19 Mar

Assemblée Générale du 4 mars 2017 (provisoire)

Président : M. Michel Amandry.

Membres présents : Mmes et MM. R. Andurand, F. Arbez, P. Baubeau, Fr. Beau, M. Bompaire, A. Bourgeois, P. Bourrieau, Fr. Boursier, L. Calmels, J. Casta, Chr. Charlet, Ph. Charnotet, J. Dharmadhikari, Fr. Dumas, Fr. Duyrat, B. Foucray, J.-P. Garnier, St. Gustave, P.-O. Hochard, A. Hostein, M. Hourlier, Y. Jézéquel, J. Jambu, Fr ; Joyaux, L. Lariche, J.-P. Le Dantec, J.-Fr. Letho-Duclos, Ph. Mathieu, J. Meissonnier, C. Morrisson, S. Nieto-Pelletier, J. Olivier, O. Picard, Fr. Ploton-Nicollet, G. Rambert-Rat, L. Reinert, J.-P. Rey-Coquais, A. Ronde, Ph. Schiesser, L. Schmitt, A. Suspène, S. de Turckheim-Pey, S. Valin, N. Verzéa, P. Villemur, R. Wack, Fr. Wojan.

Membres excusés : Mmes et MM. M.-L. Berdeaux, S. Berger, P.-Fr. Jacquier, G. Gautier, C. Grandjean, M.-Chr. Marcellesi.

Invitée : Mme R. Ronde.

Les membres de la Société française de Numismatique (SFN) sont accueillis dans la salle Walter Benjamin de l’Institut national d’Histoire de l’Art (INHA) à partir de 13h30. Il est procédé à l’émargement de la liste de présence, à la distribution des pouvoirs et à la remise des bulletins de vote.

Le président de la SFN, M. Michel Amandry, déclare ouverte l’Assemblée générale ordinaire de la Société à 14h00. Il propose que la séance ordinaire soit reportée à l’issue de l’Assemblée générale, puis demande l’accord des membres présents pour que le Conseil d’Administration sortant assure le déroulement des opérations de vote.

 

Rapport moral 2016 du président de la SFN, M. Michel Amandry

« Pour mon premier rapport présidentiel, nous étions réunis dans la Salle des Commissions de la BnF. Aujourd’hui, nous nous retrouvons à l’INHA, salle Walter Benjamin. Cette année a été celle d’une errance maîtrisée, de la salle des Commissions avant l’été à l’INHA pendant le basculement de la BnF vers la zone Richelieu ; nous avons retrouvé avec plaisir le 58 rue de Richelieu en janvier, mais la nouvelle salle de réunion est trop petite pour accueillir plus d’une trentaine de nos membres et il nous faut donc retrouver l’INHA pour des manifestations de plus grande envergure, comme l’Assemblée générale. Je voudrais remercier Antony Hostein pour avoir été, et pour rester, le lien entre SFN et INHA. Pour réunir le CA le matin des réunions, nous avons bénéficié jusqu’à l’été du bureau de Jérôme Jambu en salle grecque, puis l’Ami Georges nous a accueillis, mais désormais nous nous retrouverons dans la salle de réunion du 58 rue de Richelieu.

Le basculement a entraîné ce que l’on appelle en jargon bibliothéconomique un désherbage, afin que la SFN et ses collections puissent prendre place dans le local prévu à cet effet dans les nouvelles emprises provisoires du Cabinet. Je voudrais remercier particulièrement Franck Wojan d’avoir mené à bien ce travail, ainsi que le personnel du Cabinet.

Le CA travaille dans le sérieux et la bonne humeur et c’est, me semble-t-il, un excellent signe qu’il se représente dans son ensemble. Je ne citerai personne en particulier cette année, mais l’ensemble du CA a droit à ma gratitude. À l’extérieur du CA, nous bénéficions de conseils avisés des uns et des autres, preuve d’un intérêt qui ne se dément pas pour nos travaux.

