, Giuliano Russo, et l’Amicale numismatique rémoise sont élus respectivement membre correspondant de la SFN à l’unanimité.

Candidatures

            Trois nouvelles candidatures sont présentées à l’assemblée : celle de M. Stéphane Blanchard, de Lézan (Gard), président du Club numismatique cévenol, parrainée par Catherine Grandjean et Laurent Schmitt ; celle de M. Christophe Cheminade, de Saint-Mamert du Gard (Gard), parrainée par Laurent Schmitt et Gérard Krebs ; celle de Mme Manon Larue, de Gournay (Indre), parrainée par Arnaud Suspène et le Bureau.

Annonces

            La présidente rappelle que la séance de septembre se tiendra le samedi 7 septembre à l’INHA, en raison de la fermeture annuelle du site Richelieu de la BnF.

            Elle donne ensuite connaissance d’un courriel envoyé par Mme Sylviane Estiot annonçant le décès du numismate belge Philippe Gysen.

« Philippe Gysen (1950-2019), fin connaisseur du monnayage impérial romain du IIIe siècle de notre ère et particulièrement de l’empereur Probus, son grand favori, est décédé le 4 mai 2019 à la suite d’une longue maladie. Il en avait anticipé l’issue en se séparant de sa belle collection en 2018 par l’intermédiaire de l’expert Paul-Francis Jacquier. Pour ma part, je salue la mémoire d’un homme discret et passionné, qui m’a accompagnée souvent dans mes quêtes documentaires à l’étranger – grandes collections institutionnelles, trésors monétaires inédits vus en vrac – avec, pour seule gratification d’un travail technique et austère, le plaisir de voir passer entre ses mains des centaines de ces monnaies dont il savait apprécier la beauté et peser l’intérêt historique. »

La présidente donne ensuite la parole à M. Laurent Schmitt, qui annonce d’une part le nouveau programme de son séminaire dominical de numismatique romaine (il sera notamment question des trésors monétaires d’or, des monnaies isolées et des bijoux monétaires) et, d’autre part, l’organisation de différents voyages numismatiques au cœur de cet été (en juillet à Montréal du Gers et fin août-début septembre à Nîmes et à Arles).

            M. Michel Amandry signale que le Musée des monnaies et médailles Joseph Puig de Perpignan organise, du 12 mai 2019 au 28 mars 2020 une exposition intitulée « Trésors au Musée Joseph Puig ».

            M. Stéphane Blanchard, président du Club numismatique cévenol, annonce que le prochain week-end numismatique se tiendra les 9 et 10 mai 2020  prochains.

            La présidente reprend la parole pour signaler la présence dans l’assemblée de M. Fabien Tessier, graphiste-maquettiste, chargé de la mise en page du BSFN et de la RN. Des applaudissements nourris saluent le patient travail de M. Tessier pour le travail effectué.

Suite des 62èmesJournées numismatiques de Nîmes

            La troisième séance de communications débute à 14h30. Présidée par M. Daniel Jean Valade, adjoint au maire délégué à la culture à la mairie de Nîmes, elle s’intéresse aux dupondii nîmois (Patrick Villemur et Maryse Blet-Lemarquand, puis Michel Christol – texte lu finalement par Mme Dominique Darde) et à de récentes découvertes monétaires en contexte archéologique local (Richard Pellé).

            La quatrième et dernière séance de communications commence après une courte pause. Elle est présidée par Mme Catherine Grandjean, professeur d’Histoire grecque à l’université de Tours et présidente de la SFN. La période moderne est mise à l’honneur et se focalise successivement sur le monnayage protestant (René Wack), les foires de Beaucaire (Christian Charlet) et les plombs pour sceller la soie nîmoise (Yannick Jézéquel).

            Au terme de cette quatrième séance, Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN, prend la parole pour remercier chaleureusement la mairie de Nîmes (M. Daniel Jean Valade), le Musée de la Romanité (Mme Dominique Darde), le Club numismatique nîmois (M. Pascal Schlegel), le Club numismatique cévenol (M. Stéphane Blanchard) et M. Joël Françoisepour la qualité de leur accueil, l’organisation et la réussite de ces Journées numismatiques de la SFN, qui ont connu, une fois encore, un succès mérité.

            La séance est levée à 17h30.

Les participants se retrouvent à partir de 19h30 à la terrasse du restaurant Le Lisita, pour le traditionnel dîner de clôture, qui a réuni une quarantaine de convives. C’est au pied des Arènes de Nîmes que s’achèvent les LXIIes Journées numismatiques.

Dimanche 2 juin

            Les amateurs d’art antique et d’histoire urbaine se retrouvent à 9h30 devant l’office de tourisme pour une visite guidée des Arènes et de la vieille ville de Nîmes à travers les siècles.

Compte rendu du 4 mai 2019

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU 4 MAI 2019

Présidente : Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN.

Membres présents : Mmes et MM. Chr. Charlet, O. Charlet, J. Dharmadhikari, J.-P. Garnier, G. Gautier, P.-O. Hochard, J. Jambu, Fr. Joyaux, S. Nieto-Pelletier, R. Prot, L. Schmitt, A. Suspène, N. Verzéa, P. Villemur, R. Wack, Fr. Wojan.

Membres excusés : Mmes et MM. M. Amandry, M. Bompaire, P. Bourrieau, Fr. Duyrat, A. Hostein, M. Hourlier, L. Lariche, Ph. Mathieu, C. Morrisson, Cl. Pinault, A. Ronde, S. de Turckheim-Pey.

BSFN

            Le procès-verbal de la séance de mars (74-3) est soumis au vote de l’assemblée. Il est adopté à l’unanimité.

Élection

La candidature de M. Bernard Turmel, présentée lors de la séance d’avril, est soumise au vote de l’assemblée. M. Turmel est élu membre correspondant à l’unanimité.

Candidatures

            Trois candidatures sont présentées à l’assemblée : celle de M. Julien Cougnard, de Montpellier, parrainée par MM. Michel Amandry et Michel Dhénin, celle de M. Giuliano Russo, de Zürich (Suisse), parrainée par MM. Laurent Schmitt et Franck Wojan, et celle de l’Amicale numismatique rémoise (représentée par M. Didier Devaux, secrétaire), parrainée par M. Stéphan Sombart et le Bureau.

Annonces

            La présidente rappelle que les prochaines Journées numismatiques de Nîmes approchent à grands pas. Le bulletin d’inscription, disponible sur le site Internet de la SFN, est à renvoyer avec son règlement avant le 15 main prochain. Le programme provisoire va être mis en ligne rapidement, et le programme définitif est en cours de finalisation.

            Mme Sylvia Nieto-Pelletier prend la parole pour annoncer qu’elle participera le vendredi 10 mai prochain à la séance de la SÉNA, au cours de laquelle elle prononcera une communication intitulée : « L’atelier monétaire d’Orléans et la production des monnaies en alliages cuivreux attribuées aux Carnutes, IIe-Ier siècles avant notre ère ».

            M. Jérôme Jambu rappelle que le vendredi 10 mai, il prononcera à l’Abbaye du Mont-Saint-Michel une conférence publique intitulée : « L’atelier monétaire résistant du Mont-Saint-Michel (1420-1449) », et que le mercredi 15 mai, il participera à l’émission radiophonique animée par Emmanuel Laurentin sur France Culture, « La fabrique de l’histoire ».

            Mme Catherine Grandjean rappelle enfin la tenue d’un colloque international à l’université de Tours, les 27, 28 et 29 juin prochains, qui dressera un premier bilan du projet « Koinon ». Ce projet international, porté côté français par Mmes Catherine Grandjean (CeTHiS, université de Tours), Maryse Blet-Lemarquand (CEB-IRAMAT-université d’Orléans-CNRS) et Amélie Perrier (École française d’Athènes) et, côté allemand, par Mmes Fleur Kemmers, Sabine Klein (université de Francfort) et Angela Ganter (université de Erlangen), porte sur les koina grecs antiques et leurs monnayages.

            M. Christian Charlet présente une médaille en hommage à Adrien Blanchet et rappelle les circonstances dans lesquelles elle lui a été offerte, en lisant un extrait du BSFN daté de juin 1947 : « La médaille, œuvre de Raymond Corbin, offerte à M. Adrien Blanchet, notre président honoraire, par les membres de la Société française de Numismatique et ses amis, lui sera remise le mardi 17 juin [1947] à 15 heures, au Cabinet des Médailles. M. le ministre de l’Éducation nationale honorera cette cérémonie de sa présence. Les membres de la Société française de Numismatique tiennent à remercier les souscripteurs qui se sont associés à eux pour célébrer le soixantième anniversaire de l’admission dans leur compagnie de l’éminent numismate et archéologue qu’est M. Adrien Blanchet. » (BSFN, juin 1947, p. 7).

Périodiques

            La présidente fait circuler les publications reçues récemment :

ANS, 2019/1

Cahiers de civilisation médiévale, 62, janvier-mars 2019

Cahiers de civilisation médiévale, Comptes rendus, 2015, suppl.

L’Écho des Calètes, 191, janvier 2019

Svensk Numismatisk Tidskrift, 2019/3

Communications

            MM. Georges Gautier, Christian Charlet, Jérôme Jambu et François Joyaux prononcent tour à tour leur communication.

À l’issue de celles-ci, la présidente remercie les orateurs et l’assemblée, déclare la séance close, et donne rendez-vous à nos membres pour les Journées numismatiques de Nîmes.

Compte rendu du 6 avril 2019

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU 6 AVRIL 2019

Présidente : Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN.

Membres présents : Mmes et MM. M. Amandry, J. Artru, Fr. Beau, S. Berger, M. Bompaire, C. Bossavit, P. Bourrieau, Chr. Charlet, M. Chauveau, G. Gautier, P.-O. Hochard, J. Jambu, Y. Jézéquel, J.-P. Le Dantec, S. Nieto-Pelletier, Cl. Pinault, A. Ronde, A. Suspène, P. Villemur, Fr. Wojan.

Invités : Mmes et MM. J. Chaillou, E. Desgourdes, A.-Ch. Errard, S.-Ch. Marion, G. Océane, Th. Pinoteau, V. Ribeiro,

Membres excusés : Mmes et MM. O. Charlet, A. Clairand, V. Drost, Fr. Duyrat, J.-P. Garnier, A. Hostein, M. Hourlier, L. Schmitt, R. Wack.

            La présidente souhaite la bienvenue à l’assemblée ainsi qu’aux étudiants en master de l’université d’Orléans venus assister à cette séance consacrée aux doctorants en numismatique.

BSFN

            Les procès-verbaux des séances de janvier (74-1) et de février 2019 (74-2) sont soumis au vote de l’assemblée. Chacun d’eux est adopté à l’unanimité.

Élections

Les deux  candidatures présentées lors de la séance de mars, celle de Mme Bluenn Boulangé, et celle de Mme Caroline Carrier, sont soumises au vote de l’assemblée. Mmes Boulangé et Carrier sont élues chacune membre correspondante à l’unanimité.

Candidature

            La candidature de M. Bernard Turmel, de Château-l’Évêque (Dordogne), parrainée par MM. Laurent Schmitt et Arnaud Clairand, est présentée à l’assemblée.

Annonces

            La présidente rappelle que les prochaines Journées numismatiques de Nîmes approchent à grands pas. Le bulletin d’inscription est d’ores et déjà disponible sur le site Internet de la SFN. Le programme définitif est en cours d’élaboration et sera prochainement mis en ligne.

            Elle donne la parole à M. Marc Bompaire, qui annonce la conférence de M. Robert Kool, de l’Autorité des Antiquités d’Israël, sur le thème suivant : « Orient latin et région Centre-Val de Loire. Les importations de monnaies “régionales” dans le royaume latin de Jérusalem, 1099-1291 ». Cette conférence sera donnée à l’hôtel Dupanloup, à Orléans, le lundi 29 avril prochain.

            La présidente reprend la parole pour annoncer la tenue d’un colloque international à l’université de Tours, les 27, 28 et 29 juin prochains, sur les États fédéraux grecs et leurs monnayages. Davantage de précisions seront données ultérieurement.

            Enfin, M. Franck Wojan précise que Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN, a donné, le 26 mars dernier, la 17e Ilse et Leo Mildenberg Conference organisée par les Harvard Art Museums de Cambridge (MA, États-Unis). Sa conférence portait sur « The Coinage of the Achaian League. Between Federal Authority and Civic Autonomy ».

Ouvrage

            M. Christian Charlet présente et fait circuler l’ouvrage suivant : Dominique Hollard et Karim Meziane, Numismatique monégasque et provençale de l’Antiquité à nos jours. Colloque de la SÉNA (2015) à l’occasion du tricentenaire de la mort de Louis XIV (1715), SÉNA, Recherches et Travaux de la SÉNA, N° 8, 2018.

Périodiques

            La présidente fait circuler les publications reçues récemment :

Bulletin de la Société numismatique du Limousin, XXVI, février 2019

Cahiers d’Archéologie & d’Histoire du Berry, 218, septembre 2018

Numismatische Zeitschrift, 124, 2018

Numismatisches NachrichtenBlatt, 2019/3 et 4

Svensk Numismatisk Tidskrift, 2019/1

Communications

            MM. Jérémy Artru, Pierre Bourrieau et Mme Camille Bossavit prononcent tour à tour leur communication. À l’issue de celles-ci, la présidente remercie les orateurs et l’assemblée, et déclare la séance close.

Compte rendu du 2 mars 2019

Présidence : Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN

Membres présents et excusés : cf. liste donnée pour l’assemblée générale ordinaire.

BSFN

Les procès-verbaux des séances d’octobre 2018 (73-8), de novembre 2018 (73-9) et de décembre 2018 (73-10) sont soumis au vote de l’assemblée. Chacun d’eux est adopté à l’unanimité.

Élection

La candidature de M. Guillaume Blanchet, présentée lors de notre séance de février, est soumise au vote de l’assemblée. M. Blanchet est élu membre correspondant à l’unanimité.

Candidatures

La candidature de Mme Bluenn Boulangé, de Malzéville (54), parrainée par MM. Christian Charlet et Marc Bompaire, et celle de Mme Caroline Carrier, du Kremlin-Bicêtre (94), parrainée par Mme Frédérique Duyrat et M. Julien Olivier, sont présentées à l’assemblée.

Annonces

La présidente rappelle que les prochaines Journées numismatiques se tiendront à Nîmes, les vendredi 31 mai, samedi 1er et dimanche 2 juin 2019. Le programme et les renseignements pratiques seront publiés prochainement sur le site Internet de la SFN. Comme les années précédentes, le bulletin d’inscription sera téléchargeable à partir du site Internet de la SFN ; les réponses sont attendues avant le 15 mai prochain.

Le 69ème Salon du Syndicat national des Experts numismates et Numismates professionnels (SNENNP) se tiendra le samedi 6 avril au Palais Brongniart. La SFN disposera d’un stand généreusement mis à sa disposition.

           M. Jérôme Jambu annonce qu’il fera prochainement deux conférences : la première, le 10 mai, à l’Abbaye du Mont-Saint-Michel, sur « L’atelier monétaire résistant du Mont-Saint-Michel durant la guerre de Cent Ans » ; la seconde, le 15 mai, à l’Académie de Marine, sur « Le naufrage de la Jeanne-Élisabeth et son trésor d’argent (1755) » (conditions d’accès et horaires précis à venir sur les sites Internet de ces deux institutions).

M. Pierre-Olivier Hochard parle ensuite du projet qu’il dirige avec le soutien de la Maison des Sciences de l’Homme (MSH) Val de Loire, en partenariat avec la BnF et l’IRAMAT-CEB. Intitulé «  Des Diadoques aux Antigonides : monnaies et pouvoir dans le royaume de Macédoine (315-168 avant J.-C.) », il étudiera de manière pluridisciplinaire 755 monnaies conservées actuellement au département des Monnaies, médailles et antiques de la BnF.

Enfin, Mmes Catherine Grandjean et Maryse Blet-Lemarquand se rendent la semaine prochaine au Musée numismatique d’Athènes afin de poursuivre leurs investigations sur les collections de cette institution.

Communications

MM. Olivier Michel et Christian Charlet prononcent tour à tour leur communication. À l’issue de celles-ci, la présidente remercie les orateurs et l’assemblée, puis déclare la séance close et donne rendez-vous à nos membres le 6 avril prochain (salle Richelieu 1) pour une séance spéciale au cours de laquelle de jeunes doctorants prendront la parole.

Assemblée Générale – 2 mars 2019

Présidente : Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN.

Membres présents (43) : Mmes et MM. P. Baubeau, M. Bompaire, A. Bourgeois, P. Bourrieau, Fr. Boursier, L. Calmels, Chr. Charlet, O. Charlet, M. Chauveau, J. Dharmadhikari, B. Fischer, Br. Foucray, J.-P. Garnier, G. Gautier, C. Grandjean, St. Gustave, P.-O. Hochard, J. Jambu, Br. Jané, Y. Jézéquel, Fr. Joyaux, H. de Labriffe, J.-P. Le Dantec, J.-Y. Lemerle, Ph. Mathieu, J. Meissonnier, C. Morrisson, S. Nieto-Pelletier, O. Michel, J. Olivier, O. Picard, L. Reinert, A. Ronde, Ph. Schiesser, L. Schmitt, A. Suspène, L. Trommenschlager, S. de Turckheim-Pey, S. Valin, N. Verzéa, P. Villemur, R. Wack, Fr. Wojan.

Membres excusés : Mmes et MM. M. Amandry, Th. Cardon, Fr. Duyrat, A. Hostein, M. Hourlier, M.-L. Le Brazidec.

Les membres de la Société française de Numismatique (SFN) sont accueillis dans la salle Walter Benjamin de l’Institut national d’Histoire de l’Art (INHA) à partir de 13h30. Il est procédé à l’émargement de la liste de présence, puis à la distribution des pouvoirs.

Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN, déclare ouverte l’Assemblée générale ordinaire de la SFN à 14h05. Elle propose, comme le veut la coutume, que la séance ordinaire soit reportée à l’issue de l’Assemblée générale, puis demande l’accord des membres présents pour que le Conseil d’administration sortant assure le déroulement de l’Assemblée générale et des opérations de vote.

Rapport moral 2018 de la présidente de la SFN, Mme Catherine Grandjean

« Michel Amandry, en achevant il y a juste un an avec un peu de nostalgie son mandat de président, assurait laisser notre Société en bon ordre de marche, pilotée par un Bureau et un Conseil d’administration (CA) compétents et efficaces. Dès les premières réunions du samedi matin, j’ai pu constater que tel était bien le cas. De fait, bien d’autres sociétés savantes nous envient avec raison notre Conseil d’administration.

Succéder à Michel a donc été à la fois un honneur et un plaisir d’autant que trois événements marquants avaient déjà été planifiés : la séance d’avril à l’occasion du cent-cinquantenaire de l’EPHE, les Journées de juin à Orléans et celle de septembre en l’honneur de Sylvie de Turckheim et de Georges Gautier.

Je veux remercier ici de leur engagement les membres du Conseil d’administration, qui ont beaucoup travaillé, les nouveaux élus, Laurent Schmitt et Patrick Villemur s’étant d’emblée bien accordés avec les anciens.  Le Bureau, Pierre-Olivier Hochard René Wack et Franck Wojan, qui assure au quotidien le fonctionnement de la SfN, mérite pleinement notre gratitude et notre confiance : depuis mars dernier,  il a su régler efficacement les difficultés qui n’ont pas manqué de se présenter, entre le dépôt de bilan soudain de notre imprimeur France-Quercy, remplacé au débotté, en moins d’une semaine, par la maison normande Corlet, et les problèmes de routage, avec les perturbations diverses que nous avons connues pour les BSFN des séances de l’automne, BSFN que vous avez reçus finalement en février. Et le plus grave, qui a donné des sueurs froides à notre trésorier, a été la forte augmentation des tarifs de la Poste, qui a fortement impacté nos finances. Nous y reviendrons tout à l’heure, car des mesures s’imposent.

