Séance ordinaire – 5 janvier 2019

La prochaine séance ordinaire de la SFN aura lieu le samedi 5 janvier 2019, à partir de 14h sur le site Richelieu de la Bibliothèque nationale de France.

Le programme de cette séance est disponible dans le lien ci-dessous.
Le Conseil d’administration de la SFN vous souhaite de passer d’agréables fêtes de fin d’année.

Séance_2019_01

Compte rendu du 1er décembre 2018 (provisoire)

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU 1er DÉCEMBRE 2018

 

Présidente : Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN.

Membres présents : Mmes et MM. M. Amandry, J.-L. Bastien, S. Berger, M. Blet-Lemarquand, M. Bompaire, A. Bourgeois, P. Bourrieau, Fr. Boursier, Chr. Charlet, O. Charlet, J.-P. Garnier, G. Gautier, P.-O. Hochard, A. Hostein, J. Jambu, J.-P. Le Dantec, S. Nieto-Pelletier, A. Ronde, A. Suspène, N. Verzéa, P. Villemur, R. Wack, Fr. Wojan.

Invités : Mme et M. K. Butcher, H. de Labriffe, M. Spoerri.

Membres excusés : Mmes et MM. A. Clairand, V. Drost, Fr. Duyrat, M. Hourlier, L. Jankowski, M.-L. Le Brazidec, Ph. Mathieu, J. Meissonnier, L. Schmitt, St. Sombart.

 

BSFN

Pas de procès-verbal à adopter ce mois-ci. La présidente donne la parole à M. Pierre-Olivier Hochard qui évoque un récent problème de routage ; les numéros de septembre, d’octobre et de novembre ne devraient plus tarder.

 

RN

            La présidente signale à l’assemblée que certains de nos membres n’ont pas reçu le dernier numéro de la Revue numismatique (175, 2018). Si tel est aussi votre cas, merci de contacter le secrétariat de la SFN (franck.wojan@orange.fr).

 

Élection

La candidature de M. Hugo de Labriffe, présentée lors de la séance de novembre, est soumise au vote de l’assemblée : M. de Labriffe est élu membre correspondant à l’unanimité.

 

Annonces

Christian Charlet prend la parole pour rappeler la prochaine Journée consacrée à Jean Babelon à l’École des Chartes le 8 décembre prochain.

Marc Bompaire annonce la tenue d’un colloque intitulé « Différents métaux, différents besoins ? Le monnayage dans l’Europe occidentale et méditerranéenne (Ve-VIIIe s.) », et organisé par M. Bompaire et Mme Ruth Pliego. Il se tiendra les 11-12 décembre prochains à l’Institut des Études avancées (IEA).

La présidente annonce que la séance de la SFN du 6 avril prochain sera entièrement consacrée aux doctorants en numismatique, qui pourront à cette occasion présenter leurs travaux en cours ou un thème de leur choix intéressant la Société.

 

Jeton de vermeil 2018

La présidente cède la parole à M. Michel Amandry, ancien président de la SFN, qui, au nom des trois derniers présidents, retrace la carrière bien remplie du récipiendaire, M. Kevin Butcher, avant de lui remettre le jeton de vermeil 2018.

Après des études secondaires à Hereford dans sa ville natale, dans l’ouest de l’Angleterre, non loin du pays de Galles, K. Butcher a poursuivi ses études universitaires à Bristol, puis à Londres, University College, où il a soutenu son PhD en 1991 dont le sujet était le monnayage de la Syrie romaine (Coinage in Roman Syria, publié par la Royal Numismatic Society en 2004).

Son parcours professionnel l’a mené de Cambridge à l’American University de Beyrout (1995-2007). Depuis 2007, il est professeur au dept of Classics and Ancient History à l’Université de Warwick.

Ses champs de recherche en numismatique portent évidemment sur le monnayage du Proche Orient romain, mais également sur l’économie romaine, la sociologie de la monnaie et la technologie de la production monétaire.

D’une bibliographie déjà longue, outre le volume sur le monnayage de Syrie déjà mentionné, il convient de mentionner un petit livre publié en 1988 Roman Provincial Coins : an introduction to the Greek Imperials, dans lequel K. Butcher montrait qu’il ne fallait plus considérer ce que l’on appelait alors les impériales grecques comme un avatar dégénéré du monnayage grec, mais bien un composant important du numéraire romain.

  1. Butcher a également livré un livre impressionnant de près de 800 pages publié en 2014 en collaboration avec Matthew Ponting, The Metallurgy of Roman Silver Coinage. From the reform of Nero to the reform of Trajan dans lequel ont été analysées par ICP-AES des centaines de deniers ainsi que le monnayage provincial d’argent émis en Asie, Syrie et Egypte. On attend avec impatience la suite de cette saga qui devrait compter deux autres volumes.

La SFN ne peut que s’honorer de compter désormais K. Butcher parmi les récipiendaires de son jeton de vermeil.

Michel Amandry

Périodiques

La présidente fait circuler les publications reçues dernièrement :

  • Cahiers d’Archéologie & d’Histoire du Berry, 217, juin 2018
  • Mitteilungen der Österreichischen Numismatischen Gesellschaft, 58-2, 2018
  • Svensk Numismatisk Tidskrift, 7, novembre 2018

 

Communications

Kevin Butcher, Michel Amandry, Pierre-Olivier Hochard avec Maryse Blet-Lemarquand, Christian Charlet et Jérôme Jambu prononcent tour à tour leur communication. À l’issue de celles-ci, la présidente félicite à nouveau le récipiendaire, remercie les orateurs et l’assemblée, souhaite à l’assemblée d’agréables fêtes de fin d’année, puis déclare la séance close. Rendez-vous est pris le 5 janvier 2019 pour la prochaine séance.

 

Séance ordinaire – 1er décembre 2018

La prochaine séance ordinaire de la SFN se tiendra le samedi 1er décembre prochain, à partir de 14h, sur le site Richelieu de la Bibliothèque nationale de France.

Le programme de cette séance est disponible dans le lien ci-dessous:

Séance_2018_10

Compte rendu du 3 novembre 2018 (provisoire)

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU 3 NOVEMBRE 2018

 

Président : M. René Wack, trésorier de la SFN.

Membres présents : Mmes et MM. M. Amandry, E. Arbabe, J.-L. Bastien, M. Bompaire, Fr. Boursier, Chr. Charlet, O. Charlet, M. Chauveau, A. Clairand, J.-P. Donné, J. Françoise, J.-P. Garnier, G. Gautier, P.-O. Hochard, A. Hostein, J.-P. Le Dantec, Ph. Mathieu, C. Morrisson, L. Schmitt, P. Villemur, Fr. Wojan.

Membres excusés : Mmes et MM. Fr. Duyrat, C. Grandjean, J. Jambu, Fr. Joyaux, S. Nieto-Pelletier, A. Suspène, S. de Turckheim-Pey.

Invité : P. Moyenin-Provu

 

BSFN

Pas de procès-verbal à adopter ce mois-ci.

 

Élection

La candidature de M. Alexis Bonnefoy, présentée lors de la séance d’octobre, est soumise au vote de l’assemblée : M. Bonnefoy est élu membre correspondant à l’unanimité.

 

Candidature

La candidature de M. Hugo de Labriffe, parrainée par Mme Marie-Christine Marcellesi et le Bureau, est présentée à l’assemblée.

 

Annonces

Le président rappelle que, lors de la prochaine séance, le jeton de vermeil de la Société sera remis à M. Kevin Butcher. Il indique également que les prochaines Journées numismatiques se tiendront à Nîmes les vendredi 31 mai, samedi 1er et dimanche 2 juin 2019.

Il présente ensuite la RN 2018, en cours de routage, un beau bébé de 1,2 kg et 680 pages !

Le président a le plaisir d’annoncer que Mme Lyce Jankowski a reçu, en septembre dernier, le prix de la Fondation Flora Blanchon pour aider à la publication de sa thèse intitulée « Les cercles de collectionneurs et de numismates dans la région de Pékin durant la première moitié du XIXe siècle : échanges des monnaies anciennes, partage des idées et renouveau des études numismatiques ».

Il annonce également, d’une part que, en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, l’intégralité (jusqu’en décembre 2015) du Bulletin de la Société française de Numismatique sera prochainement numérisé, puis accessible sur le site « Gallica » de la BnF. D’autre part, la raison sociale de notre association « Société française de Numismatique » ainsi que le sigle « SFN » sont désormais des marques déposées officiellement à l’Institut national de la Propriété intellectuelle (INPI), accompagnées du logo de notre Société.

Il a enfin le regret d’annoncer le décès de M. (David) Michael Metcalf. Mme Cécile Morrisson prend la parole pour retracer la carrière de ce numismate réputé.

 

Michael Metcalf (1933-14 octobre 2018)

 

 

Après Philip Grierson, John Kent, Michael Hendy et Peter Spufford, un autre grand numismate et historien de la monnaie vient de nous quitter, emporté par un accident cardiaque le 25 octobre, quatre mois après le décès de son épouse Dorothy. Il a été enterré à Leyburn dans cette région nord du Yorkshire qu’il aimait et où il s’était retiré après avoir quitté en 1998 la direction du Cabinet d’Oxford, le Heberden Coin Room de l’Ashmolean Museum qu’il assurait depuis 1982. Il y avait été recruté comme conservateur par Humphrey Sutherland en 1963, après avoir dû occuper un poste dans l’administration quatre ans après sa sortie de l’université. Il avait étudié la géographie à Cambridge et y soutint une thèse dirigée par Philip Grierson sur la circulation monétaire dans les Balkans de 820 à 1355, dans une perspective novatrice qui considérait dans leur cadre géographique l’ensemble des monnayages divers qui s’y côtoyaient. Elle fut publiée en 1965, donna lieu à une seconde édition largement augmentée en 1979 qui reste la référence et une nouvelle édition est parue à Athènes en 2016[1]. Son intérêt pour la numismatique remontait à l’enfance, comme il le racontait lui-même en recevant la médaille de la Royal Numismatic Society en 1987[2]. Il avait commencé par une collection de pennies de la Reine Victoria et de ses successeurs et l’édition d’un petit journal numismatique à usage familial dénommé The Curator mais était vite passé à des études plus sérieuses si bien qu’il reçut pour un travail sur le monnayage du nord des Balkans aux xiie et xiiie s. le prix Parkes Weber, réservé on le sait, à des jeunes numismates de moins de 30 ans, il en avait 22 et fut élu fellow de la RNS deux ans après en 1957.

Sa production est si vaste (243 articles et 23 livres)  que je ne peux l’évoquer toute ici : elle touche aussi bien la numismatique byzantine, que celle de l’Orient latin ou de l’Angleterre saxonne (ses trois volumes sur les thrymsas et sceattas font autorité)[3]. Il fut un pionnier de l’usage des histogrammes de trouvailles monétaires pour l’étude de sites ou de régions[4] et de l’application des études de coins à la quantification des émissions byzantines et anglo-saxonne (les deniers d’Offa notamment), objet de vives critiques de Grierson[5] et de Michael Hendy mais l’archéologie lui a depuis donné raison. Il joua un rôle décisif dans la promotion des méthodes d’analyse en lançant à la suite du colloque fondateur de Londres de 1970[6] la grande série des Metallurgy in Numismatics. Dans le volume 2, il avait eu l’élégance de saluer les deux premiers Cahiers Ernest-Babelon comme « a sister-publication to Metallurgy in Numismatics »[7].

Les reconnaissances de son apport scientifique considérable ne lui manquèrent pas : dès 1983 la John Sanford Saltus (Gold) Medal de la British numismatic society, la médaille de la

RNS en 1987, la Huntington medal de l’ANS en 1991. La SFN n’avait pas attendu si longtemps et avait la première couronné son talent et son engagement au service de la cause numismatique en lui décernant le jeton de vermeil dès 1979 et ce en présence de Grierson qui donnait alors une série de cours au Collège de France. Grierson avait pour ainsi dire enterré la hache de guerre puisqu’il ne mentionna pas la controverse sur l’importance des émissions d’Offa dans le Medieval European Coinage en 1986.

Il avait donné à la Revue numismatique cinq articles entre 1976 et 2006 dont le dernier en date, tribut au livre testament de Jean Lafaurie (et J. Pilet-Lemière) sur les Monnaies du haut Moyen Âge découvertes en France, étudiait à la lumière de cette documentation les schémas de diffusion des monnaies des principaux ateliers[8]. Il avait prononcé plusieurs communications en français à la Société[9] et participé à la Table Ronde de mai 1994 sur les monnayages chypriotes[10]. Chypre était devenue un sujet majeur de sa recherche à partir du tournant du siècle. Il s’y rendait plusieurs mois par an au printemps et avait écrit plusieurs gros volumes sur la numismatique et même la sigillographie de l’île au Moyen Âge[11].

Ce grand savant était particulièrement dévoué dans tous ses engagements : éditeur de la Numismatic Chronicle de 1974 à 1984, président de la RNS de 1985 à 1989, éditeur ou organisateur de nombreuses rencontres scientifiques dont les Oxford symposia on Coinage and Monetary History, mentor attentif de plusieurs étudiants, dont Vasso Penna, prématurément décédée et Eleni Lianta. Ses amis déplorent la disparition d’un collègue dont la science s’alliait à une grande droiture et de hautes qualités morales. La Société s’associe au deuil de ses enfants et à la peine que ressentent ceux qui travaillèrent avec lui et lui succédèrent à l’Ashmolean Museum.