Séances

De mars 2016 à février 2017, nous avons tenu nos 10 séances qui, pour certaines d’entre elles, ont revêtu un éclat particulier. Je pense d’abord aux JN de juin 2016 qui ont eu lieu à Colmar. M. Rémy Casin, conservateur de la Bibliothèque des Dominicains, nous a accueillis dans ses locaux, où nous avons tenu nos deux séances de communications inaugurés par M. Gilbert Meyer, le maire de Colmar. Une exposition organisée par Patrick Villemur et Serge Hamm, président du Cercle numismatique de Colmar, a permis de mettre en valeur le patrimoine numismatique de la ville. Je pense ensuite à la séance « thématique » du mois de mai organisée par Sylvia Nieto-Pelletier sur le monnayage celtique, et celle du mois dernier en l’honneur de Cécile Morrisson.

Ces séances ont été moins suivies que l’année dernière ; j’ai compté la présence de moins de 300 membres et invités, soit le niveau de 2014/2015. Je vois à cela deux raisons : l’itinérance de la Société et la moindre assistance aux JN de Colmar, en raison du fait que, pour la première fois, nos membres n’ont pas reçu chez eux un courrier spécifique aux JN, mais étaient invités à se rendre sur le site Internet de la SFN pour s’inscrire. Nous continuerons évidemment cette façon de procéder, qui allège le travail de secrétaire et qui est source d’économies.

Publications

La Revue Numismatique sort désormais à l’automne et cela est dû à l’efficacité de son secrétariat, Jérôme Jambu en tête. Celle de 2016, forte de 644 pages, plus grosse donc que la RN 2015, comporte un cahier thématique, la suite de l’hommage à Georges Le Rider qui n’avait pu être publiée dans le BSFN 2015/10, qui compte 4 contributions, ainsi que 16 autres articles dont le spectre thématique va de la Thrace à l’écu carambole en passant par la région d’Alep, sans oublier le Bulletin bibliographique, toujours précieux.

Je rappelle que la RN est en ligne sur Persée depuis l’année 1958, avec une barrière mobile de deux ans. Celle de 2014 est donc désormais accessible sur le net. Le reste de la collection, depuis le premier numéro, a été numérisé par l’École nationale des Chartes et se trouve sur le site http://bibnum.enc.sorbonne.fr/omeka.

La publication régulière du Bulletin incombe désormais à Pierre-Olivier Hochard et la composition et l’infographie du Bulletin à Fabien Tessier depuis janvier 2016. Ce changement est une source importante d’économies et vous avez certainement constaté depuis mars dernier une nouvelle présentation du Bulletin. Le CA a souhaité que RN et Bulletin aient la même ligne graphique et les mêmes normes.

Quarante-sept communications devraient être publiées, de mars 2016 à février 2017 (nous en sommes actuellement à 38), et, de mars à décembre, vous avez pu lire 19 correspondances. Elles témoignent comme les années précédentes d’une variété de centres d’intérêt, avec deux pics récurrents : les périodes romaine et moderne. Mais toutes les périodes ont été visitées, l’époque féodale en particulier, et des thèmes rares abordés, comme celui des sceaux byzantins. J’ajoute que la Table méthodique des matières des années 2011-2015, préparée par Pierre-Olivier Hochard, a été envoyée.

J’en termine avec le Bulletin qui sort avec une grande régularité, en rappelant encore que sa vitesse de publication dépend des auteurs des communications. Plus un manuscrit est rendu rapidement, et selon les normes éditoriales édictées (que l’on trouve en ligne sur le site Internet de la SFN), plus vite le Bulletin peut être maquetté et envoyé à l’impression.

Congrès, colloques et autres manifestations

Il m’est impossible de lister toutes les manifestations où la numismatique a une large place, que nous annonçons dans le Bulletin, et auxquels participent nombre de nos membres et dont ils sont souvent les organisateurs. Je voudrais toutefois mentionner l’exposition « L’ami américain. Les Français et l’Indépendance américaine, 1776-1783 » qui s’est tenue du 5 juillet au 8 octobre 2016 à la Bibliothèque municipale de Versailles et à laquelle Patrick Villemur et la SFN ont prêté leur concours, ainsi que les Deuxièmes Rencontres de Numismatique asiatique organisées également à la Bibliothèque municipale de Versailles par François Joyaux et la Société de Numismatique asiatique le 26 Novembre 2016, que j’ai eu l’honneur de présider. Le 66e Salon du SNENNP s’est tenu au Palais Brongniart le 15 octobre dernier et la SFN, comme d’habitude, disposait gracieusement d’une table.