Cette année, le Conseil d’administration a concentré son activité sur la visibilité de notre société : la raison sociale « Société française de Numismatique », le signe SfN et les logos sont désormais des marques déposées à l’Institut national de Propriété intellectuelle (INPI). Un poster présentant la SfN, ses activités, son histoire et ses réalisations, a été présenté pour la première fois lors des Journées d’Orléans. Le site de la Société a aussi été toiletté et son bandeau actuel est le fruit d’un travail collectif, sous la houlette de Pierre-Olivier Hochard ; ce dernier a installé un compteur qui a recensé 19 000 visites du site au mois de janvier ; il faut faire la part des visites de robots, mais cette première indication est très encourageante.  Le CA dans son ensemble, a en outre préparé des rapports sur les ouvrages éligibles au Prix Babut.

Enfin, j’ai une pensée particulière pour Jean-Pierre Garnier que je remercie en notre nom à tous de continuer à préparer nos jetons à la Monnaie de Paris contribuant ainsi par ce biais aussi au rayonnement international de la SfN.

Séances

De mars 2018 à février 2019, nous avons tenu nos dix séances, qui ont réuni au total 304 membres et invités, sans compter les membres de l’Association numismatique du Centre, y compris lors des samedis d’automne marqués par les manifestations des gilets jaunes non loin de la rue de Richelieu. Nous nous sommes réunis 6 fois dans le Quadrilatère Richelieu grâce à Frédérique Duyrat et à Jérôme Jambu ; les autres séances, hormis celles d’Orléans, ont eu lieu à l’INHA où Antony Hostein nous permet d’être reçus. Je les remercie tous trois en notre nom de leur accueil dans ces locaux du Quadrilatère Vivienne.

Les Journées d’Orléans ont réuni 70 personnes, celles d’avril 35 et celles de septembre 37. Il y avait dans ces trois cas quelques personnes invitées, mais ces séances exceptionnelles sont à l’évidence plus attractives que les autres, qui ont été suivies par une vingtaine de membres. Le calendrier joue évidemment un rôle : ainsi la séance du 5 janvier a été la moins fréquentée, avec seulement 21 membres présents. La séance d’avril, organisée par Antony Hostein dans la salle Fabbri de l’INHA, en présence d’Hubert Bost, président de l’EPHE et de plusieurs directeurs d’études, dont François de Callataÿ et Jean-Louis Ferrary, sans parler de Michel Amandry et de Marc Bompaire, a bien rappelé, via neuf communications, les liens étroits entre nos deux institutions, aussi bien à l’échelle des membres et des directeurs d’études, que de la contribution de l’EPHE aux progrès de la numismatique en France, dès les conférences d’Olivier Rayet dans les années 1883-1884. Il a fallu toutefois attendre 1941, avec la charge de conférences en numismatique française pour Pierre le Gentilhomme, pour qu’un enseignement proprement numismatique y voie le jour. D’autres grandes figures, comme celles de Louis Robert, Jean Lafaurie, Julien Guey, Georges le Rider et d’autres ont été évoquées lors de cette belle journée.

Les Journées numismatiques organisées à Orléans les 1er, 2 et 3 juin derniers en partenariat avec l’Association numismatique du Centre et le CNRS IRAMAT- Centre Ernest Babelon (CEB) ont été un grand succès, avec douze communications réparties en cinq sessions : le vendredi matin, ceux qui le souhaitaient avaient pu visiter le Centre Babelon, pilotés par Sylvia Nieto-Pelletier, directrice du Laboratoire, assistée de Maryse Blet-Lemarquand et de Thomas Faucher. Tous se sont retrouvés ensuite dans le beau cadre de l’hôtel Dupanloup pour les discours d’usage et deux séances de communications, qui ont fait la part belle aux analyses élémentaires pratiquées au CEB sur des monnaies de la BnF dans le cadre de projets financés par la Région Centre et l’Agence nationale de la Recherche. Lors de la pause, il a été possible d’examiner les posters exposant les actions et réalisations de la SfN, de l’IRAMAT et de l’ANC, qui avaient été installés au rez-de-chaussée de l’hôtel Dupanloup. À l’issue de cette journée eut lieu le pot offert par l’ANC dans le cadre prestigieux de l’hôtel Groslot, où nous avons été accueillis par M. Abel Moittié, conseiller municipal délégué par M. le Maire d’Orléans. Le samedi, changement de décor : la SfN a été reçue dans l’amphithéâtre du Musée des Beaux-Arts, pour les trois dernières sessions de communications consacrées à des questions touchant en majorité la numismatique orléanaise ou ligérienne, et la séance ordinaire. Le dîner de clôture du samedi soir, au restaurant Le Grand Martroi fut aussi une réussite, comme la visite guidée avec conférencière du lendemain, le tout organisé avec maestria par notre trésorier.

Au retour des vacances estivales, le 8 septembre, s’est tenue la journée exceptionnelle en l’honneur de Sylvie de Turckheim-Pey et de Georges Gautier, où l’érudition l’a disputé à la convivialité et à l’amitié. Dix belles communications portant tantôt sur la numismatique romaine, tantôt sur les jetons et médailles, y ont été présentées, avec in fine l’intervention très appréciée de Nicolas Salagnac, graveur-médailleur, et ensuite, un pot offert les deux récipiendaires.

Publications

La Revue numismatique, malgré les problèmes de routage, nous est parvenue en fin d’année, grâce à l’efficacité des secrétaires de rédaction, Jérôme Jambu, Vincent Drost et Julien Olivier, que je remercie chaleureusement de leur efficacité et de leur diligence. Ce 175e volume de la Revue, composé par Fabien Tessier et imprimé par l’imprimerie Corlet, compte 680 pages, soit 200 de plus que le volume précédent. Il comprend un cahier thématique fort de 6 contributions, sur les aspects monétaires et financiers des légitimités politiques dans l’Antiquité, issues d’un colloque coorganisé par Dorian Bocciarelli et Pierre-Olivier Hochard à Orléans et à Tours. Il s’y ajoute 14 articles dont 4 en anglais et 1 en italien, qui favorisent le rayonnement international de la Revue, via notamment sa version numérisée sur Persée. Ils portent sur des sujets divers répartis sur un arc chronologique très large, de la numismatique grecque à l’histoire des collections contemporaines. Cette année le coût de la Revue a été particulièrement élevé, tant en raison du nombre de pages élevé, que parce que, en raison de la modification de la politique tarifaire de la Poste, le volume emballé, d’une épaisseur supérieure à 3 cm a entraîné un fort  enchérissement des coûts postaux.

Le Bulletin de la SfN est le fruit du travail des communicants et des auteurs de correspondances. Je remercie en notre nom à tous Pierre-Olivier Hochard qui a assuré cette année encore une publication rapide du BSFN, malheureusement ralentie pour les trois derniers numéros de l’année par des problèmes de routage. Le volume 73 du Bulletin compte 464 pages. 72 articles, dont 17 correspondances ont été publiés depuis mars 2018. Au total, nous avons donc entendu 55 communications depuis mars 2018. L’Antiquité, surtout la numismatique romaine, s’est taillée la part du lion avec 20 communications, suivie par la numismatique médiévale (15 communications), la numismatique moderne et contemporaine (principalement royale française) avec 12 communications, à égalité cette année, journée EPHE oblige, avec des contributions consacrées à l’histoire et la méthodologie de notre discipline. Il y a eu aussi, et pas seulement en septembre, 7 communications sur les jetons et médailles, trois communications sur la numismatique italienne, deux sur la Chine et une sur les poids de ville.

Congrès, colloques et autres manifestations

Il n’est guère envisageable de rappeler ici l’ensemble des manifestations annoncées chemin faisant dans le Bulletin, qu’elles soient organisées par des membres de notre Société  ou qu’ils y aient pris part, tant elles sont nombreuses – ce qui atteste le rayonnement de la SfN, tant en province qu’à l’étranger. Je me contenterai de rappeler que  la SfN a bénéficié cette année encore d’un stand gratuit lors du Salon organisé par Syndicat National des Experts Numismates et Numismates Professionnels (SNENNP) au Palais Brongniart le 20 octobre dernier. Par ailleurs, la Journée en hommage à Jean Babelon, coorganisée par J.-P. Babelon, Chr. Charlet et Fr. Ploton, s’est tenue finalement à l’École des Chartes le 9 février dernier ; en mon absence pour cause d’engagement antérieur ailleurs, Cécile Morrisson avait accepté, et je l’en remercie, d’y représenter notre Société.

Jeton de vermeil

A l’occasion de la séance de décembre Michel Amandry a remis au nom des deux autres anciens présidents, le jeton de vermeil 2018 à Kevin Butcher, qui a donné une belle communication intitulée « le monnayage des Assyriens » publiée dans le BSFN de décembre.

Effectifs

Nous comptons actuellement 420 membres honoraires, titulaires, correspondants et institutionnels. Quelques membres nous ont quitté: Jean-Baptiste Giard, Michael Metcalf, Vasso Penna.

Et nous avons accueilli depuis mars dernier 15 nouveaux membres, soit le double de l’an dernier. Il faut s’en féliciter et remercier ceux qui parmi, tant au sein du CA qu’en-dehors, font rayonner notre Société et la rendent attractive, tout en leur demandant de ne pas relâcher leurs efforts pour amener de nouveaux membres.

C’est indispensable, pour perpétuer nos études et pour lutter contre l’érosion inévitable du nombre des cotisants.

Distinctions

Cécile Morrisson est devenue membre d’honneur de l’Académie autrichienne des Sciences le 20 avril 2018.

Le Prix Babut 2018 a été décerné cette année à Bruno Jané, membre correspondant de la SfN, Kevin Kazek et Mylène Didiot pour leur ouvrage L’or de Metz 2: les ateliers messins du XIVe s. à l’époque contemporaine : une image du pouvoir, paru en 2018.

Christian et Jean-Louis Charlet et Francesco Pastrone, respectivement membres titulaires et correspondants de notre Société, ont été nommés par une ordonnance souveraine du 3 septembre dernier par son Altesse Sérénissime le prince Albert de Monaco membres du Comité de gestion du musée des Timbres et Monnaies de Monaco.

Madame Jankowski a par ailleurs reçu le prix de la Fondation Flora Blanchon pour financer la publication de sa thèse intitulée Les cercles de collectionneurs et de numismates dans la région de Pékin durant la première moitié du XIXe s.

L’avenir

Les Journées prévues à Nîmes du 31 mai au 2 juin sont en bonne voie d’organisation. René Wack, Franck Wojan et moi même avons séjourné deux jours à Nîmes le mois dernier afin de rencontrer la directrice des collections du Musée de la Romanité, Dominique Darde, en compagnie de Joël Françoise, et aussi le directeur de Musée, Franck Escojido. Nous avons rencontré aussi Stéphane Blanchard et Pascal Schlegel, respectivement présidents des Sociétés numismatiques d’Alès et de Nîmes, nos partenaires pour ces Journées.

Nous aurons le privilège d’être accueillis à titre gracieux dans l’amphithéâtre du Musée de la Romanité pour les séances de communications, le vendredi 31 mai à partir de 14h et le samedi 1er juin après-midi, probablement en présence du Maire adjoint à la culture M. Franck Valade. Le samedi matin est prévue une visite du Musée par Madame Darde, suivie d’un déjeuner au restaurant du dit-musée. Un restaurant, en face du Musée et des Arènes est déjà réservé pour le banquet du samedi soir. Madame Bourgade, maire-adjointe au tourisme, est disposée à proposer deux parcours de visite au choix pour le dimanche matin si le groupe intéressé dépasse 30 personnes.

La séance d’avril sera consacrée à des communications présentées par des doctorants, désireux de tester leurs idées et de présenter leurs travaux inédits devant notre Société.

L’avenir de la Société, c’est aussi le début de la numérisation du BSFN jusqu’en 2015, grâce à un projet de la BnF piloté par Julien Olivier. Le BSFN sera donc prochainement accessible sur le site Gallica de la BnF.

J’en terminerai en vous remerciant tous de votre attention et aussi de la confiance que vous avez manifestée pendant toute l’année à l’Équipe en charge de la SfN, moi comprise.

Je vous remercie de votre attention. »

Le vote à bulletin secret n’est pas demandé. Le rapport moral de la présidente de la SFN est adopté, à mains levées, à l’unanimité.

Rapport financier 2018 du trésorier de la SFN, M. René Wack

« Après les traditionnels remerciements d’usage aux personnes qui, au cours de l’année écoulée, ont encore aidé le trésorier dans sa tâche, je vais vous présenter un rapport financier contrastant fortement avec celui de l’exercice précédent avec un déficit record de près de 7.300 €.

Recettes

Au chapitre des recettes nous constatons une très grande stabilité des cotisations qui s’élèvent à 22.384 € à comparer avec celles de l’exercice précédent de 22.405 €. Les recettes de la Revue numismatique sont en légère diminution avec un montant de 7.427 € alors qu’elles étaient de 7.880 € en 2017. Nous constatons également la poursuite de l’érosion de la redevance des Belles Lettres qui n’est que de 3.319 € en 2018, alors qu’elle se montait à 3.748 € en 2017, 5.796 € en 2016 et 7.206 € en 2015. Le montant attendu pour 2018 ne sera plus que de 2.311 €. Cette forte diminution des ventes de la Revue numismatique trouve probablement son explication dans la publication régulière de cette dernière au bout de deux ans sur le site Persée, la vente des anciens numéros s’étant effondrée. La subvention du CNRS de 1.000 € ne compense pas les pertes de recettes des ventes par Les Belles Lettres.

Les autres recettes sont, soit stables pour les Journées Numismatique d’Orléans (2855 €), soit en diminution pour les dons de nos membres et sponsors (894 € pour 1.550 € en 2017), les abandons de créances de certains membres du Bureau (354 €) et nos produits financiers de 1407 € pour 2.550 € en 2017, année qui avait enregistrée une forte plus-value de certains placements à terme.

Ces diminutions de recettes sont toutefois compensées par une augmentation du remboursement de la TVA étant de 2752 €, comparé à 1015 € en 2017.

Les recettes de 43.032 € sont dans la moyenne mais notoirement insuffisantes pour équilibrer le budget ; nous avons dû procéder à une reprise de provision de 7.000 €.

 L’ensemble des recettes s’élève ainsi à 50 032€.

Dépenses

Au chapitre des dépenses, il faut souligner une augmentation des frais d’impression, de gestion et de routage du Bulletin passant de16 053 € à 17 877 €. Cette augmentation des coûts s’explique par l’augmentation des pages des Bulletins avec un total de 480, l’année 2018 – outre les Journées numismatiques – ayant connu deux séances exceptionnelles, l’une en l’honneur de deux anciens de nos présidents Mme Sylvie de Turckheim-Pey et M. Georges Gautier, l’autre pour la célébration du cent cinquantenaire de l’EPHE.

Les frais de la Revue numismatique sont en très forte augmentation passant de 14 813 € à 23 212 €. Si une partie de cette augmentation est liée au nombre d’articles et de pages de la Revue 2018, c’est principalement l’explosion des frais de routage postaux qui explique cette augmentation. Les frais postaux se sont élevés à 6 178 €, auxquels il faut rajouter 1 990 € de cartonnage et étiquetage, ce qui pour les seuls frais de distribution de la Revue fait un total de 8 168 €, expliquant le déficit de l’exercice.

Les autres frais, liés aux Journées numismatiques et aux charges financières, sont en légère hausse. Il faut signaler une dépense non récurrente de 540 € provenant du dépôt auprès de l’INPI du logo et du nom de notre Société.

 L’ensemble des dépenses s’élève à 50 319 € ce qui, rapproché des recettes de 50 032 € dégage une perte de 287 €.

Projet de budget 2019

Ce projet est établi sur la base de recettes constantes.

Au chapitre des recettes, nous prévoyons un chiffre stable de 22.500 € pour les cotisations. À ce chiffre s’ajoutent principalement les recettes de la Revue numismatique et celles de la redevance des Belles Lettres, prévue en diminution, d’un montant global de 9.800 €.

Il faut également noter un remboursement important de TVA, d’un montant de 4 270 € pour l’année fiscale 2018. Toutefois un courrier de dernière minute en provenance de l’administration fiscale nous notifie un rejet de notre demande de remboursement au motif que les demandes doivent être faites sur une base trimestrielle et non annuelle. Il faut préciser que les demandes de remboursement ont toujours été faites sur une base annuelle depuis que notre Société a été assimilée à une société d’édition et cela tant par imprimé papier que par télédéclaration. Ce rejet entraine de facto la perte du remboursement des trois premiers trimestres soit un montant de 2 045 €. Un recours contre cette décision est en cours d’examen. En cas d’échec de ce recours nous serons dans l’obligation de reprendre une provision complémentaire de 2.000 €.  Pour équilibrer le budget 2019 une reprise de provision de 4 000 € ou de 6 000 € est envisagée, qui semble indispensable pour faire face à l’augmentation des coûts liés la Revue numismatique.

Les recettes prévues s’élèvent à 47 031 €.

Au chapitre des dépenses, nous prévoyons 20 000 € pour la Revue numismatique en réduisant les coûts, ainsi que 16 500 € pour le Bulletin en diminuant le nombre de pages des Bulletins. Les autres dépenses récurrentes restant peu ou prou à l’identique, avec des frais de réception et de subventions de 2 000 € et des frais de fonctionnement à 3 500 €, le prix « Babut » d’un montant de 300 € sera attribué début 2019 pour l’année 2018.

Les dépenses prévues s’élèvent à 47 300 € permettant un budget équilibré avec une perte limitée de 269 €. »

Le vote à bulletin secret n’est pas demandé. Le rapport financier et le projet de budget présentés par le trésorier de la SFN sont adoptés, à mains levées, à l’unanimité.

M. Georges Gautier demande la parole et suggère à l’assemblée de féliciter le trésorier de la SFN pour le travail accompli et son courage face aux difficultés importantes rencontrées cette année. Une salve d’applaudissements retentit alors dans la salle Benjamin.

            Afin de faire face aux difficultés budgétaires rencontrées, et notamment la hausse des frais postaux[1], le trésorier de la SFN propose à l’assemblée de revoir ainsi les montants des cotisations à partir de 2020 :

  PROJET FRAIS DE PORT EN SUSREMARQUES
COTISATIONS 2020
Membres titulaires 65 € Au lieu de 62 €
Membres correspondants 56 € Au lieu de 54 €
Membres étudiants 30 € Inchangé
Membres résidents
étrangers
65 € Au lieu de 60 €
Institutionnels membres assimilés 65 € Au lieu de 54 €
       
ABONNEMENTS RN 2020
Abonnés RN 2020 France 60 € 10 € Au lieu de 54 €
Abonnés 2020 RN
résidents étrangers
60 € 20 € Au lieu de 54 €
Ventes RN 2020
Belles-Lettres
60 € Au lieu de 54 €
       
ABONNEMENTS
BSFN 2020
Abonnés BSFN France 40 € Inchangé
Abonnés BSFN
ésidents étrangers
45 € Inchangé

Au terme d’un débat ponctué parfois d’échanges assez vifs, la présidente de la SFN soumet les nouveaux tarifs proposés par le trésorier au vote de l’assemblée. Le vote à bulletin secret n’est pas demandé. L’assemblée, à mains levées et à l’unanimité, donne son accord pour le changement des cotisations et des abonnements à la SFN applicable pour et à partir de l’année 2020.

Jeton de vermeil 2019

M. Jean-Pierre Garnier, ancien président de la SFN, a la plaisir d’annoncer que le jeton de vermeil de la Société, qui est décerné chaque année à un savant étranger par le collège des trois anciens présidents de la SFN (Jean-Pierre Garnier, Ariane Bourgeois et Michel Amandry), a été attribué au titre de l’année 2019 à Mme Helen Wang, curator of East Asian Money au Department of Coins and Medals du British Museum. Mme Wang est spécialiste des monnaies et des billets extrême-orientaux du XVIIe siècle à nos jours. Sa thèse de doctorat (PhD), soutenue en 2002, était intitulée « Money on the Silk Road : the evidence from Eastern Central Asia to c. AD 800 ». Elle est aussi l’auteure de nombreuses traductions de livres chinois.

Élection d’un membre d’honneur

Un membre d’honneur est proposé à l’élection. Il s’agit cette année de M. Yannick Jézéquel, dont la candidature est présentée par M. René Wack, qui retrace sa carrière et son parcours au sein de notre Société.