Cécile Morrisson

 

Christian Charlet prend la parole pour annoncer la tenue d’un cycle trimestriel de conférences aux Archives nationales intitulé « Retour aux sources ». La séance du 6 novembre concerne les années 1618-1661 et s’intitule « De Richelieu à Mazarin ».

Laurent Schmitt indique qu’il organise (avec la Société d’Études numismatiques et archéologiques, le Club numismatique cévenol et le Groupe numismatique du Comtat et de Provence) le samedi 24 novembre une visite du musée de la Romanité à Nîmes.

Antony Hostein organise, le jeudi 15 novembre (salle Vasari de l’INHA) une Journée d’étude sur les dépôts monétaires intitulée : « Actualité de la Recherche sur les dépôts monétaires romains découverts en France ».

Le 17 novembre se tiendront à la Bibliothèque nationale de France, site Richelieu, les Quatrièmes Rencontres de Numismatique asiatique.

Enfin, le jeudi 13 décembre, M. Hadrien Rambach fera une conférence intitulée « Vraies ou fausses ? Les monnaies d’or d’Émilien (253 apr. J.-C.) » dans le cadre de l’atelier épigraphie et numismatique « Expression et réception du pouvoir impérial » de l’université de Lille III.

 

Périodiques & publication

Le président fait circuler les publications reçues dernièrement :

  • Bulletin du Cercle d’Études numismatiques, 55, mai-août 2018
  • Cahiers de la Civilisation médiévale, 61, juillet-septembre 2018
  • Cahiers numismatiques, 217, septembre 2018
  • Numismatisches NachrichtenBlatt, 10 et 11/2018
  • Svensk Numismatisk Tidskrift, 6/2018

Christian Charlet présente l’ouvrage suivant : Collectif, Monnaies royales françaises 1610-1792, éditions Victor Gadoury, 5ème édition corrigée et augmentée, 2018 (première édition 1978).

 

Communications

Joël Françoise, Marc Bompaire (avec Philippe Mathieu), Christian Charlet (avec Arnaud Clairand) et Arnaud Clairand prononcent tour à tour leur communication. À l’issue de celles-ci, le président remercie les orateurs et l’assemblée, puis déclare la séance close.

 

 

 

[1] Coinage in the Balkans 820-1355, Thessalonique, 1965; Coinage in South-Eastern Europe 820-1396, Londres, RNS Special Publication, no 11, 1979 ; Coinage in South-Eastern Europe 820-1396 : With a new Introductory Essay, and a Supplementary Bibliography, Athènes, 2016. Ce travail de pionnier fut suivi de nombreuses autres monographies et articles sur le monnayage byzantin : réforme d’Anastase, monnayage de bronze de Thessalonique sous Justinien, folles de Michel II, Théophile et Basile I, classification des staména du xiie s. trouvés en Serbie du Sud, monnayage des ixe et xe siècles, hyperpères d’Alexis Ier etc.

[2] NC 1977, Proceedings, p. xvii-xix.

[3] Thrymsas and Sceattas in the Ashmolean Museum, Londres-Oxford, RNS Special Publication 27A-C, 3 vol. 1993-1994.

[4] The Currency of Byzantine Coins in Syrmia and Slavonia, Hamburger Beiträge sur Numismatik, 12/13, 1958-1959, p. 59-64.

[5] D.M. Metcalf, English monetary history in the time of Offa: a reply, NCirc 1963, p, 165-167; Evidence relating to die-output in  the time of Offa, NCirc 1964, p. 23 ; P. Grierson, Mint output in the time of Offa, NCirc, 71, 1963, p. 114-115 ; Some aspects of the coinage of Offa, NCirc, 71, 1963, p. 223-225 ; Variations in die output, NCirc, 76, 1968, p. 298-299. La polémique rebondit au Congrès international des Études byzantines à Oxford et fut bien relatée dans un article du Times du 16 septembre 1966 qui relate les excuses présentées par Grierson mais aussi le maintien de son scepticisme sur les excès possibles de la quantification.

[6] Methods of chemical and metallurgical investigation of ancient coinages, Londres, RNS Special Publication, no 8, 1970.

[7] Opposite Number, Metallurgy in Numismatics 2, p. 127-128

[8] Une trouvaille de la fin du XIIIe siècle, provenant de Bretagne, RN Ser. 6, 18 (1976) p. 171-185 ;

The gros grand and the gros petit of Hugh IV of Cyprus, RN Ser. 6, vol. 27 (1985) p. 130-175 ; avec Cathy E. King et J.P. Northover, Copper-based alloys of the fifth century. A comparison of Carthage under Vandalic rule, with other mints , RN Ser. 6, vol. 34 (1992) p. 54-76 ; avec J. Belaubre, The early coinage of Bohémond III of Antioch (1149-1201) reconsidered, RN 150 (1995), p. 133-148 ; Monetary circulation in Merovingian Gaul, 561-674. A propos Cahiers Emest Babelon, 8, 162 (2006) p. 337-394.

[9] La traversée de la Manche (VIIIe-IXe siècles), BSFN 34/5, 1979, 511-513

[10] Le monnayage de Pierre II et la prise de Famagouste par les Gênois, BSFN 49/5, 1994, p. 825-830.

The white bezants and deniers of Cyprus (Corpus of Lusignan coinage 1 =Texts and studies of the history of Cyprus 29) ; The silver coinage of Cyprus, 1285-1382 (Corpus of Lusignan Coinage 2 =  Texts and studies 21) ; The gros, sixains, and cartzias of Cyprus : 1382-1489 (Corpus of Lusignan coinage 3 =Texts and studies 35) Nicosie 2000 ; Byzantine Lead Seals from Cyprus (en coll. avec j.-C. Cheynet et A. Pitsillides), Nicosie 2004 (Texts and studies of the history of Cyprus 47); Byzantine Cyprus : 491-1191, Nicosie, 2009 (Texts and studies… 62).

Décès de Michael Metcalf (1933-2018)

Après Philip Grierson, John Kent, Michael Hendy et Peter Spufford, un autre grand numismate et historien de la monnaie vient de nous quitter, emporté par un accident cardiaque le 25 octobre, quatre mois après le décès de son épouse Dorothy. Il a été enterré à Leyburn dans cette région nord du Yorkshire qu’il aimait et où il s’était retiré après avoir quitté en 1998 la direction du Cabinet d’Oxford, le Heberden Coin Room de l’Ashmolean Museum qu’il assurait depuis 1982. Il y avait été recruté comme conservateur par Humphrey Sutherland en 1963, après avoir dû occuper un poste dans l’administration quatre ans après sa sortie de l’université. Il avait étudié la géographie à Cambridge et y soutint une thèse dirigée par Philip Grierson sur la circulation monétaire dans les Balkans de 820 à 1355, dans une perspective novatrice qui considérait dans leur cadre géographique l’ensemble des monnayages divers qui s’y côtoyaient. Elle fut publiée en 1965, donna lieu à une seconde édition largement augmentée en 1979 qui reste la référence et une nouvelle édition est parue à Athènes en 2016[1]. Son intérêt pour la numismatique remontait à l’enfance, comme il le racontait lui-même en recevant la médaille de la Royal Numismatic Society en 1987[2]. Il avait commencé par une collection de pennies de la Reine Victoria et de ses successeurs et l’édition d’un petit journal numismatique à usage familial dénommé The Curator mais était vite passé à des études plus sérieuses si bien qu’il reçut pour un travail sur le monnayage du nord des Balkans aux xiie et xiiie s. le prix Parkes Weber, réservé on le sait, à des jeunes numismates de moins de 30 ans, il en avait 22 et fut élu fellow de la RNS deux ans après en 1957.

Sa production est si vaste (243 articles et 23 livres)  que je ne peux l’évoquer toute ici : elle touche aussi bien la numismatique byzantine, que celle de l’Orient latin ou de l’Angleterre saxonne (ses trois volumes sur les thrymsas et sceattas font autorité)[3]. Il fut un pionnier de l’usage des histogrammes de trouvailles monétaires pour l’étude de sites ou de régions[4] et de l’application des études de coins à la quantification des émissions byzantines et anglo-saxonne (les deniers d’Offa notamment), objet de vives critiques de Grierson[5] et de Michael Hendy mais l’archéologie lui a depuis donné raison. Il joua un rôle décisif dans la promotion des méthodes d’analyse en lançant à la suite du colloque fondateur de Londres de 1970[6] la grande série des Metallurgy in Numismatics. Dans le volume 2, il avait eu l’élégance de saluer les deux premiers Cahiers Ernest-Babelon comme « a sister-publication to Metallurgy in Numismatics »[7].

Les reconnaissances de son apport scientifique considérable ne lui manquèrent pas : dès 1983 la John Sanford Saltus (Gold) Medal de la British numismatic society, la médaille de la

RNS en 1987, la Huntington medal de l’ANS en 1991. La SFN n’avait pas attendu si longtemps et avait la première couronné son talent et son engagement au service de la cause numismatique en lui décernant le jeton de vermeil dès 1979 et ce en présence de Grierson qui donnait alors une série de cours au Collège de France. Grierson avait pour ainsi dire enterré la hache de guerre puisqu’il ne mentionna pas la controverse sur l’importance des émissions d’Offa dans le Medieval European Coinage en 1986.

 Il avait donné à la Revue numismatique cinq articles entre 1976 et 2006 dont le dernier en date, tribut au livre testament de Jean Lafaurie (et J. Pilet-Lemière) sur les Monnaies du haut Moyen Âge découvertes en France, étudiait à la lumière de cette documentation les schémas de diffusion des monnaies des principaux ateliers[8]. Il avait prononcé plusieurs communications en français à la Société[9] et participé à la Table Ronde de mai 1994 sur les monnayages chypriotes[10]. Chypre était devenue un sujet majeur de sa recherche à partir du tournant du siècle. Il s’y rendait plusieurs mois par an au printemps et avait écrit plusieurs gros volumes sur la numismatique et même la sigillographie de l’île au Moyen Âge[11].

Ce grand savant était particulièrement dévoué dans tous ses engagements : éditeur de la Numismatic Chronicle de 1974 à 1984, président de la RNS de 1985 à 1989, éditeur ou organisateur de nombreuses rencontres scientifiques dont les Oxford symposia on Coinage and Monetary History, mentor attentif de plusieurs étudiants, dont Vasso Penna, prématurément décédée et Eleni Lianta. Ses amis déplorent la disparition d’un collègue dont la science s’alliait à une grande droiture et de hautes qualités morales. La Société s’associe au deuil de ses enfants et à la peine que ressentent ceux qui travaillèrent avec lui et lui succédèrent à l’Ashmolean Museum.

[1] Coinage in the Balkans 820-1355, Thessalonique, 1965; Coinage in South-Eastern Europe 820-1396, Londres, RNS Special Publication, no 11, 1979 ; Coinage in South-Eastern Europe 820-1396 : With a new Introductory Essay, and a Supplementary Bibliography, Athènes, 2016. Ce travail de pionnier fut suivi de nombreuses autres monographies et articles sur le monnayage byzantin : réforme d’Anastase, monnayage de bronze de Thessalonique sous Justinien, folles de Michel II, Théophile et Basile I, classification des staména du xiie s. trouvés en Serbie du Sud, monnayage des ixe et xe siècles, hyperpères d’Alexis Ier etc.

[2] NC 1977, Proceedings, p. xvii-xix.

[3] Thrymsas and Sceattas in the Ashmolean Museum, Londres-Oxford, RNS Special Publication 27A-C, 3 vol. 1993-1994.

[4] The Currency of Byzantine Coins in Syrmia and Slavonia, Hamburger Beiträge sur Numismatik, 12/13, 1958-1959, p. 59-64.

[5] D.M. Metcalf, English monetary history in the time of Offa: a reply, NCirc 1963, p, 165-167; Evidence relating to die-output in  the time of Offa, NCirc 1964, p. 23 ; P. Grierson, Mint output in the time of Offa, NCirc, 71, 1963, p. 114-115 ; Some aspects of the coinage of Offa, NCirc, 71, 1963, p. 223-225 ; Variations in die output, NCirc, 76, 1968, p. 298-299. La polémique rebondit au Congrès international des Études byzantines à Oxford et fut bien relatée dans un article du Times du 16 septembre 1966 qui relate les excuses présentées par Grierson mais aussi le maintien de son scepticisme sur les excès possibles de la quantification.

[6] Methods of chemical and metallurgical investigation of ancient coinages, Londres, RNS Special Publication, no 8, 1970.

[7] Opposite Number, Metallurgy in Numismatics 2, p. 127-128

[8] Une trouvaille de la fin du XIIIe siècle, provenant de Bretagne, RN Ser. 6, 18 (1976) p. 171-185 ;

The gros grand and the gros petit of Hugh IV of Cyprus, RN Ser. 6, vol. 27 (1985) p. 130-175 ; avec Cathy E. King et J.P. Northover, Copper-based alloys of the fifth century. A comparison of Carthage under Vandalic rule, with other mints , RN Ser. 6, vol. 34 (1992) p. 54-76 ; avec J. Belaubre, The early coinage of Bohémond III of Antioch (1149-1201) reconsidered, RN 150 (1995), p. 133-148 ; Monetary circulation in Merovingian Gaul, 561-674. A propos Cahiers Emest Babelon, 8, 162 (2006) p. 337-394.

[9] La traversée de la Manche (VIIIe-IXe siècles), BSFN 34/5, 1979, 511-513

[10] Le monnayage de Pierre II et la prise de Famagouste par les Gênois, BSFN 49/5, 1994, p. 825-830.