Jeton de vermeil

Nous avons eu le plaisir d’accueillir en novembre le récipiendaire du jeton 2016, Johan van Heesch. Son jeton lui a été remis par Georges Gautier.

Effectifs

Nos effectifs s’établissent autour de 435 membres, honoraires, titulaires, correspondants et institutionnels. Quelques membres nous ont malheureusement quittés : Gérard Barré, Christian Augé – notre ancien président –, Salah Ben Souilah et Tony Merson. Nous avons accueilli 19 nouveaux membres. C’est une véritable satisfaction, car nous n’en avions fait entrer que 8 en 2014/2015. Une société dynamique vit d’un recrutement dynamique et il faut donc continuer sur ce rythme.

Distinctions

Certains de nos jeunes membres ont vu leurs qualités et travaux reconnus. Antony Hostein a été élu directeur d’études « d’Histoire monétaire du monde romain » à l’EPHE, IVe section, et Pierre-Olivier Hochard maître de conférences d’histoire grecque à l’Université François-Rabelais de Tours. Sabrina Valin, Charles Parisot-Sillon et Dorian Bocciarelli ont soutenu leur thèse de doctorat et Sylvia Nieto-Pelletier son Habilitation à diriger des recherches.

Mais je n’oublie pas les plus chenus : Olivier Picard a reçu les insignes de chevalier dans l’Ordre de la Légion d’honneur ; Michel Dhénin nommé membre d’honneur de la Societat Catalana d’Estudis Numismàtics (SCEN) de Barcelone et Cécile Morrisson a reçu son épée d’académicienne lors d’une brillante cérémonie qui s’est déroulée dans le Grand Salon du Rectorat de l’Académie de Paris le 29 septembre dernier. À tous et toutes, j’adresse mes félicitations, au nom de la SFN. Leurs lauriers rejaillissent sur la SFN.

L’avenir

La saison 2016-2017 est largement préparée. Les JN 2017 se tiendront à Perpignan les 2, 3 et 4 Juin. Elles sont organisées avec l’Association numismatique du Roussillon et le Musée des monnaies et médailles Joseph Puig. Une Journée thématique « sensualité et sexualité en numismatique » se tiendra le 2 décembre, organisée par Jérôme Jambu et Thibaut Cardon.

Le CA avait décidé de réactiver le prix Babut pour récompenser, tous les deux ans, un ouvrage consacré à la numismatique nationale. Il a été remis lors de la séance de mai 2016 par Arnaud Suspène à Stéphane Martin pour son ouvrage intitulé Du sesterce au denier. Monnaie et romanisation dans la Gaule du Nord et de l’Est, publié chez Ausonius à Bordeaux.

Le site Internet de la SFN (www.sfnummatique.org) devient chaque jour plus riche. On y trouve désormais le compte-rendu des séances. J’avais annoncé l’année dernière que nous envisageons d’y mettre les pdf des Bulletins, avec une échelle mobile de 2 ans. Le CA y travaille.

Les finances de la SFN étant particulièrement saines, comme va vous le dire René Wack, nous envisageons, avec votre accord, de réactiver une catégorie de membres prévue par nos statuts, les membres auditeurs (Article 3-e), qui s’appliquerait plutôt aux jeunes chercheurs qui souhaitent rejoindre nos rangs. Étant donnée la longueur des études, nous souhaitions allonger à 28 ans cette possibilité, mais les Statuts nous l’interdisent, puisqu’ils fixent l’âge limite à 25 ans. Il nous faut donc respecter les Statuts.

J’en ai terminé et vous remercie de votre attention. »

Le rapport moral du président de la SFN est adopté à l’unanimité.

 

Rapport financier 2016 du trésorier de la SFN, M. René Wack.

« Après les traditionnels remerciements d’usage aux personnes qui, au cours de l’année écoulée, ont encore aidé le trésorier dans sa tâche, je vais vous présenter un rapport financier avec un résultat excédentaire pour la seconde année consécutive.