Le vote à bulletin secret n’est pas demandé. M. Yannick Jézéquel est élu membre d’honneur de la SFN à mains levées et à l’unanimité.

Élection de deux membres titulaires

Deux membres titulaires sont ensuite proposés à l’élection. Il s’agit de M. Patrice Baubeau, maître de conférences HDR à l’université de Paris-Nanterre, présenté par Mme Catherine Grandjean, et de M. Thibault Cardon, chargé de recherche au CNRS – CRAHAM centre Michel de Boüard de l’université de Caen-Normandie, présenté par M. Christian Charlet.

Le vote à bulletin secret n’est pas demandé. MM. Patrice Baubeau et Thibault Cardon sont élus membres titulaires à mains levées et à l’unanimité.

Renouvellement du Conseil d’Administration de la SFN

            Les bulletins de vote concernant l’élection du nouveau Conseil d’Administration de la Société française de Numismatique sont distribués. À l’issue des opérations de vote et du dépouillement du scrutin réalisé par MM. Pierre Bourrieau, Olivier Charlet et Jacques Meissonnier, M. Bourrieau proclame les résultats du vote :

Membres présents : 43

Votes par procuration (pouvoirs) et par correspondance : 64 (59 + 5)

Nombre total de votants : 107

Suffrages exprimés : 103

Bulletins nuls : 4

            Les candidats au Conseil d’administration de la SFN ont respectivement obtenu :

M. Christian Charlet : 88 voix

Mme Catherine Grandjean : 101 voix

M. Pierre-Olivier Hochard : 101 voix

M. Antony Hostein : 103 voix

M. Jérôme Jambu : 98 voix

Mme Sylvia Nieto-Pelletier : 98 voix

M. Laurent Schmitt : 96 voix

M. Arnaud Suspène : 103 voix

M. Patrick Villemur : 100 voix

M. René Wack : 101 voix

M. Franck Wojan : 103 voix

Tous les candidats sont élus. Mme Frédérique Duyrat, directeur du département des Monnaies, médailles et antiques de la BnF, est membre de droit du Conseil d’administration.

Le nouveau Conseil d’administration se retire alors à huis clos pour élire en son sein les membres du « Bureau » de la SFN et procéder à la répartition des fonctions, dont la liste est ensuite communiquée à l’assemblée :

Mme Catherine Grandjean : présidente ;

Mme Sylvia Nieto-Pelletier : vice-présidente ;

M. Franck Wojan : secrétaire général ;

M. René Wack : trésorier ;

M. Jérôme Jambu : secrétaire de rédaction de la Revue numismatique ;

M. Pierre-Olivier Hochard, secrétaire de rédaction du Bulletin de la Société française de Numismatique ;

Mmes Frédérique Duyrat, Catherine Grandjean, et M. Arnaud Suspène : directeurs de la Revue numismatique ;

MM. Christian Charlet, Antony Hostein et Patrick Villemur : conseillers.

La présidente de la SFN déclare close l’Assemblée générale ordinaire et ouvre la séance ordinaire.


[1] Les frais de port en direction de l’étranger, au sein de l’Union européenne et hors de l’Union européenne, ont été modifiés ces dernières années par la Poste : outre la hausse des tarifs, le poids et l’épaisseur de la Revue (plus de 3 cm, emballage cartonné compris) font que le tarif Colissimo est obligatoire. À titre d’exemple récent, l’envoi récent d’une RN 2018 aux États-Unis a coûté 40 € !

Un de nos membres fait remarquer que, pour les envois dans l’Union européenne, il existe un tarif spécial « livres et brochures ». Or, ce tarif préférentiel n’est pas disponible sur les machines automatiques dans les bureaux de Poste, il faut passer par le guichet (!), tous les bureaux de Poste ne le proposent pas ou ne le pratiquent pas (!), et les colis arrivent (quand ils arrivent…) souvent dans un état déplorable, comme nous avons pu le constater encore récemment…

Séance ordinaire 6 avril 2019

La prochaine séance ordinaire de la SFN aura lieu le samedi 6 avril en salle Richelieu 1 du site Richelieu de la Bibliothèque nationale de France.
Cette séance sera l’occasion d’entendre de jeunes doctorants. Le programme sera publié prochainement.

Prix Babut 2018 – Kevin Alexandre Kazek, Bruno Jané, Mylène Didiot

Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN, présente, lors de la séance du 2 février 2019, les lauréats du Prix Babut 2018. Il s’agit de récompenser cette année un travail collectif qui met l’accent sur une région et le fonds d’un musée particulièrement riche :Kevin Alexandre Kazek, Bruno Jané, Mylène Didiot, L’Or de Metz. 2. Les ateliers monétaires messins du XIVe s. à l’époque contemporaine : une image du pouvoir,Milan, 2018.

Cet ouvrage est le deuxième paru d’un triptyque destiné à couvrir l’ensemble des monnaies d’or conservées au musée de La Cour d’Or-Metz Métropole.

            La présidente présente l’ouvrage à l’assemblée, ainsi que les raisons qui ont poussé le conseil d’administration de la SFN à faire ce choix.

M. René Wack, trésorier de la SFN, remet ensuite le Prix Babut aux deux récipiendaires présents, MM. Kévin A. Kazek, conservateur du patrimoine, responsable des collections archéologiques, ethnologiques et numismatiques au musée de La Cour d’Or-Metz Métropole et Bruno Jané, consultant en numismatique.

            MM. Kazek et Jané prennent tour à tour la parole, remercient la SFN pour ce prix et annoncent la publication prochaine du volume 3.

De gauche à droite, debout : MM. Bruno Jané, René Wack, Mme Catherine Grandjean et M. Kévin Alexandre Kazek.

L’Or de Metz, Volume 2, Les ateliers monétaires messins du XIVe siècle à l’époque contemporaine : une image du pouvoir, Milan, 2018, 142 pages.

Les trois volumes intitulés L’Or de Metz ont pour objectif d’offrir un outil de travail adapté aux spécialistes tout en proposant une publication de qualité susceptible de combler les attentes des personnes s’intéressant à l’histoire monétaire, ainsi qu’aux beaux objets conservés au Musée de La Cour d’Or – Metz Métropole.

Dans la continuité du premier volume consacré aux monnaies précieuses de l’époque gauloise aux carolingiens, ce second ouvrage s’attache à l’étude du monnayage d’or des ateliers messins à partir du XIVe siècle. À cette époque, la ville de Metz vit un nouvel apogée dans le cadre politique d’une cité libre d’Empire. Idéalement placée sur les grandes voies de communication qui desservent le nord de l’Europe, la cité profite de l’essor international qui lui permet de pratiquer une intense activité mercantile et financière matérialisée par l’existence d’un atelier monétaire municipal servant la politique des grands lignages. Outre quelques jetons tardifs des maîtres-échevins et plusieurs monnaies épiscopales et royales illustrant les différents évènements politique qu’a connu cet atelier au fil des siècles, cet ouvrage présente une remarquable série de soixante-quatorze florins d’or municipaux arborant les armes de la cité et une représentation de saint Étienne. Cette monnaie précieuse, véritable marqueur d’indépendance politique symbolise la puissance de la cité à une époque où celle-ci était surnommée « Metz-la-riche ».

L’Or de Metz

Vol.1, Les monnaies précieuses de l’époque gauloise aux carolingiens, Silvana Editoriale, Milan, 2018, 128 pages.

Vol.2, Les ateliers monétaires messins du XIVe siècle à l’époque contemporaine : une image du pouvoir, Silvana Editoriale, Milan, 2018, 142 pages.

Vol.3, Monnaies françaises-Monnaies du monde : une collection marquante de la production monétaire du XIVe au XXe siècle, Silvana Editoriale, Milan, 2019, 154 pages, À paraitre…

Compte rendu du 2 février 2019

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU 2 FÉVRIER 2019

Présidente : Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN.

Membres présents : Mmes et MM. M. Amandry, S. Berger, M. Bompaire, Chr. Charlet, O. Charlet M. Chauveau, G. Gautier, E. Henry, Br. Jané, L. Jankowski, Fr. Joyaux, J.-P. Le Dantec, M. Meguelati, O. Michel, R. Prot, A. Ronde, L. Schmitt, S. de Turckheim-Pey, N. Verzéa, P. Villemur, R. Wack, Fr. Wojan.

Invités : Mme A. Kazek Merck, M. K. A. Kazek.

Membres excusés : Mmes et MM. Fr. Boursier, Fr. Duyrat, J.-P. Garnier, P.-O. Hochard, A. Hostein, J. Jambu, Ph. Mathieu, S. Nieto-Pelletier, A. Suspène.

BSFN

            Pas de procès-verbal à adopter ce mois-ci. M. René Wack, trésorier de la SFN, prend la parole pour expliquer les difficultés de routage rencontrées ces dernières semaines. Les BSFN d’octobre, de novembre et de décembre 2018 devraient parvenir dans les prochains jours.

Élections

            Les deux candidatures présentées lors de la séance de janvier sont soumises au vote de l’assemblée. MM. Olivier Bordeaux et Kévin Charrier sont élus chacun membre correspondant à l’unanimité.

Candidature

            La candidature de M. Guillaume Blanchet, de Cheux (Calvados), parrainée par MM. Marc Bompaire et Guillaume Sarah, est ensuite présentée à l’assemblée.

Annonces

            La présidente rappelle que les prochaines Journées numismatiques se tiendront à Nîmes, les vendredi 31 mai, samedi 1er et dimanche 2 juin 2019.

Suite à une décision du Conseil d’administration de la SFN, en date du 6 octobre dernier (cf. le compte rendu de la séance, BSFN 73-8), le nombre de communications lors des Journées numismatiques est désormais limité à 10. Les personnes désireuses de faire une communication doivent envoyer au secrétariat de la SFN un titre ainsi qu’un court résumé de leur projet de communication et ce, avant l’Assemblée générale de la SFN, samedi 2 mars 2019, date butoir. La liste définitive des communications retenues pour les JN sera proclamée lors de la séance ordinaire d’avril 2019.

            M. Laurent Schmitt demande la parole afin d’annoncer à l’assemblée la renaissance d’un séminaire consacré à la numismatique romaine, appelé désormais « Les Amis des Romaines » (ADR). Les réunions, prévues entre 9h30 et 12h, se tiendront au restaurant Le Bouillon (10, rue Saint-Marc, 75002 Paris). Le calendrier 2019 est fixé : 6 et 16 février, 17 et 30 mars, 13 avril, 18 mai et 15 juin. Davantage de renseignements sont disponibles directement auprès de M. Schmitt, à l’adresse postale et/ou électronique suivante : Les Amis des Romaines, 36 rue Vivienne, 75002 Paris, schmitt@cgb.fr

M. Marc Bompaire annonce que MM. Ludovic Trommenschlager, Jean-Patrick Duchemin et Jean-Marc Doyen organisent une journée d’étude dédiée à l’archéonumismatique, à l’université de Lille, le 8 février prochain, sous le titre « La monnaie en contexte. Dater la monnaie / dater le contexte ».

M. Christian Charlet rappelle enfin que la date de la journée d’études en l’honneur de Jean Babelon avait été reportée au 9 février prochain, à l’École des Chartes.

Remise du prix Babut 2018

            Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN, présente les lauréats du Prix Babut 2018. Il s’agit de récompenser cette année un travail collectif qui met l’accent sur une région et le fonds d’un musée particulièrement riche :Kevin Alexandre Kazek, Bruno Jané, Mylène Didiot, L’Or de Metz. 2. Les ateliers monétaires messins du XIVe s. à l’époque contemporaine : une image du pouvoir,Milan, 2018.

Cet ouvrage est le deuxième paru d’un triptyque destiné à couvrir l’ensemble des monnaies d’or conservées au musée de La Cour d’Or-Metz Métropole.

            La présidente présente l’ouvrage à l’assemblée, ainsi que les raisons qui ont poussé le conseil d’administration de la SFN à faire ce choix.

M. René Wack, trésorier de la SFN, remet ensuite le Prix Babut aux deux récipiendaires présents, MM. Kévin A. Kazek, conservateur du patrimoine, responsable des collections archéologiques, ethnologiques et numismatiques au musée de La Cour d’Or-Metz Métropole et Bruno Jané, consultant en numismatique.

            MM. Kazek et Jané prennent tour à tour la parole, remercient la SFN pour ce prix et annoncent la publication prochaine du volume 3.

De gauche à droite, debout : MM. Bruno Jané, René Wack, Mme Catherine Grandjean et M. Kévin Alexandre Kazek.

Périodiques

            La présidente fait circuler les publications reçues récemment :

Cahiers numismatiques, 218, décembre 2018

Numismatisches NachrichtenBlatt, 2018/12, 2019/1 et 2

Svensk Numismatisk Tidskrift, 8, décembre 2018

Communications

            MM. Mehdi Meguelati, Christian Charlet (avec Emmanuel Henry), Olivier Michel et François Joyaux prononcent tour à tour leur communication. À l’issue de celles-ci, la présidente remercie les orateurs et l’assemblée, déclare la séance close et donne rendez-vous à nos membres pour l’Assemblée générale ordinaire 2019, qui se tiendra dans la salle Walter Benjamin de l’INHA.

L’article de Christian Charlet (avec Emmanuel Henry) sera publié prochainement parmi les correspondances.

Compte rendu du 5 janvier 2019

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU 5 JANVIER 2019

Présidente : Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN.

Membres présents : Mmes et MM. M. Amandry, M. Bompaire, P. Bourrieau,  Fr. Boursier, Chr. Charlet, J. Dharmadhikari, G. Gautier, E. Hiriart, P.-O. Hochard, A. Hostein, Y. Jézéquel, H. de Labriffe, C. Morrisson, S. Nieto-Pelletier, A. Ronde, L. Schmitt, N. Verzéa, P. Villemur, R. Wack, Fr. Wojan.

Membres excusés : Mmes et MM. A. Bourgeois, O. Charlet, Fr. Duyrat, J.-P. Garnier, J. Jambu, Fr. Joyaux, Ph. Mathieu, Ph. Schiesser, A. Suspène.

            La présidente adresse à l’assemblée et à l’ensemble des membres de la Société française de Numismatique ses meilleurs vœux pour la nouvelle année.

BSFN

            Le procès-verbal de la séance de septembre (73-7) est soumis au vote de l’assemblée. Il est adopté à l’unanimité.

            M. Pierre-Olivier Hochard prend la parole pour préciser que les problèmes de routage rencontrés récemment sont en voie de résolution.

Candidatures

            Deux nouvelles candidatures sont présentées : celle de M. Olivier Bordeaux, de Chambéry, parrainée par Michel Amandry et Osmund Bopearachchi, et celle de M. Kévin Charrier, de Marigny-le-Cahouët, parrainée par Antony Hostein et le Bureau.

Annonces

            La présidente donne quelques précisions sur le calendrier des séances ordinaires prochaines de la SFN : le prix Babut 2018 de la SFN sera remis lors de la séance ordinaire de février ; l’assemblée générale se tiendra le samedi 2 mars dans la salle Walter Benjamin de l’INHA ; la séance ordinaire d’avril est réservée aux doctorants en numismatique ; les Journées numismatiques de Nîmes sont en cours de préparation et la présidente lance un appel à communications, en précisant que seules 10 communications seront publiées dans le BSFN de juin (d’autres communications sont possibles, mais seront publiées ultérieurement sous forme de correspondance).

            M. Antony Hostein prend la parole pour rappeler que, le 17 janvier prochain, dans le cadre de son séminaire de numismatique en commun avec celui de François de Callataÿ, une conférence sera prononcée par Mme Marie-Christine Marcellesi et portera sur « La métrologie et les dénominations des monnayages grecs (époques classique, hellénistique et impériale) ».

La présidente donne enfin la parole à M. Christian Charlet qui annonce que la journée en hommage à Jean Babelon est reportée au 9 février, toujours à l’École des Chartes.

Communications

            MM. Eneko Hiriart, Georges Gautier, Christian Charlet (avec Jean-Yves Kind) et René Wack (avec Arnaud Clairand) prononcent tour à tour leur communication. À l’issue de celles-ci, la présidente remercie les orateurs et l’assemblée, puis déclare la séance close.

Séance ordinaire – 2 février 2019

La prochaine séance ordinaire de la Société française de Numismatique se tiendra le samedi 2 février 2019 dans la salle Richelieu 1 du site Richelieu de la Bibliothèque nationale de France (entrée 58, rue de Richelieu) à partir de 14h.

            À cette occasion, le prix Babut 2018 sera remis et nous entendrons les communications suivantes :

  1. M. Mehdi MÉGUÉLATI, « Essai de représentation schématique des liaisons de coins »
  2. MM. Christian CHARLET et Emmanuel HENRY, « L’écu de Flandre au millésime 1705 et ses divisions »
  3. M. Olivier MICHEL, « La médaille de la reconstruction de Rennes après l’incendie de 1720 »
  4. M. François JOYAUX, « La collection Fontanier de monnaies chinoises du Vatican »

Séance ordinaire – 5 janvier 2019

La prochaine séance ordinaire de la SFN aura lieu le samedi 5 janvier 2019, à partir de 14h sur le site Richelieu de la Bibliothèque nationale de France.

Le programme de cette séance est disponible dans le lien ci-dessous.
Le Conseil d’administration de la SFN vous souhaite de passer d’agréables fêtes de fin d’année.

Séance janvier 2019

Compte rendu du 1er décembre 2018

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU 1er DÉCEMBRE 2018

 

Présidente : Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN.

Membres présents : Mmes et MM. M. Amandry, J.-L. Bastien, S. Berger, M. Blet-Lemarquand, M. Bompaire, A. Bourgeois, P. Bourrieau, Fr. Boursier, Chr. Charlet, O. Charlet, J.-P. Garnier, G. Gautier, P.-O. Hochard, A. Hostein, J. Jambu, J.-P. Le Dantec, S. Nieto-Pelletier, A. Ronde, A. Suspène, N. Verzéa, P. Villemur, R. Wack, Fr. Wojan.

Invités : Mme et M. K. Butcher, H. de Labriffe, M. Spoerri.

Membres excusés : Mmes et MM. A. Clairand, V. Drost, Fr. Duyrat, M. Hourlier, L. Jankowski, M.-L. Le Brazidec, Ph. Mathieu, J. Meissonnier, L. Schmitt, St. Sombart.

 

BSFN

Pas de procès-verbal à adopter ce mois-ci. La présidente donne la parole à M. Pierre-Olivier Hochard qui évoque un récent problème de routage ; les numéros de septembre, d’octobre et de novembre ne devraient plus tarder.

 

RN

            La présidente signale à l’assemblée que certains de nos membres n’ont pas reçu le dernier numéro de la Revue numismatique (175, 2018). Si tel est aussi votre cas, merci de contacter le secrétariat de la SFN (franck.wojan@orange.fr).

 

Élection

La candidature de M. Hugo de Labriffe, présentée lors de la séance de novembre, est soumise au vote de l’assemblée : M. de Labriffe est élu membre correspondant à l’unanimité.

 

Annonces

Christian Charlet prend la parole pour rappeler la prochaine Journée consacrée à Jean Babelon à l’École des Chartes le 8 décembre prochain.

Marc Bompaire annonce la tenue d’un colloque intitulé « Différents métaux, différents besoins ? Le monnayage dans l’Europe occidentale et méditerranéenne (Ve-VIIIe s.) », et organisé par M. Bompaire et Mme Ruth Pliego. Il se tiendra les 11-12 décembre prochains à l’Institut des Études avancées (IEA).

La présidente annonce que la séance de la SFN du 6 avril prochain sera entièrement consacrée aux doctorants en numismatique, qui pourront à cette occasion présenter leurs travaux en cours ou un thème de leur choix intéressant la Société.

 

Jeton de vermeil 2018

La présidente cède la parole à M. Michel Amandry, ancien président de la SFN, qui, au nom des trois derniers présidents, retrace la carrière bien remplie du récipiendaire, M. Kevin Butcher, avant de lui remettre le jeton de vermeil 2018.