The white bezants and deniers of Cyprus (Corpus of Lusignan coinage 1 =Texts and studies of the history of Cyprus 29) ; The silver coinage of Cyprus, 1285-1382 (Corpus of Lusignan Coinage 2 =  Texts and studies 21) ; The gros, sixains, and cartzias of Cyprus : 1382-1489 (Corpus of Lusignan coinage 3 =Texts and studies 35) Nicosie 2000 ; Byzantine Lead Seals from Cyprus (en coll. avec j.-C. Cheynet et A. Pitsillides), Nicosie 2004 (Texts and studies of the history of Cyprus 47); Byzantine Cyprus : 491-1191, Nicosie, 2009 (Texts and studies… 62).

Cécile Morrisson

Compte rendu du 6 octobre 2018 (provisoire)

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU 6 OCTOBRE 2018

Présidente : Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN.

Membres présents : Mmes et MM. Fr. Beau, M. Bompaire, Fr. Boursier, Chr. Charlet, M. Chauveau, J.-P. Garnier, P.-O. Hochard, J. Jambu, L. Jankowski, N. Joniaux, O. Michel, S. Nieto-Pelletier, G. Rambert-Rat, A. Ronde, A. Suspène, L. Trommenschlager, N. Verzéa, P. Villemur, R. Wack, Fr. Wojan.

Invité : M. H. de Labriffe

Membres excusés : Mmes et MM. M. Amandry, P. Bourrieau, O. Charlet, Fr. Duyrat, G. Gautier, A. Hostein, Y. Jézéquel, J. Olivier, Cl. Pinault, L. Schmitt, S. de Turckheim-Pey.

 

BSFN

Pas de procès-verbal à adopter ce mois-ci.

 Élections

Les quatre candidatures présentées lors de la séance de septembre sont soumises au vote de l’assemblée : MM. Patrick Breternitz, Philippe Delaygues, Tristan Dieu et Jean-Marc Gohier sont élus membres correspondants à l’unanimité.

Candidature

La candidature de M. Alexis Bonnefoy, parrainée par MM. Arnaud Suspène et Charles Parisot-Sillon, est présentée à l’assemblée.

Annonces

La présidente rappelle d’une part que, lors de la séance de décembre, sera remis le jeton de vermeil de la Société à M. Kevin Butcher et que, d’autre part, la SFN bénéficie d’un stand lors du prochain Salon numismatique organisé par le SNENNP au palais Brongniart le 20 octobre prochain. Elle a également le plaisir d’annoncer que les prochaines Journées numismatiques se tiendront les vendredi 31 mai, samedi 1er et dimanche 2 juin 2019, à Nîmes.

Afin de favoriser le déroulement convivial des séances ordinaires et thématiques ainsi que des Journées numismatiques, de rester dans les limites techniques de mise en page et de contrôler le coût d’impression du Bulletin, le Conseil d’Administration de la SFN a décidé, à partir de janvier 2019, de limiter le nombre de communications (à 4 pour une séance ordinaire le samedi après-midi, 7 pour une journée thématique, 10 pour les Journées numismatiques) et de limiter le nombre de communications par orateur à une par séance. Il rappelle que les propositions de communications doivent être adressées au secrétaire de la SFN : sfnum@hotmail.fr ou franck.wojan@orange.fr

René Wack parle du récent colloque organisé par la Société d’Études numismatiques et archéologiques (SÉNA) et le musée de La Cour d’Or – Metz Métropole qui s’est tenu fin septembre à Metz. Intitulé « Le monnayage à Metz et en pays lorrain de l’Antiquité à nos jours », ce colloque, auquel ont participé des membres de la SFN, a permis d’aborder divers aspects de la numismatique régionale ; les Actes sont à paraître à la fin de l’année prochaine.

Christian Charlet prend ensuite la parole pour présenter une pièce de 2€ de Monaco 2018 donnée au Département des monnaies, médailles et antiques de la BnF par S.A.S le Prince de Monaco. Elle représente le célèbre sculpteur François-Joseph Bosio dont le 250e anniversaire de la naissance est célébré cette année (1768-1845). L’artiste est accompagné d’une de ses œuvres, la nymphe Salmacis, personnage de la mythologie grecque évoqué par Ovide dans Les Métamorphoses.

La présidente donne lecture du texte suivant : « Par ordonnance souveraine du 3 septembre 2018, S.A.S le Prince Albert II de Monaco a nommé pour une période de trois ans, à compter du 1er août 2018, les membres composant le Comité de gestion du musée des Timbres et Monnaies de Monaco. Parmi ces personnalités figurent MM. Christian Charlet, Jean-Louis Charlet, experts en numismatique, ainsi que M. Francesco Pastrone, éditeur d’ouvrages numismatiques. Les intéressés sont respectivement membre titulaire et membres correspondants de notre Société. »

Marc Bompaire porte à la connaissance de l’assemblée la tenue d’un colloque international qui se tiendra les 9-10 octobre à l’INHA (Paris) puis les 11-12 octobre à l’Hôtel Dupanloup (Orléans). Il est intitulé « La monnaie aux Xe-XIe siècles. Évolutions monétaires, évolutions politiques, évolutions économiques » et s’inscrit dans la suite de la publication récente de six trésors (Trésors monétaires 27. Monnayages de Francie. Des derniers Carolingiens aux premiers Capétiens) et dans le cadre d’un projet de recherche sur la monnaie normande au Xe siècle.

Arnaud Suspène annonce un colloque international intitulé « AUREVS. Le pouvoir de l’or. Comprendre les usages économiques, politiques, sociaux et culturels de l’or monnayé en Occident (IVe s. av. J.-C.-Ier s. apr. J.-C.) ». Il se tiendra à l’Hôtel Dupanloup à Orléans du 12 au 14 novembre.

Enfin, M. Charlet annonce que l’École des Chartes rendra hommage à Jean Babelon lors d’une journée exceptionnelle le 8 décembre prochain. Notre Société y sera représentée par Mme Cécile Morrisson.

Périodiques

La présidente fait circuler les publications reçues dernièrement :

  • ANS, 2018-2
  • Bulletin du Cercle d’Études numismatiques, 55, janvier-avril 2018
  • Cahiers d’Archéologie & d’Histoire du Berry, 216, mars 2018
  • Cahiers numismatiques, 216, juin 2018
  • Carnets numismatiques du Comté de Nice, II, 2018
  • INC-CIN Compte rendu, 64/2017
  • L’Écho des Calètes, 190, juin-décembre 2018
  • Mitteilungen der Österreichischen Numismatischen Gesellschaft, 58/1, 2018
  • Numismatisches NachrichtenBlatt, 5, 6, 7, 8 et 9, 2018
  • Svensk Numismatisk Tidskrift, 5, 2018

 Publications 

            La présidente présente à l’assemblée et fait circuler deux monographies publiées récemment :

  • Sylviane Estiot, Suzanne Frey-Kupper et Pierre Zanchi, Le trésor de Thun 1955 (CH, Berne). 2304 monnaies romaines au terminus 293 de notre ère, coll. « Inventaire des trouvailles monétaires suisses », vol. 15, Berne, 2017.
  • Guillaume Malingue, The Coinage of Domitius Alexander (308-310 AD), Ausonius, coll. « Numismatica Antiqua », 9, Bordeaux, 2018.

Communications

Olivier Michel (deux fois), Nicolas Joniaux, Christian Charlet et Mme Lyce Jankowski prononcent tour à tour leur communication. À l’issue de celles-ci, la présidente remercie les orateurs et l’assemblée, puis déclare la séance close.

 

Les prochaines séances de la SFN pour l’année 2019 ont été fixées aux samedis 5 janvier, 2 février, 2 mars (Assemblé générale ordinaire), 6 avril, 4 mai, 31 mai-2 juin (Journées numismatiques de Nîmes), 7 septembre, 5 octobre, 9 novembre et 7 décembre.

À l’exception de l’Assemblée générale et des Journées numismatiques, les séances ordinaires de la SFN se déroulent dans la salle Richelieu 1 du site Richelieu de la Bibliothèque nationale de France. Les changements éventuels seront indiqués sur le site Internet de la SFN que nous vous conseillons de consulter régulièrement.

 

Salon numismatique 20/10/2018

La Société française de Numismatique sera présente à l’occasion du 68ème Salon numismatique organisé par le SNENNP (Syndicat national des Experts numismates et Numismates professionnels) et qui se tiendra au palais Brongniart – place de la Bourse, le samedi 20 octobre, de 9h15 à 17H.

Cours de Numismatique 2018-2019

École Pratique des Hautes Études

  • « Histoire monétaire et financière du monde grec »

Les cours-conférences porteront cette année et l’année prochaine sur les questions de méthode dans la perspective de la publication annoncée d’un manuel méthodologique de numismatique grecque.

Horaire et lieu : les jeudis, à partir du 15 novembre 2019, de 14 à 16h, à l’INHA (salle de l’EPHE), rue Vivienne.

Contact : François de Callataÿ (francois.de.callatay@kbr.be) 

  • « Histoire monétaire du monde romain»

1/ Enquête sur les monnayages provinciaux du IIIe siècle : les ateliers de la province d’Asie, des Sévères à Gallien.

2/ Le règne de l’empereur Trajan Dèce (249-251).

3/ Actualité de la recherche : la monnaie en contexte archéologique (Gaule, Afrique, Balkans).

Directeur d’études invité : Zeynep Çismeli Ögün, Professeur à l’Université d’Ankara (Turquie) – « Numismatique antique de l’Asie Mineure »

1er conférence de l’année : jeudi 25 octobre 2018

Horaire et lieu : salle de l’EPHE, INHA de 12h à 14h

Contact: antony.hostein@ephe.sorbonne.fr et www.ephe.fr/formations/conferences/histoire-monetaire-du-monde-romain

 

École du Louvre

« La monnaie grecque à l’époque hellénistique »

Début des cours le 12 novembre 2018, de 15h45 à 17h45 – salle Imhotep (10 séances)

Contacts : Fr. Duyrat et J. Olivier

ATTENTION, ces cours sont payants et sur inscription

 

Université de Bourgogne

« Numismatique antique »

(L3 Histoire de l’art et d’Archéologie : à partir de vendredi 14 septembre, jusqu’aux vacances de Noël, de 15h à 16h, salle 403 du bâtiment Lettres, 2 bd Gabriel à Dijon).

Contact : Laurent Popovitch (laurent.popovitch@u-bourgogne.fr)

 

Université de Caen-Normandie

« Numismatique et archéologie »

(Master Histoire parcours Archéologie : lundi 17 décembre de 14h à 17h).

Contact : Pierre-Marie Guihard (pierre-marie.guihard@unicaen.fr)

 

Université de Lille

  • Atelier d’épigraphie et de numismatique (J.-M. Doyen et Chr. Hoët van Cauwenberghe) : 13-14 septembre 2018.
  • Anthropologie de la monnaie (J.-M. Doyen) : 27/9 ; 18/10 ; 8/11 ; 6/12 de 16h à 18h.
  • Expression et réception du pouvoir impérial :
    • -M. Doyen et Chr. Hoët van Cauwenberghe, 11/10/2018 : E. Berlaire Gues et C. Landréa : « Figures d’impératrices »
    • Rambach, 13/12/2018 : « Vraies ou fausses ? Les monnaies d’or d’Émilien (253 ap. J.-C.) ».

Lieu et contact : Université de Lille, bâtiment E, 1er étage, salle de séminaire E1. 51. Domaine universitaire du Pont de Bois, Villeneuve-d’Ascq ; halmauniv-lille3.fr

 

Université de Nantes

« Introduction à la numismatique. D’une numismatique ancienne manière à une numismatique archéologique »

(Master Archéologie, Sciences pour l’Archéologie : vendredi 10 décembre 2018 de 10h à 19h).

Contact : Pierre-Marie Guihard (pierre-marie.guihard@unicaen.fr)

 

Université Paris-Sorbonne (Paris IV)

« Numismatique grecque »

  • Cours d’initiation à la numismatique grecque.

Le lundi de 14 h à 15 h, à partir du 24 septembre 2018 (hebdomadaire).

  • Séminaire : Monnaie, politique et économie dans le monde grec antique.

Le lundi de 15 h à 17 h, à partir du 24 septembre 2018 (hebdomadaire).

Contact : Marie-Christine Marcellesi (Marie-Christine.Marcellesi@sorbonne-universite.fr)

Lieu : Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, 75006 Paris, salle D 224.

 

Université d’Orléans

« Initiation à la numismatique antique »

Licence Histoire 2e année (2e semestre)

Contact : Sylvia Nieto-Pelletier (nieto@cnrs-orleans.fr)

Séance ordinaire – 6 octobre 2018

La prochaine séance ordinaire de la Société française de Numismatique se tiendra le samedi 6 octobre prochain, à partir de 14h, dans la salle Richelieu 1 du Quadrilatère Richelieu de la BnF.

Le programme est d’ores et déjà disponible dans le lien ci-dessous :

Séance_2018_08

Compte rendu du 8 septembre 2018 (provisoire)

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU 8 SEPTEMBRE 2018

Présidente : Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN.