Recettes

Au chapitre des recettes, nous constatons une bonne tenue des cotisations. Ces dernières sont d’un montant de 25 200 €, en augmentation de 1900 €. Il faut noter que ces cotisations intègrent  pleinement l’augmentation décidée lors de l’Assemblée générale de mars 2014, mais reflètent également l’efficacité des nombreux courriers de rappel de notre secrétaire. Les recettes de la Revue Numismatique sont en très forte baisse à 4398 €, ce qui, comparé aux 11 479 € de 2015, représente un écart de plus de 7000 €. Ceci  s’explique par la diminution de plus de 1300 € de la redevance des Belles Lettres et surtout par le fait que le département des Monnaies, médailles et antiques n’a pas procédé au paiement de la Revue 2016, destinée aux échanges, alors que, lors de l’exercice 2015, il avait procédé aux paiements des RN de 2014 et 2015, ce qui représente un écart de 6000 €. Il faut noter également l’augmentation des dons de nos membres (1200 €), ainsi qu’un nouveau poste budgétaire, celui des abandons de créances de certains membres de notre Bureau de plus de 900 €, concernant des non remboursements de frais engagés pour la Société.

L’ensemble des recettes s’élève ainsi à 46 457 €.

Dépenses

 Au chapitre des dépenses, il faut souligner la légère augmentation des frais d’impression, de gestion et de routage du Bulletin passant de 17 500 € en 2014 à 18 650 €, cette augmentation des coûts est due à la parution des Tables quinquennales et à un exercice un peu atypique dû au changement de façonnier, et à une parution plus rapide du Bulletin. Les frais de la Revue Numismatique 2015 s’élèvent à 16 503 €, ce qui représente une augmentation de 2000 €, due à un nombre plus important de pages. Au chapitre des frais divers et de secrétariat, on constate une forte diminution des frais courants qui s’élèvent à 1587 €, diminution due à la suppression du poste rétribué de secrétariat, ainsi qu’à l’individualisation des dépenses spécifiques à la RN et au BSFN qui ont été intégrées dans le coût global de ces deux chapitres de dépenses. Cette maîtrise des coûts a permis une dotation aux provisions de 3500 € en anticipation des frais liés aux publications prévues lors des Journées numismatiques de Perpignan de juin 2016.

L’ensemble des dépenses s’élève à 44 536 € ce qui, rapproché des recettes de 46 457 €, dégage un résultat positif de 1921 €.

 Projet de budget 2017

Au chapitre des recettes, nous prévoyons un chiffre stable de 24 000 € pour les cotisations. À ce chiffre s’ajoutent principalement les recettes de la Revue Numismatique  intégrant le rattrapage du paiement par la BnF de la RN 2016, et celles de la redevance des Belles Lettres, prévue en diminution, d’un montant global de 11 300 €. Il faut également noter un remboursement de TVA d’un montant de 1015 € pour l’année fiscale 2016, ainsi qu’une reprise de provisions de 2000 €.

Les recettes prévues s’élèvent à 44 115 €.

Au chapitre des dépenses, nous prévoyons 16 500 € pour la Revue Numismatique, ainsi que 17 000 € pour le Bulletin supposant une stabilité des coûts. Les autres dépenses récurrentes restant peu ou prou à l’identique avec des frais de réception et de subventions de 2000 €, et des frais de fonctionnement à 4000 €. Les dépenses liées aux Journées numismatiques sont prévues en augmentation, mais intégrées dans les provisions constituées.

Les dépenses prévues s’élèvent à 43 850 € permettant un budget  équilibré avec un léger excédent de 265 €.

Il nous reste à souhaiter que la bonne santé financière de notre Société se pérennise, ce qui nous laissera plus de marge pour contribuer, dans le futur, à la publication d’ouvrages numismatiques.