Après des études secondaires à Hereford dans sa ville natale, dans l’ouest de l’Angleterre, non loin du pays de Galles, K. Butcher a poursuivi ses études universitaires à Bristol, puis à Londres, University College, où il a soutenu son PhD en 1991 dont le sujet était le monnayage de la Syrie romaine (Coinage in Roman Syria, publié par la Royal Numismatic Society en 2004).

Son parcours professionnel l’a mené de Cambridge à l’American University de Beyrout (1995-2007). Depuis 2007, il est professeur au dept of Classics and Ancient History à l’Université de Warwick.

Ses champs de recherche en numismatique portent évidemment sur le monnayage du Proche Orient romain, mais également sur l’économie romaine, la sociologie de la monnaie et la technologie de la production monétaire.

D’une bibliographie déjà longue, outre le volume sur le monnayage de Syrie déjà mentionné, il convient de mentionner un petit livre publié en 1988 Roman Provincial Coins : an introduction to the Greek Imperials, dans lequel K. Butcher montrait qu’il ne fallait plus considérer ce que l’on appelait alors les impériales grecques comme un avatar dégénéré du monnayage grec, mais bien un composant important du numéraire romain.

  1. Butcher a également livré un livre impressionnant de près de 800 pages publié en 2014 en collaboration avec Matthew Ponting, The Metallurgy of Roman Silver Coinage. From the reform of Nero to the reform of Trajan dans lequel ont été analysées par ICP-AES des centaines de deniers ainsi que le monnayage provincial d’argent émis en Asie, Syrie et Egypte. On attend avec impatience la suite de cette saga qui devrait compter deux autres volumes.

La SFN ne peut que s’honorer de compter désormais K. Butcher parmi les récipiendaires de son jeton de vermeil.

Michel Amandry

Périodiques

La présidente fait circuler les publications reçues dernièrement :

  • Cahiers d’Archéologie & d’Histoire du Berry, 217, juin 2018
  • Mitteilungen der Österreichischen Numismatischen Gesellschaft, 58-2, 2018
  • Svensk Numismatisk Tidskrift, 7, novembre 2018

 

Communications

Kevin Butcher, Michel Amandry, Pierre-Olivier Hochard avec Maryse Blet-Lemarquand, Christian Charlet et Jérôme Jambu prononcent tour à tour leur communication. À l’issue de celles-ci, la présidente félicite à nouveau le récipiendaire, remercie les orateurs et l’assemblée, souhaite à l’assemblée d’agréables fêtes de fin d’année, puis déclare la séance close. Rendez-vous est pris le 5 janvier 2019 pour la prochaine séance.

 

Séance ordinaire – 1er décembre 2018

La prochaine séance ordinaire de la SFN se tiendra le samedi 1er décembre prochain, à partir de 14h, sur le site Richelieu de la Bibliothèque nationale de France.

Le programme de cette séance est disponible dans le lien ci-dessous:

Séance_2018_10

Compte rendu du 3 novembre 2018

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU 3 NOVEMBRE 2018

 

Président : M. René Wack, trésorier de la SFN.

Membres présents : Mmes et MM. M. Amandry, E. Arbabe, J.-L. Bastien, M. Bompaire, Fr. Boursier, Chr. Charlet, O. Charlet, M. Chauveau, A. Clairand, J.-P. Donné, J. Françoise, J.-P. Garnier, G. Gautier, P.-O. Hochard, A. Hostein, J.-P. Le Dantec, Ph. Mathieu, C. Morrisson, L. Schmitt, P. Villemur, Fr. Wojan.

Membres excusés : Mmes et MM. Fr. Duyrat, C. Grandjean, J. Jambu, Fr. Joyaux, S. Nieto-Pelletier, A. Suspène, S. de Turckheim-Pey.

Invité : P. Moyenin-Provu

 

BSFN

Pas de procès-verbal à adopter ce mois-ci.

 

Élection

La candidature de M. Alexis Bonnefoy, présentée lors de la séance d’octobre, est soumise au vote de l’assemblée : M. Bonnefoy est élu membre correspondant à l’unanimité.

 

Candidature

La candidature de M. Hugo de Labriffe, parrainée par Mme Marie-Christine Marcellesi et le Bureau, est présentée à l’assemblée.

 

Annonces

Le président rappelle que, lors de la prochaine séance, le jeton de vermeil de la Société sera remis à M. Kevin Butcher. Il indique également que les prochaines Journées numismatiques se tiendront à Nîmes les vendredi 31 mai, samedi 1er et dimanche 2 juin 2019.

Il présente ensuite la RN 2018, en cours de routage, un beau bébé de 1,2 kg et 680 pages !

Le président a le plaisir d’annoncer que Mme Lyce Jankowski a reçu, en septembre dernier, le prix de la Fondation Flora Blanchon pour aider à la publication de sa thèse intitulée « Les cercles de collectionneurs et de numismates dans la région de Pékin durant la première moitié du XIXe siècle : échanges des monnaies anciennes, partage des idées et renouveau des études numismatiques ».

Il annonce également, d’une part que, en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, l’intégralité (jusqu’en décembre 2015) du Bulletin de la Société française de Numismatique sera prochainement numérisé, puis accessible sur le site « Gallica » de la BnF. D’autre part, la raison sociale de notre association « Société française de Numismatique » ainsi que le sigle « SFN » sont désormais des marques déposées officiellement à l’Institut national de la Propriété intellectuelle (INPI), accompagnées du logo de notre Société.

Il a enfin le regret d’annoncer le décès de M. (David) Michael Metcalf. Mme Cécile Morrisson prend la parole pour retracer la carrière de ce numismate réputé.

 

Michael Metcalf (1933-14 octobre 2018)

 

 

Après Philip Grierson, John Kent, Michael Hendy et Peter Spufford, un autre grand numismate et historien de la monnaie vient de nous quitter, emporté par un accident cardiaque le 25 octobre, quatre mois après le décès de son épouse Dorothy. Il a été enterré à Leyburn dans cette région nord du Yorkshire qu’il aimait et où il s’était retiré après avoir quitté en 1998 la direction du Cabinet d’Oxford, le Heberden Coin Room de l’Ashmolean Museum qu’il assurait depuis 1982. Il y avait été recruté comme conservateur par Humphrey Sutherland en 1963, après avoir dû occuper un poste dans l’administration quatre ans après sa sortie de l’université. Il avait étudié la géographie à Cambridge et y soutint une thèse dirigée par Philip Grierson sur la circulation monétaire dans les Balkans de 820 à 1355, dans une perspective novatrice qui considérait dans leur cadre géographique l’ensemble des monnayages divers qui s’y côtoyaient. Elle fut publiée en 1965, donna lieu à une seconde édition largement augmentée en 1979 qui reste la référence et une nouvelle édition est parue à Athènes en 2016[1]. Son intérêt pour la numismatique remontait à l’enfance, comme il le racontait lui-même en recevant la médaille de la Royal Numismatic Society en 1987[2]. Il avait commencé par une collection de pennies de la Reine Victoria et de ses successeurs et l’édition d’un petit journal numismatique à usage familial dénommé The Curator mais était vite passé à des études plus sérieuses si bien qu’il reçut pour un travail sur le monnayage du nord des Balkans aux xiie et xiiie s. le prix Parkes Weber, réservé on le sait, à des jeunes numismates de moins de 30 ans, il en avait 22 et fut élu fellow de la RNS deux ans après en 1957.

Sa production est si vaste (243 articles et 23 livres)  que je ne peux l’évoquer toute ici : elle touche aussi bien la numismatique byzantine, que celle de l’Orient latin ou de l’Angleterre saxonne (ses trois volumes sur les thrymsas et sceattas font autorité)[3]. Il fut un pionnier de l’usage des histogrammes de trouvailles monétaires pour l’étude de sites ou de régions[4] et de l’application des études de coins à la quantification des émissions byzantines et anglo-saxonne (les deniers d’Offa notamment), objet de vives critiques de Grierson[5] et de Michael Hendy mais l’archéologie lui a depuis donné raison. Il joua un rôle décisif dans la promotion des méthodes d’analyse en lançant à la suite du colloque fondateur de Londres de 1970[6] la grande série des Metallurgy in Numismatics. Dans le volume 2, il avait eu l’élégance de saluer les deux premiers Cahiers Ernest-Babelon comme « a sister-publication to Metallurgy in Numismatics »[7].

Les reconnaissances de son apport scientifique considérable ne lui manquèrent pas : dès 1983 la John Sanford Saltus (Gold) Medal de la British numismatic society, la médaille de la

RNS en 1987, la Huntington medal de l’ANS en 1991. La SFN n’avait pas attendu si longtemps et avait la première couronné son talent et son engagement au service de la cause numismatique en lui décernant le jeton de vermeil dès 1979 et ce en présence de Grierson qui donnait alors une série de cours au Collège de France. Grierson avait pour ainsi dire enterré la hache de guerre puisqu’il ne mentionna pas la controverse sur l’importance des émissions d’Offa dans le Medieval European Coinage en 1986.

Il avait donné à la Revue numismatique cinq articles entre 1976 et 2006 dont le dernier en date, tribut au livre testament de Jean Lafaurie (et J. Pilet-Lemière) sur les Monnaies du haut Moyen Âge découvertes en France, étudiait à la lumière de cette documentation les schémas de diffusion des monnaies des principaux ateliers[8]. Il avait prononcé plusieurs communications en français à la Société[9] et participé à la Table Ronde de mai 1994 sur les monnayages chypriotes[10]. Chypre était devenue un sujet majeur de sa recherche à partir du tournant du siècle. Il s’y rendait plusieurs mois par an au printemps et avait écrit plusieurs gros volumes sur la numismatique et même la sigillographie de l’île au Moyen Âge[11].

Ce grand savant était particulièrement dévoué dans tous ses engagements : éditeur de la Numismatic Chronicle de 1974 à 1984, président de la RNS de 1985 à 1989, éditeur ou organisateur de nombreuses rencontres scientifiques dont les Oxford symposia on Coinage and Monetary History, mentor attentif de plusieurs étudiants, dont Vasso Penna, prématurément décédée et Eleni Lianta. Ses amis déplorent la disparition d’un collègue dont la science s’alliait à une grande droiture et de hautes qualités morales. La Société s’associe au deuil de ses enfants et à la peine que ressentent ceux qui travaillèrent avec lui et lui succédèrent à l’Ashmolean Museum.

Cécile Morrisson

 

Christian Charlet prend la parole pour annoncer la tenue d’un cycle trimestriel de conférences aux Archives nationales intitulé « Retour aux sources ». La séance du 6 novembre concerne les années 1618-1661 et s’intitule « De Richelieu à Mazarin ».

Laurent Schmitt indique qu’il organise (avec la Société d’Études numismatiques et archéologiques, le Club numismatique cévenol et le Groupe numismatique du Comtat et de Provence) le samedi 24 novembre une visite du musée de la Romanité à Nîmes.

Antony Hostein organise, le jeudi 15 novembre (salle Vasari de l’INHA) une Journée d’étude sur les dépôts monétaires intitulée : « Actualité de la Recherche sur les dépôts monétaires romains découverts en France ».

Le 17 novembre se tiendront à la Bibliothèque nationale de France, site Richelieu, les Quatrièmes Rencontres de Numismatique asiatique.

Enfin, le jeudi 13 décembre, M. Hadrien Rambach fera une conférence intitulée « Vraies ou fausses ? Les monnaies d’or d’Émilien (253 apr. J.-C.) » dans le cadre de l’atelier épigraphie et numismatique « Expression et réception du pouvoir impérial » de l’université de Lille III.

 

Périodiques & publication

Le président fait circuler les publications reçues dernièrement :

  • Bulletin du Cercle d’Études numismatiques, 55, mai-août 2018
  • Cahiers de la Civilisation médiévale, 61, juillet-septembre 2018
  • Cahiers numismatiques, 217, septembre 2018
  • Numismatisches NachrichtenBlatt, 10 et 11/2018
  • Svensk Numismatisk Tidskrift, 6/2018

Christian Charlet présente l’ouvrage suivant : Collectif, Monnaies royales françaises 1610-1792, éditions Victor Gadoury, 5ème édition corrigée et augmentée, 2018 (première édition 1978).

 

Communications

Joël Françoise, Marc Bompaire (avec Philippe Mathieu), Christian Charlet (avec Arnaud Clairand) et Arnaud Clairand prononcent tour à tour leur communication. À l’issue de celles-ci, le président remercie les orateurs et l’assemblée, puis déclare la séance close.

 

 

 

[1] Coinage in the Balkans 820-1355, Thessalonique, 1965; Coinage in South-Eastern Europe 820-1396, Londres, RNS Special Publication, no 11, 1979 ; Coinage in South-Eastern Europe 820-1396 : With a new Introductory Essay, and a Supplementary Bibliography, Athènes, 2016. Ce travail de pionnier fut suivi de nombreuses autres monographies et articles sur le monnayage byzantin : réforme d’Anastase, monnayage de bronze de Thessalonique sous Justinien, folles de Michel II, Théophile et Basile I, classification des staména du xiie s. trouvés en Serbie du Sud, monnayage des ixe et xe siècles, hyperpères d’Alexis Ier etc.

[2] NC 1977, Proceedings, p. xvii-xix.

[3] Thrymsas and Sceattas in the Ashmolean Museum, Londres-Oxford, RNS Special Publication 27A-C, 3 vol. 1993-1994.

[4] The Currency of Byzantine Coins in Syrmia and Slavonia, Hamburger Beiträge sur Numismatik, 12/13, 1958-1959, p. 59-64.

[5] D.M. Metcalf, English monetary history in the time of Offa: a reply, NCirc 1963, p, 165-167; Evidence relating to die-output in  the time of Offa, NCirc 1964, p. 23 ; P. Grierson, Mint output in the time of Offa, NCirc, 71, 1963, p. 114-115 ; Some aspects of the coinage of Offa, NCirc, 71, 1963, p. 223-225 ; Variations in die output, NCirc, 76, 1968, p. 298-299. La polémique rebondit au Congrès international des Études byzantines à Oxford et fut bien relatée dans un article du Times du 16 septembre 1966 qui relate les excuses présentées par Grierson mais aussi le maintien de son scepticisme sur les excès possibles de la quantification.

[6] Methods of chemical and metallurgical investigation of ancient coinages, Londres, RNS Special Publication, no 8, 1970.

[7] Opposite Number, Metallurgy in Numismatics 2, p. 127-128

[8] Une trouvaille de la fin du XIIIe siècle, provenant de Bretagne, RN Ser. 6, 18 (1976) p. 171-185 ;

The gros grand and the gros petit of Hugh IV of Cyprus, RN Ser. 6, vol. 27 (1985) p. 130-175 ; avec Cathy E. King et J.P. Northover, Copper-based alloys of the fifth century. A comparison of Carthage under Vandalic rule, with other mints , RN Ser. 6, vol. 34 (1992) p. 54-76 ; avec J. Belaubre, The early coinage of Bohémond III of Antioch (1149-1201) reconsidered, RN 150 (1995), p. 133-148 ; Monetary circulation in Merovingian Gaul, 561-674. A propos Cahiers Emest Babelon, 8, 162 (2006) p. 337-394.

[9] La traversée de la Manche (VIIIe-IXe siècles), BSFN 34/5, 1979, 511-513

[10] Le monnayage de Pierre II et la prise de Famagouste par les Gênois, BSFN 49/5, 1994, p. 825-830.

The white bezants and deniers of Cyprus (Corpus of Lusignan coinage 1 =Texts and studies of the history of Cyprus 29) ; The silver coinage of Cyprus, 1285-1382 (Corpus of Lusignan Coinage 2 =  Texts and studies 21) ; The gros, sixains, and cartzias of Cyprus : 1382-1489 (Corpus of Lusignan coinage 3 =Texts and studies 35) Nicosie 2000 ; Byzantine Lead Seals from Cyprus (en coll. avec j.-C. Cheynet et A. Pitsillides), Nicosie 2004 (Texts and studies of the history of Cyprus 47); Byzantine Cyprus : 491-1191, Nicosie, 2009 (Texts and studies… 62).

Décès de Michael Metcalf (1933-2018)

Après Philip Grierson, John Kent, Michael Hendy et Peter Spufford, un autre grand numismate et historien de la monnaie vient de nous quitter, emporté par un accident cardiaque le 25 octobre, quatre mois après le décès de son épouse Dorothy. Il a été enterré à Leyburn dans cette région nord du Yorkshire qu’il aimait et où il s’était retiré après avoir quitté en 1998 la direction du Cabinet d’Oxford, le Heberden Coin Room de l’Ashmolean Museum qu’il assurait depuis 1982. Il y avait été recruté comme conservateur par Humphrey Sutherland en 1963, après avoir dû occuper un poste dans l’administration quatre ans après sa sortie de l’université. Il avait étudié la géographie à Cambridge et y soutint une thèse dirigée par Philip Grierson sur la circulation monétaire dans les Balkans de 820 à 1355, dans une perspective novatrice qui considérait dans leur cadre géographique l’ensemble des monnayages divers qui s’y côtoyaient. Elle fut publiée en 1965, donna lieu à une seconde édition largement augmentée en 1979 qui reste la référence et une nouvelle édition est parue à Athènes en 2016[1]. Son intérêt pour la numismatique remontait à l’enfance, comme il le racontait lui-même en recevant la médaille de la Royal Numismatic Society en 1987[2]. Il avait commencé par une collection de pennies de la Reine Victoria et de ses successeurs et l’édition d’un petit journal numismatique à usage familial dénommé The Curator mais était vite passé à des études plus sérieuses si bien qu’il reçut pour un travail sur le monnayage du nord des Balkans aux xiie et xiiie s. le prix Parkes Weber, réservé on le sait, à des jeunes numismates de moins de 30 ans, il en avait 22 et fut élu fellow de la RNS deux ans après en 1957.

Sa production est si vaste (243 articles et 23 livres)  que je ne peux l’évoquer toute ici : elle touche aussi bien la numismatique byzantine, que celle de l’Orient latin ou de l’Angleterre saxonne (ses trois volumes sur les thrymsas et sceattas font autorité)[3]. Il fut un pionnier de l’usage des histogrammes de trouvailles monétaires pour l’étude de sites ou de régions[4] et de l’application des études de coins à la quantification des émissions byzantines et anglo-saxonne (les deniers d’Offa notamment), objet de vives critiques de Grierson[5] et de Michael Hendy mais l’archéologie lui a depuis donné raison. Il joua un rôle décisif dans la promotion des méthodes d’analyse en lançant à la suite du colloque fondateur de Londres de 1970[6] la grande série des Metallurgy in Numismatics. Dans le volume 2, il avait eu l’élégance de saluer les deux premiers Cahiers Ernest-Babelon comme « a sister-publication to Metallurgy in Numismatics »[7].

Les reconnaissances de son apport scientifique considérable ne lui manquèrent pas : dès 1983 la John Sanford Saltus (Gold) Medal de la British numismatic society, la médaille de la

RNS en 1987, la Huntington medal de l’ANS en 1991. La SFN n’avait pas attendu si longtemps et avait la première couronné son talent et son engagement au service de la cause numismatique en lui décernant le jeton de vermeil dès 1979 et ce en présence de Grierson qui donnait alors une série de cours au Collège de France. Grierson avait pour ainsi dire enterré la hache de guerre puisqu’il ne mentionna pas la controverse sur l’importance des émissions d’Offa dans le Medieval European Coinage en 1986.

 Il avait donné à la Revue numismatique cinq articles entre 1976 et 2006 dont le dernier en date, tribut au livre testament de Jean Lafaurie (et J. Pilet-Lemière) sur les Monnaies du haut Moyen Âge découvertes en France, étudiait à la lumière de cette documentation les schémas de diffusion des monnaies des principaux ateliers[8]. Il avait prononcé plusieurs communications en français à la Société[9] et participé à la Table Ronde de mai 1994 sur les monnayages chypriotes[10]. Chypre était devenue un sujet majeur de sa recherche à partir du tournant du siècle. Il s’y rendait plusieurs mois par an au printemps et avait écrit plusieurs gros volumes sur la numismatique et même la sigillographie de l’île au Moyen Âge[11].

Ce grand savant était particulièrement dévoué dans tous ses engagements : éditeur de la Numismatic Chronicle de 1974 à 1984, président de la RNS de 1985 à 1989, éditeur ou organisateur de nombreuses rencontres scientifiques dont les Oxford symposia on Coinage and Monetary History, mentor attentif de plusieurs étudiants, dont Vasso Penna, prématurément décédée et Eleni Lianta. Ses amis déplorent la disparition d’un collègue dont la science s’alliait à une grande droiture et de hautes qualités morales. La Société s’associe au deuil de ses enfants et à la peine que ressentent ceux qui travaillèrent avec lui et lui succédèrent à l’Ashmolean Museum.

[1] Coinage in the Balkans 820-1355, Thessalonique, 1965; Coinage in South-Eastern Europe 820-1396, Londres, RNS Special Publication, no 11, 1979 ; Coinage in South-Eastern Europe 820-1396 : With a new Introductory Essay, and a Supplementary Bibliography, Athènes, 2016. Ce travail de pionnier fut suivi de nombreuses autres monographies et articles sur le monnayage byzantin : réforme d’Anastase, monnayage de bronze de Thessalonique sous Justinien, folles de Michel II, Théophile et Basile I, classification des staména du xiie s. trouvés en Serbie du Sud, monnayage des ixe et xe siècles, hyperpères d’Alexis Ier etc.

[2] NC 1977, Proceedings, p. xvii-xix.

[3] Thrymsas and Sceattas in the Ashmolean Museum, Londres-Oxford, RNS Special Publication 27A-C, 3 vol. 1993-1994.

[4] The Currency of Byzantine Coins in Syrmia and Slavonia, Hamburger Beiträge sur Numismatik, 12/13, 1958-1959, p. 59-64.

[5] D.M. Metcalf, English monetary history in the time of Offa: a reply, NCirc 1963, p, 165-167; Evidence relating to die-output in  the time of Offa, NCirc 1964, p. 23 ; P. Grierson, Mint output in the time of Offa, NCirc, 71, 1963, p. 114-115 ; Some aspects of the coinage of Offa, NCirc, 71, 1963, p. 223-225 ; Variations in die output, NCirc, 76, 1968, p. 298-299. La polémique rebondit au Congrès international des Études byzantines à Oxford et fut bien relatée dans un article du Times du 16 septembre 1966 qui relate les excuses présentées par Grierson mais aussi le maintien de son scepticisme sur les excès possibles de la quantification.

[6] Methods of chemical and metallurgical investigation of ancient coinages, Londres, RNS Special Publication, no 8, 1970.

[7] Opposite Number, Metallurgy in Numismatics 2, p. 127-128

[8] Une trouvaille de la fin du XIIIe siècle, provenant de Bretagne, RN Ser. 6, 18 (1976) p. 171-185 ;

The gros grand and the gros petit of Hugh IV of Cyprus, RN Ser. 6, vol. 27 (1985) p. 130-175 ; avec Cathy E. King et J.P. Northover, Copper-based alloys of the fifth century. A comparison of Carthage under Vandalic rule, with other mints , RN Ser. 6, vol. 34 (1992) p. 54-76 ; avec J. Belaubre, The early coinage of Bohémond III of Antioch (1149-1201) reconsidered, RN 150 (1995), p. 133-148 ; Monetary circulation in Merovingian Gaul, 561-674. A propos Cahiers Emest Babelon, 8, 162 (2006) p. 337-394.

[9] La traversée de la Manche (VIIIe-IXe siècles), BSFN 34/5, 1979, 511-513

[10] Le monnayage de Pierre II et la prise de Famagouste par les Gênois, BSFN 49/5, 1994, p. 825-830.

The white bezants and deniers of Cyprus (Corpus of Lusignan coinage 1 =Texts and studies of the history of Cyprus 29) ; The silver coinage of Cyprus, 1285-1382 (Corpus of Lusignan Coinage 2 =  Texts and studies 21) ; The gros, sixains, and cartzias of Cyprus : 1382-1489 (Corpus of Lusignan coinage 3 =Texts and studies 35) Nicosie 2000 ; Byzantine Lead Seals from Cyprus (en coll. avec j.-C. Cheynet et A. Pitsillides), Nicosie 2004 (Texts and studies of the history of Cyprus 47); Byzantine Cyprus : 491-1191, Nicosie, 2009 (Texts and studies… 62).

Cécile Morrisson

Compte rendu du 6 octobre 2018

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU 6 OCTOBRE 2018

Présidente : Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN.

Membres présents : Mmes et MM. Fr. Beau, M. Bompaire, Fr. Boursier, Chr. Charlet, M. Chauveau, J.-P. Garnier, P.-O. Hochard, J. Jambu, L. Jankowski, N. Joniaux, O. Michel, S. Nieto-Pelletier, G. Rambert-Rat, A. Ronde, A. Suspène, L. Trommenschlager, N. Verzéa, P. Villemur, R. Wack, Fr. Wojan.

Invité : M. H. de Labriffe

Membres excusés : Mmes et MM. M. Amandry, P. Bourrieau, O. Charlet, Fr. Duyrat, G. Gautier, A. Hostein, Y. Jézéquel, J. Olivier, Cl. Pinault, L. Schmitt, S. de Turckheim-Pey.

 

BSFN

Pas de procès-verbal à adopter ce mois-ci.

 Élections

Les quatre candidatures présentées lors de la séance de septembre sont soumises au vote de l’assemblée : MM. Patrick Breternitz, Philippe Delaygues, Tristan Dieu et Jean-Marc Gohier sont élus membres correspondants à l’unanimité.

Candidature

La candidature de M. Alexis Bonnefoy, parrainée par MM. Arnaud Suspène et Charles Parisot-Sillon, est présentée à l’assemblée.

Annonces

La présidente rappelle d’une part que, lors de la séance de décembre, sera remis le jeton de vermeil de la Société à M. Kevin Butcher et que, d’autre part, la SFN bénéficie d’un stand lors du prochain Salon numismatique organisé par le SNENNP au palais Brongniart le 20 octobre prochain. Elle a également le plaisir d’annoncer que les prochaines Journées numismatiques se tiendront les vendredi 31 mai, samedi 1er et dimanche 2 juin 2019, à Nîmes.

Afin de favoriser le déroulement convivial des séances ordinaires et thématiques ainsi que des Journées numismatiques, de rester dans les limites techniques de mise en page et de contrôler le coût d’impression du Bulletin, le Conseil d’Administration de la SFN a décidé, à partir de janvier 2019, de limiter le nombre de communications (à 4 pour une séance ordinaire le samedi après-midi, 7 pour une journée thématique, 10 pour les Journées numismatiques) et de limiter le nombre de communications par orateur à une par séance. Il rappelle que les propositions de communications doivent être adressées au secrétaire de la SFN : sfnum@hotmail.fr ou franck.wojan@orange.fr

René Wack parle du récent colloque organisé par la Société d’Études numismatiques et archéologiques (SÉNA) et le musée de La Cour d’Or – Metz Métropole qui s’est tenu fin septembre à Metz. Intitulé « Le monnayage à Metz et en pays lorrain de l’Antiquité à nos jours », ce colloque, auquel ont participé des membres de la SFN, a permis d’aborder divers aspects de la numismatique régionale ; les Actes sont à paraître à la fin de l’année prochaine.

Christian Charlet prend ensuite la parole pour présenter une pièce de 2€ de Monaco 2018 donnée au Département des monnaies, médailles et antiques de la BnF par S.A.S le Prince de Monaco. Elle représente le célèbre sculpteur François-Joseph Bosio dont le 250e anniversaire de la naissance est célébré cette année (1768-1845). L’artiste est accompagné d’une de ses œuvres, la nymphe Salmacis, personnage de la mythologie grecque évoqué par Ovide dans Les Métamorphoses.

La présidente donne lecture du texte suivant : « Par ordonnance souveraine du 3 septembre 2018, S.A.S le Prince Albert II de Monaco a nommé pour une période de trois ans, à compter du 1er août 2018, les membres composant le Comité de gestion du musée des Timbres et Monnaies de Monaco. Parmi ces personnalités figurent MM. Christian Charlet, Jean-Louis Charlet, experts en numismatique, ainsi que M. Francesco Pastrone, éditeur d’ouvrages numismatiques. Les intéressés sont respectivement membre titulaire et membres correspondants de notre Société. »

Marc Bompaire porte à la connaissance de l’assemblée la tenue d’un colloque international qui se tiendra les 9-10 octobre à l’INHA (Paris) puis les 11-12 octobre à l’Hôtel Dupanloup (Orléans). Il est intitulé « La monnaie aux Xe-XIe siècles. Évolutions monétaires, évolutions politiques, évolutions économiques » et s’inscrit dans la suite de la publication récente de six trésors (Trésors monétaires 27. Monnayages de Francie. Des derniers Carolingiens aux premiers Capétiens) et dans le cadre d’un projet de recherche sur la monnaie normande au Xe siècle.

Arnaud Suspène annonce un colloque international intitulé « AUREVS. Le pouvoir de l’or. Comprendre les usages économiques, politiques, sociaux et culturels de l’or monnayé en Occident (IVe s. av. J.-C.-Ier s. apr. J.-C.) ». Il se tiendra à l’Hôtel Dupanloup à Orléans du 12 au 14 novembre.

Enfin, M. Charlet annonce que l’École des Chartes rendra hommage à Jean Babelon lors d’une journée exceptionnelle le 8 décembre prochain. Notre Société y sera représentée par Mme Cécile Morrisson.

Périodiques

La présidente fait circuler les publications reçues dernièrement :

  • ANS, 2018-2
  • Bulletin du Cercle d’Études numismatiques, 55, janvier-avril 2018
  • Cahiers d’Archéologie & d’Histoire du Berry, 216, mars 2018
  • Cahiers numismatiques, 216, juin 2018
  • Carnets numismatiques du Comté de Nice, II, 2018
  • INC-CIN Compte rendu, 64/2017
  • L’Écho des Calètes, 190, juin-décembre 2018
  • Mitteilungen der Österreichischen Numismatischen Gesellschaft, 58/1, 2018
  • Numismatisches NachrichtenBlatt, 5, 6, 7, 8 et 9, 2018
  • Svensk Numismatisk Tidskrift, 5, 2018

 Publications 

            La présidente présente à l’assemblée et fait circuler deux monographies publiées récemment :

  • Sylviane Estiot, Suzanne Frey-Kupper et Pierre Zanchi, Le trésor de Thun 1955 (CH, Berne). 2304 monnaies romaines au terminus 293 de notre ère, coll. « Inventaire des trouvailles monétaires suisses », vol. 15, Berne, 2017.
  • Guillaume Malingue, The Coinage of Domitius Alexander (308-310 AD), Ausonius, coll. « Numismatica Antiqua », 9, Bordeaux, 2018.

Communications

Olivier Michel (deux fois), Nicolas Joniaux, Christian Charlet et Mme Lyce Jankowski prononcent tour à tour leur communication. À l’issue de celles-ci, la présidente remercie les orateurs et l’assemblée, puis déclare la séance close.

 

Les prochaines séances de la SFN pour l’année 2019 ont été fixées aux samedis 5 janvier, 2 février, 2 mars (Assemblé générale ordinaire), 6 avril, 4 mai, 31 mai-2 juin (Journées numismatiques de Nîmes), 7 septembre, 5 octobre, 9 novembre et 7 décembre.

À l’exception de l’Assemblée générale et des Journées numismatiques, les séances ordinaires de la SFN se déroulent dans la salle Richelieu 1 du site Richelieu de la Bibliothèque nationale de France. Les changements éventuels seront indiqués sur le site Internet de la SFN que nous vous conseillons de consulter régulièrement.

 

Salon numismatique 20/10/2018

La Société française de Numismatique sera présente à l’occasion du 68ème Salon numismatique organisé par le SNENNP (Syndicat national des Experts numismates et Numismates professionnels) et qui se tiendra au palais Brongniart – place de la Bourse, le samedi 20 octobre, de 9h15 à 17H.

Cours de Numismatique 2018-2019

École Pratique des Hautes Études

  • « Histoire monétaire et financière du monde grec »

Les cours-conférences porteront cette année et l’année prochaine sur les questions de méthode dans la perspective de la publication annoncée d’un manuel méthodologique de numismatique grecque.

Horaire et lieu : les jeudis, à partir du 15 novembre 2019, de 14 à 16h, à l’INHA (salle de l’EPHE), rue Vivienne.

Contact : François de Callataÿ (francois.de.callatay@kbr.be) 

  • « Histoire monétaire du monde romain»

1/ Enquête sur les monnayages provinciaux du IIIe siècle : les ateliers de la province d’Asie, des Sévères à Gallien.

2/ Le règne de l’empereur Trajan Dèce (249-251).

3/ Actualité de la recherche : la monnaie en contexte archéologique (Gaule, Afrique, Balkans).

Directeur d’études invité : Zeynep Çismeli Ögün, Professeur à l’Université d’Ankara (Turquie) – « Numismatique antique de l’Asie Mineure »

1er conférence de l’année : jeudi 25 octobre 2018

Horaire et lieu : salle de l’EPHE, INHA de 12h à 14h

Contact: antony.hostein@ephe.sorbonne.fr et www.ephe.fr/formations/conferences/histoire-monetaire-du-monde-romain

 

École du Louvre

« La monnaie grecque à l’époque hellénistique »

Début des cours le 12 novembre 2018, de 15h45 à 17h45 – salle Imhotep (10 séances)

Contacts : Fr. Duyrat et J. Olivier

ATTENTION, ces cours sont payants et sur inscription

 

Université de Bourgogne

« Numismatique antique »

(L3 Histoire de l’art et d’Archéologie : à partir de vendredi 14 septembre, jusqu’aux vacances de Noël, de 15h à 16h, salle 403 du bâtiment Lettres, 2 bd Gabriel à Dijon).

Contact : Laurent Popovitch (laurent.popovitch@u-bourgogne.fr)

 

Université de Caen-Normandie

« Numismatique et archéologie »

(Master Histoire parcours Archéologie : lundi 17 décembre de 14h à 17h).

Contact : Pierre-Marie Guihard (pierre-marie.guihard@unicaen.fr)

 

Université de Lille

  • Atelier d’épigraphie et de numismatique (J.-M. Doyen et Chr. Hoët van Cauwenberghe) : 13-14 septembre 2018.
  • Anthropologie de la monnaie (J.-M. Doyen) : 27/9 ; 18/10 ; 8/11 ; 6/12 de 16h à 18h.
  • Expression et réception du pouvoir impérial :
    • -M. Doyen et Chr. Hoët van Cauwenberghe, 11/10/2018 : E. Berlaire Gues et C. Landréa : « Figures d’impératrices »
    • Rambach, 13/12/2018 : « Vraies ou fausses ? Les monnaies d’or d’Émilien (253 ap. J.-C.) ».

Lieu et contact : Université de Lille, bâtiment E, 1er étage, salle de séminaire E1. 51. Domaine universitaire du Pont de Bois, Villeneuve-d’Ascq ; halmauniv-lille3.fr

 

Université de Nantes

« Introduction à la numismatique. D’une numismatique ancienne manière à une numismatique archéologique »

(Master Archéologie, Sciences pour l’Archéologie : vendredi 10 décembre 2018 de 10h à 19h).

Contact : Pierre-Marie Guihard (pierre-marie.guihard@unicaen.fr)

 

Université Paris-Sorbonne (Paris IV)

« Numismatique grecque »

  • Cours d’initiation à la numismatique grecque.

Le lundi de 14 h à 15 h, à partir du 24 septembre 2018 (hebdomadaire).

  • Séminaire : Monnaie, politique et économie dans le monde grec antique.

Le lundi de 15 h à 17 h, à partir du 24 septembre 2018 (hebdomadaire).

Contact : Marie-Christine Marcellesi (Marie-Christine.Marcellesi@sorbonne-universite.fr)

Lieu : Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, 75006 Paris, salle D 224.

 

Université d’Orléans

« Initiation à la numismatique antique »

Licence Histoire 2e année (2e semestre)

Contact : Sylvia Nieto-Pelletier (nieto@cnrs-orleans.fr)

Séance ordinaire – 6 octobre 2018

La prochaine séance ordinaire de la Société française de Numismatique se tiendra le samedi 6 octobre prochain, à partir de 14h, dans la salle Richelieu 1 du Quadrilatère Richelieu de la BnF.

Le programme est d’ores et déjà disponible dans le lien ci-dessous :

Séance_2018_08

Compte rendu du 8 septembre 2018

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU 8 SEPTEMBRE 2018

Présidente : Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN.

Membres présents : Mmes et MM. M. Amandry, Fr. Boursier, R. Bude, Chr. Charlet, A. Clairand, J. Dharmadhikari, S. Estiot, Br. Fischer, J.-P. Garnier, G. Gautier, A. Hostein, M.-L. Le Brazidec, G. Malingue, M.-Chr. Marcellesi, J. Meissonnier, C. Morrisson, S. Nieto-Pelletier, L. Ramskold, A. Ronde, L. Schmitt, L. Stefanini, A. Suspène, L. Trommenschlager, Br. Upchurch, P. Villemur, R. Wack, Fr. Wojan.

Invité(e)s : Mmes et MM. B. Coullaré, T. Dieu, B. et H. Gaillard, S. Le Gouvello, C. de Leusse, M.-Th. Le Liboux, N. Salagnac, P. Zanchi.

Membres excusés : Mmes et MM. M. Bompaire, Fr. Duyrat, P.-O. Hochard, M. Hourlier, Ph. Mathieu, A. d’Ottone, H. Rambach.

La présidente de la SFN, Mme Catherine Grandjean, souhaite la bienvenue aux participants à cette séance exceptionnelle en l’honneur de deux anciens présidents de la Société et actuels membres d’honneur, Mme Sylvie de Turckheim-Pey et M. Georges Gautier. Elle prononce le discours suivant :

 

« Sylvie de Turckheim-Pey a accompli toute sa carrière de conservatrice des bibliothèques à la Bibliothèque nationale de France, pour l’essentiel au Département des Monnaies, médailles et antiques, où elle a été responsable de l’importante série des médailles et jetons du Moyen Âge à nos jours.  Outre les tâches de service public et de service scientifique liées à ses fonctions de conservatrice, Sylvie a dispensé des cours sur les médailles, les jetons et les monnayages de la Renaissance en Europe à l’École du Louvre. Elle a organisé ou coorganisé de nombreuses expositions de Barcelone à Washington, et bien sûr à Paris, contribuant aussi à la rédaction des catalogues. Sa production scientifique est très riche et, si elle concerne pour l’essentiel la médaille et les jetons de la France d’Ancien Régime et de la Révolution française, elle comporte aussi des publications consacrées à Pisanello, aux médailles russes ou ottomanes des XVIIIe et XIXe s., aux médailles du XXe s. figurant des fables de La Fontaine et à bien d’autres sujets touchant méreaux, jetons et médailles, comme un certain article sobrement intitulé « Les objets monétiformes » paru dans la Revue numismatique en 2001. Spécialiste incontestée des objets monétiformes, elle a rédigé le Survey de la recherche sur son domaine à l’occasion de plusieurs congrès internationaux, étant déléguée pour la France de la Fédération internationale des éditeurs de médailles, et membre de nombreuses sociétés savantes et académies. Elle a notamment contribué aux catalogues du musée de Reims, du musée Condé de Chantilly, du musée Paul Dupuy de Toulouse et du musée Ingres de Montauban.

Arabisant et fin connaisseur du monde arabe où il a effectué la majorité de ses missions diplomatiques à l’étranger, de Bagdad à Mascate, en passant par Alger, Georges Gautier est un des meilleurs spécialistes du monnayage impérial romain, et plus précisément de celui de la Tétrarchie. Il a publié près de soixante-dix articles sur des émissions provenant d’ateliers répartis dans l’ensemble du monde romain (Rome, Alexandrie, Lyon, Trèves, Aquilée, Serdica, Antioche, Siscia, Cyzique, Héraclée et Arles), sur des trésors et des monnaies de fouille provenant de France, d’Autriche, des Balkans, de Sicile et du Proche-Orient. Il s’intéresse beaucoup aussi aux questions de propagande dynastique via l’étude des titulatures et des types monétaires. On ne compte plus ses participations à des congrès internationaux et à des jurys de thèse. Je ne citerai ici que quatre publications. G. Gautier est l’auteur, avec Michel Amandry et Sylviane Estiot d’un ouvrage sur le monnayage de l’atelier de Lyon de 48 avant J.-C. à 413 après J.-C., paru en 2003 à Wetteren. Il a aussi coédité avec Hélène Huvelin et Michel Christol les Mélanges de numismatique offerts à Pierre Bastien, Wetteren, 1987. À l’occasion des Journées de juin de la SFN, il a publié avec M. Amandry, V. Drost, S. Estiot, F. Planet la plaquette sur Le monnayage d’Arles à travers les siècles (la période romaine), en 2004, et il a coédité, avec M. Amandry, la plaquette publiée à l’occasion des 50es Journées numismatiques tenues à Marseille du 1er au 3 juin 2007 et intitulée Un demi-siècle de Journées numismatiques (1956-2006).

À eux deux, Georges Gautier et Sylvie de Turckheim-Pey ont déjà publié 48 articles dans le BSFN, 27 dans la Revue numismatique et 5 dans les Trésors monétaires de la France. Tous deux ont présidé notre Société, Sylvie de 1993 à 1995, Georges de 2006 à 2009.

Nous honorons donc ici deux des meilleurs d’entre nous, deux membres éminents de notre Société, au renom international de laquelle ils ont beaucoup contribué et contribuent encore. »

La présidente lit le courrier de Madame Mainjonnet-Brun en hommage à S. De Türckheim-Pey, et ouvre ensuite la séance ordinaire de la SFN.

 

BSFN

Les procès-verbaux des séances de mai (73-5) et de juin (73-6) sont soumis au vote de l’assemblée. Ils sont adoptés à l’unanimité.

 

Candidatures

Les quatre candidatures suivantes sont présentées :

  • celle de Monsieur Patrick Breternitz, de Cologne (Allemagne), parrainée par MM. Philippe Schiesser, Angelo Geißen et le Bureau ;
  • celle de Monsieur Philippe Delaygues, de Petite Île (île de la Réunion), parrainée par MM. Pierre-Olivier Hochard et Franck Wojan ;
  • celle de Monsieur Tristan Dieu, de Bois-Guillaume (Seine-Maritime), parrainée par MM. Fabrice Delrieux et Pierre-Olivier Hochard ;
  • celle de Monsieur Jean-Marc Gohier, de Tassin La Demi-Lune (Rhône), parrainée par MM. Jen-Pol Donné, Claude Pisana et le Bureau.

 

Annonces

La présidente annonce que la prochaine édition du Salon numismatique organisé par le Syndicat national des Experts numismates et Numismates professionnels (SNENNP) se tiendra au Palais Brongniart, place de la Bourse, le samedi 20 octobre prochain.

Elle indique également les dates des prochaines séances ordinaires de la SFN : 6 octobre, 3 novembre et 1er décembre. Elle rappelle enfin que, lors de la séance de décembre, sera remis le jeton de vermeil de la Société à M. Kevin Butcher.

 

Communications

 Cinq communications égrènent la matinée : nous écoutons successivement Vincent Drost (avec Ronald Bude), Sylviane Estiot, Arnaud Clairand, Béatrice Coullaré et Jean-Pierre Garnier. Après la pause méridienne, ce sont à nouveau cinq communications qui s’enchaînent au cours de l’après-midi, avec Marie-Laure Le Brazidec et Vincent Drost, Laurent Stefanini, Lars Ramskold, Patrick Villemur et Michel Amandry (avec Jean-Albert Chevillon), Nicolas Salagnac et Bernard Gaillard.

À l’issue de ces dix communications et au terme d’une journée bien remplie, la présidente remercie les deux « héros » de cette journée, les orateurs et l’assemblée, puis donne rendez-vous aux participants autour d’un pot amical, et déclare la séance close.

Autour de Sylvie de Turckheim-Pey (4ème en partant de la droite) et de Georges Gautier (5ème en partant de la gauche), nous retrouvons, de gauche à droite : Catherine Grandjean, Sylviane Estiot, Michel Amandry, Patrick Villemur, Marie-Laure Le Brazidec, Vincent Drost, Nicolas Salagnac, Laurent Stéfanini, Lars Ramskold et Bernard Gaillard.

Séance ordinaire – 8 septembre 2018

La prochaine séance ordinaire de la SfN se tiendra le samedi 8 septembre prochain.

ATTENTION : cette séance se tiendra dans la salle Vasari de l’INHA (entrée rue Vivienne), à partir de 9h.

Cette séance de rentrée sera l’occasion de rendre hommage à Madame Sylvie de Turckheim-Pey et à Monsieur Georges Gautier.

Le programme est disponible dans le lien ci-dessous (nous attirons votre attention sur le fait qu’il n’est pas définitif et que des modifications dans les ordres de passage des communicants sont encore possibles) :

Séance_2018_07

 

Décès de Vassiliki (Vasso) Penna (1952-2018)

Vasso Penna, est décédée à Athènes le 17 mai après avoir lutté trois ans contre la maladie qui l’avait frappée brutalement lorsqu’elle donnait le séminaire d’été de Dumbarton Oaks trois ans auparavant. Professeur d’histoire, numismatique et sigillographie byzantines à l’Université du Péloponnèse, elle était diplômée de l’Université Aristote de Thessalonique (1974). Elle avait préparé à Oxford, sous la direction de Michael Metcalf une thèse de doctorat intitulée Byzantine Monetary Affairs during the 8th, 9th, 10th and 11th centuries[1], étude exhaustive du monnayage byzantin et de sa circulation de 717 à 1081, que je me rappelle lui avoir fait soutenir avec Bryan Ward-Perkins dans le bureau de celui-ci, l’usage oxonien excluant le directeur de thèse d’un “jury“ réduit. Entre 1974 et 1998 elle avait travaillé dans les Éphories des Antiquités byzantines (de Macédoine de l’est et Thrace et des Îles de l’Égée du Nord-est), puis au Musée Numismatique d’Athènes, dont elle fut le directeur adjoint (1994-1998). Après son élection à l’Université du Péloponnèse en 2006, elle fut la première titulaire d’une chaire de numismatique et  sigillographie byzantines dans une université grecque.

Chercheur infatigable, elle avait publié plusieurs articles importants sur la numismatique byzantine et médiévale, ainsi que l’introduction bilingue Το Βυζαντινό Νόμισμα/Byzantine Coinage. Medium of Transaction and Manifestation of Imperial Propaganda, (Nicosie 2002). Ses intérêts scientifiques s’étendaient bien au-delà de l’époque byzantine et de la numismatique comme le montrent ses articles sur les sceaux, son manuel sur la monnaie grecque à travers les âges, des “tortues” d’Égine aux “phénix” de Kapodistrias (Athènes 2001).  Responsable de la collection de monnaies de la fondation KIKPE elle fit paraître – avec Yiannis Stoyas – le volume de la SNG Greece 7. The KIKPE Collection of Bronze Coins, Vol. I (Athènes 2012) et elle organisa une série d’expositions : au Musée Bénaki à Athènes sur la monnaie de bronze (2006), à la Fondation Martin Bodmer à Genève sur les Mots et les monnaies (2012), au Musée Pushkin de Moscou sur la représentation de la figure humaine de l’Antiquité à la période moderne (2016), chacune avec son propre catalogue bilingue[2].

Elle avait enseigné dans le cadre du Séminaire des Sciences historiques organisé par l’Institut National de la Recherche scientifique hellénique (depuis 1991), à l’Université du Péloponnèse, au King’s College de Londres (2009-2012) et au Summer Program on Coins and Seals de Dumbarton Oaks (2015). Par son ouverture et sa générosité scientifique et personnelle envers ses étudiants et les jeunes chercheurs elle a formé une nouvelle génération de numismates. Ils déplorent sa disparition. La SFN s’associe à la douleur de son mari Charalambos, de ses filles Daphni et Christina, ainsi que ses petits-enfants.

Cécile Morrisson et Pagona Papadopoulou

[1] Disponible sur https://ora.ox.ac.uk/objects/uuid:02e4cf82-a638-4bd2-a45b-09c17c585dc8 et dont les principales conclusions sont rassemblées dans  « Life in Byzantine Peloponnese: The numismatic evidence (8th-12th c) in Μνήμη Martin Jessop Price (Βιβλιοθηκη της ελληνικης νομισματικης εταιρειας

[2] Xαλκούς ένεκα αλλαγής /Chalkous, for Everyday Dealings. The Unknown World of Bronze Coinage (Athènes 2006); Les mots et les monnaies, de la Grèce ancienne à Byzance (Gand 2012)/ Words and Coins, from Ancient Greece to Byzantium (Gand 2012 et 20142) ; Heads and Tails – Tales and Bodies: Engraving the Human Figure from Antiquity to the Early Modern Period (Gand 2016).

Décès de Jean-Baptiste Giard (1932-2018)

Né à Lille en 1932, J.-B. Giard, après être sorti de l’École des Chartes en 1960, a passé toute sa carrière au département des Monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France (1961-1997).

Il laisse derrière lui une œuvre très importante, essentiellement consacrée au monnayage romain. On ne citera ici que ses trois volumes qui ont fait connaître le fonds de monnaies romaines du Cabinet, d’Auguste à Nerva. Il portait également une attention particulière à la publication de trésors et il créa la série Trésors Monétaires dont il édita les douze premiers volumes (1979-1990). Il fut secrétaire de la Revue Numismatique de 1962 à 1973, puis l’un de ses directeurs de 1974 à 1996. Ses travaux lui ont valu l’obtention du prix Duchalais (1968), du prix Allier de Hauteroche (1983 et 2001) de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, et la médaille de la Royal Numismatic Society (1998). Il était chevalier des Palmes académiques (1977).

Michel Amandry

61e Journées numismatiques – Orléans, juin 2018

COMPTE RENDU

61èmes JOURNÉES NUMISMATIQUES

 Orléans (1er-3 juin 2018)

 

Les 61èmes Journées numismatiques (JN) de la Société française de Numismatique (SFN) se sont déroulées à Orléans (Loiret) les 1er, 2 et 3 juin 2018. Elles ont été organisées en partenariat avec l’Association numismatique du Centre (ANC) et le CNRS – IRAMAT Centre Ernest Babelon (CEB).

Ont participé à ces Journées : Mmes et MM. Michel Albar, Michel Amandry, Claudette Andurand, Robert Andurand, Jean-Yves Auzolles, Bruno Barbet, François Beau, Soline Berger, Maryse Blet-Lemarquand, Marc Bompaire, Frédéric Bonté, Muriel Bossavit, Jean-Pierre Brachot, Bruno Brebion, Pascal Brisson, René Burgevin, Gérard Caillat, Alain Calamuso, Alain Cartier, Christian Charlet, Olivier Charlet, Guy Decouard, Jean-Pierre Deroin, Jean-Claude Desfretier, Thérèse Desfretier, Harry Dewit, Jean-Marie Diaz, Jean-Marc Dupont, Thomas Faucher, Joël Françoise, Jean-Pierre Garnier, Georges Gautier, Éric Girod, Catherine Grandjean, Stéphane Gustave, Pierre-Olivier Hochard, Yannick Jézéquel, Yvette Jézéquel, Éric Joseph, Michel Lerude, Jérémy Martin, Michèle Mathieu, Philippe Mathieu, Frédéric Mayeras, Jacques Meissonnier, Anne-Marie Michaux, Jean-Claude Michaux, Jens Christian Moesgaard, Sylvia Nieto-Pelletier, Eleni Papaefthymiou, Charles Parisot-Sillon, Myriam Pheline, Clément Pinault, Jacques Pizie, Frédéric Préau, Guillaume Sarah, Simone Scheers, Laurent Schmitt, Marie-Claude Singer, Arnaud Suspène, Huguette Taymans, Jean-Pierre Terrien, François Trotereau, Muriel Troubady, Patrick Villemur, Jean-Raoul Vuillermet, René Wack, René Waerzeggers, Michel Wauthier, Franck Wojan.

 

Vendredi 1er juin

Dans la matinée, les personnes qui le souhaitaient ont pu visiter les locaux du CNRS – IRAMAT Centre Ernest Babelon sous la conduite de sa directrice, Mme Sylvia Nieto-Pelletier, assistée de Mme Maryse Blet-Lemarquand et de M. Thomas Faucher.

Les participants sont accueillis à partir de 14 h à l’hôtel Dupanloup. Ancien palais épiscopal d’Orléans, l’hôtel Dupanloup, construit à partir de 1635 et propriété de la ville d’Orléans en 1919, accueille depuis 2014 le Centre international universitaire pour la Recherche. C’est dans la Salle de Réception au premier étage que se déroulent les  deux premières séances de communications.

Les 61èmes Journées numismatiques sont ouvertes à 14h30 par trois discours de bienvenue : celui de M. Philippe Barbier, adjoint et chargé du patrimoine historique ; celui de Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN ; celui de Mme Marion Blin, déléguée régionale par intérim, délégation CNRS Centre-Limousin-Poitou-Charentes. Les discours s’achèvent avec la présentation de l’Association numismatique du Centre par l’un de ses anciens présidents, M. Michel Lerude.

La première séance de communications débute à 14h50. Elle est présidée par M. Marc Bompaire, directeur de recherche au CNRS et directeur d’études à l’École pratique des hautes études, et nous entraîne en territoire carnute (Sylvia Nieto-Pelletier avec Murielle Troubady) puis dans l’univers des koina  du monde grec antique (Catherine Grandjean, avec Maryse Blet-Lemarquand et Eleni Papaefthymiou).

Après une courte pause, la deuxième séance commence, présidée par Mme Sylvia Nieto-Pelletier, directrice de recherche au CNRS – IRAMAT Centre Ernest Babelon et vice-présidente de la SFN. Trois communications se succèdent et s’intéressent aux monnaies d’or des “Libérateurs“ pendant les guerres civiles romaines (Arnaud Suspène), l’outil informatique au service des numismates (Guillaume Sarah) et un oppidum turon (Murielle Troubady).

À l’issue de cette journée, les participants prennent le chemin de l’hôtel Groslot, où un vin d’honneur est offert par l’ANC. C’est dans le cadre somptueux du Salon d’Honneur que M. Abel Moittié, conseiller municipal délégué, souhaite la bienvenue aux participants au nom de M. Olivier Carre, maire d’Orléans et président d’Orléans Métropole. Mme Catherine Grandjean remercie l’ANC pour son accueil dans ce magnifique monument construit au début du XVIe siècle par l’architecte Jacques 1er Androuet du Cerceau, qui a servi d’hôtel de ville entre 1790 et 1981. Certains participants ont pu également écouter M. Michel Lerude raconter les souvenirs qui hantent ces lieux et découvrir l’ancienne Salle du Conseil municipal, l’ancien Bureau du Maire et la célèbre Salle des Mariages, où mourut François II venu à Orléans avec sa mère (Catherine de Médicis) et son épouse (Marie Stuart) pour y présider les États généraux en 1560. Le souvenir de Jeanne d’Arc est également présent dans ce bâtiment.

 

Samedi 2 juin

La matinée est consacrée à la troisième séance de communications ; elle est présidée par M. Michel Amandry, ancien président de la SFN et directeur honoraire du département des Monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France. Elle se déroule à l’Auditorium du musée des Beaux-Arts. Les participants pénètrent dans les entrailles du musée des Beaux-Arts pour accéder à l’Auditorium et s’installent pour écouter trois communications aux accents médiévaux, la première de Philippe Schiesser sur le denier, la deuxième de Guillaume Sarah sur la découverte d’une monnaie dans la banlieue nord d’Orléans, et la troisième de Jens Christian Moesgaard qui nous propose une petite escapade en Normandie à la fin du Xe siècle.

 

Les participants se retrouvent à 14 h 30 pour la séance ordinaire de la SFN.

Présidente : Mme Catherine Grandjean.

Membres présents : Mmes et MM. M. Amandry, J. Artru, Fr. Beau, S. Berger, M. Blet-Lemarquand, M. Bompaire, Fr. Bonté, A. Calamuso, Chr. Charlet, O. Charlet, J.-Cl. Desfretier, J.-M. Diaz, J. Françoise, J.-P. Garnier, St. Gustave, P.-O. Hochard, Y. Jézéquel, N. Joniaux, Ph. Mathieu, Fr. Mayeras, J. Meissonnier, A.-M. Michaux, J.-Cl. Michaux, J. Chr. Moesgaard, S. Nieto-Pelletier, E. Papaefthymiou, Ch. Parisot-Sillon, Cl. Pinault, R. Prot, G. Sarah, S. Scheers, Ph. Schiesser, L. Schmitt, A. Suspène, H. Taymans, P. Villemur, R. Wack, M. Wauthier, Fr. Wojan.

Membres excusés : Mme et MM. Fr. Duyrat, G. Gautier, A. Hostein, P.-Fr. Jacquier, J. Jambu, M.-L. Le Brazidec, S. de Turckheim-Pey.

 

BSFN

Le procès-verbal de la séance d’avril (73-4) est soumis au vote de l’assemblée. Il est adopté à l’unanimité.

 

Élection

La candidature de M. Nicolas Dubreu (parrains : Michel Amandry et le Bureau), présentée lors de la séance de mai, est soumise au vote de l’assemblée. M. Dubreu est élu membre correspondant de la SFN à l’unanimité.

 

Annonces

La présidente rappelle que la séance de septembre, en hommage à Mme Sylvie de Turckheim et à M. Georges Gautier, se tiendra exceptionnellement à l’INHA, salle Vasari, à partir de 9h. MM. Patrick Villemur et Christian Charlet prennent respectivement la parole pour annoncer la liste des communicants.

Elle cède enfin la parole à M. Jens Christian Moesgaard qui annonce la soutenance de la thèse de M. Florent Audy, préparé à l’université de Stockholm (Suède) sous le titre « Coin-pendants in Viking Age Scandinavia ».

  1. Michel Amandry nous apprend une triste nouvelle, le décès de M. Jean-Baptiste Giard.

 

Jean Baptiste Giard (1932-2018)

 

Né à Lille en 1932, J.-B. Giard, après être sorti de l’École des Chartes en 1960, a passé toute sa carrière au département des Monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France (1961-1997).

Il laisse derrière lui une œuvre très importante, essentiellement consacrée au monnayage romain. On ne citera ici que ses trois volumes qui ont fait connaître le fonds de monnaies romaines du Cabinet, d’Auguste à Nerva. Il portait également une attention particulière à la publication de trésors et il créa la série Trésors Monétaires dont il édita les douze premiers volumes (1979-1990). Il fut secrétaire de la Revue Numismatique de 1962 à 1973, puis l’un de ses directeurs de 1974 à 1996. Ses travaux lui ont valu l’obtention du prix Duchalais (1968), du prix Allier de Hauteroche (1983 et 2001) de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, et la médaille de la Royal Numismatic Society (1998). Il était chevalier des Palmes académiques (1977).

 

Michel Amandry

 

Mme Cécile Morrisson nous a communiqué le texte ci-dessous :

 

Vassiliki (Vasso) Penna (1952-2018)

 

Vasso Penna, est décédée à Athènes le 17 mai après avoir lutté trois ans contre la maladie qui l’avait frappée brutalement lorsqu’elle donnait le séminaire d’été de Dumbarton Oaks trois ans auparavant. Professeur d’histoire, numismatique et sigillographie byzantines à l’Université du Péloponnèse, elle était diplômée de l’Université Aristote de Thessalonique (1974). Elle avait préparé à Oxford, sous la direction de Michael Metcalf une thèse de doctorat intitulée Byzantine Monetary Affairs during the 8th, 9th, 10th and 11th centuries[1], étude exhaustive du monnayage byzantin et de sa circulation de 717 à 1081, que je me rappelle lui avoir fait soutenir avec Bryan Ward-Perkins dans le bureau de celui-ci, l’usage oxonien excluant le directeur de thèse d’un “jury“ réduit. Entre 1974 et 1998 elle avait travaillé dans les Éphories des Antiquités byzantines (de Macédoine de l’est et Thrace et des Îles de l’Égée du Nord-est), puis au Musée Numismatique d’Athènes, dont elle fut le directeur adjoint (1994-1998). Après son élection à l’Université du Péloponnèse en 2006, elle fut la première titulaire d’une chaire de numismatique et  sigillographie byzantines dans une université grecque.

Chercheur infatigable, elle avait publié plusieurs articles importants sur la numismatique byzantine et médiévale, ainsi que l’introduction bilingue Το Βυζαντινό Νόμισμα/Byzantine Coinage. Medium of Transaction and Manifestation of Imperial Propaganda, (Nicosie 2002). Ses intérêts scientifiques s’étendaient bien au-delà de l’époque byzantine et de la numismatique comme le montrent ses articles sur les sceaux, son manuel sur la monnaie grecque à travers les âges, des “tortues” d’Égine aux “phénix” de Kapodistrias (Athènes 2001).  Responsable de la collection de monnaies de la fondation KIKPE elle fit paraître – avec Yiannis Stoyas – le volume de la SNG Greece 7. The KIKPE Collection of Bronze Coins, Vol. I (Athènes 2012) et elle organisa une série d’expositions : au Musée Bénaki à Athènes sur la monnaie de bronze (2006), à la Fondation Martin Bodmer à Genève sur les Mots et les monnaies (2012), au Musée Pushkin de Moscou sur la représentation de la figure humaine de l’Antiquité à la période moderne (2016), chacune avec son propre catalogue bilingue[2].

Elle avait enseigné dans le cadre du Séminaire des Sciences historiques organisé par l’Institut National de la Recherche scientifique hellénique (depuis 1991), à l’Université du Péloponnèse, au King’s College de Londres (2009-2012) et au Summer Program on Coins and Seals de Dumbarton Oaks (2015). Par son ouverture et sa générosité scientifique et personnelle envers ses étudiants et les jeunes chercheurs elle a formé une nouvelle génération de numismates. Ils déplorent sa disparition. La SFN s’associe à la douleur de son mari Charalambos, de ses filles Daphni et Christina, ainsi que ses petits-enfants.

Cécile Morrisson et Pagona Papadopoulou

 

 Suite des 61èmes Journées numismatiques d’Orléans

 

La quatrième séance de communications débute à 14h45, sous la présidence de M. Laurent Schmitt, numismate, membre de la SFN et de l’ANC. Les participants doivent résoudre une énigme numismatique angevine à l’aide d’archives et de calculs de probabilités (René Wack et Alain Calamuso), puis découvrent un petit trésor original trouvé dans la région d’Orléans (Marc Bompaire).

La cinquième et dernière séance de communications commence après une courte pause. Présidée par Mme Catherine Grandjean, professeur d’Histoire grecque à l’université de Tours et présidente de la SFN, cette séance nous entraîne vers des périodes plus modernes (avec Christian Charlet, qui rend justice à Mademoiselle d’Orléans) et contemporaines (avec Jean-Pierre Garnier, qui décrit deux médailles-plaquettes de Georges Lemaire représentant des bâtiments emblématiques de la ville d’Orléans).

Au terme de cette cinquième séance, Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN, prend la parole pour remercier chaleureusement la mairie d’Orléans, l’Association numismatique du Centre et l’IRAMAT CEB pour leur accueil et l’organisation de ces Journées qui ont connu, une fois encore, un vif succès.

La séance est levée à 17h45. Les participants se retrouvent à partir de 19h au restaurant Le Grand Martroi, place du Martroi, pour le traditionnel dîner de clôture qui a réuni une cinquantaine de convives.

 

Dimanche 3 juin

C’est sous un soleil éclatant que les participants qui le souhaitaient ont pu découvrir le centre historique de la ville d’Orléans, dans le cadre d’une visite guidée avec conférencière. Les lieux et personnages emblématiques de la ville n’ont désormais plus de secret pour ces courageux marcheurs du dimanche matin.

 

[1] Disponible sur https://ora.ox.ac.uk/objects/uuid:02e4cf82-a638-4bd2-a45b-09c17c585dc8 et dont les principales conclusions sont rassemblées dans  « Life in Byzantine Peloponnese: The numismatic evidence (8th-12th c) in Μνήμη Martin Jessop Price (Βιβλιοθηκη της ελληνικης νομισματικης εταιρειας

[2] Xαλκούς ένεκα αλλαγής /Chalkous, for Everyday Dealings. The Unknown World of Bronze Coinage (Athènes 2006); Les mots et les monnaies, de la Grèce ancienne à Byzance (Gand 2012)/ Words and Coins, from Ancient Greece to Byzantium (Gand 2012 et 20142) ; Heads and Tails – Tales and Bodies: Engraving the Human Figure from Antiquity to the Early Modern Period (Gand 2016).

Compte rendu du 5 mai 2018

Présidente : Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN.

Membres présents : Mmes et MM. M. Amandry, Fr. Beau, S. Berger, Chr. Charlet, O. Charlet, M. Chauveau, J.-P. Garnier, G. Gautier, A. Hostein, N. Joniaux, Ph. Mathieu, J. Meissonnier, S. Nieto-Pelletier, G. Peigney, R. Prot, H. Rambach, A. Ronde, L. Schmitt, S. Valin, P. Villemur, R. Wack.

Membres excusés : Mmes et MM. M. Bompaire, Fr. Duyrat, P.-O. Hochard, J. Jambu, L. Lariche, M.-L. Le Brazidec, A. Suspène, S. de Turckheim, Fr. Wojan.

 

BSFN

Pas de procès-verbal à adopter ce mois-ci.

 

Élection

La candidature de M. Clément Pinault est soumise au vote de l’assemblée. M. Pinault est élu membre correspondant à l’unanimité.

 

Candidature

La candidature de M. Nicolas Dubreu, de Lyon, doctorant en archéologie sous la direction de M. Poux et G. Depeyrot, est présentée. Elle est parrainée par M. Michel Amandry et le Bureau.

 

Annonces

La présidente rappelle que les prochaines Journées numismatiques de la SFN se tiendront le premier week-end de juin (1er-3) à Orléans et que le bulletin d’inscription  ainsi que les informations pratiques sont disponibles sur le site Internet de la SFN. Le programme est actuellement en cours de finalisation.

Elle indique ensuite que la séance thématique de septembre sera l’occasion de rendre hommage à Mme Sylvie de Turckheim et à M. Georges Gautier. Il s’agit d’une journée complète qui se tiendra dans la salle Vasari de l’INHA, à partir de 9h.

Jacques Meissonnier demande la parole pour annoncer la tenue d’une journée d’étude consacrée aux “Pratiques d’offrandes monétaires en Gaule romaine” et organisée par M. Laurent Popovitch, membre correspondant de la SFN et maître de conférences à l’Université de Bourgogne-Franche-Comté à Dijon. Elle se tiendra à partir de 10h00 le mercredi 13 juin 2018, salle du Conseil, Maison des sciences de l’homme, sur le campus universitaire de Dijon, boulevard du docteur Petitjean. Six communications par M. Borg, St. Dubois, J. Meissonnier, L. Popovitch et B. Soum sont prévues concernant des monnaies gauloises et romaines découvertes dans des sanctuaires à Eu, Bois l’Abbé (76), Juvigné (53), Crain (89), Villiers-le-Duc (21), Mâlain (21) et des nécropoles dans la cité des Lingons.

Michel Amandry fait enfin circuler un ouvrage dont il a rédigé la Préface et dont un exemplaire a été offert à la SFN par Mme Françoise Page-Divo. Il s’agit de celui de MM. Jean-Paul Divo et Serge Hamm, Numismatique de Thann, éditions Fiorino d’Oro, 2017, offert à la SFN par. M. Amandry rappelle que Jean-Paul Divo, décédé en 2014, travaillait sur cet ouvrage et qu’il revient à Serge Hamm d’avoir repris le manuscrit.

 

Communications

Gilles Peigney et Richard Prot, Christian Charlet et Nicolas Joniaux prononcent tour à tour leurs communications. À l’issue de celles-ci, la présidente remercie les orateurs et l’assemblée, donne rendez-vous à nos membres à Orléans pour les prochaines Journées numismatiques, puis déclare la séance close.

Séance ordinaire – 5 mai 2018

La prochaine séance ordinaire de la SFN se tiendra samedi 5 mai à partir de 14h en salle Richelieu – 1 du quadrilatère Richelieu de la BnF (entrée au 58, rue de Richelieu).

Vous trouverez ci-joint le programme de cette séance.

 Séance du 5 mai 2018

Compte rendu du 7 avril 2018

Présidente : Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN.

 

Participants : Mmes et MM. R. Andurand, E. de Baillon, D. Bocciarelli, M. Bompaire, H. Bost, A. de Bouillon, R. Bude, Chr. Charlet, O. Charlet, M. Chauveau, Fr. de Callataÿ, F. Delrieux, V. Drost, J.-L. Ferrary, Br. Fischer, J.-P. Garnier, G. Gautier, C. Grandjean, P.-O. Hochard, L. Jankowski, J. Le Rider, Ph. Mathieu, J. Meissonnier, C. Morrisson, S. Nieto-Pelletier, L. Ramskold, I. Rapti, A. Ronde, L. Schmitt, St. Sombart, S. de Turckheim-Pey, B. Upchurch, N. Verzéa, P. Villemur, R. Wack.

 

Membres excusés : MM. L. Lariche, J. Jambu, A. Suspène, Fr. Wojan.

 

La présidente de la Société française de Numismatique, Mme Catherine Grandjean, souhaite la bienvenue aux participants de cette séance thématique organisée par M. Antony Hostein. Il s’agit, dans le cadre du cent cinquantième anniversaire de l’École pratique des hautes Études (ÉPHE), de présenter les relations entre la numismatique et la célèbre École.

 

BSFN

Les procès-verbaux des séances de novembre 2017 (72-9), de janvier (73-1), de février (73-2) et de mars 2018 (73-3) sont soumis au vote de l’assemblée. Ils sont tous adoptés à l’unanimité. La présidente se félicite de la publication très rapide des bulletins, grâce à la diligence des auteurs et du secrétaire de rédaction, M. Pierre-Olivier Hochard.

La présidente annonce par ailleurs le changement d’imprimeur, suite au dépôt de bilan de la Société France-Quercy. L’Imprimerie Corlet a été prise à l’essai pour l’impression du BSFN de mars. M. René Wack, trésorier de la SFN, qui a négocié cette affaire avec une grande efficacité, propose de prendre cet imprimeur à l’essai aussi pour la prochaine Revue numismatique.

 

Élections

Les candidatures de Mme Murielle Troubady et du musée Bottacin de Padoue, présentées lors de la séance ordinaire de mars, sont soumises au vote de l’assemblée. Mme Troubady et le musée Bottacin sont élus respectivement membre correspondant et membre correspondant étranger à l’unanimité.

 

Candidature

La candidature de M. Clément Pinault, professeur agrégé d’histoire au Lycée de Saint-Jean-de-Bray (Loiret), parrainée par Mmes Catherine Grandjean et Frédérique Duyrat, est présentée à l’assemblée.

 

Annonces

La présidente rappelle que les prochaines Journées numismatiques de la SFN se tiendront le premier week-end de juin (1er-3) à Orléans. Le bulletin d’inscription est d’ores et déjà disponible sur le site Internet de la SFN. Elle précise qu’il convient de le renvoyer dès que possible au secrétariat de la SFN, afin de finaliser le programme des communications, d’organiser la visite du Centre Babelon dans la matinée du vendredi 1er  juin et aussi, pour ceux qui le souhaiteraient, un covoiturage pour le retour d’Orléans, si la grève SNCF se poursuit.

Elle signale également que la séance thématique de septembre sera l’occasion de rendre hommage à Mme Sylvie de Turckheim et à M. Georges Gautier.

Elle annonce que, par ordonnance souveraine du prince Albert II de Monaco en date du 26 février 2018, MM. Christian Charlet, Jean-Louis Charlet et Francesco Pastrone, respectivement membre titulaire et membres correspondants de la SFN, ont été à nouveau nommés membres pour trois ans de la Commission consultative des Collections Philatélique et Numismatique de S.A.S le Prince de Monaco. Cette nomination est assortie de la qualité de membre du Comité de gestion du Musée des Timbres et des Monnaies de Monaco créé en décembre 1995 par le prince Rainier III.

Enfin, elle signale, suite à un courriel de M. Jérôme Jambu, que la Revue numismatique 2015 (vol. 172) est désormais accessible en ligne sur le site de recherches « Persée ».

 

Publications

La présidente fait circuler les publications reçues récemment :

  • Bulletin du Cercle d’Études numismatiques, 54-3, septembre-décembre 2017
  • Cahiers d’Archéologie & d’Histoire du Berry, 215, décembre 2017
  • Cahiers de Civilisation médiévale, 60, octobre-décembre 2017
  • Numismatisches NachrichtenBlatt, 2018-2 et 2018-3

 

Communications

Après quelques mots d’accueil de Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN, puis de M. Hubert Bost, président de l’EPHE, MM. Fabrice Delrieux, Michel Amandry, François de Callataÿ, Antony Hostein, Mme Cécile Morrisson, MM. Christian Charlet et Marc Bompaire prononcent tour à tour leurs communications. À l’issue de celles-ci, la présidente et les organisateurs de cette séance remercient les orateurs et les participants. La présidente déclare alors la séance close.

Assemblée Générale – 3 mars 2018

Président : M. Michel Amandry.

Membres présents (43) : Mmes et MM. G. Aulisio, M. Bompaire, Fr. Boursier, Chr. Charlet, M. Chauveau, P. Crinon, M. Delcamp, J. Dharmadhikari, J.-P. Garnier, G. Gautier, C. Grandjean, St. Gustave, A. Hostein, M. Hourlier, J. Jambu, L. Jankowski, Y. Jézéquel, N. Joniaux, L. Lariche, J.-Fr. Letho-Duclos, Ph. Mathieu, J. Meissonnier, J. Moesgaard, C. Morrisson, S. Nieto-Pelletier, J. Olivier, P. Papadopoulou, E. Papaefthymiou, O. Picard, R. Prot, J.-Cl. Pruja, G. Rambert-Rat, A. Ronde, L. Schmitt, Cl. Silberstein, L. Stefanini, A. Suspène, S. de Turckheim, S. Valin, N. Verzéa, P. Villemur, R. Wack, Fr. Wojan.

Membres excusés : Mmes et MM. Fr. Beau, A. Bourgeois, V. Drost, Fr. Duyrat, Br. Fischer, P.-O. Hochard, Fr. Joyaux, M.-Chr. Marcellesi.

Les membres de la Société française de Numismatique (SFN) sont accueillis dans la salle Walter Benjamin de l’Institut national d’Histoire de l’Art (INHA) à partir de 13h30. Il est procédé à l’émargement de la liste de présence, puis à la distribution des pouvoirs.

Michel Amandry, président de la SFN, déclare ouverte l’Assemblée générale ordinaire de la Société à 14h00. Il propose que la séance ordinaire soit reportée à l’issue de l’Assemblée générale, puis demande l’accord des membres présents pour que le Conseil d’Administration sortant assure le déroulement des opérations de vote.

Rapport moral 2017 du président de la SFN, M. Michel Amandry

« Nous nous retrouvons comme l’année dernière à l’INHA, salle Walter Benjamin. Les séances d’avril et de septembre auront également lieu dans cette institution et je voudrais remercier Antony Hostein qui est l’ambassadeur de la SFN auprès de l’INHA. Pour les réunions qui ne peuvent guère accueillir plus de 30 personnes, nous sommes redevables de l’hospitalité de la BnF et je voudrais remercier pour cela Frédérique Duyrat et Jérôme Jambu. Nous avons même bénéficié de la salle Émilie du Châtelet et du Salon d’honneur pour la journée exceptionnelle de décembre.

Merci également à l’ensemble du Conseil d’Administration pour m’avoir grandement facilité la tâche. Je le quitte avec regret, mais nos Statuts sont ainsi faits. J’aurai eu le privilège, mois après mois, de bénéficier des avis, parfois francs, mais toujours courtois, de tous ses membres. À tous va ma gratitude.

Séances

De mars 2017 à février 2018, nous avons tenu nos 10 séances qui, pour deux d’entre elles, ont revêtu un éclat particulier. Je pense d’abord aux JN de juin 2017 qui ont eu lieu à Perpignan. La Mairie de Perpignan avait mis à notre disposition l’Hôtel Pams, l’ancienne demeure de Pierre Bardou, promoteur du papier à cigarette JOB, qu’il avait achetée en 1852 et que sa fille transforma en un somptueux hôtel particulier à la fin du XIXe siècle, décoré par Paul Gervais. Nous y avons tenu, non pas deux, mais trois séances de communications inaugurées par M. Michel Pinell, maire-adjoint de Perpignan, suppléant M. Jean-Marc Pujol, empêché. Ces Journées étaient organisées en partenariat avec le Musée des monnaies et médailles Joseph Puig et l’Association Numismatique du Roussillon (ANR). Sans le concours de Sabine Got, responsable du Musée Puig, de Laure Lebrat, présidente de l’ANR, d’Alexandre Mille, conservateur des Musées de Perpignan et de Bernard Lamothe, conseiller municipal, délégué au Musée Puig, ces Journées n’auraient pas rencontré le succès qu’elles ont connu.

Je pense ensuite à la Journée de décembre, imaginée et mise en œuvre par Jérôme Jambu et Thibault Cardon, sur le thème “Sensualité et sexualité en numismatique”, qui a rencontré un franc succès au point que la SFN a été obligée de refuser du monde. Merci à la société iNumis et à Stephan Sombart pour leur apport gastronomique.

Ces séances ont été bien suivies. J’ai compté la présence de près de 320 membres et invités, chiffre supérieur à la fréquentation de 2016-2017.

Publications

La Revue Numismatique sort désormais à l’automne et cela est dû à l’efficacité de son secrétariat, Jérôme Jambu en tête. Celle de 2017, forte de 482 pages, comporte un cahier thématique, les hommages à Jean-Pierre Callu qui n’avaient pu être publiés dans le BSFN 2016/1, qui compte 4 contributions, ainsi que 8 autres articles qui ont essentiellement trait à l’Antiquité, sans oublier le Bulletin bibliographique, toujours précieux. La nouveauté, précieuse, est le “Bulletin des acquisitions du Cabinet des Médailles”. Celui-ci renoue ainsi avec une ancienne tradition, et on ne peut que s’en réjouir.

La publication régulière du Bulletin incombe à Pierre-Olivier Hochard, mais également aux auteurs des communications. Plus un manuscrit est rendu rapidement, et selon les normes éditoriales édictées (que l’on trouve en ligne sur le site Internet de la SFN), plus vite le Bulletin peut être maquetté et envoyé à l’impression. En raison de certains manquements au cours de cette année, le CA a décidé de rendre ces normes plus contraignantes.

Cinquante-huit communications devraient être publiées, de mars 2017 à février 2018 (contre 47 entre mars 2016 et février 2017), ainsi que 18 correspondances. Plus de communications implique un plus gros Bulletin : celui de 2017 a 464 pages, contre 416 en 2016. Cela implique également un effort financier supplémentaire de la SFN. Comme les années précédentes, ces communications et correspondances témoignent d’une variété de centres d’intérêt, avec comme d’habitude deux pics récurrents : les périodes romaine et royale. On notera cette année une percée bienvenue de l’Extrême-Orient.

Je n’aurais garde d’oublier une publication dont le maquettage et l’impression ont été pris en charge par la SFN, je veux parler du Hors-Série 2 de La Pallofe fort de 142 pages in-4°. Sous le titre Le Duc de Noailles et la Monnaie de Perpignan (1709-1723), Christian Charlet, grâce à la redécouverte aux Archives nationales du dossier complet du Contrôleur général des finances Nicolas Desmaretz, a pu reconsidérer les conditions dans lesquelles la Monnaie de Perpignan a été créée sur ordre de Louis XIV. Ce numéro, ainsi que le Hors-Série 3, qui porte également l’empreinte de la SFN, ont été distribués aux participants des JN de Perpignan.