Membres présents : Mmes et MM. M. Amandry, Fr. Boursier, R. Bude, Chr. Charlet, A. Clairand, J. Dharmadhikari, S. Estiot, Br. Fischer, J.-P. Garnier, G. Gautier, A. Hostein, M.-L. Le Brazidec, G. Malingue, M.-Chr. Marcellesi, J. Meissonnier, C. Morrisson, S. Nieto-Pelletier, L. Ramskold, A. Ronde, L. Schmitt, L. Stefanini, A. Suspène, L. Trommenschlager, Br. Upchurch, P. Villemur, R. Wack, Fr. Wojan.

Invité(e)s : Mmes et MM. B. Coullaré, T. Dieu, B. et H. Gaillard, S. Le Gouvello, C. de Leusse, M.-Th. Le Liboux, N. Salagnac, P. Zanchi.

Membres excusés : Mmes et MM. M. Bompaire, Fr. Duyrat, P.-O. Hochard, M. Hourlier, Ph. Mathieu, A. d’Ottone, H. Rambach.

La présidente de la SFN, Mme Catherine Grandjean, souhaite la bienvenue aux participants à cette séance exceptionnelle en l’honneur de deux anciens présidents de la Société et actuels membres d’honneur, Mme Sylvie de Turckheim-Pey et M. Georges Gautier. Elle prononce le discours suivant :

 

« Sylvie de Turckheim-Pey a accompli toute sa carrière de conservatrice des bibliothèques à la Bibliothèque nationale de France, pour l’essentiel au Département des Monnaies, médailles et antiques, où elle a été responsable de l’importante série des médailles et jetons du Moyen Âge à nos jours.  Outre les tâches de service public et de service scientifique liées à ses fonctions de conservatrice, Sylvie a dispensé des cours sur les médailles, les jetons et les monnayages de la Renaissance en Europe à l’École du Louvre. Elle a organisé ou coorganisé de nombreuses expositions de Barcelone à Washington, et bien sûr à Paris, contribuant aussi à la rédaction des catalogues. Sa production scientifique est très riche et, si elle concerne pour l’essentiel la médaille et les jetons de la France d’Ancien Régime et de la Révolution française, elle comporte aussi des publications consacrées à Pisanello, aux médailles russes ou ottomanes des XVIIIe et XIXe s., aux médailles du XXe s. figurant des fables de La Fontaine et à bien d’autres sujets touchant méreaux, jetons et médailles, comme un certain article sobrement intitulé « Les objets monétiformes » paru dans la Revue numismatique en 2001. Spécialiste incontestée des objets monétiformes, elle a rédigé le Survey de la recherche sur son domaine à l’occasion de plusieurs congrès internationaux, étant déléguée pour la France de la Fédération internationale des éditeurs de médailles, et membre de nombreuses sociétés savantes et académies. Elle a notamment contribué aux catalogues du musée de Reims, du musée Condé de Chantilly, du musée Paul Dupuy de Toulouse et du musée Ingres de Montauban.

Arabisant et fin connaisseur du monde arabe où il a effectué la majorité de ses missions diplomatiques à l’étranger, de Bagdad à Mascate, en passant par Alger, Georges Gautier est un des meilleurs spécialistes du monnayage impérial romain, et plus précisément de celui de la Tétrarchie. Il a publié près de soixante-dix articles sur des émissions provenant d’ateliers répartis dans l’ensemble du monde romain (Rome, Alexandrie, Lyon, Trèves, Aquilée, Serdica, Antioche, Siscia, Cyzique, Héraclée et Arles), sur des trésors et des monnaies de fouille provenant de France, d’Autriche, des Balkans, de Sicile et du Proche-Orient. Il s’intéresse beaucoup aussi aux questions de propagande dynastique via l’étude des titulatures et des types monétaires. On ne compte plus ses participations à des congrès internationaux et à des jurys de thèse. Je ne citerai ici que quatre publications. G. Gautier est l’auteur, avec Michel Amandry et Sylviane Estiot d’un ouvrage sur le monnayage de l’atelier de Lyon de 48 avant J.-C. à 413 après J.-C., paru en 2003 à Wetteren. Il a aussi coédité avec Hélène Huvelin et Michel Christol les Mélanges de numismatique offerts à Pierre Bastien, Wetteren, 1987. À l’occasion des Journées de juin de la SFN, il a publié avec M. Amandry, V. Drost, S. Estiot, F. Planet la plaquette sur Le monnayage d’Arles à travers les siècles (la période romaine), en 2004, et il a coédité, avec M. Amandry, la plaquette publiée à l’occasion des 50es Journées numismatiques tenues à Marseille du 1er au 3 juin 2007 et intitulée Un demi-siècle de Journées numismatiques (1956-2006).

À eux deux, Georges Gautier et Sylvie de Turckheim-Pey ont déjà publié 48 articles dans le BSFN, 27 dans la Revue numismatique et 5 dans les Trésors monétaires de la France. Tous deux ont présidé notre Société, Sylvie de 1993 à 1995, Georges de 2006 à 2009.

Nous honorons donc ici deux des meilleurs d’entre nous, deux membres éminents de notre Société, au renom international de laquelle ils ont beaucoup contribué et contribuent encore. »

La présidente lit le courrier de Madame Mainjonnet-Brun en hommage à S. De Türckheim-Pey, et ouvre ensuite la séance ordinaire de la SFN.

 

BSFN

Les procès-verbaux des séances de mai (73-5) et de juin (73-6) sont soumis au vote de l’assemblée. Ils sont adoptés à l’unanimité.

 

Candidatures

Les quatre candidatures suivantes sont présentées :

  • celle de Monsieur Patrick Breternitz, de Cologne (Allemagne), parrainée par MM. Philippe Schiesser, Angelo Geißen et le Bureau ;
  • celle de Monsieur Philippe Delaygues, de Petite Île (île de la Réunion), parrainée par MM. Pierre-Olivier Hochard et Franck Wojan ;
  • celle de Monsieur Tristan Dieu, de Bois-Guillaume (Seine-Maritime), parrainée par MM. Fabrice Delrieux et Pierre-Olivier Hochard ;
  • celle de Monsieur Jean-Marc Gohier, de Tassin La Demi-Lune (Rhône), parrainée par MM. Jen-Pol Donné, Claude Pisana et le Bureau.

 

Annonces

La présidente annonce que la prochaine édition du Salon numismatique organisé par le Syndicat national des Experts numismates et Numismates professionnels (SNENNP) se tiendra au Palais Brongniart, place de la Bourse, le samedi 20 octobre prochain.

Elle indique également les dates des prochaines séances ordinaires de la SFN : 6 octobre, 3 novembre et 1er décembre. Elle rappelle enfin que, lors de la séance de décembre, sera remis le jeton de vermeil de la Société à M. Kevin Butcher.

 

Communications

 Cinq communications égrènent la matinée : nous écoutons successivement Vincent Drost (avec Ronald Bude), Sylviane Estiot, Arnaud Clairand, Béatrice Coullaré et Jean-Pierre Garnier. Après la pause méridienne, ce sont à nouveau cinq communications qui s’enchaînent au cours de l’après-midi, avec Marie-Laure Le Brazidec et Vincent Drost, Laurent Stefanini, Lars Ramskold, Patrick Villemur et Michel Amandry (avec Jean-Albert Chevillon), Nicolas Salagnac et Bernard Gaillard.

À l’issue de ces dix communications et au terme d’une journée bien remplie, la présidente remercie les deux « héros » de cette journée, les orateurs et l’assemblée, puis donne rendez-vous aux participants autour d’un pot amical, et déclare la séance close.

Autour de Sylvie de Turckheim-Pey (4ème en partant de la droite) et de Georges Gautier (5ème en partant de la gauche), nous retrouvons, de gauche à droite : Catherine Grandjean, Sylviane Estiot, Michel Amandry, Patrick Villemur, Marie-Laure Le Brazidec, Vincent Drost, Nicolas Salagnac, Laurent Stéfanini, Lars Ramskold et Bernard Gaillard.

BSFN 73-06 (juin 2018)

Le BSFN de juin 2018 vient de paraître.

ATTENTION : contrairement à ce qui est annoncé dans la rubrique « Prochaines séances », la séance de septembre se tiendra dans la salle Vasari de l’INHA (entrée rue Vivienne), à partir de 9h.

Séance ordinaire – 8 septembre 2018

La prochaine séance ordinaire de la SfN se tiendra le samedi 8 septembre prochain.

ATTENTION : cette séance se tiendra dans la salle Vasari de l’INHA (entrée rue Vivienne), à partir de 9h.

Cette séance de rentrée sera l’occasion de rendre hommage à Madame Sylvie de Turckheim-Pey et à Monsieur Georges Gautier.

Le programme est disponible dans le lien ci-dessous (nous attirons votre attention sur le fait qu’il n’est pas définitif et que des modifications dans les ordres de passage des communicants sont encore possibles) :

Séance_2018_07

 

Décès de Vassiliki (Vasso) Penna (1952-2018)

Vasso Penna, est décédée à Athènes le 17 mai après avoir lutté trois ans contre la maladie qui l’avait frappée brutalement lorsqu’elle donnait le séminaire d’été de Dumbarton Oaks trois ans auparavant. Professeur d’histoire, numismatique et sigillographie byzantines à l’Université du Péloponnèse, elle était diplômée de l’Université Aristote de Thessalonique (1974). Elle avait préparé à Oxford, sous la direction de Michael Metcalf une thèse de doctorat intitulée Byzantine Monetary Affairs during the 8th, 9th, 10th and 11th centuries[1], étude exhaustive du monnayage byzantin et de sa circulation de 717 à 1081, que je me rappelle lui avoir fait soutenir avec Bryan Ward-Perkins dans le bureau de celui-ci, l’usage oxonien excluant le directeur de thèse d’un “jury“ réduit. Entre 1974 et 1998 elle avait travaillé dans les Éphories des Antiquités byzantines (de Macédoine de l’est et Thrace et des Îles de l’Égée du Nord-est), puis au Musée Numismatique d’Athènes, dont elle fut le directeur adjoint (1994-1998). Après son élection à l’Université du Péloponnèse en 2006, elle fut la première titulaire d’une chaire de numismatique et  sigillographie byzantines dans une université grecque.

Chercheur infatigable, elle avait publié plusieurs articles importants sur la numismatique byzantine et médiévale, ainsi que l’introduction bilingue Το Βυζαντινό Νόμισμα/Byzantine Coinage. Medium of Transaction and Manifestation of Imperial Propaganda, (Nicosie 2002). Ses intérêts scientifiques s’étendaient bien au-delà de l’époque byzantine et de la numismatique comme le montrent ses articles sur les sceaux, son manuel sur la monnaie grecque à travers les âges, des “tortues” d’Égine aux “phénix” de Kapodistrias (Athènes 2001).  Responsable de la collection de monnaies de la fondation KIKPE elle fit paraître – avec Yiannis Stoyas – le volume de la SNG Greece 7. The KIKPE Collection of Bronze Coins, Vol. I (Athènes 2012) et elle organisa une série d’expositions : au Musée Bénaki à Athènes sur la monnaie de bronze (2006), à la Fondation Martin Bodmer à Genève sur les Mots et les monnaies (2012), au Musée Pushkin de Moscou sur la représentation de la figure humaine de l’Antiquité à la période moderne (2016), chacune avec son propre catalogue bilingue[2].

Elle avait enseigné dans le cadre du Séminaire des Sciences historiques organisé par l’Institut National de la Recherche scientifique hellénique (depuis 1991), à l’Université du Péloponnèse, au King’s College de Londres (2009-2012) et au Summer Program on Coins and Seals de Dumbarton Oaks (2015). Par son ouverture et sa générosité scientifique et personnelle envers ses étudiants et les jeunes chercheurs elle a formé une nouvelle génération de numismates. Ils déplorent sa disparition. La SFN s’associe à la douleur de son mari Charalambos, de ses filles Daphni et Christina, ainsi que ses petits-enfants.

Cécile Morrisson et Pagona Papadopoulou

[1] Disponible sur https://ora.ox.ac.uk/objects/uuid:02e4cf82-a638-4bd2-a45b-09c17c585dc8 et dont les principales conclusions sont rassemblées dans  « Life in Byzantine Peloponnese: The numismatic evidence (8th-12th c) in Μνήμη Martin Jessop Price (Βιβλιοθηκη της ελληνικης νομισματικης εταιρειας

[2] Xαλκούς ένεκα αλλαγής /Chalkous, for Everyday Dealings. The Unknown World of Bronze Coinage (Athènes 2006); Les mots et les monnaies, de la Grèce ancienne à Byzance (Gand 2012)/ Words and Coins, from Ancient Greece to Byzantium (Gand 2012 et 20142) ; Heads and Tails – Tales and Bodies: Engraving the Human Figure from Antiquity to the Early Modern Period (Gand 2016).

Décès de Jean-Baptiste Giard (1932-2018)

Né à Lille en 1932, J.-B. Giard, après être sorti de l’École des Chartes en 1960, a passé toute sa carrière au département des Monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France (1961-1997).

Il laisse derrière lui une œuvre très importante, essentiellement consacrée au monnayage romain. On ne citera ici que ses trois volumes qui ont fait connaître le fonds de monnaies romaines du Cabinet, d’Auguste à Nerva. Il portait également une attention particulière à la publication de trésors et il créa la série Trésors Monétaires dont il édita les douze premiers volumes (1979-1990). Il fut secrétaire de la Revue Numismatique de 1962 à 1973, puis l’un de ses directeurs de 1974 à 1996. Ses travaux lui ont valu l’obtention du prix Duchalais (1968), du prix Allier de Hauteroche (1983 et 2001) de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, et la médaille de la Royal Numismatic Society (1998). Il était chevalier des Palmes académiques (1977).

Michel Amandry

61e Journées numismatiques – Orléans, juin 2017

COMPTE RENDU

61èmes JOURNÉES NUMISMATIQUES

 Orléans (1er-3 juin 2018)

 

Les 61èmes Journées numismatiques (JN) de la Société française de Numismatique (SFN) se sont déroulées à Orléans (Loiret) les 1er, 2 et 3 juin 2018. Elles ont été organisées en partenariat avec l’Association numismatique du Centre (ANC) et le CNRS – IRAMAT Centre Ernest Babelon (CEB).

Ont participé à ces Journées : Mmes et MM. Michel Albar, Michel Amandry, Claudette Andurand, Robert Andurand, Jean-Yves Auzolles, Bruno Barbet, François Beau, Soline Berger, Maryse Blet-Lemarquand, Marc Bompaire, Frédéric Bonté, Muriel Bossavit, Jean-Pierre Brachot, Bruno Brebion, Pascal Brisson, René Burgevin, Gérard Caillat, Alain Calamuso, Alain Cartier, Christian Charlet, Olivier Charlet, Guy Decouard, Jean-Pierre Deroin, Jean-Claude Desfretier, Thérèse Desfretier, Harry Dewit, Jean-Marie Diaz, Jean-Marc Dupont, Thomas Faucher, Joël Françoise, Jean-Pierre Garnier, Georges Gautier, Éric Girod, Catherine Grandjean, Stéphane Gustave, Pierre-Olivier Hochard, Yannick Jézéquel, Yvette Jézéquel, Éric Joseph, Michel Lerude, Jérémy Martin, Michèle Mathieu, Philippe Mathieu, Frédéric Mayeras, Jacques Meissonnier, Anne-Marie Michaux, Jean-Claude Michaux, Jens Christian Moesgaard, Sylvia Nieto-Pelletier, Eleni Papaefthymiou, Charles Parisot-Sillon, Myriam Pheline, Clément Pinault, Jacques Pizie, Frédéric Préau, Guillaume Sarah, Simone Scheers, Laurent Schmitt, Marie-Claude Singer, Arnaud Suspène, Huguette Taymans, Jean-Pierre Terrien, François Trotereau, Muriel Troubady, Patrick Villemur, Jean-Raoul Vuillermet, René Wack, René Waerzeggers, Michel Wauthier, Franck Wojan.

 

Vendredi 1er juin

Dans la matinée, les personnes qui le souhaitaient ont pu visiter les locaux du CNRS – IRAMAT Centre Ernest Babelon sous la conduite de sa directrice, Mme Sylvia Nieto-Pelletier, assistée de Mme Maryse Blet-Lemarquand et de M. Thomas Faucher.

Les participants sont accueillis à partir de 14 h à l’hôtel Dupanloup. Ancien palais épiscopal d’Orléans, l’hôtel Dupanloup, construit à partir de 1635 et propriété de la ville d’Orléans en 1919, accueille depuis 2014 le Centre international universitaire pour la Recherche. C’est dans la Salle de Réception au premier étage que se déroulent les  deux premières séances de communications.

Les 61èmes Journées numismatiques sont ouvertes à 14h30 par trois discours de bienvenue : celui de M. Philippe Barbier, adjoint et chargé du patrimoine historique ; celui de Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN ; celui de Mme Marion Blin, déléguée régionale par intérim, délégation CNRS Centre-Limousin-Poitou-Charentes. Les discours s’achèvent avec la présentation de l’Association numismatique du Centre par l’un de ses anciens présidents, M. Michel Lerude.

La première séance de communications débute à 14h50. Elle est présidée par M. Marc Bompaire, directeur de recherche au CNRS et directeur d’études à l’École pratique des hautes études, et nous entraîne en territoire carnute (Sylvia Nieto-Pelletier avec Murielle Troubady) puis dans l’univers des koina  du monde grec antique (Catherine Grandjean, avec Maryse Blet-Lemarquand et Eleni Papaefthymiou).

Après une courte pause, la deuxième séance commence, présidée par Mme Sylvia Nieto-Pelletier, directrice de recherche au CNRS – IRAMAT Centre Ernest Babelon et vice-présidente de la SFN. Trois communications se succèdent et s’intéressent aux monnaies d’or des “Libérateurs“ pendant les guerres civiles romaines (Arnaud Suspène), l’outil informatique au service des numismates (Guillaume Sarah) et un oppidum turon (Murielle Troubady).

À l’issue de cette journée, les participants prennent le chemin de l’hôtel Groslot, où un vin d’honneur est offert par l’ANC. C’est dans le cadre somptueux du Salon d’Honneur que M. Abel Moittié, conseiller municipal délégué, souhaite la bienvenue aux participants au nom de M. Olivier Carre, maire d’Orléans et président d’Orléans Métropole. Mme Catherine Grandjean remercie l’ANC pour son accueil dans ce magnifique monument construit au début du XVIe siècle par l’architecte Jacques 1er Androuet du Cerceau, qui a servi d’hôtel de ville entre 1790 et 1981. Certains participants ont pu également écouter M. Michel Lerude raconter les souvenirs qui hantent ces lieux et découvrir l’ancienne Salle du Conseil municipal, l’ancien Bureau du Maire et la célèbre Salle des Mariages, où mourut François II venu à Orléans avec sa mère (Catherine de Médicis) et son épouse (Marie Stuart) pour y présider les États généraux en 1560. Le souvenir de Jeanne d’Arc est également présent dans ce bâtiment.

 

Samedi 2 juin

La matinée est consacrée à la troisième séance de communications ; elle est présidée par M. Michel Amandry, ancien président de la SFN et directeur honoraire du département des Monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France. Elle se déroule à l’Auditorium du musée des Beaux-Arts. Les participants pénètrent dans les entrailles du musée des Beaux-Arts pour accéder à l’Auditorium et s’installent pour écouter trois communications aux accents médiévaux, la première de Philippe Schiesser sur le denier, la deuxième de Guillaume Sarah sur la découverte d’une monnaie dans la banlieue nord d’Orléans, et la troisième de Jens Christian Moesgaard qui nous propose une petite escapade en Normandie à la fin du Xe siècle.

 

Les participants se retrouvent à 14 h 30 pour la séance ordinaire de la SFN.

Présidente : Mme Catherine Grandjean.

Membres présents : Mmes et MM. M. Amandry, J. Artru, Fr. Beau, S. Berger, M. Blet-Lemarquand, M. Bompaire, Fr. Bonté, A. Calamuso, Chr. Charlet, O. Charlet, J.-Cl. Desfretier, J.-M. Diaz, J. Françoise, J.-P. Garnier, St. Gustave, P.-O. Hochard, Y. Jézéquel, N. Joniaux, Ph. Mathieu, Fr. Mayeras, J. Meissonnier, A.-M. Michaux, J.-Cl. Michaux, J. Chr. Moesgaard, S. Nieto-Pelletier, E. Papaefthymiou, Ch. Parisot-Sillon, Cl. Pinault, R. Prot, G. Sarah, S. Scheers, Ph. Schiesser, L. Schmitt, A. Suspène, H. Taymans, P. Villemur, R. Wack, M. Wauthier, Fr. Wojan.

Membres excusés : Mme et MM. Fr. Duyrat, G. Gautier, A. Hostein, P.-Fr. Jacquier, J. Jambu, M.-L. Le Brazidec, S. de Turckheim-Pey.

 

BSFN

Le procès-verbal de la séance d’avril (73-4) est soumis au vote de l’assemblée. Il est adopté à l’unanimité.

 

Élection

La candidature de M. Nicolas Dubreu (parrains : Michel Amandry et le Bureau), présentée lors de la séance de mai, est soumise au vote de l’assemblée. M. Dubreu est élu membre correspondant de la SFN à l’unanimité.

 

Annonces

La présidente rappelle que la séance de septembre, en hommage à Mme Sylvie de Turckheim et à M. Georges Gautier, se tiendra exceptionnellement à l’INHA, salle Vasari, à partir de 9h. MM. Patrick Villemur et Christian Charlet prennent respectivement la parole pour annoncer la liste des communicants.

Elle cède enfin la parole à M. Jens Christian Moesgaard qui annonce la soutenance de la thèse de M. Florent Audy, préparé à l’université de Stockholm (Suède) sous le titre « Coin-pendants in Viking Age Scandinavia ».

  1. Michel Amandry nous apprend une triste nouvelle, le décès de M. Jean-Baptiste Giard.

 

Jean Baptiste Giard (1932-2018)

 

Né à Lille en 1932, J.-B. Giard, après être sorti de l’École des Chartes en 1960, a passé toute sa carrière au département des Monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France (1961-1997).

Il laisse derrière lui une œuvre très importante, essentiellement consacrée au monnayage romain. On ne citera ici que ses trois volumes qui ont fait connaître le fonds de monnaies romaines du Cabinet, d’Auguste à Nerva. Il portait également une attention particulière à la publication de trésors et il créa la série Trésors Monétaires dont il édita les douze premiers volumes (1979-1990). Il fut secrétaire de la Revue Numismatique de 1962 à 1973, puis l’un de ses directeurs de 1974 à 1996. Ses travaux lui ont valu l’obtention du prix Duchalais (1968), du prix Allier de Hauteroche (1983 et 2001) de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, et la médaille de la Royal Numismatic Society (1998). Il était chevalier des Palmes académiques (1977).

 

Michel Amandry

 

Mme Cécile Morrisson nous a communiqué le texte ci-dessous :

 

Vassiliki (Vasso) Penna (1952-2018)

 

Vasso Penna, est décédée à Athènes le 17 mai après avoir lutté trois ans contre la maladie qui l’avait frappée brutalement lorsqu’elle donnait le séminaire d’été de Dumbarton Oaks trois ans auparavant. Professeur d’histoire, numismatique et sigillographie byzantines à l’Université du Péloponnèse, elle était diplômée de l’Université Aristote de Thessalonique (1974). Elle avait préparé à Oxford, sous la direction de Michael Metcalf une thèse de doctorat intitulée Byzantine Monetary Affairs during the 8th, 9th, 10th and 11th centuries[1], étude exhaustive du monnayage byzantin et de sa circulation de 717 à 1081, que je me rappelle lui avoir fait soutenir avec Bryan Ward-Perkins dans le bureau de celui-ci, l’usage oxonien excluant le directeur de thèse d’un “jury“ réduit. Entre 1974 et 1998 elle avait travaillé dans les Éphories des Antiquités byzantines (de Macédoine de l’est et Thrace et des Îles de l’Égée du Nord-est), puis au Musée Numismatique d’Athènes, dont elle fut le directeur adjoint (1994-1998). Après son élection à l’Université du Péloponnèse en 2006, elle fut la première titulaire d’une chaire de numismatique et  sigillographie byzantines dans une université grecque.

Chercheur infatigable, elle avait publié plusieurs articles importants sur la numismatique byzantine et médiévale, ainsi que l’introduction bilingue Το Βυζαντινό Νόμισμα/Byzantine Coinage. Medium of Transaction and Manifestation of Imperial Propaganda, (Nicosie 2002). Ses intérêts scientifiques s’étendaient bien au-delà de l’époque byzantine et de la numismatique comme le montrent ses articles sur les sceaux, son manuel sur la monnaie grecque à travers les âges, des “tortues” d’Égine aux “phénix” de Kapodistrias (Athènes 2001).  Responsable de la collection de monnaies de la fondation KIKPE elle fit paraître – avec Yiannis Stoyas – le volume de la SNG Greece 7. The KIKPE Collection of Bronze Coins, Vol. I (Athènes 2012) et elle organisa une série d’expositions : au Musée Bénaki à Athènes sur la monnaie de bronze (2006), à la Fondation Martin Bodmer à Genève sur les Mots et les monnaies (2012), au Musée Pushkin de Moscou sur la représentation de la figure humaine de l’Antiquité à la période moderne (2016), chacune avec son propre catalogue bilingue[2].

Elle avait enseigné dans le cadre du Séminaire des Sciences historiques organisé par l’Institut National de la Recherche scientifique hellénique (depuis 1991), à l’Université du Péloponnèse, au King’s College de Londres (2009-2012) et au Summer Program on Coins and Seals de Dumbarton Oaks (2015). Par son ouverture et sa générosité scientifique et personnelle envers ses étudiants et les jeunes chercheurs elle a formé une nouvelle génération de numismates. Ils déplorent sa disparition. La SFN s’associe à la douleur de son mari Charalambos, de ses filles Daphni et Christina, ainsi que ses petits-enfants.

Cécile Morrisson et Pagona Papadopoulou

 

 Suite des 61èmes Journées numismatiques d’Orléans

 

La quatrième séance de communications débute à 14h45, sous la présidence de M. Laurent Schmitt, numismate, membre de la SFN et de l’ANC. Les participants doivent résoudre une énigme numismatique angevine à l’aide d’archives et de calculs de probabilités (René Wack et Alain Calamuso), puis découvrent un petit trésor original trouvé dans la région d’Orléans (Marc Bompaire).

La cinquième et dernière séance de communications commence après une courte pause. Présidée par Mme Catherine Grandjean, professeur d’Histoire grecque à l’université de Tours et présidente de la SFN, cette séance nous entraîne vers des périodes plus modernes (avec Christian Charlet, qui rend justice à Mademoiselle d’Orléans) et contemporaines (avec Jean-Pierre Garnier, qui décrit deux médailles-plaquettes de Georges Lemaire représentant des bâtiments emblématiques de la ville d’Orléans).