Membres auditeurs

 Concernant cette nouvelle catégorie de membres se posait la question du montant de la future cotisation qui devait respecter nos contraintes fiscales. Les bulletins de notre société ne sont pas considérés fiscalement comme une cotisation, mais comme une publication périodique bénéficiant des avantages de la presse quotidienne ou périodique tant sur la fiscalité (TVA réduite de 2,1 %) et tarifs postaux privilégiés. La prestation du service du Bulletin étant fixée à 28 €, il n’est pas possible d’avoir une cotisation à la SFN inférieure à cette somme. C’est pourquoi nous vous proposons d’avoir une cotisation nouvelle pour nos jeunes adhérents de 30 €,  se composant de 28 € pour le BSFN et d’une cotisation symbolique de 2 € pour avoir un compte rond. J’espère que cette proposition de création d’une catégorie de membres auditeurs réservée aux jeunes adhérents recueillera votre consentement, ainsi que le montant de cette nouvelle cotisation.

 

Le rapport financier du trésorier est adopté à l’unanimité. Il est donc décidé, pour l’année 2018, la création d’un « tarif étudiant » d’un montant de 30 € / an et réservé aux personnes âgées de moins de 25 ans (sous réserve d’une justification à fournir au secrétariat au moment du paiement de la cotisation annuelle).

 

Jeton de vermeil 2017

Mme Ariane Bourgeois, ancienne présidente de la SFN, annonce que le jeton de vermeil de la Société, qui est décerné chaque année à un savant étranger par le collège des trois anciens présidents de la SFN (Georges Gautier, Jean-Pierre Garnier et Ariane Bourgeois), a été attribué au titre de l’année 2017 à M. Jens-Christian Moesgaard, chercheur / conservateur à la Collection royale des Monnaies et Médailles du Musée national du Danemark, à Copenhague. Francophone et francophile, M. Moesgaard est spécialiste de la Normandie, des mondes viking et britannique à l’époque médiévale.

 

Élection de deux membres d’honneur

Deux membres d’honneur sont ensuite proposés à l’élection. Il s’agit de MM. Michel Hourlier et André Ronde, qui sont présentés successivement par Christian Charlet et Marc Bompaire.

À l’issue du scrutin, les résultats du vote sont proclamés :

Suffrages exprimés : 46 sur 48.

M. Hourlier a obtenu 42 voix et M. Ronde a obtenu 44 voix. Ils deviennent membres d’honneur de la SFN.

 

Renouvellement du Conseil d’Administration de la SFN

À l’issue du dépouillement du scrutin concernant l’élection du nouveau Conseil d’Administration de la Société française de Numismatique, Mme Sabrina Valin et M. Patrick Villemur proclament les résultats du vote qui vient de se dérouler :

Membres présents : 48

Votes par procuration et par correspondance : 66

Nombre total de votants : 114

Suffrages exprimés : 114

Bulletins nuls : 0

Les candidats au Conseil d’Administration de la SFN ont respectivement obtenu :

M. Michel Amandry : 113 voix

M. Marc Bompaire : 114 voix

M. Christian Charlet : 109 voix

Mme Catherine Grandjean : 114 voix

M. Pierre-Olivier Hochard : 114 voix

M. Antony Hostein : 113 voix

M. Jérôme Jambu : 107 voix

Mme Sylvia Nieto-Pelletier : 111 voix

M. Arnaud Suspène : 114 voix

M. René Wack : 114 voix

M. Franck Wojan : 114 voix

Tous les candidats sont élus. Mme Frédérique Duyrat, directeur du département des Monnaies, médailles et antiques de la BnF est membre de droit du Conseil d’Administration.

Le nouveau Conseil d’Administration se retire alors à huis clos pour élire en son sein les membres du « Bureau » de la SFN, dont la liste est ensuite communiquée à l’assemblée :

M. Michel Amandry : président ;

M. Marc Bompaire : vice-président ;

M. Franck Wojan : secrétaire ;

M. René Wack : trésorier ;

M. Jérôme Jambu : secrétaire de rédaction de la Revue numismatique ;

M. Pierre-Olivier Hochard, secrétaire de rédaction du Bulletin de la Société française de Numismatique ;

Mmes Frédérique Duyrat, Catherine Grandjean, et M. Arnaud Suspène : directeurs de la Revue numismatique ;

MM. Christian Charlet, Antony Hostein et Mme Sylvia Nieto-Pelletier : conseillers.

Le président déclare close l’Assemblée générale ordinaire et ouvre à présent la séance ordinaire de la SFN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *