Compte rendu du 8 septembre 2018 (provisoire)

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU 8 SEPTEMBRE 2018

Présidente : Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN.

Membres présents : Mmes et MM. M. Amandry, Fr. Boursier, R. Bude, Chr. Charlet, A. Clairand, J. Dharmadhikari, S. Estiot, Br. Fischer, J.-P. Garnier, G. Gautier, A. Hostein, M.-L. Le Brazidec, G. Malingue, M.-Chr. Marcellesi, J. Meissonnier, C. Morrisson, S. Nieto-Pelletier, L. Ramskold, A. Ronde, L. Schmitt, L. Stefanini, A. Suspène, L. Trommenschlager, Br. Upchurch, P. Villemur, R. Wack, Fr. Wojan.

Invité(e)s : Mmes et MM. B. Coullaré, T. Dieu, B. et H. Gaillard, S. Le Gouvello, C. de Leusse, M.-Th. Le Liboux, N. Salagnac, P. Zanchi.

Membres excusés : Mmes et MM. M. Bompaire, Fr. Duyrat, P.-O. Hochard, M. Hourlier, Ph. Mathieu, A. d’Ottone, H. Rambach.

La présidente de la SFN, Mme Catherine Grandjean, souhaite la bienvenue aux participants à cette séance exceptionnelle en l’honneur de deux anciens présidents de la Société et actuels membres d’honneur, Mme Sylvie de Turckheim-Pey et M. Georges Gautier. Elle prononce le discours suivant :

 

« Sylvie de Turckheim-Pey a accompli toute sa carrière de conservatrice des bibliothèques à la Bibliothèque nationale de France, pour l’essentiel au Département des Monnaies, médailles et antiques, où elle a été responsable de l’importante série des médailles et jetons du Moyen Âge à nos jours.  Outre les tâches de service public et de service scientifique liées à ses fonctions de conservatrice, Sylvie a dispensé des cours sur les médailles, les jetons et les monnayages de la Renaissance en Europe à l’École du Louvre. Elle a organisé ou coorganisé de nombreuses expositions de Barcelone à Washington, et bien sûr à Paris, contribuant aussi à la rédaction des catalogues. Sa production scientifique est très riche et, si elle concerne pour l’essentiel la médaille et les jetons de la France d’Ancien Régime et de la Révolution française, elle comporte aussi des publications consacrées à Pisanello, aux médailles russes ou ottomanes des XVIIIe et XIXe s., aux médailles du XXe s. figurant des fables de La Fontaine et à bien d’autres sujets touchant méreaux, jetons et médailles, comme un certain article sobrement intitulé « Les objets monétiformes » paru dans la Revue numismatique en 2001. Spécialiste incontestée des objets monétiformes, elle a rédigé le Survey de la recherche sur son domaine à l’occasion de plusieurs congrès internationaux, étant déléguée pour la France de la Fédération internationale des éditeurs de médailles, et membre de nombreuses sociétés savantes et académies. Elle a notamment contribué aux catalogues du musée de Reims, du musée Condé de Chantilly, du musée Paul Dupuy de Toulouse et du musée Ingres de Montauban.

Arabisant et fin connaisseur du monde arabe où il a effectué la majorité de ses missions diplomatiques à l’étranger, de Bagdad à Mascate, en passant par Alger, Georges Gautier est un des meilleurs spécialistes du monnayage impérial romain, et plus précisément de celui de la Tétrarchie. Il a publié près de soixante-dix articles sur des émissions provenant d’ateliers répartis dans l’ensemble du monde romain (Rome, Alexandrie, Lyon, Trèves, Aquilée, Serdica, Antioche, Siscia, Cyzique, Héraclée et Arles), sur des trésors et des monnaies de fouille provenant de France, d’Autriche, des Balkans, de Sicile et du Proche-Orient. Il s’intéresse beaucoup aussi aux questions de propagande dynastique via l’étude des titulatures et des types monétaires. On ne compte plus ses participations à des congrès internationaux et à des jurys de thèse. Je ne citerai ici que quatre publications. G. Gautier est l’auteur, avec Michel Amandry et Sylviane Estiot d’un ouvrage sur le monnayage de l’atelier de Lyon de 48 avant J.-C. à 413 après J.-C., paru en 2003 à Wetteren. Il a aussi coédité avec Hélène Huvelin et Michel Christol les Mélanges de numismatique offerts à Pierre Bastien, Wetteren, 1987. À l’occasion des Journées de juin de la SFN, il a publié avec M. Amandry, V. Drost, S. Estiot, F. Planet la plaquette sur Le monnayage d’Arles à travers les siècles (la période romaine), en 2004, et il a coédité, avec M. Amandry, la plaquette publiée à l’occasion des 50es Journées numismatiques tenues à Marseille du 1er au 3 juin 2007 et intitulée Un demi-siècle de Journées numismatiques (1956-2006).

À eux deux, Georges Gautier et Sylvie de Turckheim-Pey ont déjà publié 48 articles dans le BSFN, 27 dans la Revue numismatique et 5 dans les Trésors monétaires de la France. Tous deux ont présidé notre Société, Sylvie de 1993 à 1995, Georges de 2006 à 2009.

Nous honorons donc ici deux des meilleurs d’entre nous, deux membres éminents de notre Société, au renom international de laquelle ils ont beaucoup contribué et contribuent encore. »

La présidente lit le courrier de Madame Mainjonnet-Brun en hommage à S. De Türckheim-Pey, et ouvre ensuite la séance ordinaire de la SFN.

 

BSFN

Les procès-verbaux des séances de mai (73-5) et de juin (73-6) sont soumis au vote de l’assemblée. Ils sont adoptés à l’unanimité.

 

Candidatures

Les quatre candidatures suivantes sont présentées :

  • celle de Monsieur Patrick Breternitz, de Cologne (Allemagne), parrainée par MM. Philippe Schiesser, Angelo Geißen et le Bureau ;
  • celle de Monsieur Philippe Delaygues, de Petite Île (île de la Réunion), parrainée par MM. Pierre-Olivier Hochard et Franck Wojan ;
  • celle de Monsieur Tristan Dieu, de Bois-Guillaume (Seine-Maritime), parrainée par MM. Fabrice Delrieux et Pierre-Olivier Hochard ;
  • celle de Monsieur Jean-Marc Gohier, de Tassin La Demi-Lune (Rhône), parrainée par MM. Jen-Pol Donné, Claude Pisana et le Bureau.

 

Annonces

La présidente annonce que la prochaine édition du Salon numismatique organisé par le Syndicat national des Experts numismates et Numismates professionnels (SNENNP) se tiendra au Palais Brongniart, place de la Bourse, le samedi 20 octobre prochain.

Elle indique également les dates des prochaines séances ordinaires de la SFN : 6 octobre, 3 novembre et 1er décembre. Elle rappelle enfin que, lors de la séance de décembre, sera remis le jeton de vermeil de la Société à M. Kevin Butcher.

 

Communications

 Cinq communications égrènent la matinée : nous écoutons successivement Vincent Drost (avec Ronald Bude), Sylviane Estiot, Arnaud Clairand, Béatrice Coullaré et Jean-Pierre Garnier. Après la pause méridienne, ce sont à nouveau cinq communications qui s’enchaînent au cours de l’après-midi, avec Marie-Laure Le Brazidec et Vincent Drost, Laurent Stefanini, Lars Ramskold, Patrick Villemur et Michel Amandry (avec Jean-Albert Chevillon), Nicolas Salagnac et Bernard Gaillard.

À l’issue de ces dix communications et au terme d’une journée bien remplie, la présidente remercie les deux « héros » de cette journée, les orateurs et l’assemblée, puis donne rendez-vous aux participants autour d’un pot amical, et déclare la séance close.

Autour de Sylvie de Turckheim-Pey (4ème en partant de la droite) et de Georges Gautier (5ème en partant de la gauche), nous retrouvons, de gauche à droite : Catherine Grandjean, Sylviane Estiot, Michel Amandry, Patrick Villemur, Marie-Laure Le Brazidec, Vincent Drost, Nicolas Salagnac, Laurent Stéfanini, Lars Ramskold et Bernard Gaillard.