Au terme de cette cinquième séance, Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN, prend la parole pour remercier chaleureusement la mairie d’Orléans, l’Association numismatique du Centre et l’IRAMAT CEB pour leur accueil et l’organisation de ces Journées qui ont connu, une fois encore, un vif succès.

La séance est levée à 17h45. Les participants se retrouvent à partir de 19h au restaurant Le Grand Martroi, place du Martroi, pour le traditionnel dîner de clôture qui a réuni une cinquantaine de convives.

 

Dimanche 3 juin

C’est sous un soleil éclatant que les participants qui le souhaitaient ont pu découvrir le centre historique de la ville d’Orléans, dans le cadre d’une visite guidée avec conférencière. Les lieux et personnages emblématiques de la ville n’ont désormais plus de secret pour ces courageux marcheurs du dimanche matin.

 

[1] Disponible sur https://ora.ox.ac.uk/objects/uuid:02e4cf82-a638-4bd2-a45b-09c17c585dc8 et dont les principales conclusions sont rassemblées dans  « Life in Byzantine Peloponnese: The numismatic evidence (8th-12th c) in Μνήμη Martin Jessop Price (Βιβλιοθηκη της ελληνικης νομισματικης εταιρειας

[2] Xαλκούς ένεκα αλλαγής /Chalkous, for Everyday Dealings. The Unknown World of Bronze Coinage (Athènes 2006); Les mots et les monnaies, de la Grèce ancienne à Byzance (Gand 2012)/ Words and Coins, from Ancient Greece to Byzantium (Gand 2012 et 20142) ; Heads and Tails – Tales and Bodies: Engraving the Human Figure from Antiquity to the Early Modern Period (Gand 2016).

Compte rendu du 5 mai 2018

Présidente : Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN.

Membres présents : Mmes et MM. M. Amandry, Fr. Beau, S. Berger, Chr. Charlet, O. Charlet, M. Chauveau, J.-P. Garnier, G. Gautier, A. Hostein, N. Joniaux, Ph. Mathieu, J. Meissonnier, S. Nieto-Pelletier, G. Peigney, R. Prot, H. Rambach, A. Ronde, L. Schmitt, S. Valin, P. Villemur, R. Wack.

Membres excusés : Mmes et MM. M. Bompaire, Fr. Duyrat, P.-O. Hochard, J. Jambu, L. Lariche, M.-L. Le Brazidec, A. Suspène, S. de Turckheim, Fr. Wojan.

 

BSFN

Pas de procès-verbal à adopter ce mois-ci.

 

Élection

La candidature de M. Clément Pinault est soumise au vote de l’assemblée. M. Pinault est élu membre correspondant à l’unanimité.

 

Candidature

La candidature de M. Nicolas Dubreu, de Lyon, doctorant en archéologie sous la direction de M. Poux et G. Depeyrot, est présentée. Elle est parrainée par M. Michel Amandry et le Bureau.

 

Annonces

La présidente rappelle que les prochaines Journées numismatiques de la SFN se tiendront le premier week-end de juin (1er-3) à Orléans et que le bulletin d’inscription  ainsi que les informations pratiques sont disponibles sur le site Internet de la SFN. Le programme est actuellement en cours de finalisation.

Elle indique ensuite que la séance thématique de septembre sera l’occasion de rendre hommage à Mme Sylvie de Turckheim et à M. Georges Gautier. Il s’agit d’une journée complète qui se tiendra dans la salle Vasari de l’INHA, à partir de 9h.

Jacques Meissonnier demande la parole pour annoncer la tenue d’une journée d’étude consacrée aux “Pratiques d’offrandes monétaires en Gaule romaine” et organisée par M. Laurent Popovitch, membre correspondant de la SFN et maître de conférences à l’Université de Bourgogne-Franche-Comté à Dijon. Elle se tiendra à partir de 10h00 le mercredi 13 juin 2018, salle du Conseil, Maison des sciences de l’homme, sur le campus universitaire de Dijon, boulevard du docteur Petitjean. Six communications par M. Borg, St. Dubois, J. Meissonnier, L. Popovitch et B. Soum sont prévues concernant des monnaies gauloises et romaines découvertes dans des sanctuaires à Eu, Bois l’Abbé (76), Juvigné (53), Crain (89), Villiers-le-Duc (21), Mâlain (21) et des nécropoles dans la cité des Lingons.

Michel Amandry fait enfin circuler un ouvrage dont il a rédigé la Préface et dont un exemplaire a été offert à la SFN par Mme Françoise Page-Divo. Il s’agit de celui de MM. Jean-Paul Divo et Serge Hamm, Numismatique de Thann, éditions Fiorino d’Oro, 2017, offert à la SFN par. M. Amandry rappelle que Jean-Paul Divo, décédé en 2014, travaillait sur cet ouvrage et qu’il revient à Serge Hamm d’avoir repris le manuscrit.

 

Communications

Gilles Peigney et Richard Prot, Christian Charlet et Nicolas Joniaux prononcent tour à tour leurs communications. À l’issue de celles-ci, la présidente remercie les orateurs et l’assemblée, donne rendez-vous à nos membres à Orléans pour les prochaines Journées numismatiques, puis déclare la séance close.

Séance ordinaire – 5 mai 2018

La prochaine séance ordinaire de la SFN se tiendra samedi 5 mai à partir de 14h en salle Richelieu – 1 du quadrilatère Richelieu de la BnF (entrée au 58, rue de Richelieu).

Vous trouverez ci-joint le programme de cette séance.

 Séance du 5 mai 2018

Compte rendu du 7 avril 2018

Présidente : Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN.

 

Participants : Mmes et MM. R. Andurand, E. de Baillon, D. Bocciarelli, M. Bompaire, H. Bost, A. de Bouillon, R. Bude, Chr. Charlet, O. Charlet, M. Chauveau, Fr. de Callataÿ, F. Delrieux, V. Drost, J.-L. Ferrary, Br. Fischer, J.-P. Garnier, G. Gautier, C. Grandjean, P.-O. Hochard, L. Jankowski, J. Le Rider, Ph. Mathieu, J. Meissonnier, C. Morrisson, S. Nieto-Pelletier, L. Ramskold, I. Rapti, A. Ronde, L. Schmitt, St. Sombart, S. de Turckheim-Pey, B. Upchurch, N. Verzéa, P. Villemur, R. Wack.

 

Membres excusés : MM. L. Lariche, J. Jambu, A. Suspène, Fr. Wojan.

 

La présidente de la Société française de Numismatique, Mme Catherine Grandjean, souhaite la bienvenue aux participants de cette séance thématique organisée par M. Antony Hostein. Il s’agit, dans le cadre du cent cinquantième anniversaire de l’École pratique des hautes Études (ÉPHE), de présenter les relations entre la numismatique et la célèbre École.

 

BSFN

Les procès-verbaux des séances de novembre 2017 (72-9), de janvier (73-1), de février (73-2) et de mars 2018 (73-3) sont soumis au vote de l’assemblée. Ils sont tous adoptés à l’unanimité. La présidente se félicite de la publication très rapide des bulletins, grâce à la diligence des auteurs et du secrétaire de rédaction, M. Pierre-Olivier Hochard.

La présidente annonce par ailleurs le changement d’imprimeur, suite au dépôt de bilan de la Société France-Quercy. L’Imprimerie Corlet a été prise à l’essai pour l’impression du BSFN de mars. M. René Wack, trésorier de la SFN, qui a négocié cette affaire avec une grande efficacité, propose de prendre cet imprimeur à l’essai aussi pour la prochaine Revue numismatique.

 

Élections

Les candidatures de Mme Murielle Troubady et du musée Bottacin de Padoue, présentées lors de la séance ordinaire de mars, sont soumises au vote de l’assemblée. Mme Troubady et le musée Bottacin sont élus respectivement membre correspondant et membre correspondant étranger à l’unanimité.

 

Candidature

La candidature de M. Clément Pinault, professeur agrégé d’histoire au Lycée de Saint-Jean-de-Bray (Loiret), parrainée par Mmes Catherine Grandjean et Frédérique Duyrat, est présentée à l’assemblée.

 

Annonces

La présidente rappelle que les prochaines Journées numismatiques de la SFN se tiendront le premier week-end de juin (1er-3) à Orléans. Le bulletin d’inscription est d’ores et déjà disponible sur le site Internet de la SFN. Elle précise qu’il convient de le renvoyer dès que possible au secrétariat de la SFN, afin de finaliser le programme des communications, d’organiser la visite du Centre Babelon dans la matinée du vendredi 1er  juin et aussi, pour ceux qui le souhaiteraient, un covoiturage pour le retour d’Orléans, si la grève SNCF se poursuit.

Elle signale également que la séance thématique de septembre sera l’occasion de rendre hommage à Mme Sylvie de Turckheim et à M. Georges Gautier.

Elle annonce que, par ordonnance souveraine du prince Albert II de Monaco en date du 26 février 2018, MM. Christian Charlet, Jean-Louis Charlet et Francesco Pastrone, respectivement membre titulaire et membres correspondants de la SFN, ont été à nouveau nommés membres pour trois ans de la Commission consultative des Collections Philatélique et Numismatique de S.A.S le Prince de Monaco. Cette nomination est assortie de la qualité de membre du Comité de gestion du Musée des Timbres et des Monnaies de Monaco créé en décembre 1995 par le prince Rainier III.

Enfin, elle signale, suite à un courriel de M. Jérôme Jambu, que la Revue numismatique 2015 (vol. 172) est désormais accessible en ligne sur le site de recherches « Persée ».

 

Publications

La présidente fait circuler les publications reçues récemment :

  • Bulletin du Cercle d’Études numismatiques, 54-3, septembre-décembre 2017
  • Cahiers d’Archéologie & d’Histoire du Berry, 215, décembre 2017
  • Cahiers de Civilisation médiévale, 60, octobre-décembre 2017
  • Numismatisches NachrichtenBlatt, 2018-2 et 2018-3

 

Communications

Après quelques mots d’accueil de Mme Catherine Grandjean, présidente de la SFN, puis de M. Hubert Bost, président de l’EPHE, MM. Fabrice Delrieux, Michel Amandry, François de Callataÿ, Antony Hostein, Mme Cécile Morrisson, MM. Christian Charlet et Marc Bompaire prononcent tour à tour leurs communications. À l’issue de celles-ci, la présidente et les organisateurs de cette séance remercient les orateurs et les participants. La présidente déclare alors la séance close.

Assemblée générale – 3 mars 2018

Président : M. Michel Amandry.

Membres présents (43) : Mmes et MM. G. Aulisio, M. Bompaire, Fr. Boursier, Chr. Charlet, M. Chauveau, P. Crinon, M. Delcamp, J. Dharmadhikari, J.-P. Garnier, G. Gautier, C. Grandjean, St. Gustave, A. Hostein, M. Hourlier, J. Jambu, L. Jankowski, Y. Jézéquel, N. Joniaux, L. Lariche, J.-Fr. Letho-Duclos, Ph. Mathieu, J. Meissonnier, J. Moesgaard, C. Morrisson, S. Nieto-Pelletier, J. Olivier, P. Papadopoulou, E. Papaefthymiou, O. Picard, R. Prot, J.-Cl. Pruja, G. Rambert-Rat, A. Ronde, L. Schmitt, Cl. Silberstein, L. Stefanini, A. Suspène, S. de Turckheim, S. Valin, N. Verzéa, P. Villemur, R. Wack, Fr. Wojan.

Membres excusés : Mmes et MM. Fr. Beau, A. Bourgeois, V. Drost, Fr. Duyrat, Br. Fischer, P.-O. Hochard, Fr. Joyaux, M.-Chr. Marcellesi.

Les membres de la Société française de Numismatique (SFN) sont accueillis dans la salle Walter Benjamin de l’Institut national d’Histoire de l’Art (INHA) à partir de 13h30. Il est procédé à l’émargement de la liste de présence, puis à la distribution des pouvoirs.

Michel Amandry, président de la SFN, déclare ouverte l’Assemblée générale ordinaire de la Société à 14h00. Il propose que la séance ordinaire soit reportée à l’issue de l’Assemblée générale, puis demande l’accord des membres présents pour que le Conseil d’Administration sortant assure le déroulement des opérations de vote.

Rapport moral 2017 du président de la SFN, M. Michel Amandry

« Nous nous retrouvons comme l’année dernière à l’INHA, salle Walter Benjamin. Les séances d’avril et de septembre auront également lieu dans cette institution et je voudrais remercier Antony Hostein qui est l’ambassadeur de la SFN auprès de l’INHA. Pour les réunions qui ne peuvent guère accueillir plus de 30 personnes, nous sommes redevables de l’hospitalité de la BnF et je voudrais remercier pour cela Frédérique Duyrat et Jérôme Jambu. Nous avons même bénéficié de la salle Émilie du Châtelet et du Salon d’honneur pour la journée exceptionnelle de décembre.

Merci également à l’ensemble du Conseil d’Administration pour m’avoir grandement facilité la tâche. Je le quitte avec regret, mais nos Statuts sont ainsi faits. J’aurai eu le privilège, mois après mois, de bénéficier des avis, parfois francs, mais toujours courtois, de tous ses membres. À tous va ma gratitude.