Congrès, colloques et autres manifestations

Il m’est impossible de lister toutes les manifestations où la numismatique a une large place, que nous annonçons dans le Bulletin, et auxquels participent nombre de nos membres et dont ils sont souvent les organisateurs. Mais comme l’on est jamais mieux servi que par soi-même, vous me permettrez de rappeler la séance de septembre au cours de laquelle mes amis m’ont remis un magnifique volume de Mélanges intitulé Rome et les provinces. Monnayage et histoire, publié dans la collection Numismatica Antiqua par les éditions Ausonius à Bordeaux. Je n’oublie pas le 67e Salon du Syndicat National des Experts Numismates et Numismates Professionnels qui s’est tenu au Palais Brongniart le 14 octobre dernier et où la SFN, comme d’habitude, disposait gracieusement d’une table.

Jeton de vermeil

Nous avons eu le plaisir d’accueillir en novembre le récipiendaire du jeton 2017, Jens Christian Moesgaard. Son jeton lui a été remis par Marc Bompaire. Je rappelle que le choix du titulaire du jeton incombe aux trois anciens présidents de la SFN.

Effectifs

Nos effectifs s’établissent autour de 435 membres, honoraires, titulaires, correspondants et institutionnels. Quelques membres ou anciens membres nous ont malheureusement quittés : Luce Gavelle-Sabatier, Fernand Arbez, Peter Spufford et Robert Thompson. Nous avons accueilli cette année 14 nouveaux membres ainsi qu’un membre institutionnel, la Société de Numismatique asiatique. Rappelons la création, en mars dernier, d’un tarif étudiant d’un montant de 30 euros aux personnes âgées de moins de 25 ans, et la mise en place d’un nouveau mode paiement de la cotisation par carte bancaire. Effectifs renouvelés et paiement régulier (et facilité pour les membres étrangers) de la cotisation permettent une gestion saine des finances de la SFN.

Distinctions

Certains de nos membres ont vu leurs qualités et travaux reconnus. Stéphane Martin a reçu le prix Allier de Hauteroche décerné par l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Jérémy Artru a été reçu à l’agrégation d’histoire, Sylvia Nieto-Pelletier a été nommée directrice de recherches au CNRS et dirige désormais le Centre Ernest-Babelon.

Médailles et décorations sont le lot des plus anciens : Michel Amandry a reçu à Göteborg la médaille 2017 de la Fondation Rut et Bengt Holmen pour la Numismatique ; Christian Charlet a reçu des mains du prince Albert II de Monaco la Croix d’officier de l’ordre de Grimaldi ; Cécile Morrisson a reçu les insignes de chevalier dans l’ordre de la Légion d’honneur.

L’avenir

La saison 2017-2018 est largement préparée. Le 7 avril, notre séance, pilotée par Antony Hostein, aura pour thème “La numismatique et l’École Pratique des Hautes Études” : ce faisant, la SFN s’associe aux célébrations organisées cette année dans le cadre du cent cinquantenaire de l’EPHE. Les JN 2018 se tiendront à Orléans les 1er, 2, 3 juin. Elles sont organisées avec l’Association numismatique du Centre. Enfin une Journée en l’honneur de Sylvie de Turckheim-Pey et Georges Gautier se tiendra le 8 septembre.

Le site Internet de la SFN (www.sfnumismatique.org) devenant chaque jour plus riche, il convient de repenser son ergonomie et d’augmenter sa capacité de stockage. Nous pourrons ainsi mettre en ligne les pdf des Tables du Bulletin, qui ont été numérisées. On pourrait également songer à numériser les Mélanges de numismatique. J’ajoute que sous l’impulsion de Jérôme Jambu la SFN a désormais une page d’accueil Facebook.

J’en termine. Merci à tous pour faire de notre Société un lieu d’échanges et de rencontres stimulant. La SFN est en bon ordre de marche. Je quitte la présidence avec certes de la nostalgie, mais ce sentiment est contrebalancé par l’assurance de la savoir dans quelques minutes dans d’excellentes mains. »

Le rapport moral du président de la SFN est adopté à l’unanimité, moins une abstention.

Rapport financier 2017 du trésorier de la SFN, M. René Wack.

« Après les traditionnels remerciements d’usage aux personnes qui, au cours de l’année écoulée, ont encore aidé le trésorier dans sa tâche, je vais vous présenter un rapport financier avec un résultat encore excédentaire qui souligne le fait que la Société a probablement atteint un rythme de croisière satisfaisant avec un équilibrage des recettes et des dépenses sur un cycle annuel.

Recettes

Au chapitre des recettes nous constatons une bonne stabilité des cotisations qui s’élèvent à 22.400 € avec une fluctuation d’environ 2.000 € d’une année à l’autre s’expliquant par des décalages de paiements des cotisations. Il suffit qu’une vingtaine de nos membres anticipent le paiement de leur cotisation en fin d’année pour avoir cet écart de 2.000 €. Les recettes de la Revue sont revenues à la normale avec un montant de 7.880 €, alors qu’elles n’étaient que de 4.398 € en 2016. Par contre nous constatons une érosion constante de la redevance des Belles Lettres qui n’est que de 3.748 € en 2017, alors qu’elle se montait à 5.796 € en 2016 et 7.206 € en 2015. Le montant attendu pour 2018 ne sera plus que de 3.319 €. Cette forte diminution des ventes de la Revue trouve probablement son explication dans la publication régulière de cette dernière au bout de deux ans sur le site Persée, la vente des anciens numéros s’étant effondrée. La subvention du CNRS de 1.000 € ne compense pas les pertes de recettes des ventes par les Belles Lettres. Trois chapitres expliquent à eux seuls la bonne tenue de nos recettes à savoir les dons de nos membres et sponsors (1.550 €), les abandons de créances de certains membres du Bureau (900 €) et surtout nos produits financiers de 2.550 €. Cette augmentation importante s’explique par l’arrivée à échéance de placements à terme.

L’ensemble des recettes s’élève ainsi à 44.732 €.

Dépenses

 Au chapitre des dépenses, il faut souligner la diminution des frais d’impression, de gestion et de routage des Bulletins passant de18.650 € à 16.053 €. Cette diminution des coûts s’explique par un exercice équilibré de parution des Bulletins. Les frais de la Revue sont également en diminution de près de 2.000 € à 14.800 €, comparé à 16.500 € en 2016, cette différence s’expliquant par la diminution du nombre de pages. Les frais des Journées Numismatiques de juin à Perpignan sont en nette augmentation, s’élevant à près de 5.000 €. Ceci est dû à la parution du Hors-Série n°2 de La Pallofe (2.300 €) financé par notre Société. Parmi les autres frais il faut signaler ceux liés à des journées ou réceptions qui ont été couverts par les dons reçus pour ces occasions, ainsi que ceux liés aux charges financières résultant de la mise en place d’un système de paiement des cotisations par carte bancaire, qui pour le moment ne rencontre pas l’adhésion escomptée.

L’ensemble des dépenses s’élève à 44.026 € ce qui, rapproché des recettes de 44.732 €, dégage un résultat positif de 706 €.

Projet de budget 2018

Au chapitre des recettes, nous prévoyons un chiffre stable de 23.500 € pour les cotisations. À ce chiffre s’ajoutent principalement les recettes de la Revue intégrant le rattrapage du paiement par la BnF de la RN 2017 et celles de la redevance des Belles Lettres, prévue en diminution, d’un montant global de 10.800 €. Il faut également noter un remboursement important de TVA d’un montant de 2.752 € pour l’année fiscale 2017.

Les recettes prévues s’élèvent à 44.021 €.

Au chapitre des dépenses, nous prévoyons 16.500 € pour la Revue, ainsi que 16.500 € pour le Bulletin supposant une stabilité des coûts. Les autres dépenses récurrentes restant peu ou prou à l’identique avec des frais de réception et de subventions de 2.000 € et des frais de fonctionnement à 4.000 € ; le prix Babut d’un montant de 300 € sera à nouveau attribué cette année.

Les dépenses prévues s’élèvent à 43.650 €, permettant un budget équilibré avec un léger excédent de 371 €.

Il nous reste à souhaiter que ce rythme de croisière budgétaire à solde excédentaire se poursuive et qu’il nous permettra de contribuer à la publication d’ouvrages numismatiques ainsi qu’à l’organisation régulière de journées thématiques. »

Le rapport financier du trésorier de la SFN est adopté à l’unanimité, moins une abstention.

Jeton de vermeil 2018

Georges Gautier, ancien président de la SFN, annonce que le jeton de vermeil de la Société, qui est décerné chaque année à un savant étranger par le collège des trois anciens présidents de la SFN (Georges Gautier, Jean-Pierre Garnier et Ariane Bourgeois), a été attribué au titre de l’année 2018 à M. Kevin Butcher. Diplômé de l’University College de Londres, il enseigne actuellement à l’université de Warwick, à Coventry. M. Butcher est spécialiste des monnayages antiques, notamment des provinces orientales de l’empire romain et plus particulièrement des régions côtières du Liban et de la Syrie actuels.

Élection d’un membre titulaire

Un membre titulaire est ensuite proposé à l’élection. Il s’agit cette année de Mme Maryse Blet-Lemarquand, ingénieur de recherches au CNRS, IRAMAT-CEB d’Orléans, dont la candidature est présentée par Mme Sylvia Nieto-Pelletier.

À l’issue du scrutin, les résultats du vote sont proclamés :

Membres présents : 44

Nombre total de votants : 44

Suffrages exprimés : 44

Bulletins nuls : 0

Mme Blet-Lemarquand a obtenu 44 voix et devient membre titulaire de la SFN à l’unanimité.

Renouvellement du Conseil d’Administration de la SFN

Les bulletins de vote concernant l’élection du nouveau Conseil d’Administration de la Société française de Numismatique sont distribués. À l’issue des opérations de vote et du dépouillement du scrutin, Mme Sabrina Valin et M. Jacques Meissonnier proclament les résultats du vote qui vient de se dérouler :

Membres présents : 44

Votes par procuration et par correspondance : 68

Nombre total de votants : 112

Suffrages exprimés : 111

Bulletins nuls : 1

Les candidats au Conseil d’Administration de la SFN ont respectivement obtenu :

Christian Charlet : 97 voix

Mme Catherine Grandjean : 111 voix

Pierre-Olivier Hochard : 111 voix

Antony Hostein : 111 voix

Jérôme Jambu : 101 voix

Mme Sylvia Nieto-Pelletier : 109 voix

Laurent Schmitt : 87 voix

Arnaud Suspène : 111 voix

Patrick Villemur : 103 voix

René Wack : 111 voix

Franck Wojan : 111 voix

Tous les candidats sont élus. Mme Frédérique Duyrat, directeur du département des Monnaies, médailles et antiques de la BnF, est membre de droit du Conseil d’Administration.

Le nouveau Conseil d’Administration se retire alors à huis clos pour élire en son sein les membres du « Bureau » de la SFN, dont la liste est ensuite communiquée à l’assemblée :

Mme Catherine Grandjean : présidente ;

Mme Sylvia Nieto-Pelletier : vice-présidente ;

Franck Wojan : secrétaire ;

René Wack : trésorier ;

Jérôme Jambu : secrétaire de rédaction de la RN ;

Pierre-Olivier Hochard, secrétaire de rédaction du BSFN ;

Mmes Frédérique Duyrat, Catherine Grandjean, et M. Arnaud Suspène : directeurs de la RN ;

Christian Charlet, Antony Hostein, Patrick Villemur et Laurent Schmitt: conseillers.

Le président sortant déclare close l’Assemblée générale ordinaire et donne la parole à la nouvelle présidente de la SFN, qui ouvre la séance ordinaire.

Nouveau Conseil d’Administration de la SFN

Suite à l’Assemblée générale ordinaire du samedi 3 mars 2018, qui s’est tenue salle Walter Benjamin de l’INHA, un nouveau Conseil d’Administration de la Société française de Numismatique a été élu pour l’année 2018-2019.

Il se compose ainsi:

Présidente: Mme Catherine GRANDJEAN

Vice-présidente : Mme Sylvia NIETO-PELLETIER

Secrétaire général : M. Franck WOJAN

Trésorier : M. René WACK

Secrétaire de rédaction du Bulletin : M. Pierre-Olivier HOCHARD

Secrétaire de rédaction de la Revue : M. Jérôme JAMBU

Conseillers : MM. Christian CHARLET, Antony HOSTEIN, Laurent SCHMITT et Patrick VILLEMUR.

Directeurs de la Revue : Mmes Frédérique DUYRAT et Catherine GRANDJEAN, M. Arnaud SUSPÈNE

Mme Frédérique DUYRAT, directeur du département des Monnaies, médailles et antiques de la BnF, est membre de droit du Conseil d’Administration.

 

Séance ordinaire – 7 avril 2018

La séance ordinaire de la SFN du samedi 7 avril prochain sera entièrement consacrée au 150e anniversaire de l’École Pratique des Hautes Études (EPHE). À cette occasion, M. Antony Hostein propose un programme de communications (voir document joint) consacrées à la numismatique et l’EPHE.

Nous espérons vous voir nombreux à l’occasion de cette séance thématique exceptionnelle.

Programme SFN 7 avril

Assemblée générale ordinaire de la SFN – 3 mars 2018

L’Assemblée générale de la Société française de Numismatique se tiendra le samedi 3 mars 2018, à partir de 13h30, salle Walter Benjamin de l’INHA (2, rue Vivienne).

Vous trouverez ci-dessous l’ensemble des documents nécessaires (convocation, liste des candidats et pouvoir) pour le bon déroulement de cette AG.

Convocation_AG_2018_Site

Liste_des_candidats_AG_2018_Site

Pouvoir_AG_2018_Site

Nous espérons vous voir nombreux à l’occasion de cette assemblée générale ordinaire.

Journée d’études « Sensualité et Sexualité en Numismatique », BnF, samedi 2 décembre 2017

Journée d’études de la Société Française de Numismatique

 

Sensualité et sexualité en numismatique

 

Programme (pdf)

 

La thématique de cette journée d’étude s’inscrit dans le renouvèlement des sciences historiques et sociales, notamment l’histoire des sensibilités et les études de genre. Objets certes à la mode, ils n’ont cependant pas épuisé toutes les sources disponibles. Ainsi les objets monétiformes, dans leur matérialité, dans une vaste Europe méditerranéenne de l’Antiquité à l’époque moderne, seront abordés sous cet angle, permettant un croisement disciplinaire, géographique et chronologique inédit.

Les questions de l’iconographie et de la représentation de motifs sensuels et sexuels, des pratiques et des usages des objets qui les portent, ou encore du regard des historiens et numismates sur ceux-ci, seront au cœur de nos préoccupations.

Dans quelle mesure un motif iconographique était-il choisi pour susciter le désir ? Comment les usagers de la monnaie percevaient-ils ces choix et cela a-t-il influencé la circulation des espèces ? Des pièces de monnaie étaient-elles par ailleurs particulièrement réservées à certaines pratiques, comme les échanges de faveurs ? Enfin, comment nos devanciers ont-ils perçu la nudité ou l’érotisme figuré sur certains monnayages et à quel point leurs travaux en ont-ils été influencés ?

C’est autour de cette problématique en trois axes – conception, perception et utilisation à l’époque et perception a posteriori – que les intervenants vont livrer et partager leurs observations.

 

Organisation : Thibault Cardon et Jérôme Jambu.

Présidence : Michel Amandry et Jérôme Jambu.

Discussion : Sylvie Steinberg et François de Callataÿ.

 

Le nombre de places étant limité à 50, merci de s’inscrire à sfnum@hotmail.fr

Un buffet sera organisé le midi sur place.

La séance ordinaire de la SFN se tiendra en début d’après-midi.

Hommage à Michel Amandry

Lors de la séance de rentrée, samedi 2 septembre 2017, une surprise attendait le président de la SFN, Monsieur Michel Amandry, qui s’est vu remettre un volume de Mélanges en hommage à son parcours numismatique et historique.

Édité chez Ausonius Éditions (collection « Numismatica Antiqua », vol. 7), ce volume, dirigé par MM. Laurent Bricault, Andrew Burnett, Vincent Drost et Arnaud Suspène, est intitulé : Rome et les provinces. Monnayage et histoire. Mélanges offerts à Michel Amandry.

À cette occasion, MM. Suspène, Bricault et Burnett ont fait, chacun à leur façon, l’éloge du récipiendaire et de son parcours professionnel.

60èmes Journées numismatiques – Perpignan

Les 60èmes Journées numismatiques (JN) de la SFN se dérouleront à Perpignan (Pyrénées-Orientales), en association avec le musée Joseph Puig et l’Association numismatique du Roussillon (ANR), les vendredi 2, samedi 3 et dimanche 4 juin 2017 (week-end de Pentecôte).

Vous trouverez ci-dessous :

  • le bulletin d’inscription aux JN (à renvoyer au secrétariat de la SFN avec votre règlement avant le 15 mai 2017),
  • une information relative à l’hébergement (vous pouvez réserver une chambre d’hôtel au tarif préférentiel de 71 € – tarif valable jusqu’au 17 avril prochain),
  • un plan de Perpignan (petit cercle : hôtel Ibis ; triangle = place François Arago (dîner de clôture au restaurant L’Arago, 1 place Arago) ; grand cercle : hôtel Pams, 18 rue Émile Zola, lieu des communications),
  • le programme des communications.

N’hésitez pas à contacter le secrétariat pour tout renseignement.

Au plaisir de vous retrouver en juin à Perpignan !

JN_Perpignan_Programme

JN_Perpignan_2017_bulletin_d’inscription

JN_Perpignan_2017_hôtel_IBIS

Assemblée générale ordinaire – Samedi 4 mars 2017

La Société française de Numismatique tiendra son Assemblée générale ordinaire annuelle le samedi 4 mars prochain, salle Walter Benjamin de l’INHA (entrée au 2, rue Vivienne).

Au cours de la séance ordinaire qui suivra l’Assemblée générale, nous entendrons:

  • Antony HOSTEIN, « Liaisons de coins inédites pour Alexandrie de Troade sous le règne de Valérien »,
  • Marc BOMPAIRE & Philippe MATHIEU, « Imitation du gros au lis de 1341 par Eudes IV de Bourgogne ».

Les documents relatifs à l’Assemblée générale seront envoyés dans les prochains jours. Une copie (format pdf) est disponible ci-dessous.

Ordre_du_jour_AG – copie Convocation_AG – copie

Ordre_du_jour_AG – copie

Séance en l’honneur de Madame Cécile Morrisson 07/02/2017

⇒ ATTENTION. La séance se déroulera à l’INHA, salle Walter Benjamin, et non dans le quadrilatère Richelieu de la BnF.

La Société française de Numismatique est heureuse de vous annoncer que la séance ordinaire du samedi 4 février 2017 sera entièrement consacrée à Madame Cécile Morrisson, membre honoraire de la SFN, ancienne directrice du département des Monnaies, médailles et antiques de la BnF, qui a reçu cet automne son épée d’académicienne.

À cette occasion, nous entendrons:

  • Maryse BLET-LEMARQUAND, « Cécile Morrisson et l’IRAMAT-Centre Ernest Babelon : près de 40 ans de collaboration scientifique »,
  • Michel DHÉNIN & Jean-Pierre GARNIER, « Nouvelles réflexions sur la fabrication des oboles mérovingiennes dites ‘bractéates’ »,
  • Pierre CRINON, « Proposition d’attribution d’un denier mérovingien »,
  • Vivien PRIGENT, « Bulles de plomb pour l’histoire de la présence latine en Orient »,
  • Jean-Claude CHEYNET, « La mainmise des grandes familles de Constantinople sur les thèmes : l’exemple des juges des Thracésiens »,
  • Christian CHARLET, « La médaille de José Bonifácio ».

img_0305

Nous espérons vous voir nombreux lors de cette séance.

Jeton de vermeil 2016

Lors de la séance ordinaire de la SFN du samedi 5 novembre, le jeton de vermeil de la Société, au titre de l’année 2016, a été remis à Monsieur Johan VAN HEESCH, directeur du Cabinet des Médailles de la Bibliothèque royale de Belgique, président de la Société royale de Numismatique de Belgique (SRNB) et spécialiste du monnayage romain.

Monsieur Georges Gautier, ancien président de la SFN, a présenté le récipiendaire avant de lui remettre, au nom de la SFN, le jeton de vermeil.

Monsieur van Heesch a ensuite fait une communication sur le programme iconographique de l’atelier monétaire de Lyon sous l’empereur Néron.

dsc05929 dsc05933