Séances

De mars 2017 à février 2018, nous avons tenu nos 10 séances qui, pour deux d’entre elles, ont revêtu un éclat particulier. Je pense d’abord aux JN de juin 2017 qui ont eu lieu à Perpignan. La Mairie de Perpignan avait mis à notre disposition l’Hôtel Pams, l’ancienne demeure de Pierre Bardou, promoteur du papier à cigarette JOB, qu’il avait achetée en 1852 et que sa fille transforma en un somptueux hôtel particulier à la fin du XIXe siècle, décoré par Paul Gervais. Nous y avons tenu, non pas deux, mais trois séances de communications inaugurées par M. Michel Pinell, maire-adjoint de Perpignan, suppléant M. Jean-Marc Pujol, empêché. Ces Journées étaient organisées en partenariat avec le Musée des monnaies et médailles Joseph Puig et l’Association Numismatique du Roussillon (ANR). Sans le concours de Sabine Got, responsable du Musée Puig, de Laure Lebrat, présidente de l’ANR, d’Alexandre Mille, conservateur des Musées de Perpignan et de Bernard Lamothe, conseiller municipal, délégué au Musée Puig, ces Journées n’auraient pas rencontré le succès qu’elles ont connu.

Je pense ensuite à la Journée de décembre, imaginée et mise en œuvre par Jérôme Jambu et Thibault Cardon, sur le thème “Sensualité et sexualité en numismatique”, qui a rencontré un franc succès au point que la SFN a été obligée de refuser du monde. Merci à la société iNumis et à Stephan Sombart pour leur apport gastronomique.

Ces séances ont été bien suivies. J’ai compté la présence de près de 320 membres et invités, chiffre supérieur à la fréquentation de 2016-2017.

Publications

La Revue Numismatique sort désormais à l’automne et cela est dû à l’efficacité de son secrétariat, Jérôme Jambu en tête. Celle de 2017, forte de 482 pages, comporte un cahier thématique, les hommages à Jean-Pierre Callu qui n’avaient pu être publiés dans le BSFN 2016/1, qui compte 4 contributions, ainsi que 8 autres articles qui ont essentiellement trait à l’Antiquité, sans oublier le Bulletin bibliographique, toujours précieux. La nouveauté, précieuse, est le “Bulletin des acquisitions du Cabinet des Médailles”. Celui-ci renoue ainsi avec une ancienne tradition, et on ne peut que s’en réjouir.

La publication régulière du Bulletin incombe à Pierre-Olivier Hochard, mais également aux auteurs des communications. Plus un manuscrit est rendu rapidement, et selon les normes éditoriales édictées (que l’on trouve en ligne sur le site Internet de la SFN), plus vite le Bulletin peut être maquetté et envoyé à l’impression. En raison de certains manquements au cours de cette année, le CA a décidé de rendre ces normes plus contraignantes.

Cinquante-huit communications devraient être publiées, de mars 2017 à février 2018 (contre 47 entre mars 2016 et février 2017), ainsi que 18 correspondances. Plus de communications implique un plus gros Bulletin : celui de 2017 a 464 pages, contre 416 en 2016. Cela implique également un effort financier supplémentaire de la SFN. Comme les années précédentes, ces communications et correspondances témoignent d’une variété de centres d’intérêt, avec comme d’habitude deux pics récurrents : les périodes romaine et royale. On notera cette année une percée bienvenue de l’Extrême-Orient.

Je n’aurais garde d’oublier une publication dont le maquettage et l’impression ont été pris en charge par la SFN, je veux parler du Hors-Série 2 de La Pallofe fort de 142 pages in-4°. Sous le titre Le Duc de Noailles et la Monnaie de Perpignan (1709-1723), Christian Charlet, grâce à la redécouverte aux Archives nationales du dossier complet du Contrôleur général des finances Nicolas Desmaretz, a pu reconsidérer les conditions dans lesquelles la Monnaie de Perpignan a été créée sur ordre de Louis XIV. Ce numéro, ainsi que le Hors-Série 3, qui porte également l’empreinte de la SFN, ont été distribués aux participants des JN de Perpignan.

Congrès, colloques et autres manifestations

Il m’est impossible de lister toutes les manifestations où la numismatique a une large place, que nous annonçons dans le Bulletin, et auxquels participent nombre de nos membres et dont ils sont souvent les organisateurs. Mais comme l’on est jamais mieux servi que par soi-même, vous me permettrez de rappeler la séance de septembre au cours de laquelle mes amis m’ont remis un magnifique volume de Mélanges intitulé Rome et les provinces. Monnayage et histoire, publié dans la collection Numismatica Antiqua par les éditions Ausonius à Bordeaux. Je n’oublie pas le 67e Salon du Syndicat National des Experts Numismates et Numismates Professionnels qui s’est tenu au Palais Brongniart le 14 octobre dernier et où la SFN, comme d’habitude, disposait gracieusement d’une table.

Jeton de vermeil

Nous avons eu le plaisir d’accueillir en novembre le récipiendaire du jeton 2017, Jens Christian Moesgaard. Son jeton lui a été remis par Marc Bompaire. Je rappelle que le choix du titulaire du jeton incombe aux trois anciens présidents de la SFN.

Effectifs

Nos effectifs s’établissent autour de 435 membres, honoraires, titulaires, correspondants et institutionnels. Quelques membres ou anciens membres nous ont malheureusement quittés : Luce Gavelle-Sabatier, Fernand Arbez, Peter Spufford et Robert Thompson. Nous avons accueilli cette année 14 nouveaux membres ainsi qu’un membre institutionnel, la Société de Numismatique asiatique. Rappelons la création, en mars dernier, d’un tarif étudiant d’un montant de 30 euros aux personnes âgées de moins de 25 ans, et la mise en place d’un nouveau mode paiement de la cotisation par carte bancaire. Effectifs renouvelés et paiement régulier (et facilité pour les membres étrangers) de la cotisation permettent une gestion saine des finances de la SFN.

Distinctions

Certains de nos membres ont vu leurs qualités et travaux reconnus. Stéphane Martin a reçu le prix Allier de Hauteroche décerné par l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Jérémy Artru a été reçu à l’agrégation d’histoire, Sylvia Nieto-Pelletier a été nommée directrice de recherches au CNRS et dirige désormais le Centre Ernest-Babelon.

Médailles et décorations sont le lot des plus anciens : Michel Amandry a reçu à Göteborg la médaille 2017 de la Fondation Rut et Bengt Holmen pour la Numismatique ; Christian Charlet a reçu des mains du prince Albert II de Monaco la Croix d’officier de l’ordre de Grimaldi ; Cécile Morrisson a reçu les insignes de chevalier dans l’ordre de la Légion d’honneur.

L’avenir

La saison 2017-2018 est largement préparée. Le 7 avril, notre séance, pilotée par Antony Hostein, aura pour thème “La numismatique et l’École Pratique des Hautes Études” : ce faisant, la SFN s’associe aux célébrations organisées cette année dans le cadre du cent cinquantenaire de l’EPHE. Les JN 2018 se tiendront à Orléans les 1er, 2, 3 juin. Elles sont organisées avec l’Association numismatique du Centre. Enfin une Journée en l’honneur de Sylvie de Turckheim-Pey et Georges Gautier se tiendra le 8 septembre.

Le site Internet de la SFN (www.sfnumismatique.org) devenant chaque jour plus riche, il convient de repenser son ergonomie et d’augmenter sa capacité de stockage. Nous pourrons ainsi mettre en ligne les pdf des Tables du Bulletin, qui ont été numérisées. On pourrait également songer à numériser les Mélanges de numismatique. J’ajoute que sous l’impulsion de Jérôme Jambu la SFN a désormais une page d’accueil Facebook.

J’en termine. Merci à tous pour faire de notre Société un lieu d’échanges et de rencontres stimulant. La SFN est en bon ordre de marche. Je quitte la présidence avec certes de la nostalgie, mais ce sentiment est contrebalancé par l’assurance de la savoir dans quelques minutes dans d’excellentes mains. »

Le rapport moral du président de la SFN est adopté à l’unanimité, moins une abstention.

Rapport financier 2017 du trésorier de la SFN, M. René Wack.

« Après les traditionnels remerciements d’usage aux personnes qui, au cours de l’année écoulée, ont encore aidé le trésorier dans sa tâche, je vais vous présenter un rapport financier avec un résultat encore excédentaire qui souligne le fait que la Société a probablement atteint un rythme de croisière satisfaisant avec un équilibrage des recettes et des dépenses sur un cycle annuel.

Recettes

Au chapitre des recettes nous constatons une bonne stabilité des cotisations qui s’élèvent à 22.400 € avec une fluctuation d’environ 2.000 € d’une année à l’autre s’expliquant par des décalages de paiements des cotisations. Il suffit qu’une vingtaine de nos membres anticipent le paiement de leur cotisation en fin d’année pour avoir cet écart de 2.000 €. Les recettes de la Revue sont revenues à la normale avec un montant de 7.880 €, alors qu’elles n’étaient que de 4.398 € en 2016. Par contre nous constatons une érosion constante de la redevance des Belles Lettres qui n’est que de 3.748 € en 2017, alors qu’elle se montait à 5.796 € en 2016 et 7.206 € en 2015. Le montant attendu pour 2018 ne sera plus que de 3.319 €. Cette forte diminution des ventes de la Revue trouve probablement son explication dans la publication régulière de cette dernière au bout de deux ans sur le site Persée, la vente des anciens numéros s’étant effondrée. La subvention du CNRS de 1.000 € ne compense pas les pertes de recettes des ventes par les Belles Lettres. Trois chapitres expliquent à eux seuls la bonne tenue de nos recettes à savoir les dons de nos membres et sponsors (1.550 €), les abandons de créances de certains membres du Bureau (900 €) et surtout nos produits financiers de 2.550 €. Cette augmentation importante s’explique par l’arrivée à échéance de placements à terme.

L’ensemble des recettes s’élève ainsi à 44.732 €.

Dépenses

 Au chapitre des dépenses, il faut souligner la diminution des frais d’impression, de gestion et de routage des Bulletins passant de18.650 € à 16.053 €. Cette diminution des coûts s’explique par un exercice équilibré de parution des Bulletins. Les frais de la Revue sont également en diminution de près de 2.000 € à 14.800 €, comparé à 16.500 € en 2016, cette différence s’expliquant par la diminution du nombre de pages. Les frais des Journées Numismatiques de juin à Perpignan sont en nette augmentation, s’élevant à près de 5.000 €. Ceci est dû à la parution du Hors-Série n°2 de La Pallofe (2.300 €) financé par notre Société. Parmi les autres frais il faut signaler ceux liés à des journées ou réceptions qui ont été couverts par les dons reçus pour ces occasions, ainsi que ceux liés aux charges financières résultant de la mise en place d’un système de paiement des cotisations par carte bancaire, qui pour le moment ne rencontre pas l’adhésion escomptée.

L’ensemble des dépenses s’élève à 44.026 € ce qui, rapproché des recettes de 44.732 €, dégage un résultat positif de 706 €.

Projet de budget 2018

Au chapitre des recettes, nous prévoyons un chiffre stable de 23.500 € pour les cotisations. À ce chiffre s’ajoutent principalement les recettes de la Revue intégrant le rattrapage du paiement par la BnF de la RN 2017 et celles de la redevance des Belles Lettres, prévue en diminution, d’un montant global de 10.800 €. Il faut également noter un remboursement important de TVA d’un montant de 2.752 € pour l’année fiscale 2017.

Les recettes prévues s’élèvent à 44.021 €.

Au chapitre des dépenses, nous prévoyons 16.500 € pour la Revue, ainsi que 16.500 € pour le Bulletin supposant une stabilité des coûts. Les autres dépenses récurrentes restant peu ou prou à l’identique avec des frais de réception et de subventions de 2.000 € et des frais de fonctionnement à 4.000 € ; le prix Babut d’un montant de 300 € sera à nouveau attribué cette année.

Les dépenses prévues s’élèvent à 43.650 €, permettant un budget équilibré avec un léger excédent de 371 €.

Il nous reste à souhaiter que ce rythme de croisière budgétaire à solde excédentaire se poursuive et qu’il nous permettra de contribuer à la publication d’ouvrages numismatiques ainsi qu’à l’organisation régulière de journées thématiques. »

Le rapport financier du trésorier de la SFN est adopté à l’unanimité, moins une abstention.

Jeton de vermeil 2018

Georges Gautier, ancien président de la SFN, annonce que le jeton de vermeil de la Société, qui est décerné chaque année à un savant étranger par le collège des trois anciens présidents de la SFN (Georges Gautier, Jean-Pierre Garnier et Ariane Bourgeois), a été attribué au titre de l’année 2018 à M. Kevin Butcher. Diplômé de l’University College de Londres, il enseigne actuellement à l’université de Warwick, à Coventry. M. Butcher est spécialiste des monnayages antiques, notamment des provinces orientales de l’empire romain et plus particulièrement des régions côtières du Liban et de la Syrie actuels.

Élection d’un membre titulaire

Un membre titulaire est ensuite proposé à l’élection. Il s’agit cette année de Mme Maryse Blet-Lemarquand, ingénieur de recherches au CNRS, IRAMAT-CEB d’Orléans, dont la candidature est présentée par Mme Sylvia Nieto-Pelletier.

À l’issue du scrutin, les résultats du vote sont proclamés :

Membres présents : 44

Nombre total de votants : 44

Suffrages exprimés : 44

Bulletins nuls : 0

Mme Blet-Lemarquand a obtenu 44 voix et devient membre titulaire de la SFN à l’unanimité.

Renouvellement du Conseil d’Administration de la SFN

Les bulletins de vote concernant l’élection du nouveau Conseil d’Administration de la Société française de Numismatique sont distribués. À l’issue des opérations de vote et du dépouillement du scrutin, Mme Sabrina Valin et M. Jacques Meissonnier proclament les résultats du vote qui vient de se dérouler :

Membres présents : 44

Votes par procuration et par correspondance : 68

Nombre total de votants : 112

Suffrages exprimés : 111

Bulletins nuls : 1

Les candidats au Conseil d’Administration de la SFN ont respectivement obtenu :

Christian Charlet : 97 voix

Mme Catherine Grandjean : 111 voix

Pierre-Olivier Hochard : 111 voix

Antony Hostein : 111 voix

Jérôme Jambu : 101 voix

Mme Sylvia Nieto-Pelletier : 109 voix

Laurent Schmitt : 87 voix

Arnaud Suspène : 111 voix

Patrick Villemur : 103 voix

René Wack : 111 voix

Franck Wojan : 111 voix

Tous les candidats sont élus. Mme Frédérique Duyrat, directeur du département des Monnaies, médailles et antiques de la BnF, est membre de droit du Conseil d’Administration.

Le nouveau Conseil d’Administration se retire alors à huis clos pour élire en son sein les membres du « Bureau » de la SFN, dont la liste est ensuite communiquée à l’assemblée :

Mme Catherine Grandjean : présidente ;

Mme Sylvia Nieto-Pelletier : vice-présidente ;

Franck Wojan : secrétaire ;

René Wack : trésorier ;

Jérôme Jambu : secrétaire de rédaction de la RN ;

Pierre-Olivier Hochard, secrétaire de rédaction du BSFN ;

Mmes Frédérique Duyrat, Catherine Grandjean, et M. Arnaud Suspène : directeurs de la RN ;

Christian Charlet, Antony Hostein, Patrick Villemur et Laurent Schmitt: conseillers.

Le président sortant déclare close l’Assemblée générale ordinaire et donne la parole à la nouvelle présidente de la SFN, qui ouvre la séance ordinaire.

Nouveau Conseil d’Administration de la SFN

Suite à l’Assemblée générale ordinaire du samedi 3 mars 2018, qui s’est tenue salle Walter Benjamin de l’INHA, un nouveau Conseil d’Administration de la Société française de Numismatique a été élu pour l’année 2018-2019.

Il se compose ainsi:

Présidente: Mme Catherine GRANDJEAN

Vice-présidente : Mme Sylvia NIETO-PELLETIER

Secrétaire général : M. Franck WOJAN

Trésorier : M. René WACK

Secrétaire de rédaction du Bulletin : M. Pierre-Olivier HOCHARD

Secrétaire de rédaction de la Revue : M. Jérôme JAMBU

Conseillers : MM. Christian CHARLET, Antony HOSTEIN, Laurent SCHMITT et Patrick VILLEMUR.

Directeurs de la Revue : Mmes Frédérique DUYRAT et Catherine GRANDJEAN, M. Arnaud SUSPÈNE

Mme Frédérique DUYRAT, directeur du département des Monnaies, médailles et antiques de la BnF, est membre de droit du Conseil d’Administration.

 

Séance ordinaire – 7 avril 2018

La séance ordinaire de la SFN du samedi 7 avril prochain sera entièrement consacrée au 150e anniversaire de l’École Pratique des Hautes Études (EPHE). À cette occasion, M. Antony Hostein propose un programme de communications (voir document joint) consacrées à la numismatique et l’EPHE.

Nous espérons vous voir nombreux à l’occasion de cette séance thématique exceptionnelle.

Programme SFN 7 avril

Assemblée générale ordinaire de la SFN – 3 mars 2018

L’Assemblée générale de la Société française de Numismatique se tiendra le samedi 3 mars 2018, à partir de 13h30, salle Walter Benjamin de l’INHA (2, rue Vivienne).

Vous trouverez ci-dessous l’ensemble des documents nécessaires (convocation, liste des candidats et pouvoir) pour le bon déroulement de cette AG.

Convocation_AG_2018_Site

Liste_des_candidats_AG_2018_Site

Pouvoir_AG_2018_Site

Nous espérons vous voir nombreux à l’occasion de cette assemblée générale ordinaire.

Journée d’études « Sensualité et Sexualité en Numismatique », BnF, samedi 2 décembre 2017

Journée d’études de la Société Française de Numismatique

 

Sensualité et sexualité en numismatique

 

Programme (pdf)

 

La thématique de cette journée d’étude s’inscrit dans le renouvèlement des sciences historiques et sociales, notamment l’histoire des sensibilités et les études de genre. Objets certes à la mode, ils n’ont cependant pas épuisé toutes les sources disponibles. Ainsi les objets monétiformes, dans leur matérialité, dans une vaste Europe méditerranéenne de l’Antiquité à l’époque moderne, seront abordés sous cet angle, permettant un croisement disciplinaire, géographique et chronologique inédit.

Les questions de l’iconographie et de la représentation de motifs sensuels et sexuels, des pratiques et des usages des objets qui les portent, ou encore du regard des historiens et numismates sur ceux-ci, seront au cœur de nos préoccupations.

Dans quelle mesure un motif iconographique était-il choisi pour susciter le désir ? Comment les usagers de la monnaie percevaient-ils ces choix et cela a-t-il influencé la circulation des espèces ? Des pièces de monnaie étaient-elles par ailleurs particulièrement réservées à certaines pratiques, comme les échanges de faveurs ? Enfin, comment nos devanciers ont-ils perçu la nudité ou l’érotisme figuré sur certains monnayages et à quel point leurs travaux en ont-ils été influencés ?

C’est autour de cette problématique en trois axes – conception, perception et utilisation à l’époque et perception a posteriori – que les intervenants vont livrer et partager leurs observations.

 

Organisation : Thibault Cardon et Jérôme Jambu.

Présidence : Michel Amandry et Jérôme Jambu.

Discussion : Sylvie Steinberg et François de Callataÿ.

 

Le nombre de places étant limité à 50, merci de s’inscrire à sfnum@hotmail.fr

Un buffet sera organisé le midi sur place.

La séance ordinaire de la SFN se tiendra en début d’après-midi.

Hommage à Michel Amandry

Lors de la séance de rentrée, samedi 2 septembre 2017, une surprise attendait le président de la SFN, Monsieur Michel Amandry, qui s’est vu remettre un volume de Mélanges en hommage à son parcours numismatique et historique.

Édité chez Ausonius Éditions (collection « Numismatica Antiqua », vol. 7), ce volume, dirigé par MM. Laurent Bricault, Andrew Burnett, Vincent Drost et Arnaud Suspène, est intitulé : Rome et les provinces. Monnayage et histoire. Mélanges offerts à Michel Amandry.

À cette occasion, MM. Suspène, Bricault et Burnett ont fait, chacun à leur façon, l’éloge du récipiendaire et de son parcours professionnel.

Annonce de colloque

Le musée départemental Arles antique, la Bibliothèque nationale de France et l’IRAMAT – Centre Ernest-Babelon (UMR 5060, CNRS, université d’Orléans) organisent un colloque intitulé « Le luxe en Gaule », les 16 et 17 octobre 2017, au musée départemental Arles antique, dans le cadre de l’exposition temporaire « Le luxe dans l’Antiquité » (ouverte au public du 1er juillet 2017 au 21 janvier 2018).

Le programme complet de ces deux journées se trouve dans le document ci-dessous. Pour assister aux sessions de ce colloque, une réservation est obligatoire auprès de Madame Sandrine Ferrand, musée départemental Arles Antique : sandrine.ferrand@departement13.fr

Programme: Le luxe en Gaule – Programme

60èmes Journées numismatiques – Perpignan

Les 60èmes Journées numismatiques (JN) de la SFN se dérouleront à Perpignan (Pyrénées-Orientales), en association avec le musée Joseph Puig et l’Association numismatique du Roussillon (ANR), les vendredi 2, samedi 3 et dimanche 4 juin 2017 (week-end de Pentecôte).

Vous trouverez ci-dessous :

  • le bulletin d’inscription aux JN (à renvoyer au secrétariat de la SFN avec votre règlement avant le 15 mai 2017),
  • une information relative à l’hébergement (vous pouvez réserver une chambre d’hôtel au tarif préférentiel de 71 € – tarif valable jusqu’au 17 avril prochain),
  • un plan de Perpignan (petit cercle : hôtel Ibis ; triangle = place François Arago (dîner de clôture au restaurant L’Arago, 1 place Arago) ; grand cercle : hôtel Pams, 18 rue Émile Zola, lieu des communications),
  • le programme des communications.

N’hésitez pas à contacter le secrétariat pour tout renseignement.

Au plaisir de vous retrouver en juin à Perpignan !

JN_Perpignan_Programme

JN_Perpignan_2017_bulletin_d’inscription

JN_Perpignan_2017_hôtel_IBIS

Assemblée générale ordinaire – Samedi 4 mars 2017

La Société française de Numismatique tiendra son Assemblée générale ordinaire annuelle le samedi 4 mars prochain, salle Walter Benjamin de l’INHA (entrée au 2, rue Vivienne).

Au cours de la séance ordinaire qui suivra l’Assemblée générale, nous entendrons:

  • Antony HOSTEIN, « Liaisons de coins inédites pour Alexandrie de Troade sous le règne de Valérien »,
  • Marc BOMPAIRE & Philippe MATHIEU, « Imitation du gros au lis de 1341 par Eudes IV de Bourgogne ».

Les documents relatifs à l’Assemblée générale seront envoyés dans les prochains jours. Une copie (format pdf) est disponible ci-dessous.

Ordre_du_jour_AG – copie Convocation_AG – copie

Ordre_du_jour_AG – copie

Journée d’études de la SFN « Sensualité et sexualité en numismatique » – appel à communications

« Sensualité et sexualité en numismatique »

Journée d’étude de la Société française de numismatique

Samedi 2 décembre 2017

La thématique « sensualité et sexualité en numismatique » de cette journée d’étude organisée par la SFN s’inscrit dans le renouvèlement des sciences historiques et sociales, notamment l’histoire des sensibilités et les études de genre. Objets certes à la mode, ils n’ont cependant pas épuisé toutes les sources disponibles. Ainsi les objets monétaires, dans leur matérialité, de toutes périodes et horizons, pourront être abordés sous cet angle, permettant un croisement disciplinaire, géographie et chronologique inédit.

Les questions de l’iconographie et de la représentation de motifs sensuels et sexuels, des pratiques et des usages des objets qui les portent, ou encore du regard des historiens et numismates sur ceux-ci, seront au cœur de nos préoccupations.

Dans quelle mesure un motif iconographique était-il choisi pour susciter le désir ? Comment les usagers de la monnaie percevaient-ils ces choix et cela a-t-il influencé la circulation des espèces ? Des pièces de monnaie étaient-elles par ailleurs particulièrement réservées à certaines pratiques, comme les échanges de faveurs ? Enfin, comment nos devanciers ont-ils perçu la nudité ou l’érotisme figuré sur certains monnayages et à quel point leurs travaux en ont-ils été influencés ?

C’est autour de cette problématique en trois axes – conception, perception et utilisation à l’époque et perception a posteriori (épistémologie) – que les propositions de communication sont attendues.

Jérôme Jambu & Thibault Cardon

Les propositions de communications sont à envoyer auprès de M. Jambu à l’adresse suivante : jeromejambu@noos.fr

Séance en l’honneur de Madame Cécile Morrisson 07/02/2017

⇒ ATTENTION. La séance se déroulera à l’INHA, salle Walter Benjamin, et non dans le quadrilatère Richelieu de la BnF.

La Société française de Numismatique est heureuse de vous annoncer que la séance ordinaire du samedi 4 février 2017 sera entièrement consacrée à Madame Cécile Morrisson, membre honoraire de la SFN, ancienne directrice du département des Monnaies, médailles et antiques de la BnF, qui a reçu cet automne son épée d’académicienne.

À cette occasion, nous entendrons:

  • Maryse BLET-LEMARQUAND, « Cécile Morrisson et l’IRAMAT-Centre Ernest Babelon : près de 40 ans de collaboration scientifique »,
  • Michel DHÉNIN & Jean-Pierre GARNIER, « Nouvelles réflexions sur la fabrication des oboles mérovingiennes dites ‘bractéates’ »,
  • Pierre CRINON, « Proposition d’attribution d’un denier mérovingien »,
  • Vivien PRIGENT, « Bulles de plomb pour l’histoire de la présence latine en Orient »,
  • Jean-Claude CHEYNET, « La mainmise des grandes familles de Constantinople sur les thèmes : l’exemple des juges des Thracésiens »,
  • Christian CHARLET, « La médaille de José Bonifácio ».

img_0305

Nous espérons vous voir nombreux lors de cette séance.

Jeton de vermeil 2016

Lors de la séance ordinaire de la SFN du samedi 5 novembre, le jeton de vermeil de la Société, au titre de l’année 2016, a été remis à Monsieur Johan VAN HEESCH, directeur du Cabinet des Médailles de la Bibliothèque royale de Belgique, président de la Société royale de Numismatique de Belgique (SRNB) et spécialiste du monnayage romain.

Monsieur Georges Gautier, ancien président de la SFN, a présenté le récipiendaire avant de lui remettre, au nom de la SFN, le jeton de vermeil.

Monsieur van Heesch a ensuite fait une communication sur le programme iconographique de l’atelier monétaire de Lyon sous l’empereur Néron.

dsc05929 dsc